Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Terek Grozny

L’affaire Gogniev, acte II

Modififié
La Fédération russe vient de s’attirer les foudres du syndicat des joueurs.

Et pour cause. Spartak Gogniev, ce joueur de Krasnodar, avait été tabassé à Grozny par le service de sécurité du club de Ramzan Kadyrov. Bilan: nez cassé, côtes fracturées et commotion cérébrale.

Au Terek Grozny, on avait préparé une défense en bois. Le joueur aurait insulté le service d’ordre. Une provocation suivie d’un tabassage en règle. Quoi de plus normal ?

La commission de discipline de la Fédération russe a rendu son verdict. Une amende de 12 500 euros, c'est-à-dire rien, et deux matchs de suspension pour le stade du club tchétchène. Loin d’être une sanction exemplaire donc. Mais c’est la suite qui fait froid dans le dos.

Spartak Gogniev a écopé d’une suspension de six matchs. La commission a donc retenu la défense du Terek Grozny. Scandaleux. La FIFPRO, le syndicat des joueurs a réagi immédiatement : « Cette sanction ridicule encourage quasiment les clubs à la déviance » .


On aurait enlevé le « quasiment » .

CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi