1. //
  2. // Faits divers

L’affaire du Dalian noir

Son décès a durement réveillé l'Angleterre lundi 15 août au matin. Dalian Atkinson, ancien joueur d'Aston Villa dans les 90's, est mort après une intervention policière au taser qui interroge outre-Manche.

Modififié
541 6
Balle au pied à quarante mètres de ses buts, il passe en revue tous les joueurs de Wimbledon, avant de stopper son rush infernal, de piquer astucieusement son ballon et de lober Hans Segers des vingt mètres. Pour cette 10e journée de Premier League, ce 3 octobre 1992, Dalian Atkinson permet à Villa de prendre le large, 3-1, à Selhurst Park. Le numéro 10 part célébrer devant ses fans ce qui deviendra le plus beau but de la saison, avec son compère Dean Saunders sur le dos, lui tenant un parapluie offert par un fan en bord de pelouse, comme si tout était normal.

Youtube

Près d’un demi-siècle plus tard, c’est à la West Mercia Police d’ouvrir le parapluie, dans un communiqué diffusé le 15 août dernier, peu après 9h : « Nous pouvons confirmer que des policiers ont répondu à un appel pour la sécurité d’un individu, à approximativement 1h30 du matin, à Telford (200 bornes au nord-ouest de Londres, ndlr). Après leur arrivée, le taser a été utilisé sur un homme de quarante-huit ans, qui a ensuite été pris en charge par les services médicaux, et dont le décès a été prononcé à 3h du matin environ. La West Mercia Police ne fera pas plus de commentaire, puisque l’incident a été transmis à l’Independent Police Complaints Commission (IPCC, soit la police des polices, ndlr), comme il est d’usage, et aidera l’IPCC dans son enquête. » L’homme de quarante-huit ans en question n’est autre que Dalian Atkinson, arrivé quelques heures plus tôt en Porsche à Telford, au domicile d’Ernest, son père de quatre-vingt-cinq ans.

Spirale dangereuse et dialyses


L’ambiance n’est pas à la fête, à lire le témoignage d’Ernest, recueilli par le Daily Mail : « Je ne sais pas s’il était ivre ou sous drogues, mais il était très agité et très en colère. » Dalian aurait réussi à rentrer à coups de pompes par la porte d’entrée, avant de faire n’importe quoi. Kenroy, son frère, précise dans le Sun qu’il « avait perdu la tête, à crier partout » , jusqu’à choper le paternel « à la gorge » , le menaçant de « le tuer » . L’ex-footballeur déclame même un macabre scénario, à en croire le frangin toujours : « Il a dit à papa qu’il nous avait déjà tués, moi, mon frère Paul et notre sœur Elaine. Et qu’il venait pour lui. » Résumé finalement par un : « Il n’était pas dans son état normal. » Les temps sont durs pour Dalian Atkinson, depuis que les crampons ont été raccrochés en 2001, en Corée du Sud avec aucun but dans la besace. Le joueur anglais « gratte des jobs ci et là » , selon son ancien coéquipier et ami Carlton Palmer, cité par Press Association Sports. Qui explique le contexte : « Quand tu mets un terme à ta carrière, tout d’un coup, à trente-quatre, trente-cinq ans, tu n’as plus de routine et plus de structures dans ta vie et ça peut t’entraîner dans une spirale très dangereuse. Malheureusement, c’est ce qu’il s’est passé pour Dalian. »

Dans cette spirale, Atkinson se lance dans le business des agences de consultants en sport, et crée Players come first consultancy limited, en janvier 2009. Pour une dissolution en novembre 2015. En privé, Dalian ne tient pas la grande forme, « des problèmes que mon oncle essayait de gérer » , confie son neveu Fabian à la BBC. « Maniaco-dépressif » , selon Kenroy, l’alcool serait aussi devenu un compagnon encombrant au quotidien. Et, surtout, son rein le contraint aux dialyses. Lors de la rixe survenue chez Ernest, Dalian martyrise d’ailleurs son attirail médical. « Il avait envoyé valser le tube de son épaule, grimace Fabian. Il était couvert de sang. » La dispute, les décibels et l’alarme de la Porsche commencent à bien alerter le quartier et provoquent un inévitable appel à la police.

