1. //
  2. // 7e journée
  3. // Real Madrid/Atlético Madrid

Kiko : « Le Real peut tuer un adversaire en à peine deux secondes »

Attaquant frisson des 90's, Francisco « Kiko » Narvaez a tout connu avec l'Atlético Madrid : le doublé historique en 96 et l'enfer de la D2. L'homme qui se transformait en archer quand il marquait est donc bien placé pour causer de son Atleti', quelques heures avant le derby. Interview.

Modififié
Comment définiriez-vous le derby madrilène ?
C'est un match spécial parce qu'il se vit vraiment en trois temps : avant, pendant et après les 90 minutes de jeu. Avant le match, t'as les supporters de chaque équipe qui chauffent les moteurs en passant une semaine à se vanner. Dans les écoles, c'est la même chose, les gamins ne causent que de ça à la recréation. Et les médias, je ne t'en parle pas… Après, t'as le match qui dure 90 minutes et puis t'as au moins une semaine de digestion avec son lot d'analyses, de coups de sang et de polémiques. Le derby, c'est le match le plus long de la saison.

Pour un joueur de l'Atlético, c'est difficile de préparer un match contre le Real ?
C'est le match le plus facile à préparer. Des fois, il faut aller chercher la motivation avant d'affronter des équipes, mais tu n'as pas ce genre de problèmes avec le derby. Quand j'étais joueur, les semaines de derby, tout le monde venait me voir. Au cinéma, le mec qui était assis à coté de toi te glissait un petit mot d'encouragement pendant le film. Quand j'allais au supermarché, toutes les petites vieilles venaient me parler de ce match. Du coup, t'as envie de gagner pour faire plaisir à ces gens-là. Et parce que c'est le grand rival, en face. Ne me demande pas pourquoi, je me rappelle surtout du trajet en bus jusqu'au Bernabéu. Pendant quelques kilomètres, tu reçois les derniers encouragements des tiens, tu vois des drapeaux partout. Et puis, j'aimais bien me faire escorter par la police, j'avais l'impression d'être un chef d'état ! Franchement, j'avais l'impression d'être un privilégié. Tous les regards étaient posés sur nous. Il y avait une pression énorme sur nos épaules, mais j'aimais cette sensation. C'est pour vivre des moments comme ça que je voulais être footballeur.

Que représente le derby pour les Colchoneros ?
On est conscients que le compte en banque de l'Atlético n'est pas aussi bien garni que celui de notre grand rival. Quand l'Atlético a la chance d'avoir un grand joueur dans ses rangs, on sait qu'on va finir par se le faire voler par des clubs plus puissants. Et le Real fait partie de ces clubs-là. C'est un club acheteur. Ces dernières années, l'écart entre le budget du Real et de l'Atlético est devenu encore plus important à cause de droits TV injustes. Le budget du Real est cinq fois supérieur à celui de l'Atlético. On est réalistes : on sait que le Real Madrid est plus riche que nous. Mais sur un match, on a l'occasion de leur montrer, que les « pauvres » peuvent leur faire passer un mauvais moment.

L'Atlético a redoré son image ces dernières années… (il coupe)
C'est vrai, mais l'écart économique est de plus en plus grand entre les deux grands et le reste. Le suspense n'existe quasiment plus en Liga, et c'est dommage. Ces dernières années, il fallait 100 points pour devenir champion. Qui peut atteindre une telle barre mis à part le Real et le Barça ?

Justement, la saison dernière, Diego Simeone a déclaré que la Liga était « ennuyeuse » à cause du monopole des deux grands. Vous êtes d'accord avec lui ?
Oui, pour moi la Liga ressemble au championnat écossais. Comme les autres, le Barça et le Real disputent 38 matchs de championnat, mais c'est très rare de les voir perdre des points. Ils gagnent quasiment tout le temps, car ils peuvent se permettre de se payer les meilleurs joueurs et de doubler les postes correctement. Le titre de champion concerne deux équipes, mais après il y a du suspense un peu partout. La Liga n'est pas ennuyeuse, mais elle serait plus attractive s'il n'y avait pas le Barça, le Real et les autres. Des fois, je trouve que ça manque d'émotions. Quand je vois la Premier League, je suis un peu jaloux. Si tu me demandes qui va gagner ce championnat, je ne peux pas te le dire : City, United, Liverpool, Arsenal, Chelsea… C'est indécis, c'est pas comme chez nous.

