1. //
  2. // Demies
  3. // Bayern-Atlético

Koke : « On est une équipe accrocheuse, pas violente »

Pur produit de l'Atlético de Madrid, Koke, le capitaine des Colchoneros, explique ce qui fait l'identité des Colchoneros, quelques heures avant d'affronter le Bayern.

Modififié
Tu as grandi à Vallecas, qui est l’un des grands viviers du football madrilène...
C’est vrai, pas mal de footballeurs pros viennent de là-bas. Negredo est un ami du quartier, enfin il traînait avec des gens plus vieux que moi, mais c’est un type que je connais du quartier, oui. Il habitait près de chez moi. C’est un super mec.

Avec Simeone, tu incarnes le renouveau de l’Atlético de Madrid. Cette évolution de la lose à la victoire. Il y a quelques années, alors que le club ne gagnait rien, l’Atlético avait lancé un spot de pub ou un fils demandait à son père pourquoi ils soutenaient les Colchoneros...
(Il coupe) Oui, et le père ne savait pas quoi répondre, il restait muet. Être de l’Atlético, c’est inexplicable. C’est un sentiment qu’il est impossible d’expliquer avec des mots.

Cet attachement irrationnel, l’ « aguante » des supporters rappelle un peu la folie que l’on retrouve chez les clubs sud-américains. Tu es d’accord avec ça ?
Il y a peut-être un côté presque plus sud-américain qu’espagnol au niveau des fans, c’est vrai. Ça chante tout le temps. Le sentiment d’appartenance au club se fait dès la naissance. Le lien qui unit les Colchoneros à leur club est très fort. C’est au-delà de la défaite ou de la victoire. Si l’équipe donne tout, manque de chance et perd, ils ne nous le reprocheront pas. À partir du moment où les joueurs donnent tout sur le terrain, ils sont heureux. On est un peu comme notre public. On ne lâche jamais. Et ça, c’est hyper important.

Un coup de canon signé Guardiola

Cette vision des choses, c’est ce qui différencie l’Atlético du Real par exemple où Bale peut se faire siffler, parce qu’il rate une passe, alors que le Real gagne 5-0 ?
Peut-être, je ne suis pas supporter du Real, mais peut-être que dans certains stades, quand les fans ne sont pas d’accord avec les choix du coach, ils peuvent siffler certains joueurs, ici cela n’arrive pas.

Justement, ton coach Simeone est une idole de l’Atlético. Quels souvenirs gardes-tu de lui en tant que footballeur ?
Franchement, on m’en a parlé, mais j’étais trop jeune pour m’en souvenir. J’avais 5 ans quand il est parti. Je sais qu’il a été essentiel l’année du doublé (en 1996, ndlr). Je sais aussi que c’était un joueur qui mettait une intensité folle, qui marquait pas mal de buts et qui était un gagnant. En réalité, ça reflète assez bien l’entraîneur qu’il est devenu. C’est un battant. Il ne fait pas la différence entre un amical ou un match de Champions league. Pour lui, ça n’a aucune importance : il veut tout gagner.

« Si tu fais une excellente pré-saison et que tu ne retravailles pas le physique de manière un peu intense pendant l’année, tu vas finir la saison sur les rotules. » Koke

Tu as passé toute ta vie au club. On t’apprend quoi quand tu rentres à l’Atlético ?
On t’enseigne certaines valeurs, comme l’humilité ou le sacrifice, plus que l’aspect tactique qui reste important aussi, mais le maître mot c’est l’intensité. On t’apprend vraiment à tout donner, à être humble et à ne jamais se prendre pour supérieur au rival, ne jamais le dévaloriser.

Comment tu expliques que l’Atlético arrive à rivaliser avec les plus grosses écuries européennes depuis quelques années ?
On est très bien préparés physiquement. À chaque fois, on fait des pré-saisons très exigeantes qui nous lancent sur un bon rythme. Et cette pré-saison est essentielle pour être bien toute l’année physiquement, je crois que c’est l’un des secrets. Et puis ensuite notre motivation, notre solidarité en tant qu’équipe, le fait de vouloir gagner tous les matchs, la motivation de jouer chaque match comme si c’était une finale, ça nous conduit au succès. Et notre préparateur physique fait un boulot incroyable. La pré-saison est essentielle, car c’est le moment où on peut le plus travailler le foncier, mais parfois quand on a le temps entre deux matchs, on refait pas mal de physique, pour rester sur le même rythme toute l’année. Le profe Ortega a un planning, un programme bien déterminé pour qu’on soit au top physiquement toute l’année. Si tu fais une excellente pré-saison et que tu ne retravailles pas le physique de manière un peu intense pendant l’année, tu vas finir la saison sur les rotules.