Crise cardiaque et autopsie


Paula Quinn, la voisine, regarde évidemment par la fenêtre. Dalian n’est plus à l’intérieur, mais à l’extérieur, face à deux officiers. « Il marchait vers eux, pas de façon agressive, mais apparemment sous l’emprise de l’alcool ou d’autre chose, raconte-t-elle à BBC News. Et il a semblé commencer à trébucher quand là, il a été tasé. » Paula déroule et décrit alors un Dalian chutant comme un « ballon de plomb » , ainsi que deux policiers agressifs, remettant « 4-5 coups de taser alors que Dalian était au sol. Ils criaient et le frappaient tellement que j’entendais le son de leurs bottes le frapper » . Les secours sont appelés « aux alentours de 1h45 » selon leur propre communiqué et arrivent sur zone « dix à quinze minutes plus tard » selon Paula. Après quinze minutes de soins sur place, l’ambulance part vers le Princess Royal Hospital de Telford. Le cœur de Dalian part aussi. « Son état s’est détérioré et il a souffert d’une crise cardiaque, détaille le communiqué des services de secours. Il a été impossible de le sauver et sa mort a été confirmée à l’hôpital, peu après son arrivée. »

Pendant que la police des polices anglaises enquête, l’affaire Atkinson ravive deux débats nationaux de société : le taser a-t-il sa place dans la panoplie policière (dix morts seraient liées au taser depuis son introduction en 2003, selon UK Black Lives Matter), et la police a-t-elle un problème avec les personnes de couleur, particulièrement noire. L’Independent à cet égard souligne que les personnes noires ont subi trois fois plus d’interventions au taser que les personnes blanches, en Angleterre et au pays de Galles, que deux tiers des « tasés » souffraient de « maladie mentale » , quand le Guardian rappelle que les personnes noires ont deux fois plus de risques de mourir en détention que les personnes blanches. Pour l'instant loin de ces questions, la famille Atkinson cherche surtout à comprendre la mort d'un des siens. Mais le deuil est compliqué. « Je m'attendais à voir Dalian, pour identifier le corps et saluer une dernière fois sa mémoire, s'attriste Kenroy, dans le Sun. Je suis allé à l'hôpital indiqué, mais on m'a dit qu'il avait été transféré à Coventry (à 90km de Telford, ndlr). Nous étions choqués. On nous a dit que nous ne pourrions pas le voir avant la fin de l'enquête. » Au-delà des résultats de l'autopsie effectuée mercredi après-midi, les investigations manqueront d'images, puisque l'IPCC a avoué que les deux officiers ne portaient pas de « caméras embarquées » sur leurs gilets au moment des faits. Mardi, à Villa Park, lors de la 3e journée de Championship contre Huddersfied Town, c'est une autre image que les supporters villans ont voulu laisser. Si le président a interdit aux fans, pour raisons de sécurité, de tous ouvrir un parapluie en guise de dernier hommage à leur ancien buteur, il a laissé le stade se lever à la 10e minute pour 60 secondes d'applaudissements nourris.



Par Ronan Boscher
Modifié

Dans cet article

1992 celà ne fait pas un demi siècle mais 24 ans seulement
Message posté par bartisol
1992 celà ne fait pas un demi siècle mais 24 ans seulement


Merci pour ton avis "Ligue des champions"..

Sinon paix à son âme pour commencer. Ensuite plusieurs choses me choquent dans cette brève. D'abord j'aimerais bien vivre des "temps difficiles" en grattant ds boulots par ci par là et pouvoir conduire en Porche.

Plus sérieusement, la stupidité policière continue de me choquer aussi, même si je devrais avoir l'habitude. Mais non, vas-y que je tase le mec 3-4 fois quand il est au sol avec l'aide de ses collègues. Je trouve ça hallucinant, oue j'hallucine. J'espère que ces enculés vont payer et manger grave, mais j'imagine que je peux rêver.
Quelle tristesse...
Jaapson Stammtham Niveau : DHR
Note : 1
Message posté par bartisol
1992 celà ne fait pas un demi siècle mais 24 ans seulement


Un ligue des champions!!! Touchez ma bosse mon seigneur!
Message posté par cisco69
Merci pour ton avis "Ligue des champions"..

Sinon paix à son âme pour commencer. Ensuite plusieurs choses me choquent dans cette brève. D'abord j'aimerais bien vivre des "temps difficiles" en grattant ds boulots par ci par là et pouvoir conduire en Porche.

Plus sérieusement, la stupidité policière continue de me choquer aussi, même si je devrais avoir l'habitude. Mais non, vas-y que je tase le mec 3-4 fois quand il est au sol avec l'aide de ses collègues. Je trouve ça hallucinant, oue j'hallucine. J'espère que ces enculés vont payer et manger grave, mais j'imagine que je peux rêver.


Message posté par cisco69



Sinon paix à son âme pour commencer. Ensuite plusieurs choses me choquent dans cette brève. D'abord j'aimerais bien vivre des "temps difficiles" en grattant ds boulots par ci par là et pouvoir conduire en Porche. .


Je pense que même si on a une Porsche, le compte en banque plein, etc..., on peut vivre de moment difficile. Il n'y a pas que les biens matériel dans la vie... Et crois moi je pense pas que tu veuilles bien vivre des "temps difficiles" en conduisant une Porsche.
Message posté par michael2912


Sisi je t'assure, je préfère largement vivre mes moments difficiles en Porsche et le pognon qui va avec plutôt que de les vivre fauché comme ça m'arrive habituellement.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
541 6