1. //
  2. // Arbitrage
  3. // Ken Aston

Ken le survivant, aux origines de l'arbitrage moderne

Il fut un temps où le football laissait les arbitres livrés à eux-mêmes. Bien avant le spray ou encore la goal-line technology, un homme avait décidé de faciliter leur rôle. Son nom : Ken Aston, ou l'histoire d'un militaire venu révolutionner l'arbitrage. Portrait d'un type dont personne ne contestait les décisions.

Modififié
23 juillet 1966. L'Angleterre, chez elle, affronte l'Argentine en quarts de finale de Coupe du monde. À l'époque, les cartons jaunes et rouges n'existent pas encore. Mais, à défaut d'avoir ces objets de couleur vive, l'arbitre allemand de la rencontre, Rudolf Kreitlein, peut toujours utiliser sa voix pour signifier ses décisions aux vingt-deux acteurs présents sur le carré vert ce jour-là. Y compris quand il s'agit de renvoyer un joueur aux vestiaires. C'est d'ailleurs ce qu'il fera en avertissant Jack Charlton, frère de Bobby chez les Three Lions, et en expulsant Antonio Rattin, capitaine de l'Albiceleste, dès la 36e minute de la partie. Pourquoi ? La raison est encore floue aujourd'hui. Monsieur Kreitlein donnera tout de même sa version des faits peu de temps après : « Son regard était malintentionné, c'est pour cela que je me suis rendu compte qu'il m'avait insulté. » Contestable, puisque ce dernier ne parle pas un mot d'espagnol. Tellement contestable que le milieu de terrain défensif ne daigne pas quitter la pelouse de lui-même et devra être escorté par deux policiers anglais.

À plusieurs dizaines de mètres de là, depuis les tribunes du Wembley Stadium, Kenneth George Aston, ancien arbitre et responsable de la nomination du corps arbitral lors de la compétition, observe la scène d'un œil avisé. Au coup de sifflet final – qui donnera la victoire à l'Angleterre (1-0) –, le natif de Colchester, dans le comté d'Essex en Grande-Bretagne, s'apprête à rentrer chez lui. Au même moment, Charlton apprend par la presse son avertissement et demande confirmation à Aston. Problème : cette question ne recevra pas de réponse, tout simplement parce que l'Anglais n'en a aucune idée. Sur le chemin du retour, agacé par ces interrogations, l'homme rumine, quand, arrêté à un feu de circulation, une idée lui vient. « Je conduisais sur Kensington High Street et le feu tricolore est devenu rouge. J'ai pensé : jaune, faites attention ! Rouge, dehors ! » , s'écria-t-il. En ce qui concerne la forme de l'objet, c'est la femme du bonhomme, Hulda, qui, après avoir été mise à contribution par son mari, s'enferme dans une pièce pour en sortir quelques minutes plus tard avec des cartons cousus main, conçus pour se glisser dans une poche de chemise. Un système compréhensible de chacun et permettant une transparence totale sur le pré comme pour les spectateurs en tribunes. Le projet est transmis à l'instance mondiale du ballon rond qui, séduite, adopte les premiers cartons à l'occasion du Mondial 1970 au Mexique, quatre ans plus tard. Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'arbitrage du sport roi.

De la Royal Artillery à la Football League


Kenneth George Aston débute sa carrière d'arbitre en 1936, l'année de son vingt et unième printemps. Une activité qu'il met rapidement entre parenthèses au moment d'effectuer son service militaire, passage incontournable de la vie d'un homme de l'époque. Et si la majeure partie des appelés allaient alors remplir les régiments par obligation, Ken, lui, prend goût à l'aventure. À sa mort, il laisse l'image d'un bonhomme strict, carré. Un homme de valeurs aimant les règles et le respect. Pas étonnant quand on sait que l'armée a représenté le fil conducteur de sa vie. Celui qui l'a guidé et façonné, de sa naissance un premier jour de septembre 1915, pendant la Première Guerre mondiale, jusqu'à la seconde où il sert dans l'armée de terre britannique, communément appelée Royal Artillery.

Une première expérience près des mortiers qui en appellera une autre, très peu de temps plus tard, avec la Bristish Indian Army, force armée du Raj britannique, régime colonial établi en Inde de 1858 à 1947. Un rôle dans lequel l'Anglais se fond et se reconnaît à la perfection. Quinze ans plus tard, en 1950, alors qu'il officie à Singapour, dans un tribunal jugeant les crimes de guerre, et sous le grade de lieutenant-colonel, Ken prend la décision de se retirer. Pourquoi ? Parce qu'autre chose lui trotte dans la tête. Quoi donc ? Le football, évidemment. C'est donc à ce moment-là qu'il rechausse les crampons pour arbitrer sur l'herbe verte des pelouses de Football League, ancêtre de la Premier League actuelle. Avec un uniforme différent, certes, mais toujours avec la même autorité. Passé militaire oblige.

