En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // CAN 2015
  3. // Quarts de finale
  4. // RD Congo/Congo

Kidiaba, le gardien de la paix

Robert Kidiaba est l'idole de la RDC, un pays ravagé depuis vingt ans par de terribles conflits entre groupes armés. Le football en bandoulière, le gardien star du Tout Puissant Mazembe espère bien suspendre les massacres un jour. En attendant, il multiplie les parades, prie Dieu avec ferveur et danse sur ses fesses à chaque but marqué.

Modififié
Le monde a découvert Robert Muteba Kidiaba un 14 décembre 2010. C'était lors de la demi-finale du Mondial des clubs, entre le Tout-Puissant Mazembe et l'Internacional Porto Alegre. À la 53e minute, lorsque Mulota Kabangu a ouvert le score dans la moiteur d'Abu Dhabi, il a non seulement permis au Tout-Puissant de créer un exploit sans précédent dans la compétition, mais aussi sonné le quart d'heure warholien de son gardien. Pour célébrer le but de son coéquipier en mondovision, le portier congolais a commencé à sauter sur son cul, sans s'arrêter. Inexplicablement. « Cette danse, on m'en parle très souvent, c'est ce qui m'a rendu célèbre » , sourit l'intéressé, qui n'a jamais quitté les artères poussiéreuses et colorées de Lubumbashi depuis son arrivée au club en 2002. « J'ai commencé à la faire dès 1995, au début de ma carrière. À la base, c'est un exercice d'entraînement, ça sert à travailler les abdominaux. Un jour, pendant une séance, j'ai essayé d'aller le plus loin possible. Sans raison particulière, juste pour voir. Résultat, j'ai fait cinquante mètres, et c'est devenu ma spécialité. »

La danse du cul, c'est ça :
Vidéo

Star à domicile


Cinq ans ont passé, mais la chorégraphie est restée. Ce savoir-faire unique, sa marque de fabrique, Kidiaba a appris à le cultiver avec soin et parcimonie. « Le public la réclame souvent, mais je ne la fais que lorsque l'on marque un but important » , murmure-t-il à distance de Patrice Carteron, qui a repris en main le TP Mazembe, quadruple champion en titre de République démocratique du Congo. « J'ai dû me fâcher une fois avec Robert. Il avait mal, il était blessé, et malgré tout, il voulait quand même faire sa danse pour faire plaisir aux supporters… J'ai cru rêver.  » Star à domicile, Kidiaba a accédé au rang d'icône grâce à ses arrêts réflexes impressionnants et sa coupe de cheveux alambiquée, qui remporte un franc succès auprès des plus jeunes. « En Afrique, c'est un peu compliqué, je suis obligé de vivre caché en permanence » , avoue-t-il sans peine, discrètement retranché dans les locaux du club à l'heure de la sieste : « Je ne peux pas sortir à part dans une voiture aux vitres fumées, sinon c'est l'émeute, on me demande des autographes ou de l'argent. » Malgré la pression, ce dernier reste sympathique en toute occasion. « Il a un problème je crois, à huit heures du matin ou à minuit le soir, il a toujours le sourire, assène Carteron. J'en connais des joueurs qui sont stars seulement quand il y a les caméras et les appareils photos. Mais pas Robert. Depuis que je suis en Afrique, c'est la personne la plus gentille que j'ai rencontrée. »


Ce mardi, Robert s'occupe avec passion de ses abdominaux saillants sous un soleil de plomb. « À la maison, j'arrive à en faire 500 par jour. Mais là, on est en pleine préparation pour le match, je fais juste quelques séries de 50 » explique-t-il ingénu. Ce perfectionnisme, ce goût de l'effort, Kidiaba a appris à le cultiver pour perdurer. Premier arrivé, dernier parti, le joueur en demande toujours plus à l'entraînement. Pas mal pour un homme qui vient de fêter ses 38 ans, et qui a six enfants à charge. « La première chose qui m'a frappé chez lui ? Il est hyper professionnel. Lors des séances, il est vraiment demandeur, il peut passer sa journée sur le terrain » témoigne Zakaria Alaoui, l'entraîneur des gardiens, casquette vissée sur le crâne. Pour l'ancien international marocain, aucun doute, la plus grande qualité de Robert reste l'explosivité : « Il est très tonique. Physiquement, c'est une force de la nature. Et puis c'est un compétiteur acharné, la défense est rassurée quand il est là. Je ne dis pas qu'elle est fébrile quand il y a d'autres gardiens, mais Robert a beaucoup plus de vécu et de charisme. Il dégage beaucoup de force. » Élu meilleur gardien du continent en 2009, le principal intéressé ne veut cependant pas se gargariser, à l'ombre des palmiers : « J'apprends continuellement, je ne peux pas dire que je suis le meilleur. À la Coupe du monde, j'ai trouvé le niveau des gardiens excellent. »

