Kevin Gameiro, une bouteille à la mer

En clamant haut et fort ses ambitions de retrouver les Bleus, Kevin Gameiro a tenté de renouer une forme de dialogue avec le sélectionneur Didier Deschamps. Mais pour le joueur de Séville, une éventuelle convocation passera par un changement de statut en club et une bataille statistique avec ses concurrents directs, Alexandre Lacazette et André-Pierre Gignac.

Modififié
2k 21
« Comme c'est parti, j'ai plus de chances de regarder l'Euro 2016 à la télé. » Sur Europe 1, Kevin Gameiro a fait part de ses inquiétudes il y a plusieurs semaines. Absent du groupe France depuis le 11 novembre 2011 et une titularisation sans but contre les États-Unis en amical, l'avant-centre a payé l'arrivée de Zlatan Ibrahimović au PSG, puis le retour en grâce de Karim Benzema en Bleus. Lui qui avait fait toute la campagne qualificative pour l'Euro 2012 avec Laurent Blanc a disparu des listes dans la dernière ligne droite, loupant le championnat d'Europe au profit d'Olivier Giroud. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, l'ancien Lorientais a vu le Gunner s'installer durablement, au point de le laisser à l'écart des plans de Didier Deschamps. Gameiro a « toujours envie de reporter ce maillot » , mais il a bien conscience aujourd'hui de n'être qu'un plan B : « Je reçois des pré-convocations, mais rien de plus, je n'ai pas de contact avec Didier Deschamps.  » À 28 ans, l'attaquant n'est ni un pari sur l'avenir, ni un élément pouvant se targuer d'un gros vécu en Bleu, lui qui ne compte que 8 sélections pour un but, en amical contre l'Ukraine en 2011. Pour exister et espérer, il doit donc affoler les compteurs en club. « Je lui ai dit de ne pas lâcher, Deschamps fait des tests, Kevin aura sa chance à un moment » nous a confié son pote Benjamin Genton, ancien coéquipier de l'attaquant à Lorient, où il fait désormais partie du staff technique.

Super Sub au FC Séville


« Le coach n'a peut-être pas vu mes statistiques. Attention, je ne suis pas malheureux : j'ai remporté une Coupe d'Europe, marqué plus de buts qu'à Paris, et notre première partie de saison a été convaincante » , explique-t-il dans une interview au JDD. À l'heure de défendre sa candidature, Kevin Gameiro tire forcément le positif de son bilan sévillan. Sa première saison loin de Paris et de la concurrence impitoyable d'Ibrahimović, Gameiro l'a facturée à 15 buts en 35 matchs de Liga, plus 6 autres en 13 matchs d'une Ligue Europa gagnée contre le Benfica, avec en prime le tir au but décisif. Des bonnes stats qui ont justifié une certaine déception avant le Mondial. Benjamin Genton : « Il espérait, pas forcément être dans les 23, mais au moins dans la réserve. Cela lui avait mis un coup derrière la tête, car il avait fait une grosse saison.  » Une belle saison en effet, sans statut de titulaire indiscutable (20 titularisations en Liga, 5 en Ligue Europa), mais avec le sens du sacrifice : bien que blessé au genou droit, il a accepté de disputer la finale de C3.

Un don de soi qu'il a payé en début de saison, puisqu'il n'a pu reprendre la compétition que le 19 octobre à Elche. Avec seulement 307 minutes de jeu au compteur, deux buts, et un statut de doublure du Colombien Bacca (11 buts en 18 matchs de Liga) dans un système à une seule pointe, Kevin Gameiro ne répond pas forcément à l'un des critères de sélection les plus importants : jouer suffisamment en club. Quoique... « Qu'il ne soit pas titulaire, ce n'est pas rédhibitoire, Deschamps n'a pas hésité à garder Cabaye même s'il n'était pas titulaire à Paris » , souligne Olivier Rouyer. Pour le consultant de Canal Plus, Gameiro a cependant un gros désavantage par rapport à Cabaye qui, « comme Matuidi, a une histoire dans le groupe France » . Si le ratio temps de jeu/efficacité du natif de Senlis est flatteur d'après Genton, Rouyer estime pour sa part qu'avant « de vraiment espérer, Gameiro doit faire une grosse saison à Séville, s'affirmer sur la durée, être régulier » . Quand bien même ce serait le cas, on peut se demander si son horizon bleu peut se dégager face à une concurrence rarement aussi intense en équipe de France.

