L'AFE et son combat pour le droit des footballeurs espagnols

Depuis huit ans, que ce soit par sa Roja ou sa Liga, l'Espagne règne sur la planète du ballon rond. Son football n'en reste pas moins le symbole des inégalités qui frappent la société d'outre-Pyrénées. Des disparités contre lesquels se bat à plein temps l'Association des footballeurs espagnols.

Son avenir s'annonçait radieux. International avec toutes les catégories de la Roja, Jorge Pina devait prendre la relève de ses aînés du Real Saragosse et, pourquoi pas, rêver d'un destin doré avec la Selección. Quatorze ans après ses débuts professionnels, le constat renvoie l'image d'un échec : « Je joue actuellement dans une équipe de troisième division, en Estrémadure. Avant cela, j'ai connu une période d'un an de chômage qui a pris fin lorsqu'un autre club de la région, le Villanovense, m'a recruté en 2013. » Cette précaire situation, le joueur de l'Arroyo CP la partage avec nombre de ses collègues. Quelques milliers de footballeurs qui, au gré de la crise économique et du laisser-aller des autorités du ballon rond, galèrent à décrocher le graal : un contrat. Un panorama qui inquiète autant qu'il peut surprendre, tant la Roja comme la Liga dominent scènes européenne et mondiale. Depuis désormais cinq ans, l'Asociacion de Futbolistas Españoles se bat aux côtés des ouvriers du football d'outre-Pyrénées en tentant de faire bouger les lois. Et en profitant de soutien de poids que sont Xavi, Iker Casillas, Sergio Ramos ou encore Andrés Iniesta.

En 2011, 70 millions d'euros de salaires impayés


Le 7 mai dernier, l'Espagne se découvre de nouveaux délégués syndicaux. En bons camarades, les stars de la Roja viennent soutenir Luis Rubiales, président de l'AFE depuis mars 2010, face à un décret gouvernemental sur la centralisation des droits télés qui leur semble tronqué. De par leur présence, ils pointent du doigt une énième décision qui ne prend pas en compte les droits des footballeurs. En soi, un sujet redondant qui a poussé à la création de ladite association en 1978. La première direction de l'AFE, menée par l'ancien international Quino, souhaite alors mettre fin à l'omnipotence des clubs, coupables de retenir à vie certains joueurs. « Nous sommes une association au service des footballeurs, rembobine Jesus Diaz, secrétaire général d'une organisation aux 8000 adhérents. Nous promouvons l'union entre les joueurs, nous défendons le développement de leur carrière sportive et nous garantissons le respect de leurs droits sociaux. Les valeurs d'AFE sont : l'union, la proximité, la transparence, l'intégrité et la fermeté. » Dans ses tout nouveaux bureaux de Gran Via, son discours se veut ferme et ses ambitions essentielles.

A contrario de son cousin français qu'est l'UNFP, l'AFE doit, elle, se battre, presque seule, contre un cadre légal qui relègue le footballeur au rang de salarié de seconde zone. Ce combat, elle l'a véritablement entamé en 2010, lorsque la Junta Directiva de Luis Rubiales prend les rênes d'un syndicat à la coquille vide. « Lorsque nous avons pris les commandes, la situation était très, très compliquée, confirme ce même secrétaire général. Avec la crise économique, nous avons dû prendre des mesures drastiques, comme le fait d'annoncer une grève lors de la première journée de la saison 2010 en soutien des joueurs de Segunda B. Plus de 200 joueurs attendaient 4 millions d'euros de salaire… » Une dégradation du marché du travail que confirme Jorge Pina : « La situation des joueurs est pire qu'avant. Il n'y a plus autant d'argent qu'avant, les contrats sont moins importants, et il y a toujours plus de joueurs. En soi, l'économie du football espagnol est à l'image de celle de l'Espagne dans sa globalité. » De fait, en 2011, le montant des impayés, pour plus de 200 joueurs, grimpe à 70 millions d'euros. Une année qui marque, par là même, le premier succès important de l'AFE.

