Serie A - 17e journée - Lazio/Inter

Eric Maggiori

Klose et Marchetti abattent l’Inter

Grâce à un but de l’inévitable Miroslav Klose, inscrit à dix minutes du terme de la partie, la Lazio est venue à bout de l’Inter sur la plus petite des marges (1-0). Les Romains reviennent dans la course, et font surtout une superbe passe décisive à la Juve.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 4.8/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Samuel et Klose, c'était chaud
Samuel et Klose, c'était chaud
Lazio - Inter 1-0
But : Klose 83'


L’Inter devait gagner pour revenir à une longueur de la Juve. Raté. Les Nerazzurri se sont inclinés 1-0 au Stadio Olimpico, face à une Lazio qui a su faire preuve de courage, d’abnégation, et aussi de ce brin de chance qu’il faut pour remporter un match au sommet. L’homme décisif ? Miroslav Klose, évidemment. L’Allemand, absent la semaine dernière face à Bologne, est résolument l’homme en plus de cette équipe. Son dixième but de la saison en Serie A vaut double. Car la victoire face à l’Inter permet à son équipe de revenir provisoirement à hauteur du Napoli, et à seulement un point des Nerazzurri. Autant dire que la lutte pour la Ligue des champions est plus que jamais relancée. En revanche, c’est un énorme coup dur pour l’équipe de Stramaccioni (qui a frappé deux fois les montants en seconde période, dont un miracle de Marchetti) dans la course au Scudetto. De fait, ce succès des Biancocelesti peut permettre à la Juve, demain, de prendre sept points d’avance sur l’Inter. À une journée de la trêve, ce serait même l’assurance de passer les fêtes en tête du classement. Antonio Conte va certainement envoyer un petit texto au buteur allemand, juste comme ça...

Peu d'occasions, on s'emmerde

Du classique, des deux côtés. La Lazio joue avec son traditionnel 4-5-1, avec Klose seul en pointe, tandis que l’Inter répond par un 3-4-1-2, Guarín étant en soutien de la doublette Cassano-Milito. Le début de match est plutôt alléchant. Les deux formations semblent avoir l’intention de mettre du rythme, les latéraux étant, d’entrée de jeu, très actifs. Mais rapidement, on comprend que l’Inter n’est pas venue là pour faire le jeu et qu’elle laisse l’initiative aux locaux. Problème, la Lazio construit, essaie d’apporter de l’intensité, mais ne se crée aucune occasion franche. Lulić et Konko, ailier gauche et latéral droit, tentent bien de donner de l’impulsion sur les ailes, mais dès que le ballon arrive au centre, les sentinelles Ranocchia et Samuel éloignent le danger.

La seule solution : des frappes de loin. D’abord Hernanes, au-dessus, puis Ledesma, à côté, et encore Hernanes, dans les gants de Handanović. L’Inter de cette première période est extrêmement décevante. Pas d’agressivité, pas d’intentions offensives, et une seule demi-occasion, sur corner, avec un coup de tête hors cadre de Ranocchia. Les hommes de Petković terminent la mi-temps à l’attaque, avec d’abord une opportunité ratée par Klose, puis une incroyable hésitation de Mauri qui, en excellente position pour frapper, préfère servir Klose et se faire contrer par un défenseur. Ah, oui, il y a aussi cette petite polémique de rien du tout, pour un croche-patte involontaire de Pereira dans la surface sur Klose. Le stadio Olimpico et les Laziali ont gueulé. L’arbitre n’a pas bronché.

Le miracle de Marchetti, le réalisme de Klose

La seconde période semble recommencer de la même manière. La Lazio tient le ballon, mais ne se crée aucune occasion franche. À l’heure de jeu, on se dit même que ce match va se diriger vers un 0-0 inéluctable. Mais tout à coup, tout s’agite. Stramaccioni fait sortir Cambiasso, blessé sur un contact avec Ciani (excellent ce soir), pour faire entrer Palacio. Un changement offensif. Et l’Inter change radicalement de visage. Les Nerazzurri vont s’offrir trois énormes occasions en quelques minutes. D’abord, par Guarín, dont la frappe vient mourir sur le poteau de Marchetti, avant d’être dégagé par la défense laziale. Ensuite, c’est au tour de Cassano de tenter sa chance à l’entrée de la surface. Marchetti réalise un premier miracle en détournant le tir sur le poteau, puis se surpasse en repoussant la reprise à bout portant de Nagatomo. Enfin, Palacio, d’une frappe enroulée, frôle le même poteau droit du portier romain. À ce moment-là, la Lazio n’y est plus du tout, et on sent que l’Inter aurait simplement besoin d’accélérer un peu pour trouver la faille.

Mais la Lazio va chercher dans ses ressources, relève la tête et se relance vers l’avant. Commence alors le festival Klose. Acte 1. L’Allemand reçoit un centre de Gonzalez et, seul à cinq mètres du but, rate son contrôle. Handanović est tout heureux de se retrouver avec le ballon dans les gants. Acte 2, quelques minutes plus tard : l’Allemand s’offre une action de grande classe, part seul au but, mais tombe tout seul au moment de frapper. L’ancien du Bayern a clairement l’air d’être dans une soirée négative, d’autant que les crampes le guettent. Mais c’est à cela que l’on reconnaît les grands champions, au mental infaillible. Acte 3. À sept minutes du terme, Klose reçoit un bon ballon de Mauri, qu’il catapulte au fond des filets d’une frappe croisée du pied droit. 1-0. Le stadio Olimpico explose. L’Inter n’accepte pas cette sentence cruelle, après être passé si près du but, et se rue à l’attaque. La défense laziale fait le dos rond, subit lors des dix dernières minutes et finit par exulter avec ses tifosi au coup de sifflet final. La fête peut commencer à Rome. Et à Turin.

Suivre Eric Maggiori sur Twitter Eric Maggiori

Parier sur les matchs de Inter Milan

 





Votre compte sur SOFOOT.com

15 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Lothaire le 15/12/2012 à 23:25
      Note : - 2 

    Pour être plus précis, on pourrait parler du comportement dégueulasse des laziales pendant le dernier quart d'heure.

    Sinon sur l'ensemble du match on a vu 2 équipes très moyennes ce soir. Inter inconstante encore une fois qui attends trop tard pour se réveiller, le scudetto est loin. La Lazio n'est pas un candidat sérieux.

    Klose, super encore une fois, là au bon moment, malgré les ratés il a mis son but. L'Italie lui sied à merveille.


    Pour les "mini-polémique" il y a le tirage de maillot de Ciani sur Rannochia sur le dernier cornes dans les arrêts de jeu qui fait un peu jaser. Pour moi il n'y a pas faute.

    Par contre, le tacle de Canderva mérite un rouge et plusieurs matchs de suspensions facile...Rarement vu un mec tacler les 2 pieds en avant sans se soucier du ballon à ce point là.

  • Message posté par kukrapok le 15/12/2012 à 23:26
      

    Avanti Lazio! Meilleure equipe a domicile...

  • Message posté par Spaggiari le 15/12/2012 à 23:26
      Note : 2 

    KLOSEEEEEEEEEE !!!!!!!!

  • Message posté par lolonois le 15/12/2012 à 23:30
      

    "Klose et Marchetti abattent l’Inter"
    "M'Bengue, Tabanou et Gignac flinguent Toulouse"
    "Kaboré saborde l’OM"

    Nouvelle mode à la rédac'?!

  • Message posté par Mister Sandman le 15/12/2012 à 23:35
      Note : 1 

    Quel génie Klose. Il rate deux occasions énormes, et il met un but d'attaquant pur 2mn après. Incassable ce mec.

