En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OM-PSG (2-2)

Kylian Mbébé

Ce dimanche soir, Kylian Mbappé a livré son premier vrai mauvais match depuis son éclosion au plus haut niveau. Et ça fait bizarre.

Modififié

« On pouvait marquer encore quelques buts. Mais ça va, on va en garder un peu pour dimanche quand même. » À peine le match de Ligue des champions du milieu de semaine terminé contre Anderlecht, Kylian Mbappé lance les hostilités concernant la rencontre contre l’OM en zone mixte. Une promesse de fesser les Marseillais quelque peu arrogante – même si pas méchante – qui ne ressemble pas forcément à l’ancien Monégasque. Et finalement ce dimanche soir, il a bien eu du mal à l’assumer. Le PSG n’a pas fessé l’OM.


À vrai dire, il n’a même pas gagné et serait reparti avec une défaite retentissante si Cavani n'avait pas joué les héros dans les arrêts de jeu. Et Kylian Mbappé n’a pas marqué. Et pour dire la vérité, il a livré son premier match complètement manqué depuis qu’il éclabousse la Ligue 1 de son talent. C’est bien simple, l'attaquant de 18 ans a absolument tout loupé dans ce match, à l’image de son sprint en touche à un quart d’heure du terme. Bouffé par Jordan Amavi et le taf défensif de Lucas Ocampos dans son couloir, il n’a pas été plus heureux lorsqu'il a dézoné. Que ce soit Rolando, Adil Rami, Luiz Gustavo ou Hiroki Sakai d’entrée de match, tous y sont allés de leur énorme stop sur Mbappé pour le calmer. L’extraterrestre est soudain redevenu humain.

Le pire de Neymar


Comme à son habitude, le natif de Bondy a systématiquement cherché les duels en un contre un, mais n’en a remporté que très peu. Voire aucun. Mais c’est surtout dans l’attitude qu’il a été décevant, voire agaçant. Juste avant la mi-temps, il simule grossièrement à l’entrée de la surface après un dribble trop long sur Adil Rami. Au retour des vestiaires, il saisit de manière assez virulente le bras de l’arbitre pour demander – sûrement à juste titre, mais qu'importe – un penalty après une main dans la surface de Jordan Amavi. Des comportements qui ne collent pas avec l’image parfaite que renvoie le prodige depuis plusieurs mois. Dans le jeu également, Kylian Mbappé s’est perdu ce dimanche soir au Vélodrome. En faisant à chaque fois le choix du dribble, accompagné de grigris inutiles qui ralentissent le jeu, il s’est souvent montré égoïste et individualiste. Résultat : aucune combinaison avec Edinson Cavani, le futur héros du match côté parisien. En fait, Kylian Mbappé a tout simplement décidé de prendre exemple sur Neymar. Sauf qu’il s’est contenté ce soir de s’inspirer de ses défauts.


Mbappé a rappelé à ceux qui en doutaient qu’il était bel et bien comme tout le monde. Après tout, Kyky reste avant tout un gamin de 18 ans. Et un jeune homme de cet âge-là est forcément encore influençable, désireux de se faire remarquer. Validé et respecté aussi bien pour son talent que pour sa maturité et sa modestie par l’ensemble de la planète foot depuis son éclosion, Mbappé risque, parce qu’il a fait son premier vrai mauvais match, de subir également sa première vague de critiques.

Intéressant de voir de quelle manière il va les appréhender. Apparemment, en redevenant déjà tout de suite plus humble dans ses déclarations. « On n'a peut-être pas mesuré l'impact de cette rencontre. C'était vraiment le match de l'année pour l'OM. Les Marseillais sont vraiment à bloc, ils veulent vraiment tout donner dans ce match-là. Mon match est raté. Je suis entré trop facilement dans le match, avec trop de balles perdues » , s’est-il justifié en conférence de presse. Mais pour respecter le thème de sa soirée, Mbappé a aussi légèrement dérapé en revenant sur ce qu'il a considéré comme des erreurs d'arbitrage. « Je pense qu’il y a une commission qui pourrait régler ça. Aujourd’hui, on a un joueur qui a été sanctionné. Pourquoi les arbitres ne pourraient pas être sanctionnés comme les joueurs ? » Quand il sera grand, Kylian Mbappé sera peut-être chef des arbitres. En attendant, il est un jeune footballeur professionnel qui sera attendu au tournant vendredi face à Nice.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 23 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51
À lire ensuite
Vice city