1. //
  2. //
  3. // PSG-Bastia

Kurzawa a-t-il fait une croix sur l'Euro ?

La saison passée, Layvin Kurzawa était l'un des tauliers de Monaco et la doublure de Patrice Évra en sélection. Mais depuis août et son transfert à Paris, il n'est plus dans les listes de Didier Deschamps, qui lui préfère Lucas Digne. En signant au PSG, le latéral gauche a-t-il fait une croix sur le prochain Euro ?

Modififié
1k 56
Cet été, Paris a claqué 25 millions d'euros pour le déloger de Monaco. Autant dire que dans le projet parisien, même si le compte bancaire de QSI ressemble à un puits sans fond, Layvin Kurzawa n'est pas considéré comme un simple faire-valoir. Malgré tout, pour cette première saison dans la capitale, l'international français de 23 ans doit composer avec le statut de remplaçant de Maxwell. Un statut qu'il semble accepter, avant peut-être de devenir le numéro 1 quand le Brésilien aura tiré sa révérence à la fin de la saison. Toujours est-il qu'avant cette échéance, un Championnat d'Europe sur le sol français se profile en juin. Et alors qu'il semblait un candidat naturel pour en être au mois d'août, le latéral gauche formé à Monaco n'apparaît plus dans les listes de Didier Deschamps, au point de laisser penser que ses chances de disputer l'Euro sont nulles. Son tort ? Un temps de jeu trop réduit - 8 matchs de Ligue 1, un de Ligue des champions et deux autres en coupes - quand son prédécesseur à Paris, Lucas Digne, est revenu en grâce avec son statut de titulaire à la Roma. Sa logique, le sélectionneur l'avait d'ailleurs clairement expliquée en conférence de presse, pour justifier l'absence de celui qu'il avait lancé en novembre 2014 contre l'Albanie : « il fait un choix. Par rapport à sa situation à l’AS Monaco, il est sûrement très heureux d’être à Paris, mais il joue très peu. À lui dans ces circonstances-là de compenser son faible temps de jeu et le match qu’il a à jouer, on ne le joue pas avec la confiance d’un joueur qui enchaîne trois matchs dans la semaine. »

Kurzawa-Digne, destins contraires


Entre Kurzawa et Digne, les trajectoires se sont donc croisées, avant peut-être de se rejoindre l'été prochain. Pour l'ancien international Luc Sonor, des deux joueurs, Lucas Digne est celui « qui a eu le choix de carrière le plus intelligent » . Car pour celui qui a vécu ses plus belles heures sous les couleurs de l'AS Monaco, Kurzawa « aurait mieux fait de rester sur place, où il avait tout pour réussir. Quand il a signé à Paris, je me suis dit qu'il était fou. » Cette prise de risques à un an de l'Euro, l'intéressé semble l'avoir intégrée à sa réflexion estivale, comme il l'a récemment expliqué sur les ondes de France Bleu : « Je savais qu’il y avait l’Euro 2016, je savais aussi qu’il y avait un gros risque de ne pas être sélectionné. » Pour Pierre Ducrocq, ancien du PSG qui suit le club pour Radio France, le choix de carrière de Kurzawa ne manque pas forcément de sens, car « même si l'Euro lui passe sous le nez, un risque sur le court terme, il a de grandes chances de devenir le titulaire d'un des plus grands clubs d'Europe sur le moyen et long termes. » Ce qui ferait alors de lui un prétendant naturel à la place de titulaire en sélection après la retraite de Patrice Évra. Une voie que Luc Sonor n'estime pas forcément toute tracée malgré l'annonce d'un départ de Maxwell à la fin de la saison, car « Paris ne se contentera pas du seul Kurzawa comme arrière gauche, et recrutera donc un autre gros client pour le concurrencer » . À moins que Digne, parti en prêt à Rome pour se donner une chance d'aller à l'Euro, ne revienne à Paris et vienne lutter avec Kurzawa.

Une défaillance de Maxwell pour seul espoir ?


Pour le taulier de l'ASM des années Wenger, le natif de Fréjus s'est fourvoyé en signant à Paris cet été : « J'adore ce joueur, je pense qu'il n'y a pas mieux en France, il est indéniablement meilleur que Digne, mais son raisonnement et son discours ne vont pas de pair avec ses qualités footballistiques. Un Euro en France, cela devrait être le rêve de tout joueur, mais lui n'en a clairement pas fait une priorité. » Déjà hors course pour l'Euro dans l'esprit de Sonor, Kurzawa ne l'est pas forcément dans celui de Ducrocq, car la comparaison avec Digne est à son avantage : « Quand Lucas jouait l'an passé, on sentait qu'il était plus jeune que les stars du club, Layvin, lui, se fond dans le collectif, on ne sent pas aussi clairement la différence de niveau avec Maxwell. Si j'étais sélectionneur, malgré le temps de jeu inférieur, c'est lui que je prendrais pour l'Euro. D'autant plus qu'il a les qualités idéales pour des équipes amenées à dominer et à attaquer, ce qui sera le cas des Bleus à l'Euro. » Pour l'ancien Parisien, les jeux ne sont pas faits, car « même si je ne le souhaite pas, Maxwell peut se blesser ou avoir un coup de moins bien, et Layvin se retrouver à disputer un huitième ou un quart de Ligue des champions. » Et aurait ainsi l'opportunité de jouer sa toute dernière carte pour être dans les 23 de Didier Deschamps en juin...


Par Nicolas Jucha Propos de Luc Sonor et Pierre Ducrocq recueillis par Nicolas Jucha
Modifié

Dans cet article

Il est un peu court Kurzawa.
Note : 1
Je suis clairement de l'avis de Ducroq.

Kurzawa a peut être, et c'est même pas sûr, fait une croix sur une place de remplaçant à l'Euro. Mais quand Digne reviendra, ce sera lui le titulaire au PSG. Je trouve vraiment Kurzawa bien meilleur.
VinnieCasseTibia Niveau : CFA
En meme temps, Digne a la Roma ca donne quoi?

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 56