En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Knysna : Blanc a voulu contrer les sanctions

Modififié
L'affaire Knysna rebondit. Laurent Blanc, énervé que l'ensemble des joueurs de l'équipe de France se voient sanctionnés suite à la mutinerie du bus de Knysna, a fait pression pour qu'aucune sanction ne soit attribuée. Dans une note interne de la FFF que s'est procuré L'Equipe, envoyée deux jours après l'énonciation des sanctions et adressée au président de la FFF de l'époque Fernand Duchaussoy et au directeur général Jacques Lambert, Marino Faccioli (directeur administratif de l'équipe de France) évoque trois axes pour réduire les sentences prononcées.

En premier lieu, il préconise que les joueurs concernés, Anelka (18 matches), Evra (5), Ribéry (3) et Toulalan (1), "fassent appel dès le 23 août 2010", pour reporter la sanction vers les matches amicaux de novembre et février.

Le deuxième volet consistait à demander l'aide de grandes gloires du football français pour critiquer ces suspensions : Aimé Jacquet, Michel Hidalgo et Guy Roux ont ainsi exprimé leur mécontentement dans une lettre ouverte. Quant aux joueurs, ils étaient invités à s'excuser pour leur comportement.

Enfin, Mariano Faccioli et Laurent Blanc souhaitaient que la Commission d'appel ne convoque les joueurs qu'après la rencontre face à la Roumanie, dans le but que les suspensions d'Evra et Ribéry ne soient applicables que lors de matchs amicaux de novembre et février.


Fernand Duchaussoy a affirmé être resté sourd aux demandes de Faccioli et "avoir expliqué à Laurent (Blanc) le fonctionnement de la fédération pendant une heure. Il a très bien compris que cela ne marchait pas comme ça et n'est jamais revenu à la charge". Lambert explique, lui, qu'il était "plutôt favorable à des sanctions dures. La note était conforme à ce que le sélectionneur avait exprimé. Il souhaitait passer à autre chose. Ce n'est pas si grave que ça".

Si Laurent Blanc souhaitait passer à autre chose rapidement, visiblement il a raté son coup. RL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 40 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 23 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 17 février Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 samedi 17 février La panenka ratée de Diego Castro en Australie 20