Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr. B
  3. // Celtic-PSG (0-5)

Kylian Mbappé, certifié PSG compatible

Kylian Mbappé a définitivement levé les doutes sur sa capacité d'intégration dans l'effectif parisien. Techniquement et humainement, le natif de Bondy a profité de la balade à Glasgow pour être adopté par Neymar, Cavani et Dani Alves.

Modififié

Il ne reste que vingt minutes à jouer, Paris mène déjà 3-0, mais Kylian Mbappé lâche encore un effort avec une accélération côté gauche suivie d'un centre pour Neymar. La star brésilienne ouvre trop son pied et croque l'occasion, le natif de Bondy le console d'une petite tape sur le cul. Comme ça, entre potes. Il n'a pas encore 19 ans, mais le nouvel attaquant du PSG a déjà été adopté par ses coéquipiers, à l'image du mimétisme de Neymar et Dani Alves sur sa célébration au moment du 2-0. Convaincre et séduire ses partenaires, c'est une première pierre essentielle dans une carrière, surtout quand on arrive dans une des équipes les plus ambitieuses du monde.


Nicolas Anelka peut le certifier, lui qui avait été accueilli au Real Madrid en 1999 par un « il devra gagner sa place » signé Fernando Morientes. Ni l'ex-attaquant de Monaco ni Raúl ne lui avaient fait de cadeau, il était donc reparti au bout d'un an. À Paris, le vestiaire n'a pas hésité à faire cette place - un beau carré VIP pour trois avec le Ney et El Matador - pour que le second joueur le plus cher de l'histoire se sente bien. Anelka était arrivé au Real en concurrent, Mbappé est arrivé à Paris en coéquipier. Une différence majeure.

Le copier-coller du Mbappé de Monaco


Ses deux premiers matchs officiels sous la tunique parisienne ont justifié les petites attentions à son égard : deux buts, une implication sur la plupart des offensives parisiennes, et surtout, le Mbappé de la seconde partie de saison dernière, que certains pensaient perdu - ou au moins perturbé - à cause de son transfert tardif. Au contraire, c'est le même jeune homme souriant, spontané sur le terrain comme face aux micros, qui évolue désormais dans la constellation de talents à disposition d'Unai Emery. « Un grand joueur » selon Neymar, interrogé en zone mixte sur l'antenne de beIN.



Un grand joueur complémentaire par sa vitesse d'un Neymar qui sait tout faire et d'un Cavani insatiable devant le but, mais capable de craquer sur certains gestes. Et ainsi de laisser des opportunités à son compère français, comme sur le but du 2-0 à Glasgow. Metz avait été un premier élément de réponse sur la PSG-compatibilité du prodigieux gamin, sa nouvelle performance haut de gamme au Celtic Park a officialisé son intégration, sous la forme d'un double adoubement de la paire Neymar-Dani Alves, les deux stars « immaculées » par rapport aux déconvenues de la saison 2016-2017. L'an dernier, Mbappé a contribué à priver Paris du titre sous les couleurs monégasques, mais on l'oublierait presque à la lumière de ses deux premiers matchs avec le club de la capitale. Ce qui est plutôt bon signe pour les ambitions du PSG, qui aura besoin d'un trio Neymar-Cavani-Mbappé en harmonie pour atteindre ses objectifs.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall