1. // Match Amical
  2. // France/Belgique

Kompany du devoir

Touche de rigueur et de sérieux dans une équipe faite de strass et paillettes, Vincent Kompany comble de bonheur les supporteurs de Manchester City. Capitaine d’une sélection belge qui compte bien emmerder la France, l’ancien d’Anderlecht pourrait, d’ici peu, s’affirmer comme le meilleur défenseur du monde.

Modififié
12 19
L’amour du football sur fond de Rumble in the jungle 74’. Proche de ses racines congolaises, Vincent Kompany est un homme de goût. Né en 1986, à Uccle, Belgique, l’élégant défenseur adepte du noble art, aurait aimé voir George Foreman au tapis douze ans plus tôt, à Kinshasa. De Muhammad Ali, dont il est fan, le capitaine de Manchester City a l’élégance, la détermination, la taille (1m91), mais pas l’arrogance. Après avoir mis KO tous ses concurrents, les uns après les autres, le Cassius Clay qui sommeille en Kompany est en passe de devenir The Greatest, dans le silence le plus total. Défenseur central irréprochable dans le club qui s’annonce être celui de l’année, le capitaine de la sélection belge embrasse une carrière aussi belle que son épouse, Carla Higgs. En constante progression depuis trois ans et son arrivée à Manchester City, l’ancien joueur d’Anderlecht et de Hambourg impose son physique, sa rigueur et son sens du jeu dans une équipe qui avait plus besoin d’un taulier que d’un chéquier. Prophète en dehors de son pays, le Citizen s’affirme comme l’un des meilleurs défenseurs du monde. Mais ce statut, comme sa passion pour le vin, le rap français ou son mariage en toute discrétion : il l’assume. Avec pudeur.

Du banc au brassard

David Silva par-ci, le Kun Agüero par-là. Certes, Manchester City, c’est 39 buts en 11 matches, soit la meilleure attaque de Premier League. Ce que trop de gens ont tendance à oublier, c’est que l’équipe de Roberto Mancini n’a encaissé que dix buts, ce qui, à défaut de faire frissonner la vox populi, aide considérablement à gagner des matches. Cette année, les Sky Blues se sont trouvés une belle défense. Joe Hart assure dans les cages, Richards impressionne sur son côté droit, Clichy fait du Clichy à gauche. Il ne manque plus que le taulier. Le mec capable de s’occuper de museler Rooney lors du derby, de gagner ses un contre un, et de rassurer son monde. Et il se trouve que dans l’effectif le plus cher de Premier League, cette caution défensive, indissociable des espoirs de titres, n’a couté « que » 8,5 millions d’euros. Discuté, malgré de bonnes prestations, sous l’ère Mark Hughes, qui lui préfère Lescott et Kolo Touré, Kompany, arrivé de Hambourg, prend son mal en patience.

Au petit jeu du « qui va sauter le premier » , le Belge partait avec un train d’avance, et l’arrivée de Roberto Mancini va lui donner raison. Titulaire indiscutable sous les ordres de l’Italien, Vincent, revient en force et s’affirme comme l’un des grands espoirs européens à son poste. La saison suivante est celle de la confirmation. En 2010-2011, il récupère le numéro 4, est élu pour la deuxième fois meilleur joueur de la saison par les fans, est désigné meilleur joueur de l’équipe par ses coéquipiers. Il est accessoirement élu meilleur joueur belge à l’étranger. Le brassard tombe logiquement au début de la saison 2011-2012. Capitaine de l’équipe la plus scrutée d’Europe, le Belge est, pour les attaquants adverses comme pour les tabloïds, tout sauf un bon client. Une sorte de gendre idéal moderne, qui emmerderait presque par sa perfection.

