Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético de Madrid

Kévin Gamétronomique

Après onze ans de carrière rondement menée, Kevin Gameiro s'est engagé avec l'ambitieux Atlético de Madrid. La France a enfin trouvé le meilleur de ses « Kéké » . Gameiro, le projet ultime de sa carrière : gagner la Ligue des champions, une Coupe du monde et un Euro. Une autre dimension.

Modififié
Ça y est. La France du foot a trouvé le plus digne représentant de tous ses Kévin, hit des prénoms donnés dans les maternités à la fin des années 80 et durant la décennie 90. Ces Kévin du foot populaire français ont la plupart du temps glané leur notoriété, même juste locale, dans un rôle de numéro 9 qui plante, poussés par ce classique des mains courantes amateurs : « Allez Kékéééé, vas-y Kékéééé ! » Le meilleur d’entre eux, Kevin Gameiro, vingt-neuf ans, a quitté le local pour le global. Il est aujourd’hui dans ce qui se fait de mieux en matière de foot européen, très loin des mains courantes : l’Atlético de Madrid. L’attaquant français, réserviste pour l’Euro 2016, vient de rejoindre pour quatre ans la seule écurie réussissant à défier le top 3 du foot mondial : Barça-Real-Bayern.

Métronomique


Ce qui ressemble à l’avant-dernier move de sa carrière valide jusque-là un parcours sans faute, à montrer dans tous les centres de formation. Arrivé professionnel, Kevin Gameiro a patiemment construit sa carrière en rejoignant toujours un meilleur club que le précédent, sur onze années : de Strasbourg à Lorient, de Lorient au PSG, du PSG au FC Séville, du FC Séville à l’Atlético de Madrid. Côté statistiques, c’est métronomique : plutôt autour des 5 buts par saison à Strasbourg, autour des 15-20 buts à Lorient, autour des 20-25 buts à Séville. Les marches n’ont jamais été trop hautes, et Gameiro ne s’est pas laissé précocement griser par les sirènes étrangères, même celles de la sélection portugaise. Cinq clubs et huit sélections en Bleu plus tard, il espère maintenant atteindre le sommet, la crème du ballon rond.

GG flingueurs


Kevin Gameiro a en effet devant lui quatre années pour être de ces Colchoneros soulevant enfin cette Ligue des champions. Pour être aussi de cette équipe de France rêvant légitimement du prochain Mondial en Russie et/ou du prochain Euro. Pour y arriver, il sera un peu moins seul qu’avant à balayer le front de l’attaque. Kéké possède désormais dans sa manche un nouvel atout : la possibilité d’une association GG flingueurs avec Antoine Griezmann, leader de l’attaque de l’Atlético de Simeone, mais aussi des Bleus de Deschamps. Ce ne sera sans doute pas de trop pour affronter la rude concurrence qui va se présenter face à lui. Elle s’appelle pour l’instant Fernando Torres, Ferreira Carrasco ou le jeune Correa chez les Colchoneros, en attendant peut-être Diego Costa. Elle s’appellera sans doute Giroud, Lacazette, Martial, Dembélé, Ben Arfa, Gignac, peut-être même Benzema en équipe de France. Un petit dernier pourrait même s'inviter dans la ronde. Wissam Ben Yedder, potentiel international français, vient tout juste de prendre du galon, signé par un club que Gameiro connaît bien : le FC Séville.




Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:01 Tournois rétro vintage indoor 2019 5
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 6

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1
À lire ensuite
La Ligue 2 fait grise mine