Kewell veut la recette des matchs

0 0
En fin de contrat à Galatasaray, et sans offre intéressante en Europe, Harry Kewell envisage un retour au pays des kangourous.

Problème: aucun club de la A-League, le championnat australien, n'a les moyens d'assurer le train de vie européen d'Harry Kewell, alors ce dernier, pas gêné pour un sou, a formulé une proposition originale: il veut une part fixe de la recette des matchs...Rien que ça.

Son agent, le philanthrope Bernie Mandic a expliqué le deal et demandé une coopération de la fédération australienne de football. En gros, lors de tous les matchs à l'extérieur, Kewell toucherait 70% des revenus issus du surplus de spectateurs venus au stade pour le voir, le tout calculé sur la base d'une moyenne de spectateurs, lors de la dernière saison, pour chaque club. Voilà le calcul, à peine compliqué, qui serait mis en place afin de trouver les thunes appropriées au statut de Kewell...

Beaucoup en Australie n'ont pas apprécié les exigences du roi Harry, dénonçant l'avidité de l'ancien milieu de Liverpool, notamment au sein de la fédération australienne de football. Le deal proposé par Mandric a donc capoté, même si Melbourne Victory et Sydney FC étaient sur les rangs pour faire signer Kewell. De son côté, l'ancien joueur de Galatasaray a regretté, dans le journal The Age, la façon dont les choses ont été rapportées et soutient qu'il n'est pas seulement intéressé par l'argent: « Les gens ne connaissent pas l'histoire en entier et ce que je veux vraiment » .

Pardon, Harry "Robin des Bois" Kewell!

AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
2014 : Tabarez le prudent
0 0