Knysna, 3 mois après...

C'était le dimanche 20 juin, veille de la Fête de la Musique, du solstice d'été et de l'anniversaire d'Amel Bent... L'équipe de France de Football se sabordait en direct live à Knysna pour notre plus grande joie faussement étonnée : enfin du spectacle ! Aujourd'hui, 20 septembre, soit trois mois pile après la grève du car, le show continue. Et on en redemande, bien sûr...

Modififié
0 2
Pas d'hypocrisie. Une fois la qualif' sportivement envolée après la tôle contre le Mexique (0-2), bien que mathématiquement encore jouable contre l'Afsud, c'est à la fois avec consternation et gourmandise qu'on a suivi l'implosion des Bleus, puis ensuite ses multiples prolongements... Oui, on sait : c'est pas très “sain”, pas très “gentil”. Alors, on ne forcera pas trop le trait. Et puis bon, ce n'est que du foot, pas le 11 septembre. Les Bleus n'étaient pas terribles et son coach, plus personne n'en voulait. Et puis l'actu est fade, le monde ennuyeux, et les frites sont froides... On vous passe tous les événements de l'été et on va juste s'en tenir aux dernières brillances tragi-comiques de la queue de comète de Knysna. “Knysna”, un mot que même Laurent blanc avait du mal à prononcer le jour de son grand oral d'après-nomination au poste de sélectionneur. Un mot pourri, maudit, honni et haï.



C'est en direct, c'est tout chaud, c'est sur Canal ! Dimanche, Patrice Evra s'épanche avec émotion. Il mouille le micro en dénonçant un complot : « Je ne veux pas me battre avec tout le monde. Aujourd'hui, j'ai mal. Certaines personnes veulent me couper la tête, là, et elles sont en train de réussir. C'est difficile mais je me battrai jusqu'au bout » . Patrice fait bien sûr allusion à la confirmation de sa peine de 5 matches de suspension décidée cet été par le « Haut Comité Anti Mutins de Knysna Bien Décidé à Sévir » (le HCAMKBDS, mandaté par la FFF). Patrice est amer mais ne sait toujours pas s'il va faire un nouvel appel : « C'est difficile que je fasse appel car je ne sais toujours pas pourquoi je suis condamné. (...) Mon avocat attend toujours les motifs, parce que la fédération française ne lui a toujours pas envoyés » . Là-dessus il n'a pas tort : en droit, les peines doivent être assorties d'attendus expliquant les motifs des sanctions. Sinon, Patrice aime toujours autant l'équipe de France et ne demande pas mieux que de revenir. On rappelle que l'ex-capitaine de la France ne serait à nouveau sélectionnable qu'à partir du 9 février prochain, date de la rencontre amicale France-Brésil. A suivre...



Autre acteur passif et involontaire du désastre sud-africain, Yoann Gourcuff. Toujours sur Canal +... En fait, Yoann, qui mesure chichement ses apparitions médiatiques pour des motifs timidito-sponsoriels avait déjà régalé TF1 pour lancer sa grande opération séduction de rentrée. Patatras ! Une question du bon David Astorga au sujet de l'équipe de France et de Ribéry l'a fait voir rouge ! Il se barre net en plantant le bon David Téléfoot. Bon prince, Yoann reviendra pour enregistrer un nouveau spot com pour la Une. Une interview où on sentait le gars stressé, tendu, répondant à mille à l'heure sur la beauté de faire ce métier... Sauf que le buzz négatif autour de « l'affaire » (énervation puis désertation du plateau et interruption d'interview) a contraint Gourcuff-fils à revenir en deuxième semaine pour rétablir l'image un peu amochée du gendre idéal de la France. De l'eau tiède, encore. Sauf sur Ribéry ! C'est vrai cette histoire d'une altercation avec Lascarface, des brimades, moqueries, etc ?... Réponse du N° 29 de l'OL : « Ce sont des mensonges. Ce sont des rumeurs. Je ne sais pas d'où ça vient. C'est vraiment n'importe quoi. Il n'y a jamais eu de dispute. Je n'ai jamais eu de soucis avec Franck, ni avec les joueurs de l'équipe de France, que ce soit avant, pendant ou après la Coupe du monde. Dans le groupe, je n'ai jamais eu de souci, ni entendu quoi que ce soit » . Ben, voilà ! Il suffisait de demander poliment pour avoir une réponse claire, nette et définitive. Donc le coup de sang provoqué juste à l'évocation du nom « Ribéry » , c'était juste du pipi de chat ? On est ravi d'apprendre qu'entre Yoann et Franck, tout va bien. On attend juste les embrassades fraternelles entre les deux gars à Clairefontaine, et sur le terrain, on cherchera à comprendre pourquoi nom de Dieu, Ch'ti Franck a encore oublié beau Yoann, toujours démarqué !



