1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Legia Varsovie

Kroos, le monsieur propre de la Maison-Blanche

Pour garder à la tunique blanche du Real Madrid sa teinte immaculée, Toni Kroos se malmène depuis désormais trois saisons pour être le monsieur propre de la Casa Blanca. Un rôle de machine à laver qui lui sied à merveille, lui le phobique de l’erreur.

Modififié
3k 38
Toni Kroos partage bien plus que des origines prussiennes avec Edmund Husserl. Alors que le philosophe teuton, fondateur de la phénoménologie entre le XVIIIe et le XIXe siècles, était capable de rester plus de six heures à penser, sans aucune autre activité mis à part celle d’aiguiser son canif, le milieu de terrain merengue peut lui distiller des passes aussi longtemps sans jamais connaître l’échec. Distribuer et analyser, telle est la façon de penser du monsieur propre de la Casa Blanca, récemment prolongé jusqu’en 2022 par une Junta Directiva qui ne peut plus imaginer un Real sans sa boussole allemande. Depuis désormais trois exercices, et malgré les nombreux changements de postes et d’entraîneurs auquel il est confronté, Toni Kroos conserve sa régularité dans l’excellence. Une fiabilité à l’épreuve des balles, ou une faculté à résoudre des équations, c’est selon, qui lui offre le statut d’indéboulonnable du onze madridista. Pourtant, lui, le joueur invisible dans les médias, résume son rôle d’une manière presque simpliste : « Je dois simplement ouvrir des espaces pour que nos joueurs créatifs soient dangereux. »

Kroos et la couverture de « l’océan de vide »


Forcément, la tâche qui incombe à Toni Kroos au Real Madrid depuis qu’il en intègre le vestiaire se veut bien plus complexe qu’il ne l’avoue, comme en atteste ses prémices post-Mondial brésilien. Acheté pour 25 millions d’euros en contrepartie de sa dernière année de contrat au Bayern de Guardiola, l’Allemand y découvre une précarité nouvelle. Quand la Mannschaft et le Rekordmeister affichent une colonne vertébrale inamovible, le onze merengue se distingue par l’anarchie qui gangrène son milieu de terrain. Si bien qu’à la fin d’un mercato marqué par les départs de Xabi Alonso et Ángel Di María, le natif de Greifswald se retrouve comme le seul paratonnerre devant la défense. Pour « couvrir l’océan de vide » entre l’assise défensive et le trio de la BBC, Ancelotti a besoin d'un athlète, pas d'un esthète. Si bien qu’après six premiers mois, ses statistiques confirment la nouvelle frénésie avec laquelle cohabite Kroos : quand il courait 120 mètres par minute avec le Bayern, il doit désormais en galoper 130 avec la liquette merengue. Capable d’enchaîner les rencontres à plus de onze kilomètres, il en perd forcément de sa lucidité.

Mais l’Allemand ne donne pas dans la plainte et se conforme aux besoins de Carlo Ancelotti. Conscient du manque athlétique de son poulain, l’entraîneur italien, débarqué au soir de la clôture de sa seconde saison, trouve un soutien de poids en la personne de son successeur. « Ancelotti avait raison » , indique Rafa Benítez, lui aussi demandeur d’une sentinelle du profil de Casemiro, mais « plus technique » , lors de son avant-dernière conférence de presse madridista. Idem, Zinédine Zidane, troisième coach du Real en l’espace de huit mois, prône un retour de l’Allemand à un poste plus naturel de relayeur aux côtés de Luka Modrić, un pendant tout aussi talentueux mais plus briseur de lignes. Un pari gagnant, à en croire le couronnement de la Undécima, qui rend grâce à Toni Kroos et sa faculté à faire jouer. Mais pour l’intéressé, que nenni : « Casemiro est fondamental, car il nous donne quelque chose que nous n’avions pas avant. Mais pour moi, ça ne change pas grand-chose s’il est là ou pas. Je peux jouer cinq mètres plus devant ou plus derrière, mais ma tâche ne change pas : je tente toujours d’entrer en contact avec le ballon. »

