1. //
  2. // Groupe B
  3. //
  4. // Liverpool/Real Madrid (0-3)

Keown, Henry et les échanges de maillots

Modififié
3 12
L'échange de maillot entre Mario Balotelli et Pepe à la mi-temps de Liverpool-Real Madrid (0-3) mercredi dernier, et le remplacement immédiat de l'Italien continuent de faire parler outre-Manche.

Ainsi, dans un billet rédigé pour le Daily Mail, l'ancien défenseur d'Arsenal Martin Keown rappelle que « c'est une chose d'échanger son maillot en fin de rencontre, mais cela en est une autre de le faire à la mi-temps. Particulièrement lorsque vous perdez. » Piochant dans ses souvenirs, Keown se rappelle « avoir vu les joueurs de Leicester faire la queue avant la rencontre pour demander son maillot à Dennis Bergkamp. Dès que cela s'est passé, nous savions que nous avions gagné. »

S'il reconnaît qu'il n'a « jamais été un de ceux qui étaient attirés par un échange » malgré un troc concédé à Sami Hyypia après la finale de la FA Cup 2001, Keown se rappelle avec ironie du traitement spécial auquel avait droit Thierry Henry lors de ses années dorées chez les Gunners : « Avec Thierry Henry, il y avait tant de joueurs qui lui demandaient son maillot que le club l'a menacé de le faire payer pour ceux qu'il échangeait ! Je ne comprends pas comment quelqu'un aurait pu vouloir celui d'Henry plutôt que le mien... »

Qui a dit que Wenger était près de ses sous ?

PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le maillot de Keown? Plutot un tablier de boucher que personne ne lui demande de échanger.
Après, beaucoup de joueurs ne font pas ça par fanatisme pour l'adversaire mais parce qu'un membre de l'entourage leur a passé commande. Ou parce qu'ils ont un pote en face et que c'est convenu avant le match. Bref, ça me semble aussi mécanique que de lasser leurs chaussures.
Note : 4
Bien ou pas, ça fait partie du nouvel élan du foot moderne, un environnement disney

Dans les couloirs avant match ça rigole, ça envoie du tcheck et la bize avant c'était baston de regard

Personne ne s'offusque de voir les joueurs, dans le tunnel avant match de se tordre de rire avec l'adversaire ou avec paga

Les rivalités étaient entretenues, aujourd'hui le moindre petit tacle verbale a l'adversaire, le populasse réclame son communiqué d'excuses twitter en verlan avec fautes

le rap c'était mieux avant
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 12