Jesus Diaz : « Les joueurs n'ont pas les mêmes droits que les salariés lambdas »


« La situation du Rayo Vallecano nous a pressés à faire bouger les choses, relance Jesus Diaz. À la fin de cette saison 2011, les joueurs rayistas attendaient que la direction leur règle sept mois de salaire, ce qu'elle a fait. Le club ne pouvait pas être inquiété par la loi, puisqu'à la fin de la saison, il n'avait pas d'impayé. Nous avons réussi à obliger les clubs à payer leurs joueurs à la fin de chaque mois. » Un changement qui prête à sourire, mais qui permet à des centaines de joueur de percevoir des mois d'émoluments en attente. De même, l'association change le règlement de la Fédération : chaque joueur ayant au minimum trois mois d'impayés peut rejoindre un autre club sans pour autant faire une croix sur son dû. Les joueurs au chômage, eux, peuvent profiter des « séances de l'AFE » . « Elle a mis en place des stages durant l'été et l'hiver, avant chaque période de mercato, pour les joueurs sans club, confirme un Jorge Pina qui, en 2013, a retrouvé un club après l'un de ses stages. Ils organisent des stages comme le font les clubs, mettent en place des matchs contre des équipes étrangères pour que les entraîneurs qui le souhaitent viennent nous superviser. »

Remplie d'intentions louables, l'AFE se heurte à des obstacles de poids. Car ses trois interlocuteurs principaux, la Ligue - qui gère la première et la seconde divisions -, la Fédération - en charge des troisième et quatrième - et le Conseil des Sports - l'organisme gouvernemental en charge des sports -, ne rament pas dans son même sens. « Nous avons un rôle plutôt désagréable pour les instances du foot, regrette à demi-mot le secrétaire général. Nous sommes dans une époque où le chômage atteint 25% de la population, où les travailleurs perdent des droits ou luttent pour les conserver. Les joueurs sont affectés par cette situation et, pire, n'ont pas de droits sociaux comme les salariés lambdas. » D'où le recours aux stars du ballon rond espagnol chez qui la solidarité ne fait pas défaut. Suffisant pour inverser le rapport de force ? Jorge Pina reste dubitatif : « Si l'on caricature, nous avons plus de droits, mais aussi plus de problèmes à trouver un club. À mes débuts, il y avait des dizaines et des dizaines de possibilités. Tous les clubs étaient prêts à recruter, ils proposaient des salaires très attractifs. » Le combat de l'AFE s'annonce encore long et semé d’embûches.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Roland Gland Niveau : DHR
Tant qu'il n'y a pas plus de solidarité dans la répartition des droits TV en Espagne. Les joueurs continueront à faire face à ses problèmes socio-économiques.

Le Barca et le Real étouffent la Liga en captant 50% des droits TV. La ligue et l'Etat souhaitent garantir des performances européennes de premier plan pour contenter la population mais le désastre économique est patent. Les clubs espagnols sont surendettés, les communautés abandonnent leurs créances sur les cotisations sociales : ce qui permet aux clubs de survivre.

C'est un véritable gâchis et cela montre bien les limites de l'implication des politiques dans le sport professionnel.
Sur la photo le gars avec le maillot du Levante n'est absolument pas Rubiales, un mec charmant qui a fini ses études de droit tout en étant footballeur.
zinczinc78 Niveau : CFA
Message posté par Roland Gland
Tant qu'il n'y a pas plus de solidarité dans la répartition des droits TV en Espagne. Les joueurs continueront à faire face à ses problèmes socio-économiques.

Le Barca et le Real étouffent la Liga en captant 50% des droits TV. La ligue et l'Etat souhaitent garantir des performances européennes de premier plan pour contenter la population mais le désastre économique est patent. Les clubs espagnols sont surendettés, les communautés abandonnent leurs créances sur les cotisations sociales : ce qui permet aux clubs de survivre.

C'est un véritable gâchis et cela montre bien les limites de l'implication des politiques dans le sport professionnel.


Je sais pas si une meilleure répartition des droits TV résoudra tous les problèmes, mais de toutes façons, comme le Barça ne jouera plus en Liga quand la Catalogne sera indépendante, le modèle économique devra forcément être revu..
Le problème n'est pas tellement les joueurs de première division mais les autres. Les pro de deuxième et troisième division qui sont bien plus nombreux et qui galèrent. Et là, les droits TV n'y changent rien. Tant que l'Espagne ne sortira pas de la crise, les petits clubs souffriront et les footballeurs qui ne sont en liga auront les mêmes difficultés que n'importe qui.
Roland Gland Niveau : DHR
Les clubs de Ligue 2 français arrivent à l'équilibre budgétaire grâce à la solidarité de la ligue 1 vers la ligue 2 (pres de 15% des droits de la ligue 1 vont vers la ligue 2). Il y a des tensions manifestes issues de cette situation (implosion de l'UNFP, création du syndicat Première Ligue) mais on peut voir que les clubs français du deuxième échelon sont en bonne santé.

Donc je pense que la solidarité en Espagne doit s'exprimer bien entendu en Liga mais aussi en segunda division
Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 52 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 161 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 3
lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 52 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 32 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7