Malgré leur bon début de saison, vous ne considérez pas les Colchoneros comme une alternative sérieuse aux deux grands ?
L'alternative du Cholo pour le moment, c'est de se focaliser sur le match à venir. Et il a raison. Simeone a donné de l'équilibre, de la confiance et beaucoup d'égo à l'Atlético. Ça faisait longtemps qu'on n'était pas aussi fringants. Sur un match, je pense que l'Atlético peut battre n'importe quelle équipe, mais la régularité, c'est ce qui te permet d'être champion, et ça, il va falloir attendre un peu avant de savoir si l'Atlético peut être capable de tenir la cadence imposée par le Real et le Barça. Ce serait génial si c'était le cas, mais c'est évidemment très difficile.

Qu'est-ce qu'a apporté Simeone à l'Atlético selon vous ?
Quand il est arrivé il y a un an et demi, l'Atlético était à trois points de la zone de relégation. L'équipe était la même qu'aujourd'hui, mis à part qu'il y avait Falcao. Simeone est arrivé et il a revitalisé à lui tout seul cette équipe. Il est le pilier le plus fort de l'Atlético actuellement.

Diego Costa était quasiment mis au placard avant l'arrivée du Cholo. Et aujourd'hui, il est l'un des meilleurs buteurs de Liga. C'est quoi le secret de Simeone pour tirer autant profit du potentiel de ses joueurs ?
Je crois qu'il n'y a pas de méthode Simeone. Quand Diego te parle, tu l'écoutes. Il a été mon capitaine à l'Atlético et c'est quelqu'un qui a beaucoup de charisme. Quand il était joueur, il pensait déjà comme un entraîneur. Tu sais, j'ai eu la chance d'être champion olympique avec Guardiola. En 92, lui et moi, on avait 20 ans et, à cette époque-là, il analysait déjà tout. Quand l'entraîneur nous demandait de courir ou de faire tel ou tel exercice, il se demandait toujours ce que ça allait apporter au groupe : « Mister, mais pourquoi on va à droite et pas à gauche ? » Il était curieux. Et le Cholo, c'est pareil. Il fait attention aux détails, il est très méticuleux, mais il est aussi très fort pour créer un esprit de groupe. C'est un leader naturel. Il l'a toujours été. Je pense aussi que l'une des clés du succès, c'est qu'il laisse pas mal de liberté à ses joueurs. Il ne veut pas qu'ils passent les 24h de la journée à penser football. Résultat, la valeur marchande de tous les joueurs a grimpé en flèche depuis son arrivée. Koke et Mario sont devenus indispensables, Filipe Luís a été convoqué avec le Brésil, Gabi est devenu le chouchou du Calderón, Diego Costa lutte avec Messi pour le titre de Pichichi et Arda Turan est reconnu comme un très grand joueur partout en Europe…

« Avec Jesus Gil, ça se finissait à coups de poings »

Combien de derbys avez-vous gagnés ?
On a gagné deux fois contre le Real et, ces deux fois-là, j'étais absent parce que j'étais blessé. Quand le derby approchait, j'avais plusieurs coéquipiers superstitieux qui venaient se foutre de ma gueule : « Hé Kiko ! T'as pas mal aux adducteurs ? Ça serait bien que tu te blesses parce que le derby approche ! » (éclats de rires)

Jesus Gil venait aussi vous voir avant les derbys ?
Lui, c'était un personnage ! Il venait nous voir avant tous les matchs, pas seulement pour le derby. Gil, il fallait le connaître parce que c'était quelqu'un de sanguin. Quand il venait nous voir et qu'il était de mauvaise humeur, il valait mieux ne pas faire attention à ses critiques, parce que sinon ça se finissait à coups de poings. Il était viscéral, passionné, mais c'était un type extraordinaire. Il était toujours bouillant, donc le jour du derby tu ne voyais pas vraiment la différence ! (Rires)

Pour la première fois depuis très longtemps, on a l'impression que l'Atlético est presque favori contre le Real. Vous êtes d'accord ?
Je ne sais pas, mais ce dont je suis sûr c'est que ce derby va être bouillant. Avant, le Real prenait le match à la légère, parce qu'à ses yeux, son seul rival était le Barça. Là, c'est différent. Si l'Atlético l'emporte, ils peuvent creuser un bel écart en championnat. Le Real va prendre l'Atlético au sérieux, et ça, c'est la grande nouveauté de ce derby.

