1. //
  2. // Man Utd/Arsenal (8-2)
  3. // Notes

King Rooney

Jusqu'à présent, Arsenal était la cible privilégiée de Didier Drogba. Mais Wayne Rooney semble vouloir lui disputer ce titre honorifique. Le duel va tenir en haleine, surtout si Djourou et Koscielny restent titulaires chez les Gunners.

Modififié
0 8
Manchester United – Arsenal : 8-2


Buts : Welbeck (21eme), Young (27eme et 90eme), Rooney (40eme, 63eme, 81eme sp) et Nani (66eme) pour Manchester United. Walcott (47eme) et Van Persie (73eme) pour Arsenal.

Rooney (9) : Après les coups francs de Platini, ceux de Mihajlovic, on pourra désormais parler de ceux de Rooney. Sa spéciale ? On croit qu'il décale la balle pour un coéquipier mais en fait il enroule subitement vers l'une des quatre extrémités de la cage. Il a aussi été omniprésent dans le jeu et envoyé un amour de piqué sur le poteau londonien.


Young (9) : Il n'a cessé d'insulter Van Persie lorsque ce dernier devait s'élancer pour tirer son péno. Dans la minute qui suit, il nettoie la lunette de Szczesny et double le score. Puis, pour le fun, il a conclu le match par une autre lulu. Celui qui a tué Arsenal, c'est lui.


Welbeck (8) : Ni plus ni moins que le nouveau Dwight Yorke. Arsenal a de la chance, il est sorti sur blessure au bout d'une demi-heure. C'est quand même fou de dire ça, alors que c'est Chicharito qui l'a remplacé


Smalling (8) : On en a fait des tonnes l'an dernier sur Ivanovic, qui a glissé avec succès au poste d'arrière droit. Ben, c'est sur Smalling que ça tombe cette saison.


Anderson (8) : Cleverley plutôt timide, le Brésilien a fait le boulot seul au milieu. En même temps, il n'y en avait pas des masses à faire. A noter qu'il se met face au goal dans le mur sur les coups francs. Personne ne voit donc les buts mieux que lui. Veinard.


Giggs (7) : Même s'il n'a pas marqué, il n'y avait pas plus affamé pour aggraver le score. Pourquoi tant de haine ? Il n'y a plus Vieira en face...


Nani (7) : Du quatuor offensif, c'était l'élément le plus faible, le Jimmy Briand. Mais bon, ça ne l'a pas empêché de faire des misères à Rosicky.


De Gea (7) : Mercredi soir, il a vu Szczesny arrêter un penalty et devenir subitement un héros. Il était donc bien content quand il a vu Webb montrer le point dans sa surface à la 27e minute, et Van Persie louper l'égalisation à 1-1. Son premier moment de gloire à Manchester.


Evra (6) : Il est allé chercher un péno en seconde période. Mais sur le premier but que les locaux encaissent, Patrice Evra fait tellement le malin à maltraiter les Gunners dans l'axe qu'il en oublie deux sur son côté.


Jones (5) : Totalement coupable sur le deuxième but des Gunners, avec un combo mauvaise relance + couverture de hors-jeu. D'accord, c'est sans conséquence.


Arshavin (5) : On dirait pas, mais il a fait son meilleur match cette saison. Appliqué et auteur de deux frappes intéressantes. C'est loin d'être l'information première de la journée mais bon ...


Walcott (5) : Sur la lancée de son match à Udine, il a su être efficace, ramenant un penalty inespéré pour son équipe et un but tout en réussite. Ironie, quand il a enfin voulu défendre, il a donné un péno à l'adversaire.


Coquelin (4) : A deux reprises, il a su traverser le terrain balle au pied sans se faire prendre. Ca ne sert pas à grand-chose, mais Chamberlain a coûté 15 millions d'euros et il n'a pas fait mieux.

Van Persie (4) : La largeur du score doit le soulager. Non, son penalty manqué n'a pas tout changé. Mais quand même, le tirer comme un arrière gauche dans un match pareil ...


Szczesny (3) : Avant le premier coup franc de Rooney, il faisait le malin, persuadé qu'il savait ce qui se mijotait. Il y a fort à parier qu'il ne le fera plus jamais de sa carrière.


Jenkinson (3) : Il a joué à celui qui regarde en l'air lors d'un raid de son vis-à-vis pour ne pas prendre un rouge en qualité de dernier défenseur. Malin, ça lui a permis de ne sortir qu'en seconde période, lors de la récidive. Mais savoir défendre, c'est pas mieux ?


Ramsey, Rosicky (3) : Pour la reprise de la seconde période, les deux joueurs ont enchaîné trois passes. C'est anodin, mais en même temps, c'est le seul moment où ils l'ont fait.


A.Traoré (2) : Il était noyé dès la demi-heure de jeu face à Nani et Smalling. Mais il a fallu tenir jusqu'à la fin. Un supplice, comme ses remises de la tête plein axe, qui furent un délice pour les diables rouges.


Djourou, Koscielny (1) : La charnière centrale d'Arsenal se fixe une règle : on subit, mais on ne rompt pas. On ne se jette pas, on ne va pas au pressing de manière forcenée, on reste dans sa surface et on attend. On a vu le résultat.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

bon la faut peut etre penser à chenger d'air arsene ,non ??
C'est gentil pour De Gea, parce que sur le premier but il est encore bien bidon quoi...
La pire prestation défensive (inclue les milieux def, je crois qu'il y en avait et le replacement des ailiers) que j'ai jamais vue.
Même le Naples de lundi dernier faisait largement mieux.
La note d'Arshavin est hyper flatteuse, il a joué que pour sa gueule, a pas été foutu de faire des passes correctes et à fait des tirs de tanches. Une bonne équipe de DH ce Arsenal.
Djourou, ça fait 3 ans qu'il défend comme une buse et il joue encore!
"Nani (7) : Du quatuor offensif, c'était l'élément le plus faible, le Jimmy Briand."

Ahah, bande de méchants
.....et la note de Cleverley dans tout ça?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La leçon de Pastore
0 8