1. // Bilan
  2. //
  3. // Abécédaire

L’abécédaire de la Serie A

Entre les tifosi du Genoa qui demandent aux joueurs de retirer leur maillot, les drôles de pathologies contractées au Milan AC, les nouvelles jeunesses de Pirlo et Klose ou les explosions des pépites Muriel et Destro, la saison italienne a, une nouvelle fois, été sacrément mouvementée. Bilan, lettre par lettre.

Modififié
0 5
A comme… Argentine.
Derrière les joueurs italiens, les Argentins sont ceux qui ont marqué le plus de buts en Serie A cette saison. Bien aidés par les amis Milito (24), Palacio (19) et Denis (16), les représentants albicelestes ont scoré 144 fois, soit près de 15% du total. Et les Anglais, combien ? Bah zéro…

B comme… Barcelone.
En arrivant à Rome, Luis Enrique devait importer le modèle Barça dans la capitale italienne. Il a même ramené Bojan, pour faire genre. Résultat : il n’a pas compris le football italien et le football italien ne l’a pas compris. Le « projet » restera un projet.

C comme… Calcioscommesse.
L’Atalanta, pénalisée de six points cette saison, pourrait être la première d’une longue liste. Les sanctions de l’affaire des paris clandestins vont tomber cet été. Selon l’avocat général, 22 clubs de Serie A et Serie B sont concernés. Et, après les arrestations de Mauri, Milanetto, et la mise en cause de Criscito, Sculli et Buffon, on se dit que c'est vraiment un autre championnat qui commence.

D comme… Départs.
Nesta, Del Piero, Di Vaio, Zambrotta, Gattuso, Kaladze… Ils disent tous adieu à la Serie A, après des années de bons et loyaux services. Mine de rien, c’est la fin d’une sacrée époque. Totti, Zanetti, Ambrosini… Restez encore un peu, hein !

E comme… Expulsion.
104 cartons rouges distribués par les arbitres, soit 2,73 à chaque journée. Big up à Andre Dias, Carrozzieri, Spolli, Kaladze, Lauro, Esposito, Balzaretti, Morleo, Boateng, Osvaldo, Caracciolo et Stekelenburg, tous exclus deux fois.


F comme… Fantôme.
Le but fantôme de Muntari, au cours du Milan AC-Juventus, aura certainement été l’un des tournants de la saison. Le ballon était rentré d’un demi-mètre, tout le monde l’a vu, sauf les arbitres. Milan aurait mené 2-0. Le score final n’aurait donc pas été de 1-1. Mais bon, avec des si…

G comme… Guillotine.
Record d’entraîneurs virés cette saison. 16, en tout, sur l’ensemble de la saison. Certains ont même été virés, puis rappelés. Quant à Malesani, il a été viré, rappelé, et viré encore. Attention, Zamparini va finir par être jaloux.

H comme… Humiliation.
Strip-tease forcé à Gênes. Lassés de voir leur équipe perdre et descendre lentement vers la Serie B, les ultras du Genoa décident d’interrompre la rencontre contre Sienne et ordonnent à leurs propres joueurs d’enlever leur maillot. « Parce qu’ils ne sont pas dignes de le porter » , dixit le chef ultra. Une prise d’otages, putain !

I comme… Invincible.
Invaincue. Invulnérable. Tout marche pour la Juventus. Cette Juve imbattable, capable de terminer la saison sans perdre le moindre match. Nouveau stade, nouveaux joueurs, nouveau Scudetto : la Vieille Dame est de retour. Et tant mieux si cela fait chier tout le monde.

J comme… Juventus Stadium.
Inaugurée au mois de septembre dernier, la nouvelle forteresse turinoise n’a donc jamais été brisée. 15 victoires et 7 nuls toutes compétitions confondues : les tifosi ont été gâtés. Et le stade a été quasiment plein toute la saison. Alors, qui osera venir gagner ici ? Bande de trouillards.


K comme… Klose.
À Rome, l’Allemand a retrouvé ses sensations. Buteur décisif, il a permis à la Lazio de remporter le derby à la dernière minute, après cinq défaites consécutives contre l’ennemi romain. Son absence a pesé lourd en fin de saison. En même temps, il fallait bien qu’il se repose pour l’Euro.

L comme… Long John.
Le 1er avril, Giorgio Chinaglia s’en est allé rejoindre ses compères Re Cecconi et Maestrelli. Un joueur mythique, qui ferait passer Balotelli pour un enfant de chœur. Un vibrant hommage lui a été rendu au cours du Lazio-Napoli. Giorgio Chinaglia è il grido di battaglia.

M comme… Morosini.
Foudroyé en plein match par un arrêt cardiaque. L’Italie s’est arrêtée et l’a pleuré pendant une semaine. Puis retour à la normale. Le spectacle doit continuer.

N comme… Neige.
On l’a vite oublié, mais la neige a sacrément foutu le bordel dans le calendrier de la Serie A, cette saison. Matches reportés, terrains glissants, journées tronquées… Par contre, quand il s’agit de faire beau pendant plus d’une semaine, il n’y a plus personne, bordel !


O comme… Osvaldo.
Quand on y réfléchit, Osvaldo n’est pas loin d’être le joueur de l’année en terme de frasques. Cela commence par un but lors du derby et un T-shirt dégainé pour chambrer l’adversaire. Au final, son équipe perd 2-1. Cela continue par un coup de poing à son coéquipier Lamela après une défaite à Udine. Puis un but sublime contre Lecce injustement annulé, et enfin deux cartons rouges pour bien finir la saison, avec, évidemment, des déclarations anti-arbitres dans la presse. Costaud.