Le meilleur passeur d’Europe chez le Roi d’Europe


L’obsession du contrôle orienté, de la passe juste, de l’ouverture millimétrée requiert une santé de fer. Loin des standards de l’athlète type, Kroos reste « un très grand professionnel qui bosse énormément physiquement et qui, en plus, récupère très rapidement » . Si bien qu’après une petite semaine et demie de préparation - Euro français oblige - il retrouve illico sa place dans le onze madridista. Mieux, jamais il n’a été aussi resplendissant et influent sur le jeu madrilène. Un rayonnement que confirment ses statistiques : meilleur passeur de Liga avec un pourcentage de 93,6%, il est également, avec Ribéry, le plus gros pourvoyeur de caviars d’Europe avec déjà cinq services décisifs. Rien de surprenant, donc, à voir le City de Guardiola, qui souhaitait ardemment le conserver au Bayern, lui faire la cour. Rien de surprenant, non plus, à voir le Real le prolonger jusqu’en 2022 avec, à la clé, un nouveau statut de joueur allemand le mieux payé de la planète. Tout de blanc immaculé vêtu, Toni Kroos, vingt-six ans, s’apprête donc à distribuer le jeu merengue et à réordonner la confusion chronique qui habite le Real Madrid encore quelques saisons durant.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Quand je vois son niveau et son palmarès à seulement 26 ans je me dis que le futur meilleur milieu de la décennie c'est peut être lui, à moins qu'il ne l'est déjà...
Tant qu'il n'aura pas une Coupe de la Ligue à son palmarès, il ne vaudra guère mieux qu'un vulgaire Marvin Martin!
1 réponse à ce commentaire.
Footballeur génial au jeu simple et rarement blessé, LA définition de "Deutsche Qualität"! Au final cette saison en sentinelle sous Ancelotti lui a appris un nouveau rôle et enrichit sa palette déja extraordinaire! Sa paire avec Modric vend du reve en barres et est parfaitement complémentaire jusque dans l'utilisation des surfaces de pied, Modric et ses exter soyeux et Kroos a un intérieur de pied magique (cf son but de ce week end où il caresse juste le ballon entre autres bundesfrappasses)! C'est bien qu'il ait été prolongé et obtenu un salaire à la mesure de son rôle, on dirait que Florentino a enfin compris que ce ne sont pas forcément les joueurs qui vendent le plus de maillots qui sont les plus immportants!
Frenchies Niveau : CFA
ouais enfin doucement l'angelisme !!

quand il est aligné en 6, c'est justement ainsi que le Real a eu ses plus grosses contre performances hein !

NON il n'est pas devenu "ne serait ce qu'une bonne" sentinelle !

... alors forcément, cela ne peut se voir qu'un match sur 10 à peu près pour le Real (1 match compliqué) donc l'illusion est bien sagement entretenue pendant des semaines, avant un couac qui fait se poser les bonnes questions.

mais pas de mémoire courte please !


il est un relayeur génial, pas défensif, pas tellement offensif, juste un le précieux maillon (dans un 433) à qui on demande effectivement justesse technique, vision du jeu ET contrôle du rythme (gestion temps faibles ! quand les attaquants tirent la patte) ...
là où Xavi excellait en somme.
marchisio del grillo Niveau : DHR
Je suis d'accord avec toi. En 6 devant la défense il n'est pas à sa place et on a même l'impression qu'il ne veut pas faire les efforts (j'ai souvenir de quelques matchs l'année dernière où, à ce poste, il trottine à peine pour venir se replacer sur les contre-attaques adverses).

En 10 avec le Bayern il était top, mais ce poste de 8 dans un 4-3-3 lui sied bien; cependant il n'est pas si complémentaire avec Modric car les deux ont les mêmes qualités dans le jeu long et c'est de manière générale le croate qui prend le jeu à son compte. Avec un joueur comme Khedira qui est plus "box-to-box" il prend vraiment une autre dimension et gère le tempo d'un match à lui tout seul.

Sinon : "quand il courait 120 mètres par minute avec le Bayern, il doit désormais en galoper 130".
On a vu plus inutile comme stat? C'est même pas 10% d'augmentation, ça fait même pas 1km par match...
2 réponses à ce commentaire.
Moi je suis triste de voir Kroos jouer 6 ou 8.

