Klopp : « Je ne suis pas David Copperfield »

Modififié
2 12
L'entraîneur de Liverpool réclame du temps.

L'année 2016 démarre tout doucement pour Liverpool qui n'a pris que 5 petits points sur 18 possibles depuis le début de l'année. Un rythme qui ne convient pas aux supporters des Reds, ni aux ambitions européennes du club. Après 25 journées, les hommes d'Anfield ne sont que 9es de Premier League avec 35 points.

Une situation qui interroge les spécialistes sur la capacité de Jürgen Klopp à être l'homme idéal pour redresser l'équipe et lui rendre son statut initial. Le coach allemand, jamais avare de bonnes déclarations, s'est défendu dans les colonnes du Guardian : «  Je pense que tout le monde sait que j'aurais pu prendre des jobs bien plus faciles, mais je ne suis pas ce type de personnes. Je suis toujours prêt pour prendre un travail où je peux faire la différence. (…) Je ne suis pas David Copperfield. Il ne s'agit pas de changer directement les choses, il s'agit de travail. Je me sens bien, je me sens à ma place ici et je dois encore apprendre beaucoup de choses. »

En effet, un magicien aurait certainement su se débarrasser de cette satanée crise d'appendicite sans opération.

PLL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
C'est pas Copperfield, heureusement.

C'est Fucking Houdini.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
"Regarde le score. Nan, regarde bien ! Bon, c'est quoi le score ?"

- "Bah, je mène 2-0"

- "Ah ouais ?... hmm hmm ! Bon, pense bien au score... Hop hop ! Allez regarde !"

- "Oh putain ! 2-3 ! Mais comment t'as fait ça ?!"


En fait Jurgen, c'est ni Copperfield ni Houdini, c'est la quintessence de Sylvain Mirouf.
Et ce fut le début de l'imprévisible hervérenardisation de Jürgen Klopp.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Clairement, si tu reprends les scores des derniers matchs de Pool et tu les combines, tu peux sortir une équation qui laissera pantois :

Pierre-Marie Billy : vainqueur du Tournoi des Légendes (2005), des Masters (1991), de la Coupe des Champions (1999), et meilleur joueur de l'histoire avec Étienne Chazal.

Étienne Chazal : vainqueur des Masters à 3 reprises (1984, 1985, 1993), de la Coupe des Clubs à 4 reprises (1985, 1986, 1988, 1991) et meilleur joueur de l'histoire avec Pierre-Marie Billy.

Michel Duguet : vainqueur de la Coupe des Champions en 1984, désigné Joueur du siècle au Scrabble.

Olivier Suys : vainqueur de la Coupe Armand Jammot (2001) et de la Coupe des Champions (1994), demi-finaliste du Tournoi des Légendes (2005).

Christian Quesada : seul joueur à avoir remporté les trois grandes épreuves télévisées : Vainqueur de la Coupe des Champions (1987), des Masters (1989), et de la Coupe des Clubs (1991).

Florian Lévy : joueur très précoce et très doué, passé au Scrabble en 1991, après 10 ans de compétition. Finaliste du Tournoi des Légendes (2005), vainqueur de la Coupe des Clubs (1991).

Putain .Pelusa, juste pour faire cette blagounette, je me suis rendu compte de 2 choses très importantes :

- Des Chiffres et des Lettres, c'est une putain de compète d'acharnés. Sûr que les mecs se dopent à l'Acérola et à la Propolia, minimum.

- Les lettres sont visiblement plus importantes que les chiffres (sinon, pourquoi autant de champions de Scrabble ?)

Là, je pose visiblement LA question tabou.
Surtout qu'Armand Renard, pour le coup, ressemble davantage à Del Bosque qu'à Hervé.

Pour l'importance des lettres par rapport aux chiffres, c'est vrai que l'argument du Scrabble apporte un éclairage important, mais il faudrait combiner ça avec le cursus universitaires des champions. Je pense (mais ce n'est qu'une intuition) que pour la plupart, ils ont fait des études scientifiques. Ce qui montrerait quand même l'importance des chiffres.
Message posté par .Pelusa.
Et ce fut le début de l'imprévisible hervérenardisation de Jürgen Klopp.


Clair ... on enjolive tout ce qui est étiqueté made in germany, mais la bundesliga c'est pas le même foot que la premier league.

Sauf l'entièreté du Bayern, quelques joueurs de Dortmund, c'est un football va à l'encontre du pragmatisme habituel des allemands. On attaque toujours. Ca donne des joueurs offensifs affutés, des bons milieux défensifs et centraux avec une bonne vision de jeu mais des défenses en gruyères, et des gardiens surcôté en dehors de Neuer.

