1. //
  2. // Bilans année 2015

L'abécédaire de la Liga

L’année est passée à une vitesse folle en Espagne. Encore plus vite qu’une accélération de Lionel Messi ou qu’une chorégraphie de Un, Dos, Tres. Dans ce rythme endiablé, 26 choses ont été choisies pour parler football, mais pas que.

Modififié
181 7

A... comme Alinéa 1 de l’article 76 du règlement de la FEF


« Quel que soit le cas, le club alignant de façon illicite un footballeur dont les critères réglementaires ne sont pas réunis pour participer à un match verra ce match perdu, sur le score de 3 à 0. (…) Si le match a lieu lors d’un match à élimination directe, l'opposition sera remportée sur tapis vert par l’adversaire. » Bien joué, Denis Cheryshev.

B... comme Bienvenida


Avec ça, Joaquín sait qu’il est aimé au Betis Séville.

Youtube

C... comme Chaussure


Arda Turan est un mec au sang chaud. Quand il pète un plomb donc, ça se voit sur le terrain. Carton jaune face au Barça, mais regard noir pour le Turc. D’une certaine façon, cette folie a dû plaire à Luis Enrique… Vivement la nouvelle année.

Youtube

D... comme David Moyes


364 jours. Voilà le temps que David Moyes aura passé en tant que coach de la Real Sociedad. Une année pas tout à fait bouclée, à l’image de son bilan chez les Txuri-Urdin : 42 matchs, 12 victoires, 15 nuls et 15 défaites. Un bilan foireux, et une dernière réplique pâlichonne avant son licenciement : « Les entraîneurs de toutes les équipes du monde seraient préoccupés par cette situation. Moi, je ne le suis pas, je suis habitué à cela. » Salut, l’artiste.

E... comme Estelada


Capitale de Catalogne, Barcelone est également champion d’Espagne. Une double casquette qui a causé bien des tracas au service juridique du fanion blaugrana. Mis à l’amende par l’UEFA pour cause d’utilisation outrancière d’Esteladas, le Barça a rétorqué que le Camp Nou était bien libre d’exhiber n’importe quel drapeau, pourvu qu’il ne soit pas interdit par la loi. +1 pour la liberté d’expression.

F... comme Fessée


En veux-tu en voilà, cette année de Liga a eu sa part de fessées. As usual, la machine à buts qu’est le Real Madrid remporte la palme d’or du bourreau. Larges vainqueurs de Grenade (9-1), Getafe (7-3) et dernièrement du Rayo Vallecano (10-2), les Merengues de Cristiano sont les champions d’Espagne de la branlée. Mais pas de la Liga, dommage.

G... comme Getafinder


Comment convaincre les habitants de la banlieue madrilène de venir squatter les travées du Coliseum Alfonso Pérez ? Facile, créer Getafinder. L’application est similaire à Tinder, mais uniquement utilisable aux abords du stade. Rencontrer l’âme sœur le temps de 90 minutes, c’est le rêve de tout être humain. Ou serait-ce plutôt le coït rapide aux toilettes ?

Youtube

H... comme Hôpital


La bande des Gabachos de Séville en a l’estomac retourné rien qu’à y penser. En août dernier, après une préparation physique éreintante, Adil Rami, Steven Nzonzi et Timothée Kolodziejczak s’octroient un bon gueuleton des familles. Problème, l’intoxication alimentaire guette, et les trois hommes passent quelques jours à l’hôpital et en ressortent amaigris de quelques kilos. Plus fort que le régime Dukan.

I... comme Iraizoz


Avec ses 34 bougies, Gorka Iraizoz est le papa de cette Liga - Valerón en étant le grand-père. Un âge avancé qui ne l’empêche de truster les sommets des classements des gardiens. Cinquième du dernier trophée Zamora, le natif de Pampelune est également le gardien à avoir effectué le plus de passes de la saison. Un transfert vers le FC Barcelone s’impose.