Le Barça a longtemps fait de son collectif une marque de fabrique. Avec l’Atlético, on à l’impression que la notion de groupe est aussi fondamentale. Il n’y a jamais de problèmes d’ego ?
Non, car l’Atlético repose sur l’esprit de groupe, pas seulement sur des individualités. C’est ça notre force. On travaille tous ensemble et la force de ce collectif c’est que celui qui ne joue jamais met la même intensité à l’entraînement que celui qui est titulaire. C’est ce qui rend l’Atlético différent, je pense : les individualités ne sont pas mises en avant. L’important c’est que le groupe soit uni, soit fort et au final un joueur peut mettre un but et te faire gagner un match, mais le match d’après ça serait quelqu’un d’autre.

Un joueur qui ne comprend pas ça, ne pourrait pas jouer pour l’Atlético ?
Non.

Jackson Martínez est parti en Chine pour 40 millions, il n’a pas compris la mentalité de l’Atlético ?
Pour moi, Jackson n’a pas eu de chance, pas de réussite. Il a lutté, a essayé de s’adapter au groupe, mais il n’a pas eu de chance. Voilà, je lui souhaite le meilleur pour la Chine.

Tu penses que tu aurais été un joueur différent dans un autre club ?
Peut-être, je ne sais pas, c’est difficile de se projeter, car je n’ai connu que l’Atlético, mais oui, sans doute que dans un autre club mes qualités se seraient exprimées différemment. Les valeurs du club m’ont construit en tant que joueur. Après, je sais jouer autrement, hein. En sélection, je joue de manière différente, j’essaie de m’adapter, c’est important de connaître différentes façons de jouer au foot.

« On est capables de jouer assez haut dans le camp du rival, mais aussi d’envoyer des ballons longs, de jouer direct. C’est notre manière de jouer et elle fonctionne, elle plaît à certaines personnes, à d’autres non. » Koke

En finale de la Ligue des champions, vous menez pendant tout le match et à la dernière minute Sergio Ramos marque. Tu te dis quoi à ce moment là, tu sais que c’est fini ?
Non, non ça a été un coup dur mais on a continué de se battre. Si tu te souviens bien en première mi-temps de la prolongation, on aurait pu marquer, on était au coude-à-coude et après on prend un but à la 110e et bon, là, ça devient très compliqué, mais ça reste une année exceptionnelle : on gagne la Liga au Camp Nou, le plus grand souvenir de ma carrière avec la Coupe du Roi qu’on gagne au Bernabéu.

En tant que « todocampista » ou box to box, l’Angleterre ne t’a jamais attiré ?
En réalité je n’y ai jamais vraiment pensé, je suis vraiment bien ici. Ça serait surtout super de terminer à l’Atleti. En fait, mon rêve c’est de faire toute ma carrière ici, de gagner des titres avec ce club et de le faire progresser. J’accomplis mon rêve d’enfant, je joue dans le club de ma famille, je suis né Colchonero , un sentiment qui, comme on l’a dit, ne s’explique pas. Si je peux faire toute ma carrière ici, dans ma ville, dans mon club, ça serait génial. C’est ça mon rêve.

Tu dis que le football c’est gagner, mais certaines personnes critiquent le style de jeu de l’Atlético, tu leurs dis quoi ?
En fait c’est notre manière de jouer, je n’ai rien à leur dire. Cette intensité, cette lutte, c’est notre philosophie et la meilleure solution pour gagner. On est capables de jouer assez haut dans le camp du rival, mais aussi d’envoyer des ballons longs, de jouer direct. C’est notre manière de jouer et elle fonctionne, elle plaît à certaines personnes, à d’autres non, mais à quoi bon la changer. Donc finalement je n’ai rien à leur dire (rires). Si cela ne leur plaît pas, ils peuvent aussi choisir de ne pas regarder nos matchs. On nous critique aussi pour être une équipe dure qui met des coups, mais c’est faux.

Tu réfutes cette critique ?
Être une équipe accrocheuse, intense est une chose, être une équipe violente en est une autre et franchement on n'est pas une équipe violente. On ne met pas de coups en permanence, on ne prend pas de rouges à tous les matchs.



Propos recueillis par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Ce mec est une définition d' "avoir l'amour du maillot".

Certaines choses ne s'inventent pas. Madrid fait peur. D'hommes à hommes. Psychologiquement c'est fort.
Garde des SO Niveau : District
"Pur produit de l'Atletico de Madrid, Koke, le capitaine des Colchoneros..." Aux dernières news, c'était Gabi le capitaine de l'Atletico, non ?
Garde des SO Niveau : District
"Pur produit de l'Atletico de Madrid, Koke, le capitaine des Colchoneros..." Aux dernières news, c'était Gabi le capitaine de l'Atletico, non ?
Message posté par Garde des SO
"Pur produit de l'Atletico de Madrid, Koke, le capitaine des Colchoneros..." Aux dernières news, c'était Gabi le capitaine de l'Atletico, non ?


Ouaip, petite coquille, Gabi étant aussi un pur produit de formation colchonero, au parcours différent de celui de Koke, c'est certain.
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4
mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41