1. // Euro 2012
  2. // Belgique/Allemagne (0-1)

Kompany : « C'est l'équipe qui perd »

Brillant lors de la courte défaite des Diables Rouges face à l'Allemagne hier soir, le défenseur central belge Vincent Kompany a accepté de répondre à nos questions lors d'une courte entrevue dans le somptueux château de Boetfort, demeure d'un soir de la sélection belge. A peine sorti de la douche, le numéro 33 de Manchester City est revenu sur la bourde de Daniel Van Buyten (un peu) et sur l'avenir des Citizens (beaucoup) .

0 0
Au lendemain de votre défaite face à l'Allemagne, les médias ne sont pas tendres avec Daniel Van Buyten. Pensez-vous qu'il saura tourner la page avant le match de mercredi ?

C'est l'équipe qui a perdu et l'équipe qui a pris le but. Nous nous basons toujours sur l'équipe pour analyser nos performances et le constat est assez simple : l'équipe n'a pas marqué. Dès lors, il faut nous concentrer sur le prochain match en Turquie.


Les énormes investissements de Manchester City ont écrasé le mercato estival. Cela sera t-il suffisant pour mettre fin à l'hégémonie de Chelsea ou Manchester United et remporter le titre ?

Un jour cela paiera, j'en suis sûr. C'est vrai que cela représente d'importants investissements, mais nous avons fini 5ème la saison dernière et nous voulons progresser. Mais entre la 5ème place et la première , il y a pas mal de chemin à parcourir. Mais c'est certain, le titre est un de nos objectifs, à court et à long terme.



Un mot sur votre recrue la plus méconnue, Jérome Boateng ?

C'est un excellent ami, je suis très heureux qu'il soit venu. Malheureusement pour nous, il est actuellement blessé. Mais on a vu à l'entrainement ce dont il était capable et c'est de très bonne augure pour la suite.

Comment expliquer que le Barça ait laissé partir un joueur de la trempe de Yaya Touré ?

Vous savez, peut-être que pour lui, c'était le moment de partir. C'est ainsi que se déroule la carrière d'un joueur, par étape. En tout cas, c'est une bonne nouvelle pour nous. Yaya est un joueur impressionnant. La Premier League lui va comme un gant. C'est un joueur physique et technique, qui va beaucoup nous apporter dans le futur.

Vos impressions sur l'enfant terrible du football italien, Mario Balotelli ?

Mario est un excellent joueur et même si comme vous le dites, il était réputé pour ses frasques, ici ce n'est pas comme en Italie ou en Espagne. En Angleterre, on parle de ce qu'il se passe, mais les gens ne sont pas obsédés par cela. S'il joue bien, tout ira pour le mieux, que ce soit pour l'équipe pour pour lui. A City, « it's all about football » .

Le personnage de Cheick Mansour est assez obscur. Quelle est son implication dans la vie quotidienne du club ?

Il est au courant de tout ce qui se passe au sein du club. Mais après, je pense que le côté sportif et l'aspect plus administratif doivent être séparés. Il est très respectueux de ce que nous faisons, mais il n'est pas présent dans le vestiaire. Ce club est bien plus stable que les gens veulent le croire. C'est un club humain, sain et en bonne santé.

Pouvez vous nous dire la vérité sur le niveau d'anglais de Carlos Tevez, votre coéquipier en club

(Rires) La vérité c'est qu'il parle bien mieux anglais qu'il ne le croit ! Surtout depuis qu'il est capitaine et qu'il est obligé de plus prendre la parole.

Swann Borsellino, à Bruxelles

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0