1. //
  2. // 8e journée
  3. // PSG/Monaco (1-1)
  4. // Les notes

Kurzawa, gauche caviar

Brouillon, le Paris Saint-Germain est monté sur la seconde marche du classement durant 20 minutes, face à Monaco. Mais c'était sans compter sur Layvin Kurzawa, et les approximations de David Luiz. Le latéral gauche de l'ASM a attendu les arrêts de jeu pour démontrer, une fois de plus, qu'il est le meilleur Français à son poste, en offrant l'égalisation à Martial.

Modififié
17 42

Paris Saint-Germain


Sirigu (5) : Peu inquiété, mis à part sur le missile de Ferreira Carrasco qu'il dévie sur sa barre en première période, il ne peut rien sur le but de Martial. La sale soirée.

Van der Wiel (5) : Plus offensif que Maxwell en première période, le Batave s'est contenté de défendre lorsque Paris est passé en 4-2-3-1. Et dès que Kurzawa a décidé de montrer qu'il était le meilleur latéral français. Un choix payant jusqu'à la dernière minute, et ce centre fatal du Monégasque.

Camara (6) : Après avoir donné le coup d'envoi fictif déguisé en Carl Lewis, Papus a neutralisé Ocampos tout en placement et en intelligence, gagnant tous ses duels et colmatant les espaces laissés libres par David Luiz, qui le met en difficulté une dernière fois dans les arrêts de jeu. La fois de trop.

David Luiz (4) : La même coupe qu'Andy Allo. La même folie, aussi. L'ancien de Chelsea est un homme libre sur la pelouse. Le problème, c'est qu'il est défenseur. Heureusement, à son côté, Camara culmine plus haut que les 157 centimètres de Prince.


Maxwell (5,5) : Défensivement, le BFF d'Ibrahimović a souffert face à Dirar. Parce qu'il savait que le Monégasque allait ensuite tout rater ? C'est ce qu'on appelle l'expérience. Offensivement, il a une fois de plus donné une leçon de centres.

Matuidi (5) : Avant de se rendre au Parc, Blaise s'est senti mal à l'aise devant la bande-annonce de ce numéro de Capital consacré aux inégalités dans le monde du travail. Il a donc voulu prouver qu'il méritait bien le troisième plus gros salaire de Ligue 1. Raté, comme cette tête dans les six mètres adverses.

Thiago Motta (5) : D'abord seul en sentinelle devant la défense, il s'est ensuite permis quelques incursions dans le camp adverse lorsque Matuidi est venu l'épauler après la pause. Plus tranchant verbalement qu'avec le ballon.

Verratti (7) : « Les gros comme toi, ça m'a toujours fait rigoler, parce que quand ça dégringole, ça fait un de ces boucans ! » C'est probablement ce que Tuco Verratti a dit à Geoffrey Kondogbia avant de le projeter au sol juste avant la pause, la cheville broyée par le milieu monégasque. Avant de sortir à la mi-temps, le chien de la casse des Abruzzes avait gratté tous les ballons qui passaient dans sa zone, lancé ses attaquants et même failli marquer d'entrée de jeu.

Bahebeck (6,5) : Contrairement à la saison passée, et ce que pensaient les supporters valenciennois, cette cinquième apparition en Ligue 1 cette saison assure à Jean-Christophe la prime de champion, si Paris honore son statut. Et il pourra en plus se vanter d'y avoir participé, avec cette passe déc' pour Lucas.


Lucas (6,5) : Plus à l'aise dans le 4-2-3-1 après la pause qu'en attaque dans le 4-4-2 initial. Le Brésilien, qui parle mieux français après deux ans à Paris que Cristina Cordula après plus de trente ans, sauve une partie brouillone en ouvrant le score. « C'est magnifiiique. »

Pastore (8) : La Superloupe de Canal + est en rade. En jeu court ou long, à grands coups de louches ou de passes laser à ras-de-terre, en 76 minutes, Javier Pastore lui a fumé toute la batterie. Pire que Tinder sur ton iPhone 5. Cœur, pour lui. Remplacé par Cabaye et son swag de plagiste.

Cavani (3) : L'Uruguayen ne s'est jamais remis de la crise de fou rire que lui a provoqué le grand pont tenté sur sa personne par Raggi en début de match. Fantomatique, il frappe à côté du ballon sur sa seule occasion et enchaîne les mauvais choix.

AS Monaco


Subašić (5,5) : Il y a des matchs où un gardien n'a aucun arrêt à faire jusqu'à la dernière minute. Ce soir, Danijel devait sortir son arrêt vingt minutes avant. Raté

Raggi (4) : Le couteau suisse de la défense monégasque a joué ce soir le rôle du bourrin qui cherche à faire le mec technique quand il a le ballon. Un 360° pour au final se faire prendre deux mètres par Jean-Christophe Bahebeck lorsqu'il doit défendre. Andrea Rassi.

Carvalho (7) : Capitaine d'un soir, le doyen a fait mieux qu'assurer. Une seconde jeunesse portista qu'il pourrait bien utiliser au Stade de France le week-end prochain. Oui, à 36 ans.

Kurzawa (8) : Un homme de caractère, capable de dire à Moutinho : « Laisse, je la sens bien. » Un essuie-glace dans son couloir, sans être toutefois maître dans l'art du dernier geste. Mais ce n'est pas vraiment ce qu'on lui demande. Le meilleur latéral gauche français était sur le terrain, mais c'est Lucas Digne, qui a passé sa soirée sur le banc, qui rejoindra les Bleus cette semaine.

Fabinho (3,5) : La règle d'or qui veut que l'arrière droit est le moins bon de la bande se vérifie à Monaco. Le Brésil et le marquage, ça fait deux.

Moutinho (5,5) : Le corner le plus inutile de la saison, sans hésitation. Même si ses ouvertures montrent sa vista, il semblait perdu dans l'entrejeu monégasque. Non, vraiment, la Ligue 1 ne lui sied pas.

Kondogbia (6) : Il a cherché à jouer au plus costaud avec Verratti, il a perdu. Alors Geoffrey a mis fin au show du petit hibou en lui écrasant la cheville. C'est donc ça, la génération dorée.

Bakayoko (5,5) : Pas facile de faire oublier Toulalan… T'y es mou, Bakayoko. Remplacé par Valère Germain (85e).

Ferreira Carrasco (7,5) : Maxwell mis à l'amende, Matuidi plaqué et de grosses sueurs procurées à la défense parisienne. Ces soirées-là, Yannick les aime jusqu'à l'aube.

Dirar (5) : Une performance digne de Marion Rolland aux JO de Vancouver. Pleine de promesses et d'enthousiasme, mais en fait, non. Remplacé par Bernardo Silva (65e), meilleur dans le rôle d'assistant de Zorro.

Ocampos (4,5) : Incrédule face aux instructions de Jardim, Lucas n'était clairement pas à sa place. Il se consolera peut-être en regardant le Superclásico.

Martial (10) : Eh oui, Antho. Même en tremblant, tu as marqué, ce soir. Et autant te dire que ta cote a indéniablement grimpé du côté de la Canebière.

Par Mathias Edwards et Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Pire que Tinder sur ton iPhone 5" : So Foot, toujours numéro 1 sur les gosses de riches parisiens comme coeur de clientèle. Ça ne s'arrange pas...
Salutlescopains Niveau : Loisir
"Camara (6) – Après avoir donné le coup d'envoi fictif déguisé en Carl Lewis (...)"

Une petite touche de racisme ordinaire comme on aime...
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Nasser aurait dit "Kurzawa pour PSG, bientôt" !
Je suis de ceux qui pensent que Kurzawa mérite bien plus l'EDF que notre Digne national mais sur ce match je ne l'ai pas trouvé aussi bon que vous le dites. Un bon centre ensuite il s'est systématiquement mangé le double rideau Lucas-VDW mais je dois avouer que le voir rivaliser au sprint avec Lucas m'a vachement impressionné.

Bahebeck fait une bonne rentrée (pour son niveau) mais c'est trop juste et c'est là que tu rends compte que tant qu'on ne retrouvera pas nos cadres on continuera à faire des matchs aussi moisis que le Lyon de Puel. En plus on a encore perdu Verratti. L'entrée de Cabaye m'a bien fait marrer le gars est passé de "Xavi français", un joueur très fin techniquement à un joueur bourrin qu'on fait rentrer à la fin pour aller au pressing et mettre des taquets. Quelle misère.

Le meilleur pour la fin, Edinson "capitaine crochet" Cavani n'aurait pas dû finir ce match, mais Blanc n'a pas voulu le sortir de peur qu'il se fasse huer par le parc et a préféré réserver une standing ovation bien méritée à Javier.

On est toujours en course pour le doublé coupe de France-Coupe de la ligue et ça personne ne personne ne pourra le nier.
J'ai l'impression qu'on s'emballe pour Kurzawa comme on s'est emballé pour Digne lorsqu'il évoluait encore au LOSC. Ok il a fait un bon match, mais de là à en faire l'homme du match... Carvalho a été beaucoup plus essentiel à l'ASM ce soir pour moi.

Bref, il montre de belles choses match après match, c'est certain. Je pense qu'il est parti pour rester un bout de temps à l'ASM, donc il aura ptet pas de concurrence avant un bout de temps. Mais son cas me fait quand même furieusement penser à Digne il y a 18 mois (tout aussi flamboyant avec les Espoirs par exemple). C'est clair que Kurzawa est en meilleure forme que Digne en ce moment, mais j'attends encore avant de pouvoir dire qu'il lui est supérieur.
Kurzawa 8, Flaco 8. bien sûr, pourquoi pas.
VdW mérite easy un 7 grâce à son double sauvetage sur sa ligne face à Kurzawa. Ca se paluche sur Marquinhos (à raison) pour son sauvetage contre le Barca mais là pas un mot..
David Luiz mérite pas plus de 3 sur ce match il a vraiment pas été à son avantage. J'ai remarqué ses petites fautes d'inattention par moment, et il est (semi?) fautif sur l'égalisation.

Vous êtes sévères avec Matuidi à propos de la tête dans les 6m car c'est justement Cavani qui la détourne ce qu'il faut pour pas que Blaisou fasse taire ses détracteurs.
Que dire à propos d'Edi ?? Que se passe t'il putain?! Même le Parc l'a encouragé après ses 2 loupés alors que bon.. ^^

6 puis 4 pour Laurent Blanc, 6 pour l'entrée de J-C puis -2 pour la sortie de Javier.

Lucas commence t'il à devenir régulier? En tout cas il est dans une bonne période et c'est une bonne nouvelle!

Quant à Monaco, bon match et très appliqué. R.Carvalho a été monstrueux en 2è MT , Kurzawa vraiment bon, Kondogbia était facile de puissance et Ferreira Carrasco à été énorme.
Message posté par Samba!
"Pire que Tinder sur ton iPhone 5" : So Foot, toujours numéro 1 sur les gosses de riches parisiens comme coeur de clientèle. Ça ne s'arrange pas...


Y en a qui arrivent à se payer des téléphones seuls en bossant.

Mais pour ça faut se sortir les doigts du cul champion.
Merci SoFoot pour ce commentaire sur Pastore... Putain un bon numéro 10 c'est quand même un pied incomparable. Javier, toi et moi, c'est à la vie à la mort maintenant.
Sirigu : " il ne peut rien sur le but de Martial." Mouai, j'avais cru voir une balle qui arrive doucement en plein sur lui.
Meme s'il y a un rebond un peu trompeur on ne peut pas dire qu'il est exempt de tout reproche sur le but
Message posté par Samba!
"Pire que Tinder sur ton iPhone 5" : So Foot, toujours numéro 1 sur les gosses de riches parisiens comme coeur de clientèle. Ça ne s'arrange pas...



Ok alors,

1. l'iPhone est le téléphone le plus vendu dans le monde.

2. Il y a nombre assez incalculable de gros beaufs et de sans-dents sur Tinder.

Du coup, tu peux aller rager ailleurs.
Le football de Pastore, c'est la séquence de film Disney dans laquelle Blanche Neige fait le ménage accompagnée par le chant des oiseaux. Ce sont des bisounours rebondissant sur leurs nuages, des hobbits gambadant dans La Comté. Le football de Pastore est un arc-en-ciel, il montre qu'au-delà du travail et de la méthode, il y aura toujours quelque chose d'autre, quelque chose d'un peu irréel qu'on ne comprend pas tout à fait. Quelque chose devant lequel on s'émerveille. Et comme disait Einstein, "un homme qui n'est plus capable de s'émerveiller a pratiquement cessé de vivre". Alors Javier, continue de nous jouer ta partition quantique. Quelque part entre infiniment grand, et infiniment génie.
cingulate Niveau : DHR
Je comprends pas trop le pseudo débat sur Kurzawa en EDF. Il est tout simplement indispensable chez les espoirs, qui préparent les qualifications pour l'Euro 2015. Il intégrera les A après, et sera certainement là pour l'Euro 2016.
badaboumtiti Niveau : District
David Luiz bordel dire qu'on a misé tout notre budget transfert sur ce mec.
Il ne peut pas être un bon défenseur : trop nonchalant, peu concentré, jeu trop risqué. Alex, lui, aurait dégagé la balle au bois de boulogne. Dire qu'on aurait pu avoir l'Ange Di Maria, le meilleur joueur 2014.

Cavani me fait vraiment de la peine, bordel c'est le même type qui avait marqué le fameux but contre Bastia ????

De tout façon match trop pauvre pour Paris, franchement le nul est mérité. Je ne m'en souviens même pas d'un tir cadré hormis le but.
Message posté par Samba!
"Pire que Tinder sur ton iPhone 5" : So Foot, toujours numéro 1 sur les gosses de riches parisiens comme coeur de clientèle. Ça ne s'arrange pas...


Ah bon faut être riche pour avoir un iPhone 5?
Envoyé de mon iPhone6
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Message posté par badaboumtiti
Cavani me fait vraiment de la peine, bordel c'est le même type qui avait marqué le fameux but contre Bastia ????
C'était contre Landreau, ça ne compte pas. Même toi, tu fais le râteau et tu marques.
Bordel, mais où est passé Bielsachampion ???
CharlesEchalotte Niveau : CFA
Note : 8
Message posté par Samba!
"Pire que Tinder sur ton iPhone 5" : So Foot, toujours numéro 1 sur les gosses de riches parisiens comme coeur de clientèle. Ça ne s'arrange pas...


c'est quoi Tinder?
CharlesEchalotte Niveau : CFA
Note : 3
Cavani quand il reviendra tout le monde le sucera moi j'crois en lui; Pareil pour Pastore l'année dernière, tout le monde lui bavait dessus, aujourd'hui, la bave lui coule sur les couilles..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
17 42