Kondogbia : « petit » Yaya deviendra grand

Débarqué en parfait anonyme l’été dernier de Lens, Geoffrey Kondogbia, milieu du FC Séville de son État, serait aujourd’hui sur les tablettes du Real Madrid. A 20 ans, l’international espoir garde pourtant la tête bien vissée. Tant mieux, car du temps, il n’en manque pas.

Modififié
70 15
La frénésie a pris le pas sur la raison. Encore inconnu aux yeux du public espagnol il y a de ça un mois, Geoffrey Kondogbia squatte actuellement les Unes de Marca et AS. La presse madrilène en est certaine : Florentino Perez aurait coché le nom du jeune Français tout en haut de sa short-list du mercato. Avec un Xabi Alonso vieillissant qui n’a toujours pas prolongé et le potentiel excitant de l’ancien Lensois, on épie, on étudie, on spécule sur le natif de Nemours. Avec une clause à hauteur de 8 millions d’euros et des enchères qui ne vont cesser de grimper – les deux Milan et Manchester City seraient ainsi entrés dans la course –, le feuilleton n’en est qu’à ses prémisses. Car l’intérêt madrilène est réel. Et les capacités footballistiques du bougre énormes. Les noms de Pogba et de Matuidi n’étant qu’un jeu d’agents – étonnant sachant qu’ils "appartiennent" tous deux à Mino Raiola… –, Kondogbia, à défaut de faire saliver le socio merengue, est un gage d’avenir, à l’instar de son pote Raphaël Varane. Un avenir, justement, qui tend les bras à Geoffrey, un garçon qui sait où il veut aller : loin. Très loin.



« Mon joueur référence, c’est Yaya Touré »



Qualifier Geoffrey Kondogbia de relève de Xabi Alonso relève pourtant du blasphème. Avec un physique longiligne (1 mètre 88 pour 77 kilos), l’international espoir est un milieu box-to-box, loin du profil relayeur du Basque. Capable d’enchaîner les longueurs de terrain, de ratisser au milieu, de relancer proprement vers l’avant, de créer des différences individuelles ou de se fondre dans un collectif, il se rapprocherait plus du milieu sauce Premier League. Comme il nous l’avouait en février dernier, « Je m’inspire plus d’un Diaby, ou encore d’un Étienne Capoue ou d’un Blaise Matuidi en France. Mais mon joueur référence serait plus Yaya Touré  » . Pour atteindre le niveau du joueur de Manchester City, la route est longue. Un point sur lequel Kondogbia est lucide : « Il faut que j’exploite cette capacité à défendre et attaquer. Et c’est là que c’est compliqué : il faut travailler sur les deux domaines pour que ce profil reste un atout » . Mais Geoffrey ne fait pas de Yaya Touré son modèle : « Ce ne sont pas vraiment des modèles. Je ne les regarde pas en me disant "Tiens, je vais m’inspirer de tout ce qu’il fait"  » . Non, Geoffrey fait du Kondogbia.

Depuis le début de saison, il le fait même très bien au FC Séville. Arrivé sur la pointe des pieds, il lui a fallu quelques semaines d’adaptation pour se parfaire aux exigences de la Liga. « Ce n’était pas le même football qu’à Lens, avoue-t-il. Et je ne parlais pas l’espagnol donc ce n’était vraiment pas évident de comprendre tout ce que l’on me demandait » . A croire que les quelques cours prodigués à l’hôtel lui ont rapidement suffi, il s’impose au cours de l’automne comme un inamovible. «  En France, on apprenait aux attaquants à tacler. Ici, on apprend aux défenseurs à relancer, compare Geoffrey. En Liga, j’ai appris à jouer beaucoup plus rapidement. Tactiquement, on t’inculque l’intelligence du jeu. Ce n’était donc pas une question de niveau, mais d’adaptation à toutes ces nouvelles données » . Aujourd’hui, il juge sa «  saison "normale". C’est une bonne saison car c’est seulement ma première année ici, mais elle n’est pas encore terminée, hein  » . Avec 25 matchs de Liga dans les jambes, dont 17 en tant que titulaire, il n’estime « pas encore avoir de match référence » . Perfectionniste, il a conscience du chemin à accomplir. Alors il travaille, se repose et prend conseil.