Ce que je trouve le plus impressionnant chez lui, c'est sa qualité de frappe des deux pieds. A 20 mètres du but, c'est sans doute le joueur le plus dangereux de la planète.

Il aurait pu devenir un 10 à la Lampard et planter ses 20/25 buts par saison.
floyd pink Niveau : CFA
Hehe ça tombe bien, Lampard n'a jamais joué 10.
Kroos aussi d'ailleurs, enfin si mais il y a bien longtemps. Parce que ça fait un moment qu'il est redescendu sur le terrain. Au Bayern déjà, peut être pas aussi pret de la defense qu'à Madrid, mais déjà sous Heynckes il était plus 8.
Et ça lui va vraiment bien, je suis tellement fan de ce joueur. J'ai jamais été grand fan de Madrid, mais c'est un délice de regarder les matchs, pour l'unique raison de voir le duo Modric-Kroos
Faux, sous Heynkes, Kroos jouait déjà 10, il était bien bien plus haut, quand il était accompagné avec Luiz Guastavo et Schweinsteiger.

Après 10, 9 1/2, c'est relatif. J'entends simplement "milieu offensif axial". Et si c'était pas le poste de Lampard, faut m'expliquer où il jouait. Il a pratiquement toujours joué dans l'axe et plus haut qu'un 8.
floyd pink Niveau : CFA
Moué c'étais surtout Muller le titulaire qui jouait en faux 10 avec Gustavo et Schweini derrière.
Mais oui Kroos a joué un peu 10 surtout au début, et ça n'est plus arrivé depuis que Guardiola est arrivé à Munich.


Sinon pour Lampard je sais pas quoi te dire. Regarde un match de Lampard puis regarde un match de Kaka ou de Zidane, si tu me dis qu'ils jouent au même poste, la on peut plus rien pour toi...
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
Non Lampard ne jouait pas plus haut qu'un 8. C'est une illusion d'optique causée par le fait qu'il plantait régulièrement des patates de 40m..
C'est pas le positionnement sur le papier qui définit le positionnement réel d'un joueur. Lampard, que tu le veuille ou non, a toujours été un milieu axial particulièrement offensif. Après, effectivement, contrairement à Kroos, le terme "10" n'est pas le terme exacte puisque Lampard n'éait pas un meneur de jeu.

Je suis d'accord concernant Kroos, j'en veux d'ailleurs beaucoup à Guardiola de l'avoir transformé à cette époque en simple Benoit Cheyrou a.k.a je passe mon temps à faire des passes latérales à 5 mètres. Heureusement que le jeu du Réal est quand même plus vertical.

Avoir une arme comme Kroos, quand on passe son temps à faire circuler la balle à 20/25 mètres des buts adverses, et ne pas vraiment l'utiliser, c'est criminel.
floyd pink Niveau : CFA
Ben non désolé mais pour moi Lampard n'a jamais été "un milieu axial particulièrement offensif". C'est pas parce que c'était un tueur devant les cages que ça en fait un 10. Puis surtout il n'a jamais été vraiment un distributeur ou un organisateur. C'était un chien qui s'arretait pas de courir sur le terrain et qui faisait un travail défensif énorme.

Bon sinon on se connait pas et on parle que de foot hein, mais tu m'as vraiment brisé le cœur en mettant Tony Kroos et Benoit Cheyrou dans la même phrase. On peut parler ici de crime contre l'humanité.

Puis pour ta dernière phrase je suis assez d'accord avec toi mais je te dirai que la réponse à ça c'est Bale, Ronaldo, Benzema, James, Morata...
FloyPink a raison, au Bayern d'Heynkes de 2012-2013, Kroos jouait 10 toute la première partie de saison, à mon grand désespoir, moi le fan de Muller. Muller lui, tournait avec Ribbery, Robben ou Kroos sur les 3 postes de milieux offensifs. Puis, patatra, Kroos se blesse, Muller prend sa place et fait une 2e partie de saison de porc! Il garde donc sa place jusqu'au bout. Mais quand Kroos jouait, c'était surtout en 10
C'est parce que moi même j'ai eu le cœur brisé quand j'ai vu comment Guardiola utilisait Kroos.

