Krycho prend l'eau

Transfert le plus cher de l'été en Ligue 1, Grzegorz Krychowiak a pour l'instant raté ses retrouvailles avec la France. Peu utilisé et pas assez tranchant quand il joue, il navigue sans cap dans un milieu parisien dense et compétitif, lui qui débordait d'ambition à son arrivée.

Modififié
3k 30
Thiago Silva en 2012, Edinson Cavani en 2013, David Luiz en 2014, Ángel Di María en 2015, et donc Grzegorz Krychowiak en 2016. Le quinté gagnant du PSG depuis cinq ans, c'est-à-dire les cinq joueurs les plus chers de chaque mercato estival. Une belle brochette qui ferait une sacrée équipe de five, même sans gardien. Le dernier venu est pourtant le moins cher des cinq, et aussi celui au nom le moins tape-à-l'œil. Une recrue qui a surpris lors d'un été où la galaxie parisienne attendait un gros craquage de porte-feuille, pour remplacer Ibra ou incarner la nouvelle phase du projet parisien. Mais dans le fond, l'arrivée de Krychowiak répondait à une certaine logique, et le terreau parisien lui était a priori favorable. Un nouveau coach, Unai Emery, qui le connaît par cœur et qui lui a donné une nouvelle dimension à Séville, Blaise Matuidi qu'on dit sur le départ, Thiago Motta censé être à deux doigts de la fin, Rabiot facile à déloger, car encore trop tendre. Quant à Verratti, il était censé être son complément idéal dans le 4-2-3-1 que tout le monde voyait déjà Emery appliquer. Un petit Italien vicieux et technique, et un grand Polonais costaud et brutal. Presque le début d'une mauvaise blague raciste, une sorte de Yin et de Yang qui aurait dû être la rampe de lancement du jeu parisien, si l'on en croyait les premières observations. Mais les oracles ont souvent tort, surtout quand il s'agit de football. Non seulement le fameux 4-2-3-1 en question n'a pas vraiment eu son mot à dire malgré quelques tentatives, mais Krychowiak est aujourd'hui bloqué à la cinquième place dans la hiérarchie des milieux parisiens.

Le bûcheron


Lorsqu'il était arrivé à Paris au début du mois de juillet, avec sa raie sur le côté parfaite de jeune candidat aux élections municipales, le Polonais se sentait prêt à tout casser. « Je sais que l’objectif de Paris est de gagner la Ligue des champions. Ça tombe bien, c’est aussi mon cas. » Allez hop, voilà pour montrer qu'il entre dans le cahier des charges du Dream Bigger. L'épisode deux de cette tirade balancée à France Football seulement deux jours après sa signature, c'est un autre grand condensé d'ambition et de détermination : « Je peux apporter quelque chose que Paris n’a pas. Je ne pense pas à m’asseoir sur le banc. J’en veux encore plus. C’est cette motivation qui me permet de grandir et de progresser. Arriver à Paris n’est pas suffisant pour moi, je veux faire de grandes choses avec ce club. » Après tout, Krychowiak avait raison d'être sûr de lui. Au sommet de sa vague, il sortait d'un Euro géré comme un chef, retrouvait un championnat qu'il avait longtemps fréquenté, et un pays qu'il adorait. Et même si sa première expérience en Ligue 1 à Bordeaux a été peu concluante, à Reims, puis à Nantes, Krycho' s'est forgé une solide réputation de milieu défensif charbonneur. « On l'appelait le Bûcheron. Il dégageait un énorme force physique, c'était quasiment impossible de le bouger dans les duels à l'entraînement » , se souvient Anthony Weber de Reims, soulignant son engagement maximal, ses taquets et sa capacité à détruire les actions adverses. Son passage de deux ans en Espagne – il était dans le onze type de la Liga en 2014-2015 – lui conférera en plus la dimension technique qui lui manquait. Mais aujourd'hui, le « Bûcheron » coupe surtout des citrons sur le banc parisien.

