1. // Coupe d'Allemagne

Kiel s’aillent se faire Fürth

Le Holstein Kiel et le Greuther Fürth sont les invités-surprise des quarts de finale de la DFB-Pokal. Le Bayern a galéré pour s’imposer à Bochum, de même que Dortmund à Düsseldorf. Le Hertha Berlin ne connaît pas encore la crise post-Babbel, Hoffenheim facile face à Ausgburg. Stuttgart fait chuter Hambourg, Gladbach fait chuter Schalke 04, tenant du titre.

Modififié
1 1
Malgré la présence massive de clubs de 1. et de 2.Bundesliga, les exploits en Coupe d’Allemagne existent quand même. Ce soir, le Holstein Kiel, club de Regionalliga Nord (4ème niveau) a ni plus ni moins sorti le FSV Mayence 05, pensionnaire de l’élite. Il faut dire que rien ne va pour les hommes de Thomas Tuchel cette saison. Après un joli parcours l’an dernier, Mayence sait d’ores et déjà qu’il va galérer pour ne pas descendre. Restait donc la Coupe, histoire de changer d’air. Mais non, même pas. Ujah mâche le travail de Kiel en marquant contre son camp. Galvanisés par ce coup sort, les « Cigognes » se ruent à l’assaut des buts de Heinz Müller, qui s’inclinera une seconde fois sur un but de…Steve Müller. 2-0, donc. Finalement, ce sont les noms de famille des coachs qui résument bien le tout: Thorsten Gutzeit passera du bon temps durant les fêtes; quant à Thomas Tuchel, il aurait plutôt besoin d’un morceau de tissu (Tuch) pour essuyer ses larmes…

L’autre surprise est venue de Franconie, le Greuther Fürth, qui ambitionne de monter en 1.Bundesliga, s’est imposé sur la pelouse de son voisin du 1.FC Nuremberg. Le héros du match est Edgar Prib, qui s’est rattrapé de la plus belle des manières après son raté de la semaine dernière face à Francfort. Du coup, Fürth et Kiel sont les dernières équipes à ne pas être issues de l’élite. Ce serait vraiment con de les voir s’affronter.

Des matchs au couteau

Dans les autres matchs, la logique a plutôt été respectée. Même si la casse a été évitée de très près. Hier soir, le Bayern a beaucoup galéré avant de s’imposer face à Bochum. Federico avait ouvert le score pour le VfL, Robben tente une simulation qui ne fonctionne pas, Kroos égalisera en seconde, avant que Robben ne se décide à faire ce qu’il fait de mieux et à marquer le but de la victoire dans le temps additionnel. Toujours en Rhénanie du Nord-Westphalie, le Fortuna Düsseldorf, leader de 2.Bundesliga, recevait le Borussia Dortmund, champion en titre. Au final, un carton rouge pour Owomoyela à la demi-heure de jeu, un match nul 0-0 après 120 minutes de jeu. La séance de tirs au but est folle: Kuba marque, l’arbitre lui demande de retirer, Kuba marque de nouveau. Derrière, Lambertz rate, Herr Gräfe lui demande de retirer, Weidenfeller s’énerve, prend un jaune, Lambertz marque. Le BVB s’imposera finalement 5-4 grâce à une parade de son gardien, au bout de la nuit.

Reus fait tomber le tenant

Pour le moment, le Hertha Berlin n’a pas trop l’air de souffir du départ de Markus Babbel, départ qui s’est fait dans des conditions rocambolesques. Ramos, Lasogga et Ebert ont permis à la Vieille Dame de s’imposer face à Kaiserslautern. Intérim réussi pour Rainer Widmayer, qui s’effacera dans une dizaine de jours, quand Michael Skibbe pointera le bout de son nez. De son côté, le pote de Babbel, Holger Stanislawski, s’en est remis à son joueur en forme du moment, Sejad Salihovic. Le Bosnien a une fois de plus fait parler de sa technique sur coup de pied arrêté. Un coup franc direct, une passe pour son compatriote Ibisevic, et voilà le TSG Hoffenheim 1899 en quarts de la DFB-Pokal.

Deux sur deux pour le Bade-Württemberg: le VfB Stuttgart s’est imposé face au Hambourg SV. Les héros du match sont Cacau, auteur d’un doublé sur deux services de Molinaro, mais surtout Sven Ulreich, qui a dégoûté Guerrero, Petric et compagnie. Du coup, Bruno Labbadia a infligé sa première défaite à Thorsten Fink depuis que celui-ci a pris le HSV en main.
Il a encore frappé. Cette fois-ci, il a fait tomber le tenant du titre grâce à son doublé. Lui, c’est Marco Reus. Grâce à son Super Saiyan, Gladbach s’est imposé face à Schalke 04. Il faut dire que le club de Gelsenkirchen s’est beaucoup compliqué la tâche, Huntelaar écopant de deux jaunes coup sur coup, laissant ses partenaires à dix durant toute une mi-temps. Mais ça, Marco Reus n’en a rien à battre. Lui, ce qu’il veut montrer, c’est que quand il est là, Mönchengladbach est invincible. Comme à l’ancienne.

Les résultats

VfL Bochum / Bayern Munich: 1-2
Federico (26è) / Kroos (52è), Robben (90è+1)
1.FC Nuremberg / SpVgg Greuther Fürth: 0-1
Prib (15è)

TSG 1899 Hoffenheim / FC Augsbourg: 2-1
Salihovic (23è), Ibisevic (49è) / Oerhl (36è)
Fortuna Düsseldorf / Borussia Dortmund: 0-0 (4-5 tab)

Hertha BSC / 1.FC Kaiserslautern: 3-1
Ramos (43è), Lasogga (59è), Ebert (90è+1) / Schechter (51è)

Holstein Kiel / FSV Mayence 05: 2-0
Ujah (6è csc), Müller (64è)

VfB Stuttgart / Hambourg SV: 2-1
Cacau (23è, 62è) / Kvist (54è csc)

Borussia Mönchengladbach / FC Schalke 04: 3-1
Arango (18è), Reus (56è, 88è) / Draxler (70è)


Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Pas mal le titre, un peu tiré par la tignasse^^

Dommage pour Schalke, mais d'un autre côté, la deuxième partie de saison va être longue avec deux gros objectifs en vue, la DFB n'était pas vraiment la priorité.

Et puis content pour Gladbach, c'est beau de revoir ces anciennes gloires des seventies renaître de leur cendres.

Le petit Reus est une vraie bombe, il porte cette équipe vers le sommet, je le verrais bien à Schalke, en remplacement de Farfan, puisque il n'en finit plus de vouloir partir.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Paris champion d'automne
1 1