1. //
  2. // 27e journée
  3. // Le joueur de la journée

Krychowiak, milieu compte double

Le vrai Polonais de la Ligue 1, il est là. Épatant avec Reims depuis le début de la saison, Grzegorz Krychowiak traîne son mètre 86 avec brio sur les pelouses de l’Hexagone. Rapidement arrivé en France après avoir débuté le football sur les bords de la mer Baltique, l’ancien Bordelais s’éclate, à seulement 23 ans. Focus sur un type qui devrait finir en Bundesliga.

Modififié
87 31
De Grzegorz Krychowiak, les amoureux de la Ligue 1 ne connaissaient que le nom, bon à être épelé par Laurent Romejko, en début de partie des Chiffres et des lettres. Alors quand, ce dimanche, ils ont vu le Rémois en compagnie de Jérôme Rothen, sur le plateau de beIN Sport, ils ont tous découvert un visage, quelques heures après avoir découvert un joueur. Brisons les tabous d’entrée de jeu : beaucoup ont pensé qu’il s’agissait de Mickaël Vendetta. Mais derrière cette ingrate ressemblance, le Polonais est plein de talent. Lui qui a parfaitement su profiter de ce que le PSG fait de mieux cette saison, à défaut de jouer : éclairer certaines zones d’ombre de l’élite. En revanche, il n’a pas eu besoin de faire grand-chose pour devenir un cadre du Stade de Reims. Car oui, contrairement à son mauvais sosie, Grzegorz est très doué.

Adolescent en exil

Grzegorz est un homme de côte. C’est là, tout au nord-ouest de la Pologne, non loin de la frontière allemande et au bord de la mer Baltique, qu’il a touché ses premiers ballons. Orzel Mrzezyno, Zaki 94 Kolobrzeg puis le Stal Szczecin, des équipes dont le nom peut évoquer celui des fausses équipes de jeux vidéo, mais qui ont le mérite de tracer une route toute faite au jeune homme vers l’Arka Gdynia, en 2004. Deux ans plus tard, le joueur fait son premier voyage en France, à Strasbourg, à l’occasion d’une opposition entre les U16 bleus et les U16 polonais. Dans les tribunes, Philippe Goubet veille au grain. Ancien joueur des Girondins de Bordeaux de 1980 à 1990, le recruteur a pour objectif « d’observer le maximum de jeunes de 12 à 15 ans pour préparer l’avenir  » . Quelques jours plus tard, Krychowiak débarque en famille, au Haillan, pour effectuer un essai. Convaincant, il rejoint alors Sertic, Obertan et Saivet. Le début de son histoire d’amour avec la France.

Dans un contexte pas facile – il arrive jeune dans un pays dont il ne connaît pas la langue – Grzegorz fait le boulot. À Bordeaux, il progresse année après année et devient un joueur important de l’équipe réserve. À la recherche de temps de jeu, il se barre en prêt. À Reims. Là-bas, il connaît la montée en Ligue 2, découvre ce qu’est être titulaire dans un club professionnel et prend ses premiers cartons (huit jaunes et deux rouges), avant de revenir à Bordeaux. De retour à la case départ, il fait deux apparitions en pro en 2011-2012 avant d’être prêté à Nantes. Après une nouvelle saison passée en prêt, à l’échelon inférieur, Grzegorz saute dans le train pour la Ligue 1 avec Reims, où il s’engage pour trois ans à l’orée de la saison 2012-2013. Des retrouvailles intéressantes et une bonne affaire à 800 000 euros pour les Rémois.