J... comme José Ramon Sandoval


Si Grenade fait encore partie des pensionnaires de la Liga en 2015/2016, c’est bien grâce à cet homme. Quand il prend les rênes des Filipinos à quatre journées de la fin, Grenade est avant-dernier de Liga. Le club n’a plus gagné depuis le 7 mars et possède six points de retard sur Almería, premier non-relégable. Contre toute attente pourtant, Grenade va se sauver. Avec 10 points pris sur 12 possibles, Sandoval se paie même le luxe de fermer boutique contre l’Atlético Madrid pour boucler la saison (0-0). Facile, le type.

K... comme Kakuta


C’est vrai, Gaël Kakuta a déjà manqué une moitié de saison avec le FC Séville à cause de cette fichue blessure à l’aine. Mais si le Français est chez les Palanganas aujourd’hui, c’est qu’il a (enfin) claqué sa vraie première grosse saison au Rayo Vallecano la saison dernière. Mieux vaut Kakutard que jamais.

L... comme Luisito


Longtemps, la presse madridista évoquait l’arrivée de Luis Suárez au Barça tel un boulet. En deux temps, trois mouvements, quelques démonstrations lors des Clásico et des pions à la pelle, Luisito a rappelé à la loge d’honneur du Santiago Bernabéu qu’il était bien le meilleur neuf au monde. Et le joueur le plus indispensable de la maison blaugrana.

M... comme Manita


À la suite de la victoire du FC Séville en C3 et sa cinquième place en Liga l’an passé, l’Espagne s’est étendue sur la scène européenne. Ainsi, le FC Barcelone, le Real Madrid, l’Atlético Madrid, le FC Séville et le FC Valence, vainqueur de l’AS Monaco en tour préliminaire cette saison, participaient à cette édition 2015/2016 de la Ligue des champions. Aujourd’hui, trois d’entre eux sont parvenus à passer en huitièmes, tandis que les deux autres sont reversés en Ligue Europa. L’invasion continue.

N... comme Nuno


Aussitôt arrivé, aussitôt dégagé. À peine plus d’une saison après son arrivée sous la guérite de Mestalla, Nuno Espirito Santo en a pris la porte. En cause, une médiocre place dans le ventre mou et, surtout, un front populaire à son encontre. Pour sûr, le peuple ché, excédé par les choix abracadabrants de son entraîneur et la mise au ban de Negredo, a une énième fois prouvé son potentiel à virer des coachs. Campeones !

O... comme Olé


« Au football, la joie que te procure une victoire peut durer trois, quatre jours, tandis que le sexe, ça peut te procurer du bonheur durant une seule minute. Le football, c'est meilleur que le sexe. » Bon, Sergio Busquets aime beaucoup trop le football.

P... comme Poumon


Le cancer est une saloperie, Johan Cruyff un demi-dieu à Barcelone. Toutefois, le Hollandais volant reste aussi un homme. La preuve est venue le 22 octobre dernier, via son agent Carole Thate. Courage à ce grand monsieur.

Q... comme Qatar Airways


La campagne électorale blaugrana a laissé des traces. Indélébiles, à en croire la bisbille qui oppose la direction de Bartomeu à son sponsor principal, la compagnie aérienne Qatar Airways. D’abord distant par rapport à ce partenaire lors de l’avant-élection, l’homme fort du Camp Nou a décidé de relancer les négociations après son investiture. Le hic, c’est que la compagnie qatarie ne souhaite pas aligner les 70 millions d’euros annuels demandés par la direction blaugrana et coupé court aux tractations. Un vrai problème de riches, donc.

R... comme Repêchage


Eibar peut remercier la gestion économique d’Elche. Relégués sportivement fin mai malgré une saison courageuse avec des moyens réduits, les Armeros sont aujourd’hui dixièmes de Liga. De l’autre côté, Elche se remet doucement de cette tuile et prend la… dixième place de Liga Adelante. Destins croisés.

