1. // Français de l'étranger – Allan Kimbaloula

Kimbaloula : « En Estonie, y a plein de jolies églises orthodoxes »

HJK Helsinki contre Nõmme Kalju : c'est l'une des affiches du second tour préliminaire de la Ligue des champions qui se déroule en ce moment. Un derby, presque, entre le champion en titre finlandais et son homologue estonien. Avec, dans les rangs de cette dernière équipe, un jeune joueur français de 21 ans, Allan Kimbaloula. Entre le match aller disputé mercredi à Helsinki (0-0) et le retour ce soir, on lui a passé un coup de fil pour savoir ce qu'il foutait là.

Modififié
46 21
Alors, ce premier match de Ligue des champions, comment ça s'est passé ?
Écoute, ça s'est bien passé, déjà d'un point de vue personnel, et surtout d'un point de vue collectif. On a réalisé un bon match, même si je pense qu'on aurait pu gagner. Mais ça va, ça reste un super résultat. Quand on a commencé le match, on pensait vraiment qu'on allait avoir en face une opposition beaucoup plus forte. Après, c'est peut-être nous qui avons réalisé un bon match ? Mais sur le papier, l'équipe finlandaise a quand même logiquement beaucoup plus de potentiel que nous. Or, ça s'est pas vu. On a su répondre sur le terrain et on a montré qu'on avait certains arguments à faire valoir.

En tant qu'attaquant, il n'y a pas une petite déception de ne pas avoir trouvé le chemin des filets ?
Si, un peu, d'autant qu'on a eu pas mal d'opportunités de marquer. On a eu 6 ou 7 corners en première mi-temps, on touche le poteau en deuxième mi-temps et on manque une autre occasion franche. En cumulé, c'est vrai que c'est dommage…

Tu as confiance en vos chances de vous qualifier pour le prochain tour, avec le match retour à la maison ?
Étant donné la performance réalisée à Helsinki, je pense que c'est largement faisable d'aller chercher la qualif' chez nous à Tallin mardi, ouais.

D'un point de vue personnel, c'est quand même une sacrée aventure de vivre la Ligue des champions !
Exactement. En fait, j'étais venu ici un peu pour ça à la base, plus que pour le championnat estonien. Le club ayant été sacré champion l'hiver dernier (pour la première fois de son histoire, NDR), je savais que j'avais la possibilité de me montrer au niveau européen. Déjà, disputer la Champions League, c'est clair que c'est super à vivre. Tout footballeur en rêve. Et d'un point de vue plus pragmatique, c'est l'opportunité de prouver ce qu'on vaut aux équipes d'en face et aux « scouts » qui viennent te voir.

Comment as-tu débarqué en Estonie ? Quel est ton parcours ?
J'ai débuté le foot à Tourcoing dans le Nord, d'où je suis originaire. À 10 ans, j'ai signé à Lille avec les petits, puis à 13, j'ai signé ce qu'on appelle un plan de carrière, sur 7 ans. Tout en étant lié au LOSC, j'étais au Pôle espoirs de Liévin, l'équivalent de Clairefontaine dans la région. Au bout de deux ans, je suis revenu à Lille, j'ai signé Élite : 2 ans de contrat stagiaire et 3 ans en pro. Problème : lors de ma dernière année de contrat, il y a eu des différends entre mes agents de l'époque et le club, ce qui fait que j'ai dû quitter un peu précipitamment mon club formateur.

« Je suis pas forcément dans l'optique de rester éternellement »

Comment ça ?
En fait, à ce moment-là, j'ai eu l'opportunité de signer dans un club de Premier League, Norwich, qui me voulait. Mes agents devaient s'occuper de ça, mais ça s'est pas bien passé avec Lille. Du coup, il a fallu que je parte. J'ai résilié aussi avec mes agents dans la foulée. À ce moment, c'était pas facile, il me fallait trouver un nouveau club. C'est là qu'un « scout » basé en Estonie s'est manifesté avec l'opportunité de jouer les qualifications de la Champions League. Comme c'était la toute fin du mercato hivernal (cet hiver, NDR), j'avais pas tellement à tergiverser. Le projet me semblait intéressant pour un jeune joueur comme moi qui a encore pas mal à prouver.