P comme… Pathologies rares.
Entre Cassano qui se fait opérer du cœur, Gattuso qui voit double pendant plusieurs mois, et Pato qui se blesse à chaque fois qu’il tape une accélération, le Milan AC a connu une saison plutôt étrange sur le plan médical. Les premières déficiences du Milan Lab ?

Q comme… Quatrième place.
L’an dernier, la Lazio était arrivé cinquième. Dommage : seules les quatre premières positions donnaient accès à la Ligue des champions. Cette saison, l’équipe romaine arrive donc quatrième. Dommage : entre temps, l’Italie a perdu son quatrième ticket pour la C1. L’Europa League, c’est bien aussi.

R comme… Retourné.
Le plus beau but de l’année en Italie nous a été offert par Stefano Mauri, au cours du Lazio-Napoli, d’une bicyclette majestueuse. Le retourné de Di Michele, lors de Parme-Lecce, n’était pas mal non plus, d’ailleurs.


S comme… Sanglots.
Les larmes de Ranieri quand l’Inter gagne enfin face au Chievo, celles de Crespo qui quitte Parme, celles de Gattuso, Inzaghi, Zambrotta et van Bommel au moment de faire leurs adieux à San Siro, celles de Zeman après la mort de son acolyte Franco Mancini, celles de Lavezzi après la victoire du Napoli en Coupe d’Italie… Qui t’aime te fait pleurer.

T comme… Totti.
Il vieillit, il court moins et il est moins décisif. Pourtant, la Roma n’a jamais été autant en difficulté que lorsqu’il est absent. Avec ses 8 buts inscrits en championnat, il s’est rapproché un peu plus de la légende. Il en est désormais à 215 pions en Serie A, soit un de moins que les monstres Giuseppe Meazza et José Altafini. Ce joueur-là sera, à la fin de sa carrière, le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la Serie A, derrière Silvio Piola. Respect.

U comme… Udinese.
Pour la deuxième année consécutive, l’équipe de Guidolin se qualifie pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, après avoir pourtant perdu Inler, Sánchez et Zapata au mercato. Un vrai miracle sportif. Mais attention, le retour à la réalité pourrait faire mal : Guidolin a déjà annoncé qu’il allait prendre un repos prolongé, Isla va partir et Di Natale a menacé de prendre sa retraite après l’Euro. Aïe.

V comme… Verratti.
Meilleur joueur de la saison en Serie B, ce bonhomme de 19 ans vient d’être appelé par Cesare Prandelli en équipe d’Italie et sera peut-être à l’Euro. Il vient d’être promu en Serie A avec son club de Pescara. Maintenant, le dilemme : Pescara, ou la Juve ? Dans les deux cas, on a hâte de le voir parmi l’élite.


W comme… Walter.
À défaut d’avoir qualifié son Napoli pour la prochaine Ligue des champions, Walter Mazzarri s’est payé le scalp du Milan AC, de l’Inter, de Manchester City, de l’Udinese et de Chelsea au cours de la saison. Et surtout, il a permis à son équipe de remporter la Coupe d’Italie, en battant en finale l’invincible Juve. 22 ans que Naples attendait ça.

X comme… Maxi Lopez.
Hein ? Quel rapport entre le X et Maxi Lopez ? Bah, allez donc voir ici… Histoire de vous rafraîchir la mémoire et d’y voir plus clair.

Y comme… Yuto.
La hype nippone est retombée comme un soufflé. L’an dernier, Yuto Nagatomo nous a bien fait marrer avec ses courses rapides, ses saluts traditionnels et sa dévotion. Cette année, il a plutôt fait marrer Andre Ayew, qui lui a mangé sur le crâne à chaque ballon aérien. Peut-être a-t-il arrêté de manger des prunes salées ?

Z comme… Zlatan.
Pour la première fois depuis neuf ans, il n’est pas sacré champion à la fin de saison. Par contre, il termine meilleur buteur de Serie A, et ce pour la deuxième fois de sa carrière. Avec les maillots de l’Inter et du Milan AC. Il ne lui reste plus qu’à aller au Real Madrid, à marquer lors du clásico, et il aura complété son œuvre.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gianni_Rivera10 Niveau : District
Excellent comme d'hab!!!!
nain_bordelais Niveau : District
L'article s'intitule l'abécédaire de la Serie A mais les lettre M et V sont en rapport avec la Serie B.
Sinon très bon article!
"la mise en cause de criscito et buffon"?

buffon?

Faudrait modifier l'article parce que buffon n'a rien à voir avec cette histoire là...

Il a seulement dit tout haut il y a quelques jours ce que tout le monde sait et pense tout bas, c'est à dire que certains matchs de fin de saison entre deux équipes qui ont besoin de quelques points supplémentaires pour se sauver finissent généralement en un petit nul où aucune des deux équipes ne veut faire mal à l'autre...

Et vu que la justice italienne fonctionne très bien (les journalistes savent tout 5 minutes après les interrogatoires, les jt annoncent les arrestations le jour avant qu'elles aient lieu, conte qui est mis en cause par un joueur et qui est perquisitionné 5 mois après, comptes rendus des interrogatoires dans la presse etc etc...), apparemment un des procureurs penserait à convoquer buffon pour écouter ce qu'il a à dire...

Et après on se demande pourquoi l'italie est un pays à la dérive...avec des politiques, des journalistes, des fonctionnaires publiques de la sorte, c'est normal...

Ca serait bien de modifier l'article en tout cas...

Merci
M comme mafieux du milan AC
B comme bunga bunga de berlusconi
AUCLAIR_DEPSOS Niveau : Loisir
M comme MATA LE MERDEUUX
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5