En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Montpellier/Évian TG (2-3)

Khlifa fait plier Montpellier

Fatigués par leur rencontre de Ligue des champions, les Montpelliérains ont déjoué face à Évian. Leur manque de lucidité a offert deux buts aux Savoyards, Khlifa se chargeant du reste (2-3).

Modififié
Montpellier – Évian TG : 2-3
Buteurs : Khlifa (31e, 63e, 89e) pour Évian ; Estrada (37e), Camara (42e) pour Montpellier

Ils étaient crevés, ces Montpelliérains. Crevés par leur match de Ligue des champions, mercredi à Gelsenkirchen, face à Schalke (2-2). Une rencontre éprouvante, qui s’est ressentie et dans les jambes, et dans la concentration des Héraultais. Ces derniers ont en effet offert deux buts à Évian, sur deux erreurs grossières. Et encore, ils peuvent s’estimer heureux : si l’arbitre de touche avait mis des lunettes, il aurait signalé un hors-jeu sur le but de Camara. Heureusement que Khlifa sera là pour rétablir l’équilibre : le triplé de l’international tunisien permet à Évian de repartir avec les trois points.

Des fautes, un but et le déclic

Si on devait résumer la première demi-heure du match, on pourrait utiliser un mot : hachée. Montpellier comme Évian multiplient les fautes, les approximations sont de mise dans l’entrejeu, les occasions de buts… inexistantes (à part un centre raté d’Aït-Fana, vraiment proche de finir dans la lucarne d’Andersen). Un sacré purgatoire, qui vient directement poser la question de la forme physique des Héraultais, qui traînent sûrement dans les jambes leur match de mercredi à Gelsenkirchen. Du moins, le champion de France n'a pas la confiance. Et s’ils ont des difficultés à se procurer des occasions, les Savoyards peuvent une nouvelle fois compter sur la maladresse des locaux : Aït-Fana rate, inexplicablement, une passe en retrait à destination de Belhanda, et le ballon atterrit dans les pieds de Sagbo. L’attaquant lance dans la foulée Khlifa, qui ne rate pas le face-à-face avec Jourdren (0-1, 31e). Trop beau pour être vrai, Évian marque ainsi son premier but à l’extérieur de la saison.

Le truc, c’est que cette leçon de réalisme va servir Montpellier. Jusque-là endormis par le rythme imposé par les visiteurs, les Héraultais vont sonner la révolte. Plus agressifs, ils se projettent vite vers l’avant et, surtout, avec davantage de justesse. Ce n’est cependant pas dans le jeu que les locaux vont réduire le score. Sur un coup franc aux 30 mètres, Estrada frappe fort au point de pénalty : Bocaly se jette sans toucher le ballon, mais il n’en fallait pas plus pour perturber Andersen, qui anticipe du mauvais côté (1-1, 37e). Montpellier ne se contente pas de la réduction du score et continue de presser. À peine cinq minutes plus tard, les hommes de René Girard s’offrent l’avantage : Aït-Fana temporise sur son côté gauche et adresse un centre parfait sur la tronche de Camara, qui trompe une nouvelle fois Andersen (2-1, 42e). Revenu du néant, le champion de France peut savourer son avantage à la mi-temps. En revanche, côté savoyard, on est plutôt vénère : Camara était hors-jeu, sur le deuxième but…

Une erreur qui coûte cher

Sur la base de leur dernier quart d’heure en première période, les Montpelliérains poussent de nouveau, à la reprise. On les reconnaît enfin, d’ailleurs. Plus précis, ils dominent sans souci la rencontre, emmenés par un Stambouli tout fou et un Belhanda retrouvé. C’est ce dernier qui offre un premier gros frisson, lorsqu’il frappe directement au but un coup franc excentré à gauche. Son enroulé lobe le gardien, mais touche la barre (56e). Ce réveil du champion éclipse totalement la performance savoyarde. Mais bon, c’est sans compter sur le manque de lucidité des défenseurs héraultais et le talent de Khlifa. Sur une action anodine, Yanga-Mbiwa dégage un ballon de la tête dans les pieds de l’attaquant d’Évian, seul adversaire à proximité. Aux abords de la surface, le Tunisien feinte et envoie un bel enroulé dans le petit filet (2-2, 63e). Ce second but, comme on pouvait le penser d’après la physionomie du jeu, aura le même effet sur les Montpelliérains que le premier. Les locaux vont, à partir de ce moment, assaillir les cages d’Andersen. Congré croit bien donner l’avantage à son équipe sur corner, mais sa tête est déviée sur la ligne par Mensah (75e). Tout comme Charbonnier, qui voit sa reprise détournée sur la barre par le portier savoyard (87e)... Alors que la Mosson attend le but libérateur dans les derniers instants, elle va pourtant prendre une douche froide. Sur contre-attaque, Khlifa file côté gauche et mystifie Congré pour se retrouver face à Jourdren. Une nouvelle fois, le Tunisien ne rate pas l’occasion (2-3, 89e). Montpellier devra s’y résoudre, il vient une nouvelle fois de laisser filer trois points à domicile. Pour Évian, il s’agit là d’un premier succès hors de ses bases. Mieux, les Savoyards sortent de la zone rouge. Merci qui ? Bah, merci Khlifa, forcément.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 25
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Everton concède le nul