S... comme Suárez


La petite pépite galicienne fait son trou. D’abord prêté jusqu’en juin au FC Séville, Denis Suárez fait encore mieux à Villarreal. Dans un sous-marin jaune provisoirement embarqué en Ligue des champions, il ravit le Madrigal de ses caresses, passements de jambe et crochets. Une merveille pour les yeux qui s’accompagnent de gestes décisifs. Autant d’arguments qui pressent Luis Enrique à le rapatrier au Camp Nou dès l’été prochain.

T... comme Transfer Matching System ou TMS


Florentino Pérez en ferait encore des cauchemars. #DeGea

U... comme U.D. Las Palmas


Absent de Primera depuis la descente de Tenerife, les Canaries retrouvent les cimes du football espagnol. Emmené par un Valerón toujours aussi rafraîchissant, le club historique des insulaires retrouve la Liga 13 ans plus tard. À mi-chemin, tous les espoirs sont permis. Une rétrogradation également.

V... comme Vallecas


L’attraction du Nuevo Estadio de Vallecas n’est plus. En bisbille avec une direction aux antipodes des valeurs prônées par le barrio ouvrier de Madrid, de nombreux supporters du Rayo ont décidé d’une grève des encouragements. Une lutte interne qui gangrène les résultats des protégés de Paco Jémez qui a même prévenu que « si la situation ne s’arrangeait pas » , il plierait bagages. Une Liga sans Vallecas, quelle tristesse…

W... comme Williams


Premier joueur aux origines africaines à enfiler le maillot de l'Athletic Bilbao, Iñaki Williams préfère, une fois sur les prés, se distinguer par une autre caractéristique que sa couleur de peau. Pour sûr, véritable crack de Lezama, l’international espoir avec la Rojita brille de mille feux. Sa vitesse sonique et sa technique léchée lui octroient même le statut de meilleur rookie de l’année.

X... comme Xavi Hernández


Parce qu’en vrai, on aimerait tous dire au revoir à ses collègues du travail comme ça.

Youtube

Y... comme Yoda


Le temps d’une soirée, Karim Yoda est sorti de la guérite de Getafe et a rencontré la force. C’était face à la Real Sociedad, face à laquelle il plante un doublé dans les dernières minutes. Depuis, il a dû retourner sur la planète Dagobah.


Ses deux pions face à Getafe :

Z... comme Zoco


Un an après la perte de l’icône du Madridismo, aka Alfredo Di Stéfano, le Real Madrid a dit adieu à son porte-étendard. Ignacio Zoco, 438 matchs, 7 Liga, 1 Coupe d’Europe et une vie au service de la Casa Blanca, a donc trépassé à l’âge de 76 ans. Un âge anecdotique ou presque, puisque sa légende perdurera à jamais dans l’histoire dorée des Merengues.
Par Antoine Donnarieix et Robin Delorme
Modifié

Dans cet article

Sur le fonds de l'article j'ai rien à dire mais parfois :

David Moyes : 42 matchs, 12 victoires, 12 nuls et 15 défaites.

J'en déduit donc que 39=42, ce qui d'une certaine manière expliquerait beaucoup de choses
Le 2 étant proche du 5 sur le clavier numérique, on peut excuser ces messieurs. L'erreur est corrigée d'ailleurs.

Bonnes fêtes à tous, surtout à Paco Jemez.
La fessée je la vois plus quand 2 adversaires sont de niveau similaires et que l'un met 0-4 chez l'autre. La oui il y a fessée. Mais quand une équipe avec un budget 100 x supérieur en bat une autre 10-2 ou autre 7-3 . Rien d’extraordinairement. Juste bcp de frustrations évidentes vis à vis des concurrents ^^
douglas adams l avait dit, la réponse est 42. faut juste trouver la question
Je savais que s'était signé Robin delorme vu toutes les pipes faites au Barça et les tacles au réal...

Par Robin delorme à "Madrid".

Joyeux noël quand même :)
Message posté par Baygon
Je savais que s'était signé Robin delorme vu toutes les pipes faites au Barça et les tacles au réal...

Par Robin delorme à "Madrid".

Joyeux noël quand même :)


Exemple ?
Mais fermes la physiquement Gaybon avec tes couinements !
Joyeux Noël quand même également.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
181 7