Pour ma dernière phrase, je parlais du coup toujours du Bayern de Guardiola. La manière dont il est utilisé au Réal n'est pas illogique vu le style de jeu de Zidane et les qualités de l'équipe.

Quoi qu'il en soit, mon propos de base était : en étant utilisé un peu plus haut, Kroos pourrait facilement, comme Lampard, devenir une vraie arme offensive et planter ses 25 bus par saison TCC.
8 réponses à ce commentaire.
Ce garçon est phénoménal de simplicité, il me rappelle tellement Albertini ou plus récemment Pirlo, peu de dribbles juste une incroyable capacité à déplacer le jeu au bon moment, au bon endroit.
Mais quelque part, ce qui est dingue est que le meilleur milieu allemand c'est lui uniquement parce que Gündogan a eu le dos en vrac pendant quasiment 2 ans. Parce que je trouve le néo Citizen le dépasse en à peu près tout. Si Guardiola finit de polir ce diamant, ce mec va marcher sur tout le monde. Et finira avec la tunique blanche ou du côté du Camp Nou.
enfin la vrais comparaison , pirlo et kroos sont identiques.
Super-Pippo Niveau : CFA
Pourtant, moi je vois plus Modric dans la comparaison avec Pirlo.
Si Pirlo tentait des percées géniales balle au pied en plus du reste, ca se saurait...
DrAwkward Niveau : CFA2
Ton commentaire me fait pleinement réaliser le génie de Modric. Il a toutes les qualités de Pirlo, auxquelles il ajoute une meilleure présence défensive, une plus grande vivacité au duel (l'avantage de sa plus petite taille) et une bien meilleure accélération sur les 5, 10 premiers mètres.

Quand le Real tourne bien, on peut voir Varane couper une passe en profondeur, transmettre à Modric qui élimine deux milieux adverses sur une feinte de corps et un crochet, transmet sur 40 mètres de l'extérieur dans la course d'un Gareth Bale lancé comme une balle, qui combine avec Benzema, lequel dévie du talon puis enchaine sur un appel croisé au bout duquel il pousse la remise tendue de Marcelo sur le une deux. Je viens de finir de regarder de les mater contre le Legia et bien sûr ils empilent les joueurs donc l'équilibre organique de l'équipe reste toujours précaire, mais quand ça tourne à plein, c'est vraiment une machine de précision.
4 réponses à ce commentaire.
Sur le terrain, son jeu, complet et léché, parle pour lui. En dehors, c'est son palmarès gagné précocement, à plusieurs postes, avec plusieurs clubs et pour sa sélection.
Le meilleur joueur du monde depuis déja plusieurs années et pour encore un moment. Chapeau l'esthète
La philosophie d'Edmund Husserl, c'est à partir du début du XXe siècle qu'elle se diffuse. Il est né en 1859 et publie son premier ouvrage en 1901.
Gilles Francois Niveau : CFA2
Faites pas attention à moi, je ne fais que tester.
Moi je l'appelle "pied gauche-pied droit".
Moi c'est pied gauche-pied gauche, enchanté !
1 réponse à ce commentaire.
Tout simplement le joueur le plus soyeux au monde! Heureux de le voir prolonger à Madrid, ses passes sont d'une merveilles, ses transversales un délice, ses contrôles orientées dont lui seul à le secret, c'est la 7 ème merveille du monde!
Sont une merveille*

Un peu plus haut quelqu'un évoquait la comparaison avec Gundohan, c'est vrai qu'ils ont un niveau qui se ressemble mais pour moi Kroos évolue encore un cran au dessus d'Ilkay, il faudra à ce dernier encore du temps pour prétendre le dépasser voir l'égaler même si il est déjà très bon.

On ne parle pas beaucoup de lui mais il abat un travail énorme au milieu, organise et distille des caviars comme personne. Et quelque chose que l'article n'a pas évoqué: sa qualité de passe sur coup de pied arrêté est sans commune mesure au monde. Cette capacité qu'il a à trouver ses partenaires est tout simplement bluffante.

