L'Abécédaire de la Liga

L'hégémonie du Barça, l'enthousiasme de Villarreal, la puissance offensive du Real Madird, des Qataris, des Cheikhs, Burger King, des bides, des révélations...

Modififié
0 51
Abidal : Il y a deux ans, le français n'avait disputé aucune finale du fameux sextuplé barcelonais, alors qu'il avait été titulaire pendant toute la saison. Cette année, l'ancien lyonnais a tout simplement vécu sa meilleure saison sous le maillot blaugrana. Là encore il y a eu une couille : sa tumeur au foie. Putain de guignard.

Adieux : Dudek, Josico, De La Pena, Pandiani, Dragutinovic, Renato, Kanoute...Snif.

Almeria : Saison galère pour les andalous qui ont finalement été relégué logiquement en deuxième division après avoir changé trois fois d'entraineur dans la saison... Certains clubs français seraient bien inspirés d'aller jouer les charognards en recrutant les Piatti, Ortiz, Crusat ou autres Ulloa.

Atletico Madrid : Comme d'habitude, ils ont perdu tout leurs clasicos. Comme d'habitude, ils ont alterné le pitoyable et le très bon. Comme d'habitude, ils ont vécu une saison galère. Comme d'habitude, ils nous auront bien fait rire.

Ali Syed : L'homme d'affaires indien est arrivé en Cantabrie avec l'étiquette de sauveur du club. Malgré le maintien, les joueurs attendent toujours d'être payés... Syed, c'est un peu Kachkar qui aurait réussi son coup.

Arbeloa : Il remporte haut la main le titre de joueur le plus sale de la Liga.

Barcelone : Le champion d'Espagne a été moins flamboyant que par le passé, mais les blaugranas méritent largement leur troisième titre de Liga consécutif. Les barcelonais sont ceux qui ont le plus couru, plus récupéré le ballon et fait le plus de passes. Avec 30 victoires au total (dont un record historique de 14 victoires à l'extérieur) pour seulement deux défaites, le Barça s'est imposé de nouveau comme le patron de la Liga.

Benzema : En France, il est considéré comme un grand joueur. En Espagne, il est considéré comme un bon joueur. Saison difficile pour le français malgré une meilleure deuxième partie de saison. Une chose est sûre : il n'a pas fait oublier Raul. Ni Ronaldo. Ni Hugo Sanchez. Ni Van Nistelrooy. Ni...

Betis : les Sévillans sont remontés en première division. Plaisirs.

Bojan : Il ressemble de plus en plus à Portillo. Saison aussi longue que décevante pour l'ancienne promesse du Barça.

Borja Valero : Sans doute le joueur le plus sous-coté de la Liga. Le véritable cerveau de Villarreal c'est lui.

Caicedo : L'équatorien de Levante est l'une des belles révélations de la saison. Ses buts ont permis aux grenats de se maintenir. A suivre.

Canales : Question à 1 million d'euros : mais bon dieu, qu'est-ce qu'il a fait à Mourinho pour passer une saison entière sur le banc de touche ? Putain de gâchis.

Cicinho : Surcoté. Bide. Erreur de casting de Villarreal.

Crise : Betis, Valence, Saragosse, Las Palmas, le Deportivo La Corogne, le Rayo Vallecano, Majorque... La liste des clubs dans le rouge financièrement est de plus en plus inquiétante.

Cristiano Ronaldo, aka CR-40 : Pichichi avec 40 buts. Une statistique qui flatte son égo et son talent démesuré. Malgré son but en finale de coupe du Roi, le Portugais a passé sa saison à se mesurer la teube avec Messi...Dommage, surtout pour le Real.

De Gea : Le plus dur, c'est de confirmer. Van der Gea l'a fait. La preuve, il jouera la saison prochaine à Manchester United.

Deportivo La Corogne : Les galiciens retrouvent la deuxième division, 20 ans après l'avoir laissée. Quand on voit les performances du Celta Vigo, l'autre gros club de la région, on se dit que le Depor n'a pas fini d'en baver. Triste.

Drenthe : Le Hollandais prêté par le Real a tout simplement fait n'importe quoi à Hercules. Son entraineur, Djukic, à résumer avec ironie les absences à répétitions du polémique batave : « Drenthe ? Il y avait des décès toutes les semaines dans sa famille... » . Amen.

Espanyol Barcelone : Après une première partie de saison incroyable, les pericos ont peu à peu baissé le pied. Reste que les catalans ont peut-être réalisé leur meilleure saison depuis une dizaine d'année.

Expulsions : La Real Sociedad est le seul club à ne pas avoir eu de carton rouge. D'une manière générale il n'y avait jamais eu aussi peu de cartons rouges (112) depuis la saison 91-92.

Forlan : Il s'est mis à dos ses coéquipiers, son entraineur et le public. Il est loin le temps ou le Calderon gueulait : « Uru –Gua-yo ! » . Triste fin pour le meilleur joueur de la coupe du monde 2010.

Guardiola : Ce qu'il réalise est historique. Ni plus, ni moins. En trois ans la Pep Team a presque remporté autant de titres que la Dream Team de Cruyff. Costaud. Que le Camp Nou en profite, parce que Pep devrait s'envoler dans douze mois...

Getafe : Ils avaient le meilleur sponsor maillot du monde avec Burger King. Désormais ils auront le pire nom du monde : Getafe Team Dubai. Reste à savoir si l'argent des émirs en vaut bien la peine...

Hercules : Ils ont été les seuls à battre le Barça au Camp Nou. Pour le reste, qu'est-ce qu'il fallait attendre de plus d'un club qui a pour centre d'entrainement un bout de terrain vague avec des Algeco ? Bah rien.

Iniesta : Il n'a pas fait beaucoup parler de lui, mais c'est dans ses habitudes. Toujours aussi précieux dans l'entrejeu blaugrana, Iniesta a « explosé » son record personnel de buts en une saison : 8. Wooooow !

[page]
Julio Baptista : Il ne brille qu'en Andalousie. Après ses passages foireux à Madrid, Arsenal et la Roma, la Bestia est revenue en Liga pour sauver Malaga. Très bonne fin de saison du brésilien qui semble avoir retrouvé une seconde jeunesse avec Manuel Pellegrini

Khedira : Mais putain, à quoi il sert ?


Kun Aguero : L'Argentin a démontré une nouvelle fois encore qu'il était trop fort pour l'Atletico. Comme Fernando Torres en son temps. Reste à savoir si l'argentin aura le bon gout de ne pas rejoindre les ennemis éternels des Colchoneros : le Real Madrid.

Laudrup : Pour sa deuxième expérience sur un banc de touche espagnol, le danois s'en est pas mal sorti. Majorque arrache le maintien, et franchement c'est déjà pas si mal pour une équipe que tous les spécialistes voyaient descendre en fin de saison.

Luis Garcia : l'entraineur de Levante est la révélation de la saison. Guardiola, Emery et Del Bosque ont passé leur saison à lui envoyer des compliments. Ils peuvent. Levante s'est maintenu en pratiquant un très bon football. A suivre...

Madrid : La capitale espagnole aura quatre équipes en course la saison prochaine : Rayo Vallecano, Getafe, Real Madrid et Atletico Madrid. C'est une première dans l'histoire du championnat.

Manita : le 5-0 infligé par Barcelone au Real Madrid en début de saison aura conditionné le reste de l'opus. Pour le meilleur et pour le pire. Confirmation qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses : 4 clasicos en un mois, c'était trop...

Manzano : C'est la grosse déception de la saison. Le technicien madrilène n'a jamais maitrisé le vestiaire ni son président Del Nido. Même si les Sévillans se sont qualifiés pour l'Europa League, le bilan est plus que mitigé. Dommage.

Messi : Le meilleur passeur du championnat a démontré une fois de plus qu'il était aussi le meilleur joueur du monde.

Mourinho : Le portugais a enflammé la Liga par ses déclarations fracassantes. Il aura au moins eu le mérite de pousser les barcelonais dans leurs derniers retranchements jusqu'au bout. Le Special One s'est aussi affirmé en une saison comme le véritable patron du club en évinçant Jorge Valdano de sa route. Guardiola avait peut-être raison : c'est définitivement «  le putain de boss » ...

Negredo : Il a fallu attendre le départ de Luis Fabiano au mercato d'hiver pour que l'international espagnol fasse parler son talent. Une histoire de confiance pour un joueur qui a fini le championnat en boulet de canon. Et en meilleur buteur espagnol avec 20 buts.

Ozil : Technique superlative, intelligence tactique, élégance...le deuxième meilleur passeur du championnat est derrière Cristiano Ronaldo la seule bonne raison d'avoir assister aux matchs du Real.

Pepe : Le cyborg brésilien a une nouvelle fois fait parler de lui durant les clasicos. Et pas qu'en mal.

Qatar Foundation : Qui aurait pensé il y a encore 5 ans que les qataris deviendraient le premier sponsor maillot payant du FC Barcelone ?

Révélations : Guaita ( Fc Valence), Rakitic ( Séville), Catala ( Villarreal), Javi Marquez ( Espanyol)...

Soldado : Son association avec Mata et Aduriz a presque fait oublier le départ du duo de champions du monde Silva/Villa. Ce n'est pas rien.

Twitter : La Liga s'est définitivement mis aux tweets. Aguero, Piqué et Rossi sont ceux qui comptent le plus de followers.

Unai Emery : Valence est le champion de l'autre Liga. Une bonne performance pour celui que l'on compare déjà à Benitez.

Valdano : Le grand perdant de la saison. L'argentin est la première victime officielle de Mourinho en Espagne.

Villarreal : Après le Barça, c'est sans doute l'équipe qui pratique le football le plus spectaculaire du championnat. Problème, le sous-marin jaune a un effectif trop réduit qui lui empêche de lutter vraiment pour un titre.

Waka-Waka : Le Real avait décidé de supprimer le titre de sa playlist après l'officialisation de la relation entre Shakira et Piqué. N'importe quoi.

X : Il n'y avait plus eu aussi peu de résultat nul depuis la saison 81/82.

Zapatero : Le premier ministre espagnol, fan du Barça, ne sera probablement pas réélu. Beaucoup y voit déjà un signe de la fin de l'hégémonie blaugrana. A suivre.


Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je pense pas que la Qatar fundation ai quelque chose avoir avec une compagnie aérienne, mais c'est aussi moche en tout cas.
Quatar foundation pas Airways....
"Cristiano Ronaldo, aka CR-40 : Pichichi avec 40 buts. Une statistique qui flatte son égo et son talent démesuré. Malgré son but en finale de coupe du Roi, le portugais a passé sa saison à se mesurer la teube avec Messi...Dommage, surtout pour le Real."

hahahahahahahahahahaha tellement vrai !!! d'ailleurs j'ai récemment revu tous les buts de Ronaldo cette saison; y'a quand même pas mal de pénos (8 en championnat), 4 coupfrancs (ce qui est par contre remarquable mais c'est contre le Barça qu'il faut les marquer et pas taper dans le mur) et surtout une bonne quinzaine de buts où il n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets, façon Pippo Inzaghi ou Gerd Müller. Il y a évidemment quelques buts qui en valent la peine, mais ce que je remarque c'est que tous les joueurs du Real y compris les attaquants censés marquer des buts, le cherchent constamment à la finition. C'est trop criant. Regardez par vous mêmes:

