En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Kraft clashe Neuer

Tout le monde le sait, le métier de gardien de but est assez difficile. Vous êtes titulaire dans les bois, on vous stresse avec l’arrivée d’un mec plus fort que vous, le mec finit par arriver, vous vous retrouvez à faire banquette, vous n’avez pas envie, vous changez d’air. L’histoire classique.

C’est un peu ce qui est arrivé à Thomas Kraft. Lors de la seconde partie de saison 10/11, Louis van Gaal avait installé le jeune portier dans les cages à la place de Hans-Jörg Butt. Puis Manuel Neuer est arrivé. Il a fallu faire un choix. Kraft a fini par se barrer au Hertha Berlin.

Et il ne regrette absolument pas son choix. Thomas n’en finit plus de jouer, de progresser. Si bien qu’il commence à se sentir important, et se met à donner son avis sur tout, et surtout sur n’importe quoi. Sur Manuel Neuer, par exemple, qu’il ne considère pas plus que ça, au final: « Manuel est un gardien qui est capable de faire de bons arrêts, rien à dire, c’est l’actuel numéro un. […] Je ne le vois pas pour autant comme un gardien de classe mondiale. Les autres vont continuer à progresser et à rattraper son niveau » , a déclaré Kraft dans Kicker.


Rappelons que Manuel Neuer a signé l’été dernier au Bayern pour 22 millions d’euros. Manchester United fut un temps sur les rangs. Rappelons également que Thomas Kraft est parti gratuitement au Hertha Berlin, son contrat au Bayern Munich n’ayant pas été prolongé. AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9