Lunatic, gaufres belges & vin rouge

Pas de photo, pas de punchline, pas de scandale. Les seules vulgarités qui pourraient sortir de la bouche de Vincent Kompany seraient issues de lyrics de rap français. De Kery James au 3eme Œil, en passant par Lunatic, l’international belge n’a jamais caché son amour pour Booba et Ali. Il l’avoue même sur son site internet, où les deux rappeurs du 92 apparaissent au milieu des gaufres belges, de Jacques Brel et du vin rouge pour lequel Kompany admet un irrésistible penchant. Avec modération. Pour le reste, ni strass ni paillette. Sage, Vincent écoute les conseils prodigués par ses artistes favoris et protège son dos. Marié dans la discrétion la plus totale à une femme qui ferait rêver les amateurs de WAGS, père d’une petite Sienna, le capitaine des Diables Rouges est également un homme d’association. Très engagé au sein de son organisation VICA, pour laquelle il travaille en partenariat avec SOS Village d’enfants dans son pays d’origine, le Congo, le Citizen se rend au chevet des mômes de son assoc’ dès qu’il le peut. Un mec bien, en somme. Très bien même. Le genre de profil plat, comme son pays, qui dérange, et ce malgré un charisme naturel.

Le meilleur au monde ?

Les étincelles, c’est bel et bien sur le terrain que Vincent les fait. Formé à Anderlecht, où il effectué ses premiers pas en tant que footballeur professionnel, le défenseur central tente un premier exil en 2006 du côté de Hambourg. Pas vraiment la meilleure époque pour débarquer au HSV, pas vraiment la meilleure période de sa carrière tout court. Entre blessures et mélodrame sportif du club allemand, l’histoire d’amour tourne vite au cauchemar. Le divorce est prononcé en 2008, quand Vincent, qui préfère rester au chevet de l’équipe olympique belge, se voit refuser le droit de continuer l’aventure pékinoise. Kompany dit fuck, City dit chouette. Les supporteurs des Diables Rouges disent ouf.

Promu capitaine à City, Vincent est également le taulier d’une défense centrale belge qui, avec Thomas Vermaelen à la place de Daniel Van Buyten, pourrait avoir très fière allure. Titulaire dans le onze type de Premier League la saison passée, Vincent Kompany prend cette saison une autre dimension. Courtisé par le Real Madrid, souvent cité comme le futur meilleur défenseur central du monde, capitaine en club et en sélection, le joueur de 25 ans ne souhaite plus qu’une seule chose : gagner. Double champion de Belgique et vainqueur de la Coupe d’Angleterre, le Belge est prêt à enfiler les gants rouges pour combler une soif de titres légitime. Et mettre tout le monde d’accord. Comme son illustre idole.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chez les "vieux", il y a le Duo PUYOL - VIDIC.

Chez les "jeunes" il y a KOMPANY - THIAGO SILVA.
gunners25 Niveau : DHR
"l’ancien d’Anderlecht pourrait, d’ici peu, s’affirmer comme le meilleur défenseur du monde"

Par contre faut vous calmer un peu hein ...
Ba Gunners25, on t'écoute, t'as mieux à proposer??
Top article, je suis aussi fan de Kompany que l'auteur de l'article. Faudrait ajouter quelques vidéos youtube pour se rendre compte de son talent. La classe ce type.
Le meilleur du monde, c'est toujours subjectif par contre il fait parti des meilleurs et sa progression est impressionnante.

Je crois que lui et Vanden Borre avaient éclos un peu près au même âge à Anderlecht et étaient tout les 2 de grandes promesses.

Preuve flagrante encore une fois que bien choisir ses clubs est déterminant dans une carrière.

Par contre il faudrait que la Fédé Belge fasse quelque chose pour sa Sélection A. Il y a une grosse génération de jeunes joueurs qui est en train d'être gâché. Leekens pour ce que j'ai pu voir par rapport à ses déclarations m'a l'air d'être un bon comique.
Il y a une matière 1ère disponible impressionnante et très courtisée par les grands clubs Européens.
Haha Kuduro, je te préfère quand tu parles pas des portugais !