Reconnaissance tardive


Si son portrait orne aujourd'hui les murs menant des vestiaires à la pelouse du stade, où les meilleurs joueurs sont peints dans une tentative - réussie - de Hall of Fame, le parcours de la star locale a longtemps été sinueux. « Quand je suis arrivé au club, j'étais le troisième gardien dans la hiérarchie. Les gens n'ont pas compris mon choix et ont essayé de me décourager. Mais j'ai travaillé dur pendant des mois pour être titularisé » . Patient, Robert s'impose petit à petit dans les cages, connaît ses premières sélections nationales en 2003, remporte ses premiers titres en 2006 et 2007. Ambitieux, le club prend alors une dimension supérieure sous l'impulsion de son bien-aimé président, Moïse Katumbi Chapwe, homme d'affaires milliardaire et philanthrope, gouverneur de la province du Katanga à ses heures perdues. L'entraîneur franco-italien Diego Garzitto arrive à la tête de l'équipe. Sous sa houlette, le TP Mazembe remportera sa première Ligue des champions et atteindra la finale du Mondial des clubs contre l'Inter Milan. Amusé, ce dernier se rappelle depuis le club algérien de Constantine, où il travaille désormais : « Quand je suis arrivé, il restait sur plusieurs fautes de mains. Le public l'avait pris en grippe. Avec mon staff, on ne voulait pas vraiment le garder. Mais il s'est accroché, et ça a fini par payer. S'il en est là aujourd'hui encore, à son âge, ce n'est pas un hasard. »


Ce moment où tout a failli basculer, Kidiaba s'en souvient bien. « Je n'avais pas envie de continuer, j'étais faible mentalement. J'avais des doutes liés à mon âge… Heureusement, le président m'a encouragé. » Une finale et une chorégraphie plus tard, voilà le gardien plus que jamais relancé. Au point de devenir en janvier 2013 le capitaine des Léopards, le surnom donné à l'équipe nationale. « En tant que doyen, je tiens à hisser mon pays en finale de la CAN. Je dois bientôt annoncer la fin de ma carrière internationale, c'est une belle occasion à ne pas rater. » Plébiscité par ses coéquipiers pour sa discipline, sa rigueur et son ancienneté, le natif de Kipushi a porté son pays contre le Cap-Vert et la Tunisie. « Ce sont les joueurs et le sélectionneur qui m'ont élu en interne pour le brassard, ça m'a touché. Mes 41 sélections, c'est ma fierté. Être nommé capitaine, c'est une grande responsabilité sportive et morale.  » Symbolique, la fonction dépasse le cadre du terrain dans un pays déstabilisé depuis 1994 par les conflits dans la région du Kivu, une zone de non-droit peuplée de brigands de différentes obédiences, où s'affrontent sans pitié armée régulière et seigneurs de guerre locaux. « En tant que footballeur, je pense que j'ai un grand rôle à jouer pour l'avenir et le développement de la République démocratique du Congo » raconte le leader de la sélection, avant d'étayer le fond de sa pensée : « En 2009, nous avions fait un bon parcours au championnat d'Afrique des nations (CHAN), et les conflits ont cessé pendant quelques jours à l'Est, pour nous regarder. On avait alors surnommé ma danse la "danse de la paix". Je ne sais pas si c'est un hasard. »