Tu connaissais quelque chose du foot estonien ?
Pas du tout, je suis parti complètement à l'aventure.

Et alors ? Quelles impressions ?
C'est pas mal. En tant que joueur français, je suis attendu tous les week-ends, donc c'est pas forcément évident. Mais dans l'ensemble, ça va. J'ai marqué 6 buts, j'arrive à faire des choses intéressantes… J'essaie de continuer à travailler. L'équipe est en tête, ça se passe bien.

C'est populaire, le foot, là-bas ?
À ce qu'il paraît, ça l'est de plus en plus depuis un ou deux ans. Les tribunes se remplissent, c'est en train de devenir un sport majeur, ce qui n'était pas forcément le cas avant.

Le championnat compte beaucoup d'étrangers ?
Je suis le seul Français, mais sinon oui, chaque équipe a des étrangers. Chez nous, il y a un Portugais, des Italiens, des Japonais, un Gambien… J'ai un pote d'une autre équipe qui vient du Congo, un autre du Nigeria…

Niveau langue, tu gères comment ?
Je me débrouille avec l'anglais.

Niveau salaire, c'est intéressant ?
Le club a réussi à s'aligner sur ce que je souhaitais. Parce que moi, d'un point de vue salarial, ça aurait été compliqué de repartir tout en bas. Donc mon salaire à moi est correct, celui de mes coéquipiers en revanche, je sais pas exactement. Moi, disons que je ne me plains pas.

C'est-à-dire ? Niveau National en France ? Plus ?
Niveau milieu de tableau de Ligue 2, je dirais.

Et la vie en Estonie, c'est comment ?
Là, je vis à la capitale, Tallin, et c'est une ville où il fait vraiment bon vivre. Je t'avoue que quand je suis arrivé ici pour la première fois, j'avais quelques doutes. Et puis finalement, je me suis rendu compte que la vie y était pas si différente que celle que je vivais à Lille, où j'habitais avant. C'est sympa, assez curieux : à la fois moderne, tout en ayant gardé son identité historique.

Fais-nous la visite un peu...
Il y a plein de jolies églises orthodoxes à visiter, ça c'est le truc incontournable. Des musées aussi… Rien que les trams, c'est à voir : ils sont tout vieux, très différents de ceux en France. Au niveau des activités, le truc sympa, c'est la possibilité de faire du jet ski jusqu'à Helsinki en Finlande, situé juste en face. C'est très fun.

Les Estoniens sont cools ?
Oui, même si je peux pas juger en seulement 5 mois. Mais d'après ma petite expérience, ils sont très sympas, très accueillants.

Et les Estoniennes ?
(Rires) Oui, elles sont sympas aussi !

Tu comptes rester là-bas combien de temps du coup ?
J'ai signé un contrat de 2 ans plus 2 années en option. À moi de voir l'année prochaine si je reste ou pas. Je suis pas forcément dans l'optique de rester éternellement, on verra les opportunités qui s'offrent à moi. Il y a des passerelles notamment avec l'Allemagne, la Hollande, le Portugal… Rien qu'hier (mercredi, NDR), à la fin du match, des « scouts » sont venus me voir et voir mon père, qui était présent sur place. On a échangé nos coordonnées. Certains m'avaient déjà vu, mais ils voulaient voir ce que je valais sur un match européen. Là, c'est surtout mon père qui s'occupe de ça, car je sais que ces matchs européens sont très importants pour la suite à donner à ma carrière. J'essaie de me concentrer au maximum sur mon jeu. J'espère vraiment qu'on va se qualifier pour le prochain tour, la Ligue des champions, c'est idéal pour montrer son niveau.

Propos recueillis par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Toujours un plaisir cette rubrique, longue et bonne carrière à ce joueur.
KIMBALOULA she's my baby

Pas mieux.
derIngenieur Niveau : CFA
Pour le titre: église orthodoxe, c'est quand même une drôle d'expression pour dire fille de joie, hein.
GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
J'étais persuadé que les estoniens étaient protestants.

