En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // En route vers l'Euro 2016
  2. // Top 100 Allemagne
  3. // N°5

King Kalle, le système Bayern

Avec Uli Hoeneß à ses côtés Karl-Heinz Rummenigge a changé la face du Bayern. Sous leurs ordres, le Rekordmeister est passé d'un cador européen respecté à un rouleau-compresseur au chiffre d'affaires faramineux.

Modififié

500 millions de chiffre d'affaires annuels, 0 euro de dettes, un stade payé en neuf ans seulement, des boutiques partout dans le monde, un bureau aux States, des titres à faire craquer les armoires de la Säbener Straße... En l’espace de 25 ans, le FC Bayern Munich est passé d’un club important au palmarès chatoyant à une machine prête à dégommer tous ses adversaires et à ramasser les thunes. Certes Manchester United, le Real Madrid ou encore le FC Barcelone génèrent plus d’argent. Mais il ne faut pas se tromper. En ne vivant jamais à crédit, contrairement à ses concurrents européens, le FC Bayern Munich est bel et bien le club le plus riche du monde. « Nous n'allons jamais voir les banques pour demander un crédit, nous allons à notre propre stock de liquidités. Quand tu signes un chèque de 40M pour Javi Martínez, c'est de l'argent que tu as sur ton compte, du coup, tu peux très très bien dormir » avait résumé Uli Hoeneß en 2013, quelques jours avant se retrouver derrière les barreaux pour fraude fiscale. Derrière cette politique économique se cachent deux hommes, deux anciens joueurs du Bayern, Uli Hoeneß donc mais aussi Karl-Heinz Rummenigge. Si on parle moins du double Ballon d’or lorsqu’on évoque le modèle Bayern, ce n’est pas parce qu’il a moins bossé que le vendeur de saucisses, mais parce qu’il est d’un naturel plus discret. « Je viens d’une des villes au climat le plus hostile d’Allemagne, Lippstadt. C’est sans doute pour ça que je ne suis pas très chaleureux, contrairement à Uli qui vient du sud et qui a un caractère très avenant, à l’image de la Bavière » , théorisait Karl-Heinz Rummenigge à 11 Freunde en 2013.

Comment j'ai tué mon père


Pour devenir les maîtres incontestés du navire rouge et blanc, les deux compères ont d’abord dû se débarrasser du père du Bayern, Franz Beckenbauer lui-même. Pourtant, c’est bien le « Kaiser » qui a mis en place Rummenigge. En 1991, alors président du Bayern, il est conscient qu’il faut innover à la tête du club, après une saison désastreuse (dixième place en Championnat). Il installe l’ancien attaquant comme vice-président du club bavarois. En 2002, après dix ans de succès sportifs mais aussi économiques, il devient président, lorsque la formation munichoise choisit de passer en société anonyme. Très vite, il devient un responsable hors normes et fait du Bayern une marque interminable. Il multiplie les contrats avec de grandes marques allemandes et laisse à Uli Hoeneß le soin de communiquer et de faire entendre les valeurs du club. L’un attrape la lumière, l’autre reste dans son ombre. Et au fur et à mesure du temps, les deux acolytes ont de moins en moins besoin de la star des 70’s pour mener à bien leur projet.


Alors que la Coupe du monde en Allemagne se profile, Beckenbauer passe le plus clair de son temps sur les plateaux télés ou dans son hélicoptère à jouer à l’inspecteur des travaux finis. Ses sorties médiatiques de plus en plus nombreuses agacent le duo qui décide lors de l’épisode Klinsmann de ne pas le consulter ni pour l’engager ni pour le virer ensuite. En 2009, le board décide finalement de nommer Uli Hoeneß président et de déplacer Franz Beckenbauer au poste de de président d’honneur. Karl-Heinz Rummenigge reste lui à son poste de CEO. De 2009 à 2013, les deux hommes décident de se focaliser sur l’international et de faire du Bayern une marque globale, multipliant les stages à travers le globe et les achats de joueurs étrangers. Si l’un se concentre sur les aspects plus techniques, les réunions entre investisseurs et les sommets entre clubs européens, l’autre vend l’image de la Bavière à l’étranger, toujours son écharpe autour du cou. En un rien de temps, Kalle et Uli font oublier Franz. Grâce à eux, le Bayern a une nouvelle image. Moderne et traditionaliste à la fois. Et ça plaît. À l’heure ou le Rekordmeister réussit le triplé, le club n’a jamais été aussi populaire dans le monde. Son impopularité supposée en Allemagne est, elle, toute relative: en 2014, tous les matchs du FCB ont affiché complet, à domicile comme à l'extérieur.

La vie sans Uli

Seulement, depuis que son ami de 30 ans passe ses nuits en prison, « Kalle » doit s’occuper de tout. Et force est de constater qu’il ne sait pas tout faire. Avec les quidams, Karl-Heinz Rummenigge a toujours eu un peu de mal. Serrer la main des fans présents à chaque entraînement du Bayern n’a jamais été son style. Charmer la presse non plus. De mai à décembre 2015, lorsque tous les journalistes n’avaient que la prolongation de contrat de Guardiola à la bouche, il n’était pas vraiment à son aise pour les mener en bateau. Mentir n’a jamais été son truc. Avec les supporters, le contact passe mal. Ces deux dernières années, « Kalle » a été accusé de tous les maux bavarois. Pour pas mal de supporters, il est étroitement associé à l’ère Pep Guardiola - même si c’est sous Hoeneß que le Catalan a signé son contrat. L’été dernier, lorsque Bastian Schweinsteiger a fait ses valises pour Manchester, une banderole accusant Rummenigge et Guardiola de détruire le club avait été déployée par des fans. Son attitude un peu blasée vis-à-vis de ce transfert n’a pas arrangé les choses. Sa politique d’inflation des salaires, visant à empêcher les joueurs de partir notamment en Angleterre, dérange elle aussi beaucoup. Le Bayern a toujours été économe. Mais ces derniers temps, les salaires à plus de 10 millions par an pullulent en Bavière. Uli Hoeneß a souvent dit que le secret pour faire du profit était de dire « Nein » . « Pour les salaires, pour certains transferts... C'est l'une des choses les plus importantes, je pense. On doit dire non parfois » , avait-il expliqué. Seul aux commandes, Rummenigge est allé plus d’une fois à l’encontre de ce principe pourtant si cher à l’ancien président. Pour beaucoup, le visage du Bayern s’est fait plus froid sous ses ordres, est devenu plus cynique. En 2014, lorsqu’il évoque la possibilité de faire venir Marco Reus au Bayern alors que le BvB vit un début de saison calamiteux, Hans-Joachim Watzke, le boss du Borussia, n’hésite pas à le traiter de manipulateur. Pourtant, ses collègues et sa famille louent un homme gentil, plus maladroit qu’autre chose. Comme tous les visionnaires, Rummenigge a besoin d’un bon VRP pour vendre ses idées. S’il a essayé d’exister sans, il a montré ses limites ces derniers mois. Prouvant qu’un bad cop a toujours besoin de son good cop.



Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ils ont marqué le foot allemand: Karl-Heinz Rummenigge (5)





Hier à 16:13 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon Hier à 22:39 L'UEFA crée "la Ligue des Nations" 53 Hier à 15:00 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 3 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 21 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16
mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 34 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92