Conflit meurtrier


Branchés sur courant alternatif depuis l'accord de Goma en janvier 2008, les combats ont redoublé d'intensité depuis juillet. « C'est une situation épouvantable, le conflit international le plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale. Depuis 1997, on estime le nombre de morts entre 4 et 5 millions de personnes, sans compter un million de réfugiés » , explique d'une voix froide et glacée Pierre Jacquemot, ancien ambassadeur de France en République démocratique du Congo. Là où le grand public n'imagine que des affrontements tribaux et ethniques, se cache en réalité une guerre impitoyable pour les matières premières du Congo. Cuivre, étain, charbon, fer, manganèse, cobalt, uranium, gaz ou pétrole gisent dans les sous-sols à profusion. Surtout, le pays détient entre 60 et 80% des réserves mondiales de coltan, un minerai de tantale indispensable à la fabrication des téléphones mobiles, des ordinateurs et des consoles de jeux. De quoi susciter la convoitise des multinationales électroniques, qui arment différents chefs de guerre pour contrôler les gisements encore mal exploités. « Les Nations unies ont par le passé dénoncé l'existence des filières anglaises et belges qui sévissent dans la région » , relate le diplomate français, « et les pays asiatiques continuent aussi de s'approvisionner discrètement sur le marché  » . Si le principal mouvement de contestation, connu sous le nom de M23, a rendu les armes suite à une offensive commune de l'armée et de l'ONU, les tensions dans la région ne sont pas près de s'arrêter : « Même si la fonction des Casques bleus a été élargie, l'armée congolaise n'est pas en mesure d'établir l'ordre sur la longue durée. »


Derrière ses allures insouciantes et son regard juvénile, Robert Kidiaba apporte sa pierre à l'édifice branlant du cessez-le-feu. Le football en bandoulière, il tente de venir en aide aux réfugiés : « J'ai mal quand je pense au nombre d'orphelins. Ce sont les enfants qui me supportent partout où je vais. Pour eux, j'ai décidé de devenir le gardien de la paix. » Entre deux matchs, il profite de sa notoriété pour médiatiser le conflit, parfois soutenu par ses coéquipiers en club. « Souvent, j'emmène des médicaments, des cahiers, des stylos… C'est le président qui finance la majorité des dons, et nous sommes heureux de venir réconforter en personne les déplacés. » Il y a deux ans, le gardien a ainsi remis de ses propres mains une cagnotte de 200 000 dollars à Julien Paluku, le gouverneur de la province du Nord-Kivu. Ambassadeur de l'UNICEF, il s'est aussi rapproché de l'organisation internationale Peace One Day. « Mon engagement pour le retour de la paix est sans faille. Le football est un facteur d'union, nos sympathisants qui combattent doivent cesser le feu. Aux jeunes qui me suivent et sont dans la brousse pour combattre, je vais demander d'abandonner leurs armes. Leur moyen de réintégration sera le sport, pourquoi pas le football. À la communauté internationale, je veux qu'elle apporte son soutien pour le maintien de la démocratie et aide à la construction des stades afin de permettre aux jeunes de changer leurs orientations… » Depuis, Kidiaba représente l'espoir et l'avenir d'un pays meurtri, en quête d'idoles prêtes à changer les choses. Juste un peu.

Foi en l'avenir


Si la probabilité de voir le conflit s'amenuiser reste un doux mirage, Robert s'accroche sans relâche, avec une conviction qui force l'admiration. Sa force intérieure, ce catholique fervent la tire d'une foi totale en Dieu. Une passion et un dévouement qui lui ont valu le surnom moqueur d' «  Abraham » dans le vestiaire, quand il portait encore la barbe. « Dans ma vie, la religion vient en première position. Dieu te donne ton souffle de vie quand tu te lèves chaque matin. Je vais souvent à la messe pour le remercier de ce cadeau. » Comme ce vendredi matin, à l'église de Kafubu, où il se recueille avec toute son équipe sous les regards énamourés de quelques enfants, tout heureux de côtoyer leurs joueurs préférés dans l'intimité de la nef. « La connotation religieuse est très importante ici. Joueurs, staff et dirigeants, nous allons à la messe avant tous les matchs. Cela génère un esprit de famille » , souffle Patrice Carteron, concentré sur sa prière, mais toujours prêt pour un bon mot : « Ça n'a rien d'étonnant, étant donné que le club, c'est le Tout-Puissant et que notre président s'appelle Moïse. » Dans les lumineuses travées de la chapelle, l'atmosphère est pieuse, mais détendue. Sous les chants de la chorale, un tendre apaisement filtre des vitraux jaunis pour bercer la communion des fidèles. Son temps de recueillement achevé, Robert se dirige d'un pas décidé vers l'avenir : « Je suis optimiste, un jour, il y aura la paix. » Quand viendra ce mirage tant attendu, il sera le seul à ne pas être sur le cul.


Par Christophe Gleizes, à Lubumbashi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:48 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham il y a 24 minutes Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or
il y a 3 heures Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 28 il y a 5 heures Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 37 il y a 8 heures Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:01 Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 Hier à 15:12 Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 Hier à 14:16 Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 26 Hier à 12:10 Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 Hier à 10:59 Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 29 Hier à 09:19 Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 15 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 13 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23