« Messieurs, le football est un jeu très simple. C'est vous qui en faites un sport compliqué »


Les hivers pluvieux se succèdent, et Ken Aston ne cesse de grimper à l'échelle de l'arbitrage britannique, au point de taper dans l'œil des organisations internationales. La propension innovatrice de l'Anglais plaît à l'association fondée en 1904 - c'est encore lui le premier à officier tout de noir vêtu, pour en faire une norme par la suite. Trois ans après sa première expérience sur les prés de l'élite du ballon rond britannique, Aston se lance dans l'arbitrage de joutes internationales. Dans le même temps, il ajoute une nouvelle ligne à son CV déjà bien rempli : celle d'enseignant ! À la Newbury Park School de Londres, Ken Aston dispense des cours sur l'arbitrage et les différentes façons de l'améliorer, dans le but de former des hommes aussi pragmatiques qu'efficaces. « Arbitrer, c'est réfléchir » , pouvait-on ainsi lire en préambule de ses cours. Très charismatique, il apporte conseils et mises en garde à ses disciples, tout en gardant une rhétorique spectaculaire. En écoutant un groupe d'élèves qui débat sur les lois du jeu, Aston prend la parole et fixe son audience : « Messieurs, le football est un jeu très simple. C'est vous qui en faites un sport compliqué. »

À l'aube de la Coupe du monde 1962, l'ancien militaire est choisi pour arbitrer un Suède-Norvège, rencontre comptant pour la qualification du Mondial chilien. Un Mondial lors duquel il arbitre à deux reprises, notamment lors de « la Bataille de Santiago » , qui restera dans les annales comme la partie la plus violente de l'histoire de la compétition. Aston ne le sait pas encore, mais ce match demeurera à jamais sa dernière apparition internationale, puisqu'une forte douleur au talon d'Achille l'empêchera par la suite de tenir son rang. De fait, la FIFA saute sur l'occasion pour l'enrôler dans sa Commission des arbitres. À partir de 1966, et ce, jusqu'à la Coupe du monde 1974 en Allemagne, il désigne donc ceux que l'on appelle désormais les « hommes en noir » pour tous les matchs. Le tout en gardant son regard romantique sur un sport qu'il affectionne tant. « Le football devrait être une pièce de théâtre en deux actes, avec 22 joueurs sur scène, dont le directeur serait l'arbitre. Il n'y a pas de script, pas d'intrigue. Personne n'en connaît le dénouement, mais l'objectif est de donner du plaisir aux gens. »

Pour sa dernière année au sein du comité, il introduit même un tableau d'affichage lors des remplacements, dans le but de faciliter la compréhension de l'arbitre, mais aussi du joueur sortant. Par la suite, Ken Aston se retire peu à peu des sphères médiatiques et se rend aux États-Unis, où il poursuit son enseignement en tant que maître de conférences avant de rejoindre la fédé' américaine de soccer. Quelques années avant de s'éteindre, en 2001, Ken lâchera dans un dernier souffle : « Je sais que je suis un vieux fou sanguinaire, mais je ne pense qu'au bien du jeu... » Call of duty.

Par Maxime Nadjarian et Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
C est aussi recent que ca les cartons ! Punaise ca devait pas etre evident...merci pour le rapide coup de projecteur, je ne le connaissais pas.
Note : 2
Le principe même d'une idée de génie c'est qu'à posteriori on trouve ça tellement évident qu'on trouve invraisemblable que personne n'y ai pensé avant.
C'est donc que ce mec était sacrément brillant!

Merci beaucoup de cet article, qui est un bel exemple de ce qui fait que Sofoot est Sofoot, soit pas comme la plupart des autres.
Très bon article, c'est ce qu'on attend de ce site.
D'ailleurs, hésitez pas, pendant la période creuse du mercato estival à nous publier quelques rétrospectives dans ce genre, c'est instructif, et ça met tout le monde d'accord.
Papier typique de l'historiographie anglaise du foot (laquelle donne le ton).

2-3 anecdotes inoffensives (genre dont raffolent les Brits et le public petit-bourgeois), trame pompée sur wikipedia (l'école anglo-saxonne, toujours)...

Mais au final, comme d'hab' : on passe à côté de l'essentiel.

L'icône Aston était un victorien typique de son temps : impérialiste et suprématiste anglo-saxon, alimenté d'un profond mépris pour le solde des peuples humains... Ah c'est sûr que, présenté comme dans le papier, il avait l'air sympathique à trouver ses idées au carrefour, ou à révolutionner l'arbitrage avec sa dombière...

Sa carrière? Bon soldat de l'Empire, et parfait relais de Stanley Rous (responsable de la désignation des arbitres en 66, que dire de plus...)...mais à dire vrai une difficulté chronique à tenir un match, d'ailleurs partagée par bon nombre de referees UK à l'époque... Gaillard dispensable, s'il n'avait au final surtout tant nui.

Mettez le lien wikipedia la prochaine fois, ce sera plus simple.
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4
jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2