Seul bémol, je trouve ses prestations plus abouties avec la Manshaft (pas sur de l'orthographe) qu'avec la tunique blanche du Real et ça je me l'explique pas.
Certains joueurs se surpassent avec la tunique de leur EN.
Pour Kroos, je pense qu'il. Peut avoir un début d'explication en comparant les approches manschaft et real dans le projet de jeu.
Là où il y'a une continuité en EN avec le même sélectionneur et le même noyau dur de joueurs (notamment au milieu) complémentaires,et un projet de jeu élaboré sur 10 ans, au real tu as une valse des entraîneurs et des achats de joueurs pas très cohérent. Un 6 de pointure au real libérerait Kroos qui doit abattre un boulot défensif trop conséquent pour lui.
Je crois aussi qu'en EN il joue plus haut, pour les raisons que j'évoque au dessus, et est donc plus décisif et plus "visible".
Et puis y'a luca modric a côté de lui au real...
Oui la stabilité peut être un début d'explication dans la mesure où chaque entraîneur qui vient apporte sa propre touche et cela peut parfois prendre du temps avant que les joueurs assimilent sa tactique.

En EN il forme un duo très complémentaire avec Khedira qui le décharge beaucoup des tâches défensives. Je trouve aussi qui est LA vraie plaque tournante de l'équipe malgré la présence du genialissime Ozil. Tous les ballons passent par lui, il est en charge de dicter le tempo du match et de ralentir/accélérer le jeu à sa guise en fonction de la physionomie du match, or au Real il partage ce rôle avec Modric ce qui fait qu'il ait pas la même emprise qu'avec la Manshaft.
4 réponses à ce commentaire.
DixDier Super Niveau : District
Quelle intro' merdique ... Le reste de l'article est bien en plus, dommage !
Il est aujourd'hui mon joueur de foot préféré, cette capacité à toujours trouver la meilleur solution dans les meilleurs timing est phénoménal, une précision hors norme que ce soit dans le jeu ou sur coup de pied arrêté (il est le meilleur tireur de cf indirect ou de corners au monde selon moi), jamais blessé, jamais un mot plus haut que l'autre, quelle pureté dans son jeu, il forme un des duo les plus beaux et les plus doués à voir jouer avec Luka, en tant que supporter du Real je ne les échangerai contre aucun joueur au monde !
Ravi qu'il soit prolongé, Perez semble changer et miser sur la stabilité plutôt que l'achat compulsif de noms, une vraie bonne nouvelle pour le Real en tout cas
J'aurais pu écrire les mêmes mots que toi.

Je suis content qu'on mette enfin en avant le fait qu'il n'est jamais blessé. Le gars enchaîne une Coupe du Monde (qu'il gagne), deux saisons pleines où il est, je crois, le joueur qui joue le plus (et c'est encore le cas cette saison) et un Euro (où il va jusqu'en demi-finale) sans se blesser.

Pour le duo qu'il forme avec Modric, ses coups-francs et corners qui sont toujours excellents et décisifs, ses passes millimétrées et pour l'importance qu'il a dans le jeu du Real, c'est aussi mon joueur préféré.
1 réponse à ce commentaire.
Il est gentil avec ses passes réussies mais défensivement c'est une vraie passoire le mec et ça se voit dans les grands matchs à enjeu surtout quand Madrid joue sans Casemiro.
En même temps le mec est un 10 devenu 8, si l'entraîneur le fait jouer 6 et que ça foire il ne peut s'en prendre qu'à lui-même. Et dire que c'est une passoire me parait plus qu'exagéré.

Sinon tout à déjà été dit : pour moi c'est le meilleur milieu du monde, le mec le plus fiable imaginable. Tout entraîneur rêve d'avoir un joueur pareil. Il ne rate quasi aucune passe, fait toujours les bons choix, tire les corners et CPA indirects mieux que n'importe qui, joue vite quand il le faut, ralentit le rythme quand il le faut. Bref le prolonger c'est bien vu du Real.
Quand je pense que le Bayern l'a laissé partir parce qu'ils ne voulaient pas le payer autant qu'un attaquant... Thiago il est mignon mais le choix est vite fait.
1 réponse à ce commentaire.
Un article sur un joueur que j'apprécie beaucoup, malgré son départ au Real, non pas parce que Guardiola ne voulait pas de lui (qui a "supplié les dirigeants de le conserver", tout le contraire d'ailleurs, mais parce qu'il voulait un salaire équivalent à celui des pointures du Bayern, soit Lahm, Schweinsteiger, Robbben et Ribéry, ce que les dirigeants n'étaient pas prêts à concéder.

