Klopp : « Je ne suis pas David Copperfield »

Modififié
2 12
L'entraîneur de Liverpool réclame du temps.

L'année 2016 démarre tout doucement pour Liverpool qui n'a pris que 5 petits points sur 18 possibles depuis le début de l'année. Un rythme qui ne convient pas aux supporters des Reds, ni aux ambitions européennes du club. Après 25 journées, les hommes d'Anfield ne sont que 9es de Premier League avec 35 points.

Une situation qui interroge les spécialistes sur la capacité de Jürgen Klopp à être l'homme idéal pour redresser l'équipe et lui rendre son statut initial. Le coach allemand, jamais avare de bonnes déclarations, s'est défendu dans les colonnes du Guardian : «  Je pense que tout le monde sait que j'aurais pu prendre des jobs bien plus faciles, mais je ne suis pas ce type de personnes. Je suis toujours prêt pour prendre un travail où je peux faire la différence. (…) Je ne suis pas David Copperfield. Il ne s'agit pas de changer directement les choses, il s'agit de travail. Je me sens bien, je me sens à ma place ici et je dois encore apprendre beaucoup de choses. »

En effet, un magicien aurait certainement su se débarrasser de cette satanée crise d'appendicite sans opération.

PLL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
C'est pas Copperfield, heureusement.

C'est Fucking Houdini.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
"Regarde le score. Nan, regarde bien ! Bon, c'est quoi le score ?"

- "Bah, je mène 2-0"

- "Ah ouais ?... hmm hmm ! Bon, pense bien au score... Hop hop ! Allez regarde !"

- "Oh putain ! 2-3 ! Mais comment t'as fait ça ?!"


En fait Jurgen, c'est ni Copperfield ni Houdini, c'est la quintessence de Sylvain Mirouf.
Et ce fut le début de l'imprévisible hervérenardisation de Jürgen Klopp.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 12