Par contre à la décharge de Klopp. Il a un savoir faire proche de celui de Pochettino. Cette saison il fait progresser une chiée de gamins qui avait jamais foulée un terrain en match de PL, les habituent à courir comme des malades et à se dépenser sans compter. A force ils s'y habitueront et gagneront énormément en lucidité. Puis il assure une cohésion de groupe avec ces jeunes qu'il fait grandir. Dortmund était une équipe de jeunes joueurs endomorphe, plus malléable mentalement, et surtout ayant organisme rapidement adaptatif au niveau cardiaque et musculaire.

http://www.clubcardiosport.com/document … v-2012.pdf


Liverpool sera une des équipes les plus agréables à regarder jouer la saison prochaine. Mais il lui faudra deux joueurs de niveau égales par poste pour assurer un tel football énergivore dans un championnat si différent de la bundesliga et avec un calendrier si chargé.

(Puis il lui faut du très lourd en défense centrale et dans les cages pour assumer ce style de football totale en Angleterre.)
@Jordy Putain les gardiens allemands surcôtés c'est la première fois que je la vois celle là. Je peux te citer sans problème 5 gardiens de Bundesliga qui seraient titu au Real à la place de Navas...

Pour en revenir à Klopp, je trouve qu'il fait un travail fantastique cette saison à la vue des circonstances.
Liverpool est l'équipe qui joue le plus en Europe, on a de nombreux blessés, un effectif complètement incohérent et pourtant le fond de jeu est pas si dégueu.

Parce que mine de rien, on domine quasi tous les matchs. C'est la finition qui est catastrophique. On a la pire attaque de notre histoire, personne pour finir les actions. Mais le jeu est pas mal, l'équipe montre un super état d'esprit et c'est déjà pas mal.

Bref Klopp est bien l'homme de la situation, et je suis convaincu qu'il va ramener Liverpool sur le toit de l'Europe.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Message posté par Jordy
Clair ... on enjolive tout ce qui est étiqueté made in germany, mais la bundesliga c'est pas le même foot que la premier league.

Sauf l'entièreté du Bayern, quelques joueurs de Dortmund, c'est un football va à l'encontre du pragmatisme habituel des allemands. On attaque toujours. Ca donne des joueurs offensifs affutés, des bons milieux défensifs et centraux avec une bonne vision de jeu mais des défenses en gruyères, et des gardiens surcôté en dehors de Neuer.

Par contre à la décharge de Klopp. Il a un savoir faire proche de celui de Pochettino. Cette saison il fait progresser une chiée de gamins qui avait jamais foulée un terrain en match de PL, les habituent à courir comme des malades et à se dépenser sans compter. A force ils s'y habitueront et gagneront énormément en lucidité. Puis il assure une cohésion de groupe avec ces jeunes qu'il fait grandir. Dortmund était une équipe de jeunes joueurs endomorphe, plus malléable mentalement, et surtout ayant organisme rapidement adaptatif au niveau cardiaque et musculaire.

http://www.clubcardiosport.com/document … v-2012.pdf


Liverpool sera une des équipes les plus agréables à regarder jouer la saison prochaine. Mais il lui faudra deux joueurs de niveau égales par poste pour assurer un tel football énergivore dans un championnat si différent de la bundesliga et avec un calendrier si chargé.

(Puis il lui faut du très lourd en défense centrale et dans les cages pour assumer ce style de football totale en Angleterre.)


T'as tout à fait raison, mais je crois que la finalité du football de Klopp (comme celle de Bielsa, d'ailleurs, mais je vais éviter de surdévelopper), n'est pas le conditionnement physique à chaque poste.

Le fait de tirer de chacun le maximum, selon son poste, selon ses aptitudes, c'est juste l'étape 1.

Normalement s'ensuit une logique de libre-circulation, une conscience du replacement, une vertu du coulissement entre les lignes. Un système vertueux où chacun accompagne et défend les efforts de l'autre; bref une mécanique parfaite, c'est à dire un corps organisé.

Tout ce qui appartient au système nerveux, à la cohésion synaptique, peut nous aider à comprendre.

Mais ça passe par la prise de conscience, de responsabilité et aussi de tonus de chacun, à son poste. Pour qu'ensuite tout s'enclenche.

Un vrai entraîneur, c'est un Docteur Frankenstein. Un gars qui combine différent profils, différentes qualité styles cultures, qui les collent, les assemblent, et leur balance suffisamment d'électricité dans les pattes, dans le coeur, pour qu'elles fonctionnent toutes à l'unisson.

Mais selon un principe élémentaire qui est le corps organisé (c'est à dire doué d'organes).

C'est moche ce que je dis, c'est brouillon j'en ai conscience, mais je suis persuadé que cette voie est juste.
Pour faire une bonne equipe, il faut avant tout de bons joueurs ! On accorde trop d'importance aux entraineurs. Mis a part quelques brele, il n'y a pas ou tres peu de grands entraineurs. Klopp n'en fait pas partie !
Je suis David Klopperfield.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 12