Ensuite, certains débattent de son poste. Dans sa jeunesse (jusqu'en 2012-2013), Kroos était 10, notamment parce que Müller occupait l'aile droite, Ribéry l'aile gauche, et Robben était très souvent blessé. Kroos finit d'ailleurs par perdre sa place de titulaire au profit de Robben, justement de retour de blessure, c'est alors Müller qui passe dans l'axe en 10/9,5, poste qui lui réussit d'ailleurs énormément.

Sous Guardiola, il a quasi toujours joué 8, notamment du fait des blessures de Schweinsteiger et Martinez. C'est un poste qui lui convient très bien, où il peut faire parler sa vision du jeu, sa qualité de passe, et où il n'a pas besoin d'éliminer, ce que sa vitesse et sa qualité de dribble ne lui permettent que rarement de faire, même si je pense qu'il ferait un 10 assez correct (cf. le match contre la France à l'euro où il a comme rarement éliminé des joueurs).

En tout cas, il n'est pas 6. Il a été, en sentinelle, au mieux moyen, au pire médiocre : je ne pense cependant pas que ce soit entièrement de sa faute, je suis sûr qu'il aurait pu remplacer Xabi Alonso dans le triangle vainqueur de la C1 2014 avec Di Maria et Modric, qui participaient alors vraiment aux tâches défensives, le problème étant quand il doit colmater toutes les brèches défensives, comme lorsque sont alignés Modric, James, et lui-même. En même temps, aligner un 10 et deux anciens 10 devenus 8, faut pas s'étonner que ça récupère pas un ballon.

Si le Réal gagne la C1 l'an passé, c'est parce qu'il y a Casemiro en 6, ce qui libère Kroos d'une partie des tâches défensives, pour lesquelles il n'est que moyennement doué (même s'il s'est amélioré). Il n'y a qu'à voir en NM, Kroos est au sommet de son art avec Khedira, un box-to-box, qui va plus haut que lui, et qui descend plus bas que lui. Je suis sûr qu'il se régalerait aussi avec Vidal. La comparaison avec Xavi n'est pas bête d'ailleurs, ils ont des qualités assez similaires.

Quant à la supériorité de Kroos sur Gundogan, j'ai envie de dire que ça dépend. En 2012-2013, Gundogan marche sur l'eau (cf. son match contre le Real avec cet enchainement petit pont sur Ramos, grand pont sur Varane, et frappe du gauche que D. Lopez sort miraculeusement) et Kroos lui était alors inférieur. Mais depuis les blessures de Gundogan et l'ultra-sérénité de Kroos, je pense que Kroos est aujourd'hui encore devant. Si Kroos me fait penser à Xavi, Gundogan me fait plutôt penser à Iniesta (en moins fort évidemment) avec ce rôle hybride de 8 dribbleur mais pas rapide tout en étant distributeur de caviars dans le triangle Busquets-Xavi-Iniesta.

Enfin, sur la complémentarité Modric-Kroos, je suis assez dubitatif. Modric est certes plus dribbleur mais il aime aussi avoir le ballon pour faire parler sa qualité de passe, ce qui empiète un peu sur le rôle de relayeur de Kroos. Je trouve qu'ils se marchent un peu sur les pieds. C'est pas non plus abominable, ils ont gagné la C1 quand même mais je pense que le Di Maria de 2014 eut été plus complémentaire avec Kroos.

PS : Evidemment que Lampard n'était pas 10, mais il avait quand même un rôle assez hybride puisqu'il était vraiment haut et a quelques fois été le meilleur buteur de Chelsea, a fait plusieurs saisons à plus de 10 buts en championnat...
classe, talent, discrétion, coiffure inamovible.
La PL, avec tout son pognon, n'arrive pas encore à se payer ce genre de joueurs.
Le "vide" au milieu de terrain du real ?????
Soyons sérieux, vous savez qu'il y a James, Asensio et Isco sur le banc quand même ?
J'en connais des équipes qui aimerait être aussi "vide" au milieu.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 38