1. //
  2. // Match amical
  3. // Russie/USA (2-2)

Klinsmann kiffe la Russie

Modififié
3 2
2-2 un peu chateux hier pour les Américains en Russie. Largement dominés, les hommes de Jürgen Klinsmann n’ont rien lâché et se sont montrés ultra-efficaces.

Une perf’ saluée par le coach allemand : « Cet amical était de haut niveau et excitant, a-t-il déclaré après la rencontre. Je suis sûr que les fans des deux équipes ont apprécié. La sélection russe a prouvé qu’elle est l'une des plus fortes au monde. Et j’admire mes joueurs, qui ont été capables de revenir au score par deux fois contre un tel adversaire. »

Un mental d’acier auquel Klinsi n’est pas étranger : « À la pause, j’ai dit aux gars que s’ils continuaient à jouer de la sorte, nous aurions sûrement une chance d’obtenir un nul, voire de gagner. » Ce que les États-Unis ne feront pas.

Une très bonne note de fin d’année pour Klinsmann et son groupe qui pointent à la quatrième place de la zone CONCACAF de qualification au Mondial. Les Russes de Fabio Capello, eux, sont pépères puisqu’ils voguent cinq points devant le Portugal dans le groupe F de la zone Europe.
PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La Russie est 5 points devant le Portugal et doit encore jouer 2 fois le Luxembourg. Je les vois vraiment finir en tête de ce groupe.
Je ne comprends toujours pas comment la Russie a fait pour ne pas se qualifier au 2e tour de l'Euro, surtout après une victoire toute en maîtrise face à la République Tchèque (4-1). Cette sélection est vraiment talentueuse avec un futur crack, Alan Dzagoev. L'équipe se base principalement sur les joueurs du CSKA et du Zénith, les deux clubs phares du pays, un peu comme l'Equipe de France, composée de joueurs du PSG et de l'OM, dans les années 90.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 2