1. //
  2. // Terek Grozny

L’affaire Gogniev, acte II

Modififié
2 3
La Fédération russe vient de s’attirer les foudres du syndicat des joueurs.

Et pour cause. Spartak Gogniev, ce joueur de Krasnodar, avait été tabassé à Grozny par le service de sécurité du club de Ramzan Kadyrov. Bilan: nez cassé, côtes fracturées et commotion cérébrale.

Au Terek Grozny, on avait préparé une défense en bois. Le joueur aurait insulté le service d’ordre. Une provocation suivie d’un tabassage en règle. Quoi de plus normal ?

La commission de discipline de la Fédération russe a rendu son verdict. Une amende de 12 500 euros, c'est-à-dire rien, et deux matchs de suspension pour le stade du club tchétchène. Loin d’être une sanction exemplaire donc. Mais c’est la suite qui fait froid dans le dos.

Spartak Gogniev a écopé d’une suspension de six matchs. La commission a donc retenu la défense du Terek Grozny. Scandaleux. La FIFPRO, le syndicat des joueurs a réagi immédiatement : « Cette sanction ridicule encourage quasiment les clubs à la déviance » .

On aurait enlevé le « quasiment » .

CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Papynator Niveau : DHR
Parce qu'ils ont besoin d'encouragements?!
20thcentury Niveau : DHR
Ce comportement injuste n'existe pas qu'en Russie mais bon, que se soit là ou ailleurs, c'est pas tolérable.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 3