Je suis totalement d'accord avec toi...
gunners25 Niveau : DHR
@Pastore : Piqué, Pepe, Puyol, Sergio Ramos, Vidic, Thiago Silva, Lucio.

Mais que dis-je... On est en 2011!! Quelques bons matchs, 1 p'tite nomination dans une équipe type et 1 compile Youtube !! Ca suffit amplement pour prétendre au titre (incohérent) de meilleur défenseur du monde.

Plus sérieusement, Kompany est d'une lenteur assez affligeante et a parfois beaucoup de mal à se retenir sur ses interventions. Encore faut-il regarder les matchs de City pour s'en apercevoir. Enfin bon j'dis ça j'dis rien...
gunners25 Niveau : DHR
@Pastore : Et dire que j'avais même pas lu le com' de chumpitaz avant de te répondre...
Haha, Bien vu le Youtube, mais pour le coup, il était déjà très performant l'année dernière (City meilleur défense du pays)!

Pour Lucio et Puyol, je ne suis pas d'accord (Lucio pour les résultats et le nombre de buts encaissés par l'Inter quand le môssieur est sur le terrain, et Puyol pour son physique en bois de bouleau)

Et quand tu me parles de se retenir sur les interventions et que tu me parles de Pépé le boucher (malgré ses qualités indéniables) et Thiago Silva (+1 pour les qualités quand même) le bourrin, permet moi de rigoler doucement...

Kompany fait partie d'une liste de 5, 6 défenseur qu'on peut placer dans les meilleurs du monde, après dire qui est le meilleur, c'est pas vraiment possible, mais je ne trouve pas Piqué ou d'autres plus fort (ou performant) que lui !

Et puis, tu sais on en voit tous des matchs hein, pas besoin de faire le mec qu'il l'a ramène à ce sujet...
Si tu as vu les matchs, cite moi des bourdes de Kompany...
Perso j'ai pas le souvenir qu'il soit souvent pris en défaut le Bobby !
Gunners : C'est difficile de faire plus calme que kompany, il suffit de regarder quelques matchs pour s'en rendre compte, il est d'un calme extraordinaire.

Ses fautes son des fautes intelligentes, nécessaires, qui valent le coup de prendre le risque.

Lent ? Cela ne lui pose pourtant pas de problème. Tu as des exemple ou on peut constater sa lenteur ?

Pastore : Kompany à fait une grosse bourde en toute fin de match face à Nani, ce qui a amené le troisième but de United, mais c'etait pendant le charity shield. A part ça je ne vois pas.
appiahlaappiah Niveau : District
Kompany est très certainement dans le top 5 des défenseurs.

Je le mettrais avec vidic, vermaelen, pique et thiago silva
Il est pas mauvais en numéro 6 non plus bonne technique, bonne vision du jeu.
La lenreur n'est pas un problème d'ailleurs il ne l'est pas vraiment.
Piqué : même niveau
Pepe : mouais
Puyol : rappelle moi son dernier match ? Depuis un an j'ai plus vu Mascherano et Abidal à son poste que lui...
Sergio Ramos : même niveau
Vidic : même niveau mais il lui est supérieur actuellement
Thiago Silva : non pas du tout, Kompany lui est largement supérieur
Lucio : complètement à la rue depuis un an
L'un des meilleurs avec Vidic, qui est loin d'être mort !!!
A partir du moment où on peut raisonnablement penser qu'il serait titulaire dans toute équipe (clubs ou sélections nationales), on peut dire qu'il est un des meilleurs défenseurs au monde. Je serais curieux de le voir en milieu défensif, "à la Vieira". Il a la technique, le placement et la relance.
Je pense que Sakho sera dans le top 5 dans les années à venir (si ce n'est pas déjà le cas...)
La vache, avec le Vermanitor, ils ont envoyé ce soir.. Sinon, beaucoup de classe.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Top 10 : Pompes de foot
12 19