En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Napoli-Real Madrid

Keylor Navas est-il devenu nul ?

En difficulté ces dernières semaines, Keylor Navas semble être devenu un poids mort pour le Real Madrid. Très critiqué, le gardien costaricain abattra une de ses dernières cartes ce mardi soir face au Napoli pour rester devant son concurrent Kiko Casilla.

Modififié

Mercredi 15 février 2017, huitièmes de finale aller de Ligue des champions : Real Madrid - Napoli. Alors que le tableau d’affichage du stade Santiago Bernabéu indique la huitième minute de jeu, Lorenzo Insigne ouvre la marque pour les visiteurs. Si l’inspiration de l’attaquant italien est géniale, le placement de Keylor Navas laisse grandement à désirer. Finalement, plus de peur que de mal pour les Madrilènes qui termineront la rencontre sur une victoire 3-1 grâce à des réalisations de Karim Benzema, Toni Kroos et Casemiro. Mais ce but de Lorenzo Insigne permet aux Napolitains de croire à la qualification lors du retour au San Paolo et met en lumière les difficultés de Keylor Navas depuis le début de saison.

Les clean sheets ? Trop peu pour lui


Arrivé au Real Madrid lors de l’été 2014 après une Coupe du monde réussie avec le Costa Rica, Keylor Navas n’a jamais réellement fait l’unanimité dans la capitale espagnole, comme le prouve cet échange manqué avec David de Gea en 2015. Malgré ce vrai-faux départ, l’ancien portier de Levante s’est montré impérial la saison dernière en participant grandement à la conquête de la Undécima, en encaissant seulement trois buts durant tout le parcours européen. Blessé au tendon d’Achille juste après la finale de Ligue des champions, Keylor Navas n’a jamais retrouvé son niveau, enchaînant les erreurs, dont une sortie ratée face à Las Palmas ou encore un placement hasardeux contre Séville en Coupe du Roi.


Souvent sauveur des meubles de la Casa Blanca, Keylor Navas ne réalise plus vraiment d’exploits et coûte même des points à son équipe. Preuve de ses galères, depuis la reprise en août dernier, Keylor Navas n’a réalisé que cinq clean sheets en vingt-six rencontres toutes compétitions confondues, contre vingt-deux la saison dernière. Le Costaricain est donc bien moins protecteur que son concurrent au poste, Kiko Casilla, qui a gardé ses cages inviolées à quatre reprises en seulement quinze matchs. Et Navas reste très loin des quinze clean sheets de son prédécesseur Iker Casillas, qui retrouve des couleurs du côté du FC Porto.

Une défense à la peine


Si statistiquement et visuellement, Keylor Navas réalise une saison très moyenne, le portier du Real Madrid n'est pas vraiment aidé par sa défense, que Zinédine Zidane modifie match après match. Au premier rang des accusés, on retrouve les latéraux Carvajal et Marcelo, qui oublient parfois leur rôle de défenseurs pour faire étalage de leur talent d'ailiers. Au second rang, l'axe central, qui, à l'image de Raphaël Varane contre Valence (2-1), offre parfois quelques buts aux adversaires. L'exemple le plus flagrant du manque de rigueur défensive reste Sergio Ramos, meilleur buteur que défenseur cette année. Capitaine et souvent présenté comme l’un des trois meilleurs défenseurs centraux au monde, l’ancien Sévillan a visiblement décidé que cette saison serait celle des portes ouvertes comme a pu le remarquer le milieu de Las Palmas Domínguez Tanausu, le 1er mars dernier en effaçant Sergio Ramos aussi facilement qu’un plot à l’entraînement.



Esseulé par sa défense, critiqué par les supporters qui lui préfèrent son concurrent Kiko Casilla, Keylor Navas encaisse les coups, et les buts, sans rien dire. Pourtant, sa défense mériterait bien un petit coup de gueule de sa part pour arriver enfin à stopper les attaquants adverses et éviter qu'ils arrivent à trois face à lui. Une fois les problèmes défensifs résolus, Keylor Navas devrait voir sa cote remonter et son niveau réévaluer. À condition de bien se placer.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165