La maison, le voisin et l’Angleterre

Geoffrey Kondogbia ne fait pas dans l’extravagance. Adepte du « coucher tôt » , il avoue de son propre chef « être casanier » . Son adversaire du Betis et voisin Damien Perquis explique : « il est très discret et casanier. Il ne parle pas beaucoup, mais plus on apprend à le connaître, plus on se rend compte que c’est quelqu’un d’attachant  » . A tel point que les deux Français sont désormais amis. « J’ai appris à le connaître grâce à un ami en commun que l’on a à Lens, Alaeddine Yahia. Il m’avait dit : "Tu verras, c’est mon petit, il est gentil, c’est un bon gars". Et effectivement, c’est le cas. Il est jeune, garde la tête sur les épaules » , confie l’ancien Stéphanois avant de poursuivre : « S’il est sérieux, il a une très belle carrière devant lui. A chacune de ses sorties, la presse ne se trompe pas en soulignant son impact. Maintenant, il est convoité. J’ai un peu le rôle du "grand frère", mais sans prétention. S’il a des questions, des conseils à me demander, je suis toujours là pour lui répondre » . Ce que confirme l’intéressé : « Lorsque j’ai des décisions à prendre, je vais lui demander conseil » .

Des recommandations, Geoffrey devrait donc en être demandeur cet été. Très courtisé, il reste muet lorsque l’on aborde le sujet. Lorsque l’on questionne sur ses rêves, il avoue « ne pas en avoir  » : « Le rêve que j’avais au centre de formation était de passer pro. Désormais, c’est fait. Je n’ai pas de rêve mais c’est évident que j’aimerais bien jouer dans des clubs comme City, le Real ou encore le PSG  » . Son championnat favori est « la ligue anglaise  » . Pour sûr, avec ses qualités intrinsèques et une maturité nouvelle glanée en Espagne, le Premier League peut lui offrir de radieuses perspectives. Mais, quitte à choisir entre les deux mastodontes espagnols, il concède être « plus Real Madrid que FC Barcelone. Depuis que je suis petit, j’aime le Real » . Il n’en dira pas plus sur son avenir mais promet « de ne partir du FC Séville que pour un club au niveau bien supérieur » . Ce ne sont pas les courtisans qui manquent en tout cas.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'ai du mal à comprendre ces joueurs qui annoncent City comme un club intéressant ou jouer.
Autant je peux comprendre pour Paris parce qu'en tant que Français, il est peut-être fan du club (si certains savent...)mais quand on parle de championnat anglais et qu'on a son âge, comment ne pas parler de ManU, voir Arsenal, Liverpool ou Chelsea (Voir car Asnl et Liverpool c'est plus trop ça, et Chelsea est compétitif depuis un moment maintenant).

J'ai pas grand chose contre City, je trouve juste que c'est pas vraiment glamour comme destination. Quitte à se barrer au Nord de l'Angleterre, autant choisir le club qui a une histoire...
Histoire et nord de l'Angleterre ? Qu'il aille à Leeds !!! Et en plus ils viennent d'être racheter par une banque de Dubaï, donc mêmes avantages financier que City ...
Hilda de Polaris Niveau : CFA2
Kodogbia, Varane, c'est que le centre de formation du rc lens à l'air d'être pas mauvais dis donc !
Viens à Milan ! Il faut un joueur de ton profil ! Et puis tu viens de Lens bordel* !
Message posté par Hilda de Polaris
Kodogbia, Varane, c'est que le centre de formation du rc lens à l'air d'être pas mauvais dis donc !


Non, c'est l'un des meilleurs, sauf que Lens ne savait pas l'exploiter. La descente les a obligé à l'utiliser et on voit ce que ça donne. Pcq avant on avait quand même des Roux, Assou_Ekoto, kakuta, Taraabt par exemple..