Voir Ribéry chez les Bleus ? Ben, va falloir attendre qu'il purge ses 3 matches de suspension. Ce qui nous amène au 12 octobre prochain, jour de France-Luxembourg en qualif de l'Euro 2012. Pas avant... Franck poursuit dans la seule ligne de conduite autorisée : faire profil bas ! Il n'a pas fait appel de sa sanction pour ne pas en rajouter. Faut pas déconner : il a encore l'affaire Zahia sur le dos (dont l'instruction suit son cours)... En plus, fallait pas trop se faire remarquer ces temps-ci pour : en mai dernier, il a prolongé au Bayern jusqu'en 2015 avec un salaire revue en flèche. Or, le Bayern l'a beaucoup soutenu tout au long de son année pourrie. Alors, Francky joue et se tait. Bonne nouvelle : il a purgé la semaine dernière une autre peine, ses trois matches de suspension en Ligue des Champions, et sera donc sélectionnable au prochain match. Bon, faut pas rêver non plus : Francky ne sera pas Ballon d'Or, cette année. Ben, ouais...

[page]

Nicolas Anelka ? Il a encore fait parler de lui cette semaine à Zilina en Ligue des Champions. Il a mimé être menotté après ses deux buts et sa passe décisive. Un geste pas original vu que d'autres l'avaient déjà fait avant lui, notamment José Mourinho, l'an passé avec l'Inter. Niko a bien sûr dédié ce menottage à la FFF pour les 18 matches de suspension infligés par le HCAMKBDPS. C'est de bonne guerre, une vacherie bien sentie. Sauf que son coach Carlo Ancelotti aurait pu s'abstenir d'en rajouter trois couches : « Je lui ai demandé pourquoi il avait fait cela. Il m'a dit que c'était contre la Fédération et je suis d'accord avec lui. C'est une décision injuste. Je ne sais pas s'il est encore en colère mais cela lui a donné peut-être une motivation supplémentaire » . On attendra les réactions futures de ce pauvre Carlo, quand un international italien aura manqué de respect à la Squadra Azzura. Pas sûr qu'il montrera autant de mansuétude... Reste qu'il y a encore des prolongations à jouer pour Niko : s'il a abandonné définitivement toute idée de rejouer pour les Bleus, il a un procès sur le feu contre le journal l'Equipe. « Va te faire enculer, sale fils de pute » : ce sont ces mots publiés à la une de l'Equipe le samedi 19 juin qui avaient mis le feu aux poudres et déclenché par ricochet la grève du lendemain. Or, Anelka n'aurait pas prononcé exactement ces mots... Dans un mouvement d'humeur (comme il y en a dans tous les vestiaires à la mi-temps) il aurait adressé cette phrase à Raymond Domenech : « Va te faire enculer avec ton équipe. Fais l'équipe que tu veux » . Ce qui est bien différent de la thèse de départ. C'est ce qu'ont affirmé tous les interlocuteurs (joueurs et staff) à la commission de discipline. Voilà qui va mettre le quotidien sportif dans la difficulté, vu le langage manifestement excessif dans l'insulte que le journal avait publié. Car ici, pas de traces de « sale fils de pute » ... L'avocat de l'Equipe va avoir du boulot. A suivre...



Sinon, quoi d'autre ? Ben, un autre affreux lui aussi sanctionné par le HCAMKBDPS : Jérémie Toulalan. A ce propos, « Jérémy » , c'est comme « Knysna » : on sait jamais l'orthographe exacte. Jérémy ou Jérémie. Bon, les fans de Toul nous écriront à Sofoot.com... Jérémie, comme « jérémiades » . Ouais, fastoche et en plus pas drôle : Toul a beaucoup souffert cet été. Il n'a pas tort vu qu'il a été injustement sanctionné d'un match pour avoir suggéré que le fameux communiqué lu par Ray Strange soit rédigé par son agent. Encore des problèmes d'orthographe... Bon, Toul a repris du poil de la bête avec l'arrivée de son pote Gourcuff à l'OL et après un début de saison proche du désert du Kalahari, il revient fort, reboosté par le brassard de capitaine qu'on lui a confié. Signe qu'à l'OL, comme au Bayern c'est comme à la Légion Etrangère : on n'abandonne jamais de blessés sur le théâtre des combats. Merci Puel, merci Aulas. Rompez !