  • Message posté par bofbof2004 le 15/12/2012 à 23:44
      

    Superbe Marchetti qui sauve la Lazio.

    Sinon l'Inter a presque tout pour être champion : un super gardien, un défenseur qui casse les attaquants adverses sans se faire prendre par la patrouille (Samuel) et un tueur devant (Milito).

    Il ne lui manque qu'un milieu offensif qui sache accélérer et temporiser quand il le faut, capable de marquer sur coup de pied arrêtés et de driver.

    Quoi Sneijder ?

  • Message posté par L'anima de li mortacci tua ! le 15/12/2012 à 23:45
      

    Palla a Klose... E s'abbracciamo !

  • Message posté par EternaJuve le 15/12/2012 à 23:45
      

    Petite parenthèse, le remplacement de Cambiasso par Palacio n'avait rien d'un choix offensif, puisque Guarin est redescendu à son véritable poste pour compenser. Cassano coulissant en faux 10. Le changement offensif s'est surtout fait en équipe, le bloc intériste jouant plus haut après ce changement.

    Quel dommage pour le spectacle que l'inter n'attaque pas plus souvent, parce que quand elle décide d'enlever le bus, elle devient tout de suite très dangereuse et emballe les matchs de manière agréable.


  • Message posté par WZ59 le 16/12/2012 à 02:33
      

    L'Inter ne meritais ni de perdre ni de gagner,Marchetti a juste été monstrueux mais ça je m'y attendais et Klose a fait ce que Milito ne fait presque plus.. Marquer. Militi a de plus en plus de mal à la finition et ça se voit dans le jeu,Guarin joue plus sur les cotés que sur Milito même quand il est seul, Cassano (Que j'ai pas trouvé top) et Palacio sont plus en confiance j'ai l'impression.
    Sinon bien joué à la Lazio qui a su marqué sur le temps fort Interiste.

    Candreva c'est rouge direct pour son tacle par l'arrière, Ciani a été bon tout le match et j'ai pas très bien vu si il accroche tant que ça Rannochia.

    PS: Quand Rannochia a fait sa retournée suis-je le seul a avoir trouver qu'il était très très haut?

  • Message posté par miaromi le 16/12/2012 à 05:16
      Note : - 1 

    @ lolonois, peut être un hommage à la tuerie de l'école primaire dans le connecticut ?! :)

  • Message posté par Vagi Clean le 16/12/2012 à 12:13
      Note : 1 

    "Du classique, des deux côtés. La Lazio joue avec son traditionnel 4-5-1, avec Klose seul en pointe, tandis que l’Inter répond par un 3-4-1-2,"
    L'Inter a commencé le match en 4-3-1-2.

    Comme d'hab cette année quand l'Inter ne marque pas un but en contre en première mi-temps, et qu'ils décident d'être plus offensif en deuxième période, l'Inter perd.

    Bravo à la Lazio qui a été plus cynique.

  • Message posté par schuey le 16/12/2012 à 12:15
      

    Miroslav Klose. A 34 ans, ce mec est une tuerie. le mental, l'éthique de travail.
    Il pourrait se la couler douce aux Emirats ou aux USA, mais non, le mec joue à la Lazio, en colle 10 et ne veut qu'une chose, briller avec l'équipe nationale.
    De loin mon joueur préféré, pour l'ensemble de son oeuvre.

  • Message posté par cuzc le 16/12/2012 à 14:15
      

    Tout a été dit sur Klose, ce type a un mental et une concentration hors du commun. La plupart des autres attaquants auraient perdu pied après 2 tentatives manquées.

    @Vagi Clean: superbe pseudo (Fou d'Irène?)

  • Message posté par SempreBN le 16/12/2012 à 17:14
      

    On gagne rarement un match en ne jouant qu'une demi-heure

  • Message posté par Vagi Clean le 16/12/2012 à 21:38
      

    @cuzc: oui "Fou D'Irène" :)


15 réactions :
Poster un commentaire