http://www.youtube.com/watch?v=6kMQ5y-C … r_embedded

Allez voir également les buts de Messi. Rien à voir ! Même s'il est positionné dans l'axe il joue beaucoup plus bas à un poste du n°10 pour organiser le jeu tout en créant le danger balle au pied et étant à la conclusion.
ce qui me fait marrer moi c'est que quand Ronaldo marque on lui fait des procès d'intentions en disant que c'est pour se mesurer la teube avec messi, alors que quand c'est messi qui marque on dirait que c'est pour sauver un enfant au Darfour par but ! qu'est ce que vous croyez ? vous pensez vraiment qu'on marque 53 buts sans avoir une réelle envie d'être le number one ???? c'est valable pour les 2 ça donc arrêtez vos conneries
je suis en partie d'accord mais franchement Messi n'a jamais ambitionné d'être le meilleur buteur; d'ailleurs ce n'est pas un buteur à la base, chasseur de buts je veux dire. La preuve, il n'a même pas jouer les derniers matches de championnat pour être frais en finale de la LdC. Les deux mentalités ne sont pas comparables. D'ailleurs Messi n'a jamais dit qu'il étais le meilleur au monde chose que Ronaldo avait clamé à plusieurs reprises notamment lors du Ballon d'Or qu'il a gagné en 2008.
quand on est le meilleur, c'est qu'on a cherché à l'être, point barre. dire le contraire c'est des salades. genre messi c'est un être pur seulement quidé par son talent qui le contrôle entièrement et qui l'entraîne malgré lui jusqu'aux sommets ! allez remballe.
je précise que j'adore messi et que ce que je dis n'enlève en rien à son mérite. je dis simplement qu'il fauta arrêter les procès d'intention envers les buts de ronaldo et messi; comme je l'ai dit, sur les forums et pour TF1 c'est: "quand ronaldo marque c'est pour sa poire, mais messi c'est un but = un enfant guéri de la malaria"
@filoubifrance: tu es ridicule, tes deux posts le confirment. Tu fais meme de la peine. Donc tu as passe ta nuit a re-mater les but de CR40 en les comparant a ceux du nain, un par un comme ça avec arret sur image pour savoir lequel etait le plus beau? T'as ecrit une these la-dessus? Ta vie et surtout tes nuits doivent etre bien tristes, tout comme le triste personnage que tu es...

Bien a toi.

PS: puisque tu as du temps a perdre... repasse-toi un arret sur image de la simulation hollywodienne d'Alves qui vaut l'expulsion de Pepe, et le plongeon hollywodien de Mascherano qui vaut l'annulation du premier but legal du Real au camp nou...
@ronaldo t'es hors sujet mec
Ben, c'est qu'on peut s'identifier à Messi. Un mec simple. Qui brille au sein d'un collectif.

Alors que Ronaldo donne une image trop égocentrique.

Quelque part, il y a une morale au fait que Messi remporte tous les lauriers avec le Barça alors que Ronaldo n'y arrive pas. Personne n'aime beaucoup les frimeurs.

Et faut avouer qu'il n'y a jamais eu un footballeur aussi frimeur que Ronaldo.