Le reste est à la fois anecdotique, pathétique ou touchant. Vendredi, en MLS, Thierry Henry a gravement explosé le genou droit du pauvre gardien du FC Dallas en voulant « shooter de joie » dans le ballon après le but d'un coéquipier du Raide Boule. Très mauvais pour son image de french nice guy... Comme quoi, y'a une justice : dans son livre Le Livre noir des Bleus, Vincent Duluc allume salement Titi Henry pour son rôle beaucoup plus « actif » dans les événements de Knysna. Avec ce reproche lancinant : pourquoi n'a-t-il pas, en tant que leader et cadre expérimenté, joué le modérateur, en empêchant la grève ? Plus souriant, la déclaration de Govou en forme de coucou : « J'suis pas fini, les gars ! L'équipe de France, j'y crois encore ! J'ai jamais parlé de ma retraite internationale » . Transmis à Lolo Blanc... Planus qui s'est blessé avec les Bleus, cet été, va mieux et pourrait brouter à nouveau parmi ses Girondins à la ramasse et orphelins de lui en défense... Houllier a quitté la DTN pour aller à Aston Villa, accompagné par le champion de France de lancer de chronomètre, Robert Duverne. Jipé Escalettes ? Pas de news, donc good news... Les Bleus sont 27ème au classement FIFA : en juin, avant le Mondial, la France était 9ème ! Si, si : vous pouvez vérifier ! Voilà, voilà... On en est là. Quoi ?.... Des nouvelles de Raymond Domenech, toujours en procédure de licenciement de la DTN par la FFF ?... Ben, Ray Strange a été aperçu la semaine dernière au Palais de la Découverte (authentique). Le planétarium, les astres, les étoiles, l'infini...




Chérif Ghemmour


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bonjour,

Vous tournez en vain toujours autour du même non=sens.

Vous vous demandez "avec Vincent Duluc", pourquoi Henry n'est pas intervenu? Question absurde posée par Duluc qui suppose qu'Henry va faire comme lui abstraction de la destruction en plein vol de l'EDF à laquelle se sont livrés main dans la main le pouvoir en place (toujours en quête de boucs émissaires) et l'Equipe.

Que l'Edf était en crise, ok. Laurent Blanc fera mieux? On en doute. rappelons que Blanc a été nommé AVANT la CM et que cela constitue déjà une faute de déontologie grave. Mais le véritable travail du journaliste consisterait à se poser la question que se posent toujours beaucoup de gens: qui a couvert (commandité?) la destruction des Bleus en plein vol par la presse "sportive"? On peut admettre la crise des Bleus, le dérapage d'Anelka et la réaction de colère des joueurs (qui s'inscrit dans une longue longue longue histoire de colères de joueurs par le passé. Mais on ne peut pas accepter, en tant que joueur et en tant que vrai supporter, le dynamitage d'une équipe en leine Coupe du monde.

Pierre Arrighi
Message posté par pilo
Bonjour,

Vous tournez en vain toujours autour du même non=sens.

Vous vous demandez "avec Vincent Duluc", pourquoi Henry n'est pas intervenu? Question absurde posée par Duluc qui suppose qu'Henry va faire comme lui abstraction de la destruction en plein vol de l'EDF à laquelle se sont livrés main dans la main le pouvoir en place (toujours en quête de boucs émissaires) et l'Equipe.

Que l'Edf était en crise, ok. Laurent Blanc fera mieux? On en doute. rappelons que Blanc a été nommé AVANT la CM et que cela constitue déjà une faute de déontologie grave. Mais le véritable travail du journaliste consisterait à se poser la question que se posent toujours beaucoup de gens: qui a couvert (commandité?) la destruction des Bleus en plein vol par la presse "sportive"? On peut admettre la crise des Bleus, le dérapage d'Anelka et la réaction de colère des joueurs (qui s'inscrit dans une longue longue longue histoire de colères de joueurs par le passé. Mais on ne peut pas accepter, en tant que joueur et en tant que vrai supporter, le dynamitage d'une équipe en leine Coupe du monde.

Pierre Arrighi


Je découvre ce commentaire six ans après les faits, et suis on ne peut plus d'accord. Merci, Pierre Arrighi, d'avoir eu la lucidité, si tôt après les faits, de comprendre ce que beaucoup n'ont toujours pas intégré.

L'article de Chérif Ghemmour est illisible, par contre, et ce n'est pas à cause des balises "italique" qui ont pété, loin de là, mais l'abus de surnoms, de diminutifs, d'anglicismes, de ponctuation merdeuse et de substances illicites nuit grandement à la qualité de la plume. Ce qui était sympa dans les SoFoot papier des années 2003-2004 finit par lasser faute de renouvellement, Chérif (comme de lire mot pour mot ou presque tes mêmes théories sur la pub viagra de Pelé et la coiffure 2002 de Ronaldo à douze ans d'intervalle...).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'équipe-type du dimanche
0 2