Derrière Benzema, Giroud, Lacazette et Gignac


« Ce n'est pas au poste d'avant-centre que Deschamps a des manques » , rappelle l'ancien compère de Michel Platini à Nancy et chez les Bleus. Outre l'intouchable Karim Benzema et le titulaire bis Olivier Giroud, Didier Deschamps peut compter sur deux hommes en grande forme avec Alexandre Lacazette et André-Pierre Gignac, les deux meilleurs buteurs de Ligue 1 avec respectivement 20 et 13 buts. « Je me mets à la place de Deschamps, il a un groupe bien en place, c'est difficile de voir Gameiro entrer dedans » , analyse Rouyer. Au vu de ses performances au Real Madrid et avec l'équipe de France (7 buts en 2014), Karim Benzema reste l'indiscutable titulaire dans un système à une pointe, quand Olivier Giroud, absent des derniers rassemblements sur blessure, n'a jamais démérité dans son rôle de doublure.

Au-delà de ce duo qui semble amené à durer, Olivier Rouyer a fait son choix quant au troisième homme : « Alexandre Lacazette a vraiment progressé. Il est haut, très haut, peut-être plus proche de Benzema que Giroud, donc c'est compliqué pour Gameiro. » Malgré tout, l'ancien de Lorient et du PSG reste un profil qui peut servir, « celui du joker, intelligent dans ses déplacements, donc utile contre une défense regroupée » . Gameiro a donc l'étoffe pour rendre service aux Bleus, mais encore faudrait-il que ces derniers en aient besoin. Malgré un avenir qui semble bouché, l'ancien Merlu ne lâchera rien selon Benjamin Genton : « Le fait que l'Euro soit en France, cela décuple sa motivation. Il m'avait dit un jour que quand on a goûté à l'équipe de France, on a envie d'y retourner. » À lui de forcer la main du sélectionneur.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il est très loin de l'EDF.

Deschamps jouant avec un attaquant axial et deux joueurs sur les côtés, il passe derrière Benzema,Giroud,Lacazette et Gignac.
Merci Le G de nous avoir éclairé de ton analyse pointue qui se situe dans la reecriture du titre du dernier paragraphe.
De plus, il n'est que super sub au FC Séville.
C'est un peu comme s'il jetait une bouteille à la mer.
Frenchies Niveau : CFA
Pour moi il n'est pas si loin de Gignac enfaite ...

surtout si on se penche sur les stats, avec 2 ans de moins (50 matchs de moins) il n'est qu'à 7 buts de moins sur sa carrière !!!!
>>> la saison dernière, il en met 21 contre 22 pour Gignac) !

m'enfin c'est le marseillais qui est exposé médiatiquement avec la L1 et j'ai de plus en plus l'impression que c'est "le plus avantageux" pour briller aux yeux de la population et peut être par conséquent influencer les choix du sélectionneur ...

Paris aura vraiment été son "mauvais choix" ...

10 buts en 23 matchs de C3 c'est pas si mal !
mais un seul en 8 sélections faut avouer que c'est "rater le coche" erf

(m'enfin faire bonne impression tout de suite n'est pas pour autant gage de confiance et de gain de place >>> gomis)
Derrière Benzema, Giroud, Lacazette et Gignac, je veux bien mais il n'a pas le même profil.
A part Benzema (qui aime plus les caviars) et Lacazette parfois, ils ne prennent pas les espaces. Gameiro est assez maladroit en face à face mais très intéressant dans ce domaine.
Ses stats parlent pour lui, il reste efficace comme buteur. Pour moi il est devant Giroud et Gignac (qui a toujours peu pesé en EDF).
Message posté par DarkGarou
De plus, il n'est que super sub au FC Séville.
C'est un peu comme s'il jetait une bouteille à la mer.


Bien vu !
Comme c'est parti, il a plus de chances de regarder l'Euro 2016 à la télé.
@innerself

Je ne suis pas sur que comparer Giroud et Gameiro soit tres pertinent.
La multiplicite des profils dans une grande competition est essentielle. Comparer Gameiro a Lacazette voir Remy aurait ete plus judicieux.
Pfff pas mal mais Ben Arfa va le mettre sur le banc après...merde déjà posté sur l'article de Griezmann.
Message posté par AriGold
@innerself

Je ne suis pas sur que comparer Giroud et Gameiro soit tres pertinent.
La multiplicite des profils dans une grande competition est essentielle. Comparer Gameiro a Lacazette voir Remy aurait ete plus judicieux.


