Kevin Großkreutz, trop humain pour être pro

Envoyé en fin de semaine dernière à l'hôpital à la suite d'une bagarre, Kevin Großkreutz s'est fait virer par son club, le VfB Stuttgart, et a décidé de prendre sa retraite. Habitué à amuser la galerie sur les réseaux sociaux et déjà auteur de frasques par le passé, l'ancien du Borussia Dortmund s'est fait rattraper par la réalité d'un monde auquel il n'a jamais voulu vraiment appartenir.

Modififié
Stuttgart, le 28 février dernier, 2h15 du matin. Le « Karneval » (ou « Fasching » , selon les régions) bat son plein dans le sud et l'ouest de l'Allemagne. Cinq jeunes, âgés de seize à dix-huit ans, reviennent de la discothèque Perkins Park, où se tenait une soirée organisée par des lycéens. Arrivés à Wilhelmplatz, dans le centre-ville, ils sont pris à partie par quatre types de leur âge. Une bagarre s'ensuit, et deux personnes finissent à l'hôpital : un des jeunes qui était dans la boîte, ainsi qu'un autre qui les accompagnait. Un adulte, beaucoup plus âgé que le reste de la bande et qui répond au nom de Kevin Großkreutz. Si les raisons pour lesquelles l'ancien du Borussia Dortmund était avec des gars bien plus jeunes que lui et pourquoi il y a eu baston après sont encore inconnues, le VfB Stuttgart, lui, ne s'est pas posé beaucoup de questions : vendredi 3 mars dernier, le club souabe, qui joue la remontée dans l'élite, décide tout bonnement de mettre fin à sa collaboration avec le champion du monde 2014.

48 heures chrono

Un kebab dans la figure d'un fan


Si Kevin Großkreutz a tenu à venir devant les journalistes une dernière fois avant de plier bagages, c'est parce qu'il n'est « pas du genre à fuir » . Sauf que là est tout le paradoxe : le natif de Dortmund s'est conduit en professionnel alors qu'il a une fois de plus démontré qu'il n'en était pas un. Qu'une fois de plus, il ne comptait pas suivre les règles de son milieu. Dans le football d'aujourd'hui, toujours plus policé, Kevin Großkreutz détonne. Après tout, on parle là d'un mec qui fait tout ce qui lui passe par la tête. Comme balancer un kebab volontairement plus épicé que la normale au visage d'un fan de Cologne, le 4 mai 2014. Ou encore, pisser en étant complètement bourré sur une colonne située dans le lobby d'un hôtel à Berlin après la finale de Coupe d'Allemagne perdue par Dortmund face à Wolfsburg (1-3). Sans oublier ses frasques sur les réseaux sociaux, entre les critiques incessantes contre le FC Schalke 04 et le peuple de Gelsenkirchen, sa fausse signature au RB Leipzig (une « blague » que les dirigeants de Stuttgart n'ont pas vraiment appréciée) ou encore la promesse de venir à poil pour la fête de la montée de Stuttgart. Une promesse qu'il n'aura probablement pas l'occasion de tenir.

Des larmes sincères


Malgré les titres en club et en équipe nationale, Kevin Großkreutz n'a jamais voulu rentrer dans le moule. Et si au Borussia Dortmund, ses folies ont longtemps amusé la galerie, depuis son départ de la Ruhr en 2015, avec pertes et fracas, les choses ont changé. Ses employeurs se sont tour à tour montrés moins compréhensifs. Souvent las de jouer les baby-sitters avec un mec de presque trente ans. Sur le terrain, celui qui se battait comme un malade pour gratter le moindre ballon a laissé place à un type lent à la technique approximative. De joueur besogneux, un peu grande gueule, mais respecté, Kevin Großkreutz est devenu une sorte de blague pas toujours très drôle. Pourtant, depuis quelques jours, les soutiens affluent. Ses larmes lors de sa conférence de presse étaient si empreintes de sincérité qu'elles ont suscité des réactions de sympathie de la part de supporters du FC Schalke 04. Tout est dit.


Against modern football


Car depuis quelques années, Kevin Großkreutz était l'un des rares footballeurs qui critiquait ouvertement le football business. Bien qu'il ait réussi à faire un métier de sa passion, il est resté ce supporter du bloc 13 de la « Südtribüne » de Dortmund qui a un abonnement au Westfalenstadion depuis ses sept ans. Après avoir été évincé du Borussia Dortmund, le milieu de terrain n'a pas hésité à critiquer la politique commerciale de son club de cœur ainsi que l'augmentation du prix des billets. Ou bien, au moment de rendre hommage à son pote Jakub Błaszczykowski (envoyé à Wolfsburg), de dénoncer les pratiques du football moderne, où les joueurs et les émotions sont laissés de côté au profit des gros sous, des succès et du commerce. Devenu quelconque sur le terrain, Kevin Großkreutz s'est senti invincible sur les réseaux sociaux. Sauf que la réalité du football professionnel a fini par le rattraper et lui a collé une sacrée gifle. Suffisamment pour qu'il ouvre les yeux et décide (pour le moment) de mettre un terme à sa carrière. Si cette retraite paraît triste et abrupte pour le Weltmeister, elle augure sans nul doute une période de calme salvatrice pour ce dernier. À Dortmund, dans le resto qu'il possède, Kevin Großkreutz va pouvoir faire ce qu'il a toujours voulu faire : picoler et supporter le Borussia Dortmund avec les siens.



Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Bolek03
:) <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5dpatp_tymczasem-na-drodze_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
1 réponse à ce commentaire.
"Pas du genre a fuir"



Pour une fois, t aurais pu faire une exception...
PierreFanFanJoséKarl Niveau : CFA
Et la fois où il avait bu un coup dans chaque bar de Dortmund pour fêter le titre et qu'il avait fini totalement torché. :)

Au moins avec lui c'est pas "l'important c'est les trois points" "le collectif est primordial" "le groupe vit bien...".
d equateur Niveau : DHR
on dit "le groupe vit bieng", chez les meilleurs en langue de bois.

sinon, raffraichissant ce garçon ;

pas forcément un exemple, mais humain, et donc imparfait dans un monde ou on demande à tort à nos idoles d'être exemplaires, terme abjetc à mes yeux (parfois rouges, vitreux, fatigués, bref ... normaux).

vive les Groskreutz (et en plus il a un nom rigolo).

champion du monde quand même ...
1 réponse à ce commentaire.
 //  09:53  //  Passionné des Philippines
Note : -1
Déjà en 2014, on pouvait se demander ce qu'il foutait dans la sélection teutonne. En tout cas sa présence interrogeait car il avait juste une saison correcte dans les guiboles au poste de latéral avec Dortmund, (et ce fut seulement du à la blessure de Piszczek). Il n'a pas joué un match au Brésil cela étant.
Comme son transfert à Galatasaray qui fut une sacrée réussite également, 0 matchs avec le maillot rouge et jaune sur les épaules (bon il y avait eu un problème de validation du transfert dans les temps impartis par la FIFA...).

Ciao l'artiste.
Je pense qu'il aurait pu être extrêmement utile dans le sens ou il pouvait débutait à presque n'importe quel poste sur le terrain et qu'il affichait un niveau de jeu plutôt correct quelque soit l'endroit ou Klopp pouvait le titulariser.
 //  11:05  //  Passionné des Philippines
Une rustine efficace, je suis d'accord.
 //  13:58  //  Amoureux de la Bolivie
Note : 1
- Grosskreutz pouvait jouer à plusieurs postes dont latéral droit (reconversion due à la blessure de Pisczek comme le rappelle les autres commentaires), poste où les solutions étaient très minces (en dehors de Lahm), comme à gauche d'ailleurs (je rappelle que Howedes, defenseurs central, a fait toute la compét' à gauche)
- Il s'inscrivait dans le collectif, s'accomodant très bien dêtre là et n'allant faire aucune vague en restant sur le banc
- la hype Dortmund, 2 autres joueurs en aussi profité en défense : Ginter et Durm, jeunes prometteurs à l'époque, qui n'étaient pas titulaires et qui ne le sont toujours pas d'ailleurs.
Papaboubadiop2 Niveau : District
Pendant les premières années Klopp au BVB il était même plutot milieu offensif dans mon souvenir avec toujours une petite dizaine de buts marqués par saison aux côtés de Barrios, il a dû reculer par la suite car Götze et Lewa devenaient ce qu'ils devenaient
4 réponses à ce commentaire.
Kevin Großkreutz fait parti de ces joueurs pas mal dégoutés par le foot pro. De tête, il y avait Gérald Cid, Javi Poves, Sebastian Deisler tombé dans une dépression à cause de la pression sur ses épaules. Pire encore, le buteur de la Roma des années 80 Roberto Pruzzo a déclaré il y a 3 ans:
« En réalité, je n'ai jamais aimé le football. J'ai dû me passionner pour ce sport par obligation ».
Boutoille de Jute
Quaresma Großkreutz.

Heureux de poster mon premier message sur cette blague d'un niveau relativement douteux.
Pas grave, l'essentiel c'est de se lancer !
1 réponse à ce commentaire.
C'est quoi le petit fil rouge qui pend derrière sa tête ????

C'est juste pour faire avancer le dossier....
sans doute pas le plus futé, mais tellement necessaire devant ce foot de droite qui fait vomir de plus en plus...

une morale rance dans nos société prompt à lynché un footeux de 25 ans pour voter pour les pires fils de putes...nos sociétés sont mongoliennes...

grosskreutz, c'est la resistance certes idiote mais tellement salvatrice...
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 21
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 5 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 18 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 13 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14
À lire ensuite
Bordeaux, la belle robe