Grzegorz le marcheur à l'arrêt


Car les mauvaises nouvelles se sont succédé. Dans un premier temps, Unai Emery a découvert que Blaise Matuidi était un bon joueur de football : « Il est le cœur de l’équipe. Je ne le connaissais pas, il est arrivé en dernier puisqu’il revenait de vacances après l’Euro 2016. J’ai donc eu besoin de le connaître, et désormais je le connais. Il est important sur le terrain, mais aussi très important dans le vestiaire, pour les autres. » Autre constat, Thiago Motta a beau vieillir et choisir les soirs où il a envie de se fouler, il n'est pas si cramé que ça et garde une belle longueur d'avance sur le déménageur polonais dans le maniement du ballon. Krychowiak peut enchaîner toutes les séances de muscu qu'il veut après les entraînements – une de ses habitudes – pour continuer d'étoffer son mètre 86 et ses 83 kilos, le casting du milieu à trois de Laurent Blanc est revenu et va être compliqué à secouer. Krychowiak avait également servi de caution « autorité » à Emery qui montrait en emmenant avec lui l'un de ses hommes liges que la direction du club lui laissait une belle marge de manœuvre. Mais le Polonais semble dans une impasse et la case « erreur de casting » arrive vite au PSG. Le milieu parisien lui-même a reconnu avoir du mal à retrouver son jeu depuis la fin de l'Euro, en se désolant après la victoire face à Nancy : « Je sais que depuis l'Euro, j'ai du mal à revenir à mon niveau. » Garçon volontaire et fonceur, Krychowiak a l'air dans une période de doutes qui convient peu à sa nature, et trop se poser de questions ne lui servira à rien. Car avec des « si » , on coupe du bois. Le « Bûcheron » le sait bien.



Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : 3
Faut lui laisser un peu de temps. Combien de joueurs nouvellement arrivés flambent pendant 3-4 mois avant de s'écrouler comme des soufflés?
Lui, Emery, Jese, Ben Arfa, ça va prendre du temps mais on les verra à plein régime d'ici quelques mois encore.

PS : sa femme est d'une beauté... hallucinant. Ca change de Dencia, c'est sûr.
Note : 2
Il fallait bien quelqu'un dans les tribunes parisiennes pour remplacer Rose Bertram
C'est une indication sur la baisse de niveau du PSG ?
Je pense que tu bluffes pour Jese, le reste je suis d'accord
3 réponses à ce commentaire.
Lost in translation Niveau : CFA2
Il est où l'article sur le PSG de mercredi ?
Bah chef ils jouent pas cette semaine, c'est le premier tour de coupe de la ligue.
M'en fous! Faut un article sur le pez sinon on perd du clic.
Bah c'est que... Y'a pas grand chose à dire là, y'a pas de match.
Qu'est ce que tu m'emmerdes?!! Tu prends un joueur et tu disséqués les problèmes. Y'a bien des problèmes au PSG? Bon, Alors?!
Bah c'est qu'on vient de faire Di Maria... Cavani, Jesé et Ben Arfa on en parle tout le temps... Y'aurait bien Verratti mais c'est Matthieu qui s'y colle pour ce week end... Bon allez je prends le polonais. On a fait un article y'a deux mois mais je dois pouvoir faire quelquechose. Court, mais quelquechose.
Non mais c'est ouf, personne ne t'a forcé à lire l'article. Si ça t'emm*rde de lire un article sur le PSG, ne le lis pas. Mais c'est possible qu'il y ait des gens qui soient eux en revanche, intéressés par ce genre d'article...
Tu peux toujours monter un site et choisir tes sujets, puis après comme ça tu pourras les lire.
Pourquoi? Tu préfèrerais un 258ème article sur Balotelli?
Pourtant avec lui (et dans une moindre mesure le retour de Falcao), Krycho est la seule grosse arrivée en Ligue 1 cette saison.
3 réponses à ce commentaire.
Un petit Italien vicieux et technique, et un grand Polonais costaud et brutal. Presque le début d'une mauvaise blague raciste.


Ahaha! Très propre
Et les 2 sont super complementaires, au lieu de ca ya Matuidi qui court partout sur le terrain comme un poulet sans tete...
Heureusement il existe des "bonnes" blagues racistes...
Ok je chipote.
2 réponses à ce commentaire.
Effectivement, c'est un article vide de contenu...
C'est un bon joueur qui doit s'adapter à ses nouveaux copains et à un nouveau style de jeu.. quand il retrouvera sa forme physique et de la confiance il fera de belles choses
totalement d'accord avec "lost in translation"!!

1e tour de coupe de la ligue, les gros sont exonérés pour "alleger leur calendrier" et vous arrivez quand même a nous pondre un article sur paris! chapeau!
alors que c'est l'occasion de mettre l'accent sur les autres clubs de L1 "plus petits", ou des themes tq "l'entraineur a lorient, avec la double actu: retour de gourcuff/limogeage de ripoll"..

mais non...pas un article, que des breves sur la coupe de la ligue...
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Mon gars, comme dis plus haut, si ça t'intéresse pas tu cliques pas.

Et il est à peine midi, laisse leur le temps d'écrire les articles, ils viennent déjà de publier un dossier sur Marseille-Lorient.

Putain les mecs vous êtes sur un site gratuit et vous trouver quand-même le moyen de vous plaindre.