C'est justement ce que je pointe. On a besoin de profils différents.
faut pas oublier qu il joue dans un championat beaucoup plus relevé
AirForceOne Niveau : CFA2
Le championnat espagnol en niveau global est un peu meilleur que la ligue 1 mais pas tellement
Malgré son statut Kekette garde une belle cote (Liverpool et Tottenham sont chauds sur lui)
Sinon content de voir que Benji est toujours dans le foot lui le brother de Florian de Bein
balthazeus79 Niveau : Loisir
Portugal like this.

Et oui petit Kévin y a des voix qui vous reviennent en plein poire...Il pourrais être titulaire indiscutable en sélection aujourd'hui, son agent s'appellerait Jorge Mendes et il ne serais pas dans une voie de garage.

Mais bon quand le cerveau cesse de fonctionner...Comme quoi une carrière ça tiens à pas grand chose
Message posté par balthazeus79
Portugal like this.

Et oui petit Kévin y a des voix qui vous reviennent en plein poire...Il pourrais être titulaire indiscutable en sélection aujourd'hui, son agent s'appellerait Jorge Mendes et il ne serais pas dans une voie de garage.

Mais bon quand le cerveau cesse de fonctionner...Comme quoi une carrière ça tiens à pas grand chose


Et l'idée qu'il ne se sente peut-être pas Portugais ne t'effleure pas l'esprit?
Syr_Odanus Niveau : CFA
Message posté par balthazeus79
Portugal like this.

Et oui petit Kévin y a des voix qui vous reviennent en plein poire...Il pourrais être titulaire indiscutable en sélection aujourd'hui, son agent s'appellerait Jorge Mendes et il ne serais pas dans une voie de garage.

Mais bon quand le cerveau cesse de fonctionner...Comme quoi une carrière ça tiens à pas grand chose


Ca ne t'es jamais venu à l'esprit que le garçon se sentait tout simplement français et non pas portugais ?
Il est né en France, n'a jamais évolué ni habité au Portugal !
Mais comme tu le dis si bien, quand le cerveau cesse de fonctionner...
Message posté par AirForceOne
Le championnat espagnol en niveau global est un peu meilleur que la ligue 1 mais pas tellement
Malgré son statut Kekette garde une belle cote (Liverpool et Tottenham sont chauds sur lui)
Sinon content de voir que Benji est toujours dans le foot lui le brother de Florian de Bein


Tu penses réellement que globalement la Liga n'est pas loin de la L1 ?

Non parce que là tu es avec la canne et le chien quand même.
A Paris son problème n'était pas Ibra. L'année qui précède l'arrivée d'Ibra, tout le monde s'attendait à un quatuor offensif : Nene-Pastore-Menez-Gameiro. Kombouare a essayé une demi-saison, mi-figue mi-raisin, puis Ancelotti a préféré faire la 2e partie de saison sans vrai avant-centre avec Nene-Menez-Pastore devant! Et offensivement, y'avait + de choses. Ensuite Zlatan est arrivé, Ancelotti a cherché son système, et a fini par jouer avec 2 avant centre. Zlatan pour la fixation, et un qui prenait la profondeur, souvent Menez, parfois Lavezzi. Gameiro aurait très bien pu jouer se rôle là, mais il était barré par Menez et Lavezzi. Pas par Zlatan, dont le jeu est complètement différent.
Message posté par kikette38


Tu penses réellement que globalement la Liga n'est pas loin de la L1 ?

Non parce que là tu es avec la canne et le chien quand même.


la liga est la meilleur ligue pour moi
Message posté par kikette38


Tu penses réellement que globalement la Liga n'est pas loin de la L1 ?

Non parce que là tu es avec la canne et le chien quand même.


la liga est la meilleur ligue pour moi
Il était devant Gignac avant le début de la saison donc la situation est loin d'être définitive. En admettant que le trio Benzema/Lacazette/Giroud maintienne leurs niveaux jusque 2016 (Ce qui est probable mais très incertain dans le foot) si il y a un blessé dans le lot il a autant ses chances en roux de secours que Gignac.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 21