Même Maradona -qui se prenait pas pour de la m.erde- avait l'air plus accessible et fraternel.
Bien que né au brésil, Pepe est portugais naturalisé CQFD
La catin portugaise n'est aimée que par les cons.... et les toss, qui parfois ne font qu'un.
40 buts parfaitement INUTILES !
complètement ! venant de toi ce genre d'attaques gratuites est très étonnant car je crois que tu es le plus gros NO LIFE de ce site. D'ailleurs la preuve le temps que tu passes dessus le confirme. Si tu veux voir vérifier ma vie, ramène toi tu verras que je me très porte bien, sois rassuré. Ce n'est pas moi qui déchaîne ma haine sur ce site, qui témoigne du terrible mal-être dans lequel tu dois te trouver. Tu es un peu comme un disque rayé qui répète la même chose. Et le pire dans tout ça, c'est que tu dois pas être tout jeune, ce qui est définitivement rédhibitoire en terme du retard accumulé dans la vie sociale et professionnelle. En fait j'ai beaucoup plus de pitié pour toi qu'autre chose, car ta vie est virtuelle et ton ton arrogant est digne de tes idoles. Forcément, quand on a pas de vie, il faut bien s'identifier à quelqu'un.
Messi : Le meilleur passeur du championnat a démontré une fois de plus qu'il était aussi le meilleur joueur du monde.
Ronaldo, frimeur mais efficace et une vrai machine de guerre. Il l'a prouvé encore une fois. Ca fait des envieux, c'est sur mais s'il etait facile d'etre ronaldo ( son don c'est le travail alors que Messi c'est le talent pur: laissez moi rire) pourquoi il n'y a pas 10 Ronaldo sur la planete?
Arretez avec ce cirque: Messi veut autant que Ronaldo etre sur les tabelles de l'histoire du foot. Il est mieux entouré jusqu'a maintenant, joue dans le club qu'il faut au moment ou il faut. Maradona a gagné une coupe du monde avec un seul attaquant et a fait avec Naples ce qu'aucun joueur au monde n'a fait avec un autre club.
Quand la comparaison entre le Dieu MESSI et la catin portugaise tourne (évidemment) en faveur du premier, on va rechercher dans les cartons les vieilles gloires locales (type maradona ou pelé).
CQFD
1 MESSI= 6 catin portugaise !
Hey Hristo: Messi Argentin, Maradona argentin. c'est uniquement pour ca que j'ai parlé de Maradona. Ronaldo portugais Figo portugais, on compare et la tu vas y aller de ton refrain: c.atin, sous-m.erde, p.utain de toss ... allez lache toi. si ca te fais du bien d'insulter sans arret....
c'est pauvre quand meme.
@ Mario:
Oui cr7 est egocentrique mais pas plus que les Best, Cantona, Maradona ou Pelé, etc... Lui au moins ne joue pas les faux-modestes... C'est la presse qui ensuite en fait un personnage qui n'a aucune considération pour les autres... Chose qui est totalement faux (cf son maillot donné à un supporter ou ses nombreuses visites dans les centres hospitaliers pour voir les enfants malades)

Concernant les titres, Messi joue dans une dream team, cr7 joue au réal (une bonne équipe mais loin de valoir le barça)...

@filoufibrance:
cr7 a marqué 53 fois toutes compets, messi aussi ce qui veut dire que chacun a fait 53 fois la différence. la façon dont les buts ont été marqué suffisent juste à dessiner le profil du joueur: messi est le meilleur dribbleur au monde (de tous les temps???) et cr7 est le buteur le plus complet au monde...
après faut pas exagérer, Ronaldo est un formidable athlète capable de faire la différence à lui tout seul mais il y a deux points sur lesquels il cède incontestablement à l'argentin: le collectif (et le football est un sport collectif) et le talent brut (messi sent mieux le jeu, avec lui tout paraît plus simple, plus évident). Mais le plus gros problème de Ronaldo c'est d'être tombée dans l'ère Messi, et tant que celui-ci jouera il sera malheureusement pour lui toujours derrière. Enfin, le club dans lequel il évolue ne prône pas la sympathie comme le fait Barcelone. Le Real Madrid, avec tous les millions dépensés pour attirer les stars, écoeure plus qu'il ne séduit tandis que le Barça représente un formidable mélange de joueurs formés au club et joueurs talentueux qui complètent l'effectif.
Le Ronaldo du site (pas le frimeur) est un fanatique portugais.

Ce qu'il défend c'est la nationalité de CR7 ou de Mourinho.

Il en a rien à foutre du Real. Rien à foutre du Barça. Rien à foutre du foot.

Quand on a compris ça, on a pas envie de parler avec lui.

PS: Il est normal de préférer ses couleurs nationales. Mais ça doit normalement être tempéré par une certaine objectivité.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Barça, la force tranquille
0 51