Filipe Luís a dit que le derby se jouait avec le cœur et pas avec le compte en banque, en référence à la possible titularisation de Bale. Vous en avez pensé quoi, de ce transfert à 100 millions d'euros ?
J'ai été jaloux. J'aimerais bien qu'un jour l'Atlético puisse gaspiller autant d'argent dans un seul joueur. Pendant que le Real sort le chéquier, nous, on est obligés de se serrer la ceinture… El Nino, Falcao et Agüero sont partis pour renflouer les caisses. Toulalan, Soldado, Diego Ribas et Negredo ne sont pas venus parce que le club n'avait pas de quoi leur offrir un bon contrat… Le jour où on n'aura plus à compter nos sous comme le Real peut le faire, ce sera génial.

Vous qui avez gagné le doublé en 96, vous pensez qu'il faudra attendre encore combien de temps avant que l'Atlético regagne le titre ?
Oufff, si les contrats TV ne sont pas renégociés, je crois qu'il va falloir être patient avant de fêter de nouveau un titre. J'ai envie de garder espoir, mais c'est difficile. 38 matchs c'est long, trop long pour un club avec le potentiel économique de l'Atlético. Si on jouait le championnat argentin, avec le Clausura et l'Apertura, on aurait plus de chances de soulever le titre, mais la Liga, c'est un compétition qui n'admet aucun faux pas.

Vous n'avez pas peur que Simeone quitte le club pour un projet plus ambitieux ?
Non, car c'est un Colchonero pur et dur. Il fait partie de l'histoire du club et il a l'écusson gravé dans son cœur. Simeone, c'est un homme de valeurs qui aime l'Atlético. S'il doit choisir, il pensera d'abord aux intérêts du club avant les siens.

Selon vous, quelles vont être les clés du derby ?
Il va falloir que l'Atlético soit très efficace en attaque et mette à profit tous les coups de pied arrêtés tirés par Koke. Après, il va aussi falloir surveiller les longues diagonales du Real Madrid. Pour moi, c'est l'équipe la plus véloce du monde. Ils peuvent tuer leurs adversaires en à peine deux secondes.

À Elche, le Real a gagné avec plusieurs cadeaux de l'arbitre. Vous pensez que cette polémique peut jouer en faveur de l'Atlético ?
Ce qui s'est passé à Elche, c'est surréaliste… Sergio Ramos aurait dû être expulsé et le penalty sur Pepe, bon, ben tout le monde l'a vu… Après, je continue à croire en l'honnêteté de l'arbitre. Si l'Atlético joue bien, il n'aura pas besoin de l'arbitre pour gagner.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans l'Atlético actuel ?
Le fait que ce soit une équipe et pas seulement des individualités qui jouent chacune de leurs cotés. Arda Turan et Koke sont des joueurs très classieux, mais ils ne rechignent pas au travail défensif. Diego Costa, quand tu le vois jouer, t'as l'impression qu'il a le diable qui le poursuit tellement il court. Et puis, tu as Filipe Luís. Avant, c'était un enfant, et maintenant, c'est un homme. Il a du caractère, comme tous les autres. Non, vraiment c'est une équipe ultra-compétitive.

Vous avez oublié le gardien de but…
Ahhh Courtois. Pour moi, c'est l'un des 5 meilleurs gardiens du monde à l'heure actuelle. Il est tout simplement extraordinaire. L'Atlético a un gardien qui lui donne des points et ça, c'est extraordinaire.

Vous seriez prêt à faire quoi aujourd'hui pour rejouer un derby madrilène ?
J'irais voir le coach en lui disant que j'ai mal à la cheville pour être sûr que l'Atlético l'emporte ! ( rires)

Propos recueillis par Javier Prieto-Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Et ce soir le Real tuera l'Atlético pendant 90 minutes
il y a 1 heure Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12
dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 24 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23
À lire ensuite
Ô Van der Wiel lumière