Sinon, en effet Tallin (tout comme Riga ou Vilnius) a réussi à être "moderne" tout en gardant ses bâtiments de l'époque médiéval.

Grand lieu des guerres teutoniques au demeurant.
deux point un peu flous quand meme:

-son départ de lille. on sait pas trop s'il s'est fait monter la tete par ses agents, si lille était vraiment désireux de le garder , quelle est sa part de responsailité (s'il en a une)dans "les différends"...le fait qu'il se soit separéde ses agents et qu'il n'ait pas signé a norwich donnent quand meme un élément de réponse

-sur son salaire actuel, quand il dit qu'il veut pas repartir d'en bas. je suis pas persuadé qu'il touchait déjà un salaire "niveau milieu de tableau l2" au losc...

sinon avant de lire l'article on peut trouver le choix curieux (pour etre poli) mais on s'aperçoit au final que le joueur a quand meme un plan de carriere cohérent derriere ça. pas sur qu'il n'aurait pas été plus judicieux de s'orienter vers un club de l2 ou de national néanmoins.l'avenir nous le dira.bonne chance a lui
Faudrait quand meme leur dire à tous ses mecs, la coupe style iroquois ne te rends pas forcement beau gosse...
l'estonie décris comme ça,ça donne envie.
Pour être avec une estonienne, ouais ça donne envie ;)

Dommage je rate le match retour de un jour ! (comment ça tout le monde s'en fout ??)
Ce qui est intéressant dans tout ça , les Estoniennes !
Pour le reste bonne chance a lui , et les églises orthodoxes il faut lui donner raison que ça véritablement du caché !
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Ne vous méprenez pas, l'Estonie est un très beau pays ! Et à ce qu'on m'a dit il fait bon vivre la bas.

Sinon ils viennent de gagner 2-1 et sont donc qualifiés.
GenzoLloris Niveau : DHR
Avant de facturer à (environ) 20 millions d'€, Paulinho a bien fait de la D1 lituanienne donc Kimbala a bien raison de tenter la division estonienne.

Si jamais il reste là-bas, il pourra toujours se faire naturaliser pour jouer dans leur équipe nationale et/ou devenir le nouveau Pascal Nouma. Tout le mal qu'on peut lui souhaiter !
Je confirme, les filles sont très sympas, surtout avec les français. La french touch a un pouvoir assez impresionnant par la bas.
Note : 1
C'est bien beau de nous faire languir , mais tu peux argumenter ? :)
Oui on sait la meilleure rubrique de Sofoot
julián basañez Niveau : DHR
Message posté par strover
Je confirme, les filles sont très sympas, surtout avec les français. La french touch a un pouvoir assez impresionnant par la bas.


Dans beaucoup beaucoup d'pays mec...
Sinon.. il y a un autre FR dans le champ. estonien, qui est la depuis 2 3ans d'ailleurs:

http://int.soccerway.com/players/kassim-aidara/233493/ ;)
Viorel-Moldovan Niveau : District
Message posté par julián basañez


Dans beaucoup beaucoup d'pays mec...


ah ca va ouais !!!!
didier gomis Niveau : CFA
l'an prochaine à l'OM rien que pour entendre les commentateurs:

passe de Imboula pour Kimbaboula qui lui remet et bim !! but de imboula ! oulalalalala mais quel but de Imboula sur une cette magnifique passe de Kimbaboula !!!
Et ils tombent contre le Viktoria Plzen au 3e tour... Bon ils sont encore loin des phases de poules hein, mais ça me serait cool qu'ils passent ces petits estoniens ! Vive l'Europe !
francis_kuntz Niveau : Loisir
Message posté par strover
Je confirme, les filles sont très sympas, surtout avec les français. La french touch a un pouvoir assez impresionnant par la bas.


La touche grolandaise aussi apparemment d'après mon collègue Michaël.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
46 21