1. // Coupe du monde 2014
  2. // 1/4 de finale
  3. // Costa Rica / Pays-Bas

Keylor tout-puissant

Révélation de la Liga et dragué par les plus grands clubs européens, Keylor Navas est aussi et surtout l'un des grands acteurs de l'incroyable Mondial costaricain. Portrait.

Modififié
Lorsque Keylor Navas a appris que le Costa Rica était tombé dans un groupe de la mort composé de l'Angleterre, de l'Italie et de l'Uruguay, le gardien de Levante s'était montré étonnamment confiant : « Le Costa Rica va finir premier de ce groupe sans problèmes. » Un excès de confiance ? Non, une certitude divine. « Dieu a un plan pour moi » , dit-il, toujours convaincu. Un plan qui lui a permis d'être pour l'instant l'ange gardien de la véritable équipe surprise du Mondial. Si le Costa Rica est en quarts de finale du Mondial brésilien, c'est d'ailleurs en grande partie grâce aux miracles à répétition de San Keylor. Des prestations de haut vol qui n'ont pas l'air de surprendre Roger Mora, premier entraîneur du gardien à Saprissa, son club formateur : « Dans le football, tout va très vite et tout peut basculer en une seconde, mais Navas est la seule vraie certitude du Costa Rica. Avec lui, on a l'assurance de ne pas encaisser beaucoup de buts. »

La foi comme moteur


Le chemin pour devenir un véritable héros national aura été bien long. À quatre ans, ses parents émigrent aux États-Unis pour échapper à la misère rurale de Pérez Zeldon, une banlieue du Sud de San José. Navas ne fait pas partie du voyage. Une expérience traumatique que sa mère, Sandra Gamboa, a expliqué au quotidien La Nacion : « J'ai encore en tête aujourd'hui le jour où nous avons dû le quitter à l'aéroport. Il m'a regardé tristement le visage couvert de larmes pour me dire : "Ne vous en allez pas s'il vous plaît, ne me quittez pas !" » C'est à ce moment-là que le gamin se réfugie dans la religion catholique avec son grand-père. Une ferveur envers Dieu qui n'a fait que s'accroître avec les années. Avant chaque match, il a d'ailleurs pour habitude de s'agenouiller sur la ligne des 6 mètres en levant les bras au ciel en direction du grand barbu. Que cela plaise ou non. « Les gens peuvent m'insulter et me crier dessus en me voyant le faire, mais je m'en fiche. En Espagne, les gens me voient comme un taré quand ils me voient prier sur le terrain. Il y en a même qui essaient de me déstabiliser en me disant que Dieu n'existe pas. Ce genre de commentaires ne m'atteint pas, au contraire, ils renforcent ma foi. » De la foi, il lui en a fallu énormément avant de vraiment compter dans le monde du football. Le chemin de croix a commencé au club de Pérez Zeldon. L'estimant médiocre et trop petit, Navas est prié de refermer la porte du centre de formation derrière lui. Cette mésaventure ne l'empêche pas de signer plus tard un contrat de formation avec le club le plus important du pays, le Deportivo Saprissa. Là encore, ses entraîneurs lui montrent une voie de garage en l'envoyant jouer un championnat local mineur avec l'équipe réserve des jeunes. Keylor chiffre alors 16 ans et déjà pas mal de retard dans sa sucess-story. Il faut dire que Navas est plutôt du genre à tendre l'autre joue. « Il est d'une religiosité et d'un philanthropisme étonnant dans ce milieu » , s'étonne ainsi Gustavo Munua, ancienne doublure du Tico à Levante. Munua, qui avait cassé la gueule d'Aouate du temps où l'Israélien lui avait piqué sa place de titulaire à La Corogne, n'a jamais rien trouvé à redire sur celui qui l'a assis sur le banc granota. « C'est impossible de s'embrouiller avec un type comme Keylor. C'est une vraie crème. Je dirais même que son humilité est sa plus grande force » , explique, épaté, Joaquín Caparros.

« Balle au pied, il est meilleur que certains joueur de champ »


Cette année, l'entraîneur de Levante n'est pas le seul à s'être émerveillé sur Navas. Le Tico est officieusement le meilleur gardien de Liga. Au-delà de ses stats - il a réalisé le plus grand nombre d'arrêts lors de la dernière Liga - c'est surtout la méthode de Navas qui interpelle. Outre le fait qu'il travaille ses réflexes en remplaçant des balles de foot par des balles de tennis, le Costaricien est un adepte de la vidéo. Des vidéos dans lesquelles il analyse individuellement tous les tireurs potentiels adverses avant chaque rencontre. « Contre le Barça, on lui avait fait 8 vidéos différentes à sa demande. Une vidéo par joueur susceptible de tirer au but. C'est comme ça qu'on fonctionne pour tous les matchs » , dévoile l'entraîneur des gardiens de Levante, Luis Llopis. La vidéo, Navas l'utilise aussi après les matchs. Il est ainsi capable de se repasser trois fois de suite les 90 minutes d'un match pour disséquer ses prestations. Une bonne technique pour trouver le sommeil, mais surtout un bon moyen de lutter contre ses doutes : « On dit que les gardiens sont tous fous par nature, mais je ne fais pas partie de cette catégorie. J'ai besoin de me rassurer par le travail, ça me donne l'impression de minimiser les risques » , explique l'intéressé. Rapide sur sa ligne et doté de réflexes surprenants, Navas est également doté d'un excellent jeu au pied. Cela ne gâche rien. « Balle au pied, il est meilleur que certains joueur de champ » , jure même Caparros. Ces dernières année, Navas a surtout su travailler ses points faibles. Ses plongeons autrefois peu orthodoxes sont aujourd'hui considérés comme les plus beaux d'Espagne. Ses interventions mains opposées - un geste qu'il ne maîtrisait pas avant son arrivée en Europe - rappellent désormais celles des plus grands. Son style, un étrange mélange de sobriété nappé de gestes spectaculaires, en fait aujourd'hui l'un des gardiens les plus courtisés d'Europe. L'Atlético, le Milan AC ou encore Manchester City suivent ses traces de près, mais l'intéressé rêve plutôt de Saint-Jacques de Compostelle : « Un jour, je ferai le pèlerinage jusque là-bas. » En cas de victoire contre la Hollande, le Tico aura sûrement pas mal de choses à dire au Tout-Puissant.

Par Javier Prieto-Santos, à Rio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Mon ami Keylor.

Méchants Bataves.

Hamsterdamned.
DoutorSocrates Niveau : CFA
Chaque article parle d'un "meilleur attaquant/milieu/défenseur/gardien de...". À quoi ça sert? On peut pas juste dire qu'il est très bon? Et en Espagne, dois-je rappeler qu'il y a Courtois?
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26
À lire ensuite
Yepes, l'amour dure 38 ans