Un homme Bundesliga

C’est donc à 22 ans et après six années passées en France que le jeune Polonais découvre sérieusement la Ligue 1. Et réciproquement. Dès ses premiers pas dans l’élite, la France voit bien que les promus tiennent là un homme de caractère. Un joueur rugueux, capable de mettre des coups quand il faut, mais pas seulement. Krychowiak, c’est le pied de velours avec des crampons de fer, un type dur mais précieux, intelligent mais intransigeant. Depuis le début de la saison, il ne fait pas de bruit, mais est sans conteste l’une des révélations à son poste. Vrai Polonais dans un monde fait de Perquis et d’Obraniak, Krychowiak regarde d’un œil attentif la Bundesliga, où ses compatriotes s’éclatent, dans des stades pleins, dans un championnat terriblement sous-coté. Là-bas, on parle déjà de lui et de sa frappe de mule estampillée «  Deutsche qualität  » qui avait fait plier le Brésil lors du championnat du monde des moins de 20 ans. Titulaire face à l’Angleterre en sélection, Grzegorz a goûté aux joies de jouer derrière Lewandowski. En attendant de peut-être découvrir l’Allemagne, il donne des ballons à Gaëtan Courtet et Diego. Et c’est très bien comme ça.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Godfather Niveau : CFA
Mais arrêtez vos conneries*. C'EST QUOI LE TALENT DE CE JOUEUR A PART COURIR ??? A ce niveau c'est du foutage de gueule. Mettez des -1 autant que vous voulez, mais DE GRACE ARRÊTEZ CETTE HYPOCRISIE INSUPPORTABLE
Godfather Niveau : CFA
Ah oui c'est vrai, il a eu le talent d'avoir poussé le ballon dans les buts vides contre le PSG. Ca mérite bien un article lol !!!
C'est dur le lundi pas vrai ?...
Après Sio de Sochaux on a le droit à lui. Il suffit d'être dans un "petit club" et de marquer face au psg pour avoir le droit à un article sur Sofoot??...
Ailier Gauche Niveau : DHR
Au moins ça change des 35 articles-semaine sur les équipes de haut de tableau. Et puis le garçon est loin d'être mauvais. Merci So Foot!
Ce joueur ferait du bien à n'importe quelle équipe de L1. Je l'ai vu jouer pour la première fois contre Saint-Etienne et j'ai été bluffé par son activité. Et il est pas maladroit avec un ballon non plus. Je le connaissais pas d'avant et je me demande bien pourquoi on l'a pas plus vu à Bordeaux...
saucissonbière Niveau : CFA2
C'est clair les gars... Pour une fois qu'on a un article un peu fouillé sur un joueur d'une "petite" équipe, c'est bien!

Le foot ne se résume pas aux stars des grands clubs, et heureusement.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Rhôôôô, arrêtez de vous bouffer le nez! On a perdu, on a perdu, voilà c'est fait. Perso, je trouve ça bien de mettre en valeur des joueurs "inconnus" du championnat de temps en temps. Ca nous change de la rengaine Zlatan.

Vous voyez le mal partout, c'est pas comme si Borsalino était pro-OM ;)
C'est un super joueur, le type même de joueur à être sous-côté pendant des années. Avant qu'on se rende compte de sa valeur (type Balmont). Une perle.

Un guerrier, avec un bon esprit, un placement intelligent et en plus polyvalent. A Nantes déjà, il n'a pas eu sa chance à Bordeaux. Mais la L1 préfère les caractères à la Jordan Ayew, Kaboré ou M'Vila..et le pauvre, il ne s'appelle pas Krychowiakinho.
Un mec qui va au charbon, état d'esprit irréprochable depuis le début de la saison, et enfin il est montré au grand jour et le mérite complètement. STADE DE REIMS ALLEZ!
PS: Kossi Agassa aurait également du avoir un article!
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par Godfather
Ah oui c'est vrai, il a eu le talent d'avoir poussé le ballon dans les buts vides contre le PSG. Ca mérite bien un article lol !!!


et toi tu as le mérite d'écrire le commentaire le plus empli de mauvaise foi de toute l'histoire de So Foot. Mes félicitations
Plasil Power Niveau : CFA
Après Baysse et Ecuélé-Manga, on a avec Kricho l'exemple d'un nouveau joueur qui a besoin de temps pour se développer mais qui ressemble à un (très) honnête joueur de L1 et que Bordeaux a préféré dégager. Faut dire que quand on voit ce qu'on a en défense centrale ou en milieu def, c'est clair qu'on est trèèèès large à bordeaux!
Gestion de *merde... et je valides avec l'AJA (non ce n'est pas prémonitoire...)
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
Bordeaux n'a pas du le garder car il gagnait pas assez de duels, et était trop technique.
Je suis de mauvaise foi ?
Ca faisait longtemps qu'on avait pas vu autant d'articles sur Reims. Ah beh depuis le match aller au Parc, en fait!