Au coup d'envoi du quart de CdF contre Bordeaux, sur les 11 titulaires 7 joueurs étaient issus du centre de formation et les 3 entrants également.
C'est positif pour l"année prochaine !
Message posté par Ascutt
J'ai du mal à comprendre ces joueurs qui annoncent City comme un club intéressant ou jouer.
Autant je peux comprendre pour Paris parce qu'en tant que Français, il est peut-être fan du club (si certains savent...)mais quand on parle de championnat anglais et qu'on a son âge, comment ne pas parler de ManU, voir Arsenal, Liverpool ou Chelsea (Voir car Asnl et Liverpool c'est plus trop ça, et Chelsea est compétitif depuis un moment maintenant).

J'ai pas grand chose contre City, je trouve juste que c'est pas vraiment glamour comme destination. Quitte à se barrer au Nord de l'Angleterre, autant choisir le club qui a une histoire...


Peut-être pour Yaya Touré. Peut-être aussi qu'il a juste donné une réponse en balançant 3 noms pour montrer le niveau des clubs dans lesquels il voudrait jouer. Je pense que si Man Utd tape à sa porte avec un bon contrat, le bougre dira pas non.
Message posté par Ascutt
J'ai du mal à comprendre ces joueurs qui annoncent City comme un club intéressant ou jouer.
Autant je peux comprendre pour Paris parce qu'en tant que Français, il est peut-être fan du club (si certains savent...)mais quand on parle de championnat anglais et qu'on a son âge, comment ne pas parler de ManU, voir Arsenal, Liverpool ou Chelsea (Voir car Asnl et Liverpool c'est plus trop ça, et Chelsea est compétitif depuis un moment maintenant).

J'ai pas grand chose contre City, je trouve juste que c'est pas vraiment glamour comme destination. Quitte à se barrer au Nord de l'Angleterre, autant choisir le club qui a une histoire...


Permets moi de nuancer ton propos. Manchester City a une histoire certes pas aussi prestigieuse que Man U mais City est un historique du championnat anglais avec quelques lignes pas trop dégueulasse sur le CV. Mais je peux comprendre que le côté nouveau riche puisse agacer. Quant aux joueurs, sans cautionner, cela parait logique. Ils pensent à leur carrière et/ou portefeuille. Je me souviens d'un temps au le foot italien était au sommet de l'Europe. A écouter les joueurs, tous voulaient rejoindre la Botte, c'étaient leur pseudo-rêve d'enfant. Quand le pognon a commencé à abonder en Angleterre tous les joueurs voulaient rejoindre Albion, leur nouveau "rêve de gosse".
20thcentury Niveau : DHR
Hajime no Kondogbia.
je sens une bonne génération française..
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Message posté par helllone


Non, c'est l'un des meilleurs, sauf que Lens ne savait pas l'exploiter. La descente les a obligé à l'utiliser et on voit ce que ça donne. Pcq avant on avait quand même des Roux, Assou_Ekoto, kakuta, Taraabt par exemple..

Au coup d'envoi du quart de CdF contre Bordeaux, sur les 11 titulaires 7 joueurs étaient issus du centre de formation et les 3 entrants également.
C'est positif pour l"année prochaine !


Encore heureux qu'il fonctionne correctement... Avec tout l'oseille qu'ils ont mit dans la Gaillette.
Message posté par Matt78400
Histoire et nord de l'Angleterre ? Qu'il aille à Leeds !!! Et en plus ils viennent d'être racheter par une banque de Dubaï, donc mêmes avantages financier que City ...