C'est comme ci un SDF t'engueulais parce que tu lui avais donné que 2€.
1 réponse à ce commentaire.
Aucun article sur la qualification de mon club pour les 16ème de finale de la Coupe de l'Atlantique. Honteux.
1 réponse à ce commentaire.
Perso, j'ai suivi d'assez loin le début de saison de Paris, donc la petite mise au point tombe à point nommé. Sans parler du fait que plus on verra ce nom, plus on s'habituera à sa graphie presque Nietzschéenne.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 2
Il faut lui laisser le temps, d'autant plus que l'année prochaine Motta ne sera plus là, ce qui va libérer une place au milieu.

Tout comme Maxwell, ça fera déjà deux cadres en moins qui empêche peut-être Emery et les nouveaux de s'imposer comme ils le voudraient.
Il n a pas été acheté pour jouer dans une équipe qui ressemble à celle de l'an passé niveau jeu. Même en forme il ne jouerait pas.

Il doit être patient et attendre qu'Emery fasse jouer son équipe comme il sait le faire.
IscariotWorld Niveau : Loisir
Krychowiak, un cou de taureau a la jeff king
https://youtu.be/IBV0wKq1SJY
Carambouilles Niveau : District
Une des difficultés que doit affronter Paris, c'est que 90% des matchs qu'ils doivent livrer se fait contre des équipes nettement inférieures et regroupées derrière, alors que l'objectif de la saison est de remporter quelques matchs de LDC contre des équipes à l'effectif bien supérieur et qui jouent.

En conséqence, au fil de la saion un Thiago Motta apparaît bien plu utile - voire nécéssaire - q'un Krycho.
Et lorsu'arrice les échéances importantes, le bucheron, le besogneux - qui serait si utile - est relegué au find fond du banc de touche, sans rythme et à moitié en dépression.

C'est une des raisons pourquoi les Cabaye, Stambouli et autre Krycho échouent systématiquement.
Et que Paris parait si frêle devant les grosses cylindrés européennes au printemps.
Le problème est que lorsque l'on veut être calife à la place du calife faut assurer un max.

A Paris, prendre la place de Motta, être adoubé par la petite bande de potes, pas si facile.

Dans le 433 parisien, actuellement, c'est difficile de lui trouver une place.

Et pour le 4231, ils y sont passés à la fin contre Marseille. Une fois Motta, Di Maria et Verratti sortis.
Krycho s'inscrivait dans le 4-2-3-1 imaginé par Emery sauf que le schéma est remisé à plus tard en l'absence d'un n° 10, Pastore étant régulièrement blessé et Ben Arfa n'étant pas un meneur de jeu.
Retour au 4-3-3 et forcément on se rend compte que le polonais est plus embêté avec le ballon que ne peuvent l'être Motta ou Verratti.
Note : 1
Ben Arfa n'est pas un 10, mais je le verrais quand même bien au centre de la ligne de 3 juste derrière Cavani.
1 réponse à ce commentaire.
FourFourTwo Niveau : Loisir
J'avais lu que surtout le problème c'était qu'il n'était pas désiré tant que ça par Emery, et que c'était plutôt un coup de Letang, qui apparemment était témoin à son mariage (il s'était connu à Reims)... Et là ça en dit long sur ce recrutement !
luckystar Niveau : CFA
OU alors Emery porte ses couilles, installe Krycho sur le pré à la place de Motta.
Quand on voit la vitesse du jeu Parisien, ce changement de style est clairement défendable.
A mon avis, Emery ne gagne rien à long terme à se laisser marcher dessus par son vestiaire, d'autant plus si les cadres sont un pré-retraité et un habitué de l'infirmerie.
Je ne sais pas pourquoi autant de bons joueurs se plantent une fois à Paris, la liste est longue..
Sur que Cavani enfilera les buts et retrouvera son prestige en signant à l'Atletico l'an prochain.. Hatem c'est pareil, et dans une autre mesure, on finira par s'apercevoir qu'en fait Verratti était nul à Paris lorsqu'on le verra se sublimer en liga.. Un club qui fait progresser le portefeuille certes, mais qui fait avant tout régresser ou stagner ses joueurs.
Bien sur Blaise est l'exception qui viendra confirmer la règle..
ce n'est pas le manque de '10' , c'est les joueurs cadres qui ont organisé une reunion avec l entraineur pour lui demander de revenir au 433 .
apres il a declaré qu'il fallait gagner pour avoir le respect de son vestiaire !!
il ira pas bien loin
Habib la Babe Niveau : District
Vous êtes trop durs.
Je kiffe ce joueur. En C1, dans les moments chauds, il fera un carnage. J'ai hâte de le voir contre les clubs anglais.

Motta pourra pas tenir 45 matchs comme la saison dernière, et le bucheron brillera.
Une équipe de five avec Cavani?? Le joueur dont les 2 seules qualités sont les appels en profondeur et le jeu de tête?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 30