Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Lyon (2-3)

Kungfu Panda

Marseille et Lyon ont offert un match de grande qualité ce dimanche. Avant de tout gâcher avec une bagarre générale au coup de sifflet final. De quoi ruiner les efforts de la Ligue pour exporter son championnat, le jour même où Nice-PSG était diffusé en Chine.

Modififié
La Ligue s'est arrangée pour pouvoir capter le marché asiatique : l'équipe avec un actionnaire chinois, Nice, contre celle avec la plus grosse visibilité, Paris, et un horaire adapté pour la cible, 13 heures, histoire d'être pile poil à l'heure du prime time en Chine. Parce que les décideurs du foot français sont bien décidés à ce que la Ligue 1 s'exporte dans l'Empire du milieu, et pas seulement pour souhaiter les vœux en mandarin le jour de la Fête du printemps. Sauf que le job a été salopé quelques heures après à Marseille. Une victoire in extremis de l'OL sur un but de Memphis Depay, un coup de sang d'Adil Rami sur Marcelo, et une ultime provocation inutile du Brésilien avant de rentrer aux vestiaires. La France du football a offert un match très correct à ses téléspectateurs du bout du monde, mais demain, ce sera l'image d'une débilité sans nom qui devrait faire le tour du monde.

Le ridicule ne tue pas


À côté de scènes dignes d'un mauvais film d'arts martiaux hongkongais (voire bollywoodien), la déroute du PSG contre le Real Madrid n'est finalement que peu de choses dans la capacité du foot français à se décrédibiliser. Car en cherchant à en découdre « comme des bonhommes » pour leur fierté ou leur honneur alors que toutes les caméras TV étaient braquées sur eux, Marseillais et Lyonnais n'ont fait que se ridiculiser. En ridiculisant l'ensemble du championnat avec eux.


Certains se féliciteront d'une Ligue 1 non aseptisée, d'une attitude virile et donc valorisante. Et pour tous les autres, ce sera l'occasion de se gausser de deux écuries censées représenter parmi l'élite du foot français, mais absolument incapables de se quitter proprement après un excellent match conclu sans erreur arbitrale ou acte de violence pendant l'essentiel de la rencontre.

Adil Rami dans le rouge


Au bout du compte, Adil Rami risque de prendre une grosse suspension et d'annihiler ce qui lui restait de chances d'aller en Coupe du monde. Si la commission de discipline fait le job, elle pourrait également sévir avec Marcelo, coupable de plagiat envers Lionel Messi dans un moment inopportun. La Ligue 1, elle, va gagner en visibilité, mais pour le pire plus que le meilleur.



Les autres « grands » championnats vont pouvoir encore regarder la France de haut, et les éventuels cadors intéressés se demander ce qu'ils viendraient faire dans un tel bourbier. La Ligue voulait faire sa publicité avec un beau match, elle en a gagné une mauvaise à cause d'une bagarre à la con à la fin d'un match qui aurait pourtant pu, pendant 90 minutes, séduire n'importe quel amateur de ballon rond.



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 11:30 SANS DÉPÔT : 10€ offerts pour parier gratuitement chez Winamax !!!
Hier à 10:00 500e but pour Ibrahimović 34
À lire ensuite
Les notes de l'OM