J'aimerais te croire mais je ne partage pas vraiment ton enthousiasme. La situation à Leeds est des plus confuses. Difficile de définir les réelles motivations des nouveaux propriétaires. GFH Capital a acheté le club en décembre pour déjà revendre 10% de ses parts en mars. Officiellement GFH Capital cherche de nouveaux investisseurs mais entend rester majoritaire avec 51%. La Gulf Finance House, la maison mère et propriétaire de GFH Capital a fait savoir qu'il fallait vendre l'intégralité des parts. Couac. De plus GFH n'est pas au mieux financièrement. La banque certes basée à Dubaï mais du Bahrein a perdu beaucoup d'argent. Plus d'un milliards et le Bahrein n'est pas le Qatar ou Abou Dhabi. Pas de gaz, plus de pétrole, l'économie repose sur la finance et le bâtiment. Donc précaire. Avec la crise, cela explique en partie les pertes de GFH capital. Depuis leur arrivée au club, ils n'ont investi "que" 10 millions d'euros et ne compte réinvestir que "si c'est strictement nécessaire. Les seuls points positifs pour l'heure est qu'ils ont baissé le prix des places (l'un des plus chers du Royaume) pour faire revenir les supporters et seraient prêts à racheter le centre de formation du club. A voir. Sportivement, l'objectif fixé de remonter en PL dès cette année est foiré au point où l'entraineur Warnock a annoncé son départ si la montée n'avait pas lieu. Autre sujet d'inquiétude, la présence autour du club de Pearson, ex-bras droit de Ridsdale dont les folies dépensières et la gestion pourrie ont failli tuer le club. Wait and see. Pour l'heure, peu d'optismisme mais j'espère me tromper.
@Ascutt
Oui je me suis posé la question, mais en fait c'est aussi simple que quand tu es jeune, amateur et tu veux aller dans le club où il y a plein de bons joueurs : c'est une question d'ego mais tu veux taper la concurrence.
City ne fait pas rêver énormément de monde peut-être, mais si tu le vois d'un angle joueur pro, et non spectateur c'est excitant de se dire que tu vas dans un club qui a les sous pour te remplacer après une seule année ratée, où il y a un effectif avec presque que des internationaux qui sont venus pour les thunes et toi, pas de sentiment malgré leurs statuts tu vas leur bouffer et il n'y aura rien à redire. Un peu comme l'a fait le jeune et petit Kün qui n'a pas les qualités intrinsèques de la PL et qui bouffe Dzeko, Tevez et plein d'autres.
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
Bon bah ya plus qu'a espérer que cette génération 93 gère mieux que la génération 87, mais j'ai l'impression que c'est bien parti ! Bon par contre ça fait un bail qu'on a pas vu un buteur digne de ce nom en france
Message posté par MTS


J'aimerais te croire mais je ne partage pas vraiment ton enthousiasme. La situation à Leeds est des plus confuses. Difficile de définir les réelles motivations des nouveaux propriétaires. GFH Capital a acheté le club en décembre pour déjà revendre 10% de ses parts en mars. Officiellement GFH Capital cherche de nouveaux investisseurs mais entend rester majoritaire avec 51%. La Gulf Finance House, la maison mère et propriétaire de GFH Capital a fait savoir qu'il fallait vendre l'intégralité des parts. Couac. De plus GFH n'est pas au mieux financièrement. La banque certes basée à Dubaï mais du Bahrein a perdu beaucoup d'argent. Plus d'un milliards et le Bahrein n'est pas le Qatar ou Abou Dhabi. Pas de gaz, plus de pétrole, l'économie repose sur la finance et le bâtiment. Donc précaire. Avec la crise, cela explique en partie les pertes de GFH capital. Depuis leur arrivée au club, ils n'ont investi "que" 10 millions d'euros et ne compte réinvestir que "si c'est strictement nécessaire. Les seuls points positifs pour l'heure est qu'ils ont baissé le prix des places (l'un des plus chers du Royaume) pour faire revenir les supporters et seraient prêts à racheter le centre de formation du club. A voir. Sportivement, l'objectif fixé de remonter en PL dès cette année est foiré au point où l'entraineur Warnock a annoncé son départ si la montée n'avait pas lieu. Autre sujet d'inquiétude, la présence autour du club de Pearson, ex-bras droit de Ridsdale dont les folies dépensières et la gestion pourrie ont failli tuer le club. Wait and see. Pour l'heure, peu d'optismisme mais j'espère me tromper.


En effet beau bordel ...
Merci pour toute ces précisions ;) j'espère les revoir au top un jour, ils ont un public qui le mérite ... Et puis comme ça Becchio reviendra :D
J'ai toujours un peu peur quand de jeunes joueurs à fort potentiel sont courtisés par de grands clubs, attention à ne pas bruler les étapes!
Mais bon il y a bien les contre-exemples de Varane et Pogba.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
70 15