Krycho n'est pas juste "un mec qui a marqué contre Paris". C'est le meilleur rémois, un très gros potentiel, qui impressionne pour sa première saison en L1.

Sinon, la vanne sur le scrabble vous lui avez déjà fait dans l'article sur l'equipe type.
@Plasil Power

C'est effectivement étrange que le clubait laissé partir Krycho après deux prêts pourtant probants.
Autant Baysse et BEM cela peut se concevoir dans la mesure où nous étions plus qu'armés à l'époque en dfense avec un Planus au top de sa forme, Souley, Henrique, voir Fernando puis un Ciani alors au pic lui aussi de sa forme, autant Krycho c'est bizarre.
Manque de chance, ses deux apparitions lors des 6 premiers mois de Gillot correspondent à deux des sorties les plus catastrophiques de l'ère moderne girondine (dont un 0-3 au Ray où on peut en prendre 15). Même si le club semble numériquement armé dans ce secteur, c'est dommage de ne pas lui avoir donné l'opportunité de prouver sur une saison entière où, multiplication des matchs aidant, il aurait forcément eu sa chance.

Même reflexion sur Salif Sané.
Godfather Niveau : CFA
Merci Volontaire82. C'est un compliment pour moi. Mais sincèrement, je n'ai vraiment pas vu des qualités dans cette équipe de Reims contrairement à Sochaux qui m'avait vraiment beaucoup plu. Je n'ai vraiment rien contre Reims mais sérieux cette équipe n'a rien à faire en L1 et son classement le démontre très clairement !!! Tant mieux pour eux s'ils ont un peu de lumière dans leur grisaille quotidienne mais en terme de talent c'est le désert de Gobi. L'argent n'a rien à voir là dedans...
pisouille13 Niveau : Loisir
Ce mec me fait penser à Lorik Cana dans sa façon de jouer. Un gros batailleur, capable parfois d'être là au bon endroit au bon moment. Le genre de joueur que tout le monde apprécie.
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par Godfather
Merci Volontaire82. C'est un compliment pour moi. Mais sincèrement, je n'ai vraiment pas vu des qualités dans cette équipe de Reims contrairement à Sochaux qui m'avait vraiment beaucoup plu. Je n'ai vraiment rien contre Reims mais sérieux cette équipe n'a rien à faire en L1 et son classement le démontre très clairement !!! Tant mieux pour eux s'ils ont un peu de lumière dans leur grisaille quotidienne mais en terme de talent c'est le désert de Gobi. L'argent n'a rien à voir là dedans...


Et pourtant Krychowiak, Fortes, et même Agassa sont de vrais joueurs de talent.
Je pense que Lavezzi se souviendra longtemps de son face à face avec Agassa, et Sakho se souviendra longtemps du slalom de Fortes, qui l'a envoyé valdinguer d'une façon assez grotesque..
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par Godfather
Merci Volontaire82. C'est un compliment pour moi. Mais sincèrement, je n'ai vraiment pas vu des qualités dans cette équipe de Reims contrairement à Sochaux qui m'avait vraiment beaucoup plu. Je n'ai vraiment rien contre Reims mais sérieux cette équipe n'a rien à faire en L1 et son classement le démontre très clairement !!! Tant mieux pour eux s'ils ont un peu de lumière dans leur grisaille quotidienne mais en terme de talent c'est le désert de Gobi. L'argent n'a rien à voir là dedans...


Donc selon toi Reims a donc tapé l'équipe type du PSG à 10 contre 11 tout en étant une équipe nulle et sans talent ?
Godfather Niveau : CFA
Mais oui volontaire82, ça dégouline de talent au stade de Reims. On le savait tous avant Paris. Samedi n'a été que la confirmation de ce talent immense à la face du pays. Les reruteurs d'Europe se bousculent en Champagne pour récupérer ces merveilleuses pépites telles que Kossi Agassa, Fofana, Fortes ou Krychowiak !!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
87 31