1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Keita, la Lazio découvre sa nouvelle perle

En ouvrant le score sur la pelouse de Parme, dimanche, le joueur de la Lazio, Baldé Keita, est devenu le plus jeune buteur de cette Serie A 2013/14. Champion d’Italie Primavera la saison dernière, il est l’un des éléments les plus prometteurs du championnat d’Italie. Découverte.

Modififié
220 14
Les tifosi l’ont appelé. Baldé Keita a répondu. Allez savoir pourquoi, depuis le début de la saison, le jeune attaquant de 18 ans est devenu la coqueluche des tifosi de la Lazio. À chaque match où il n’apparaît pas dans le onze de départ, les supporters font la tronche. À chaque fois qu’il entre en jeu, il reçoit une ovation. À chaque fois qu’il délivre une passe décisive, c’est l’euphorie. Il ne manquait plus que le but. Mais tout le monde en était persuadé : Keita allait inscrire son premier but en Serie A sur la pelouse de Parme. Jeudi soir, en Europa League, il a été le détonateur de la Lazio face à l’Apollon Limassol. C’est lui qui a offert les deux buts décisifs à Floccari. En seconde période, il a bien failli inscrire son premier pion avec le maillot biancoceleste, mais a glissé, seul face au gardien. L’émotion, certainement. Après la rencontre, le jeune joueur a été bombardé de messages sur Twitter. « Ce n’est pas grave, tu marqueras dimanche ! » ou encore « le premier but n’est qu’une question de temps, tu es déjà un champion » , peut-on lire. Face à un tel élan d’amour, Vladimir Petković, le coach de la Lazio, a fini par se résigner. Pour la première fois cette saison en championnat, il a donc titularisé sa pépite sur la pelouse de Parme. Remuant et dangereux tout au long de la première période, Keita n’a finalement mis que 5 minutes en deuxième mi-temps pour faire lever son banc. Un défenseur éliminé avec un crochet, le gardien dribblé avec une feinte, et le ballon déposé au fond des filets. Ainsi, le jeune Sénégalais naturalisé espagnol s’est présenté à la Serie A. Bienvenue.

Un glaçon et une punition

L’histoire de Keita Baldé Diao, dit Keita, n’est pas banale. Le gamin naît en Catalogne le 8 mars 1995, de parents sénégalais. Il ne met pas bien longtemps à taper dans un ballon. Et, forcément, lorsque l’on naît en Catalogne, on rêve du Barça. Keita réalise son premier rêve dès 2004, en intégrant la Masia dès l’âge de 9 ans. Là-bas, il se révèle comme un élément très prometteur, mais une blague va lui jouer un mauvais tour. En 2010, il participe, avec les jeunes du Barça, à un tournoi d’été au Qatar. Un soir, pendant le tournoi, il fout un glaçon dans le lit de l’un de ses coéquipiers. La blague, plutôt marrante, ne plaît pas du tout aux dirigeants catalans, qui décident de le punir. Keita est ainsi envoyé en prêt forcé à Cornellà, club satellite du Barça, pour l’intégralité de la saison 2010/11. Une saison où il va inscrire la bagatelle de 47 buts. À la fin de l’exercice, il est donc rappelé par le Barça. Mais Keita n’a pas franchement apprécié la manière dont il a été traité. Il décide donc de ne pas rentrer à Barcelone. Tant pis pour la Masia, tant pis pour le grand Barça. De nombreux clubs, qui avaient suivi ses performances lors de sa parenthèse à Cornellà, viennent frapper à la porte.

Keita étudie les propositions, et fait alors le choix de s’engager avec la Lazio, qui paye 300 000 euros au club blaugrana. Le joueur vient à peine de fêter ses 16 ans et débarque en Italie. Problème, il n’a pas encore été naturalisé espagnol, et ne peut donc pas jouer, à cause du quota de joueurs extracommunautaires. Les problèmes bureaucratiques s’éternisent, Keita ronge son frein. Il se lie d’amitié avec le Français Modibo Diakité, qui l’aide à patienter. Finalement, après près d’un an d’attente, avant même qu’il soit naturalisé espagnol, la Lazio décide de l’insérer dans le groupe en tant qu’extracommunautaire. Keita rejoint donc les jeunes de la Lazio, la Primavera, pour le tournoi amical Wojtyla. Bilan : 6 buts en 4 matchs. Le joueur sait comment réussir des présentations.

Deux derby gagnés

Alberto Bollini, le coach de la Lazio Primavera, est tout heureux de pouvoir compter sur ce renfort de poids pour la fin de la saison 2012/13. Pour son premier match de championnat Primavera, le 12 janvier 2013, il marque sur le terrain de Pescara. C’est peu dire qu’il impressionne : il joue devant, souvent sur le côté gauche, il va vite, il dribble, il offre des passes décisives, il marque des buts. On le compare à Mario Balotelli, mais ceux qui le côtoient du côté de Formello affirme « qu’au niveau du comportement, Mario et Keita, c’est le jour et la nuit  » . Le 3 avril, la Lazio Primavera se déplace sur la pelouse de la Roma, à Trigoria. Les Biancocelesti s’imposent 1-0, un but de Keita. Les supporters de la Lazio commencent à s’intéresser à lui. Et ils sont surpris de voir que le Sénégalais marque pratiquement à tous les matchs. Début juin, la Lazio dispute la finale du championnat Primavera. Avec son coéquipier Tounkara, il régale et transcende les siens vers le Scudetto. L’été arrive, et les supporters de la Lazio réclament l’arrivée de Keita en équipe première. Ils sont contentés par Vladimir Petković, qui l’appelle avec les pros. Et qui lui fait faire le grand saut dès le 15 septembre 2013.

Keita entre en jeu à deux minutes du terme, lors d’un match au Stadio olimpico contre le Chievo, et est ovationné par le public. Trois jours plus tard, il est titulaire lors d’un match d’Europa League contre le Legia Varsovie. Il y invente une magnifique passe décisive pour Hernanes, pour le seul but du match. Le début de saison de la Lazio est laborieux, et les tifosi réclament Keita. Il joue 20 minutes par ci, 15 par là. Pas assez. Le 2 novembre, il est exceptionnellement rappelé en Primavera pour un nouveau derby contre la Roma. La Lazio est menée 1-0, Keita entre à la mi-temps. En 45 minutes, il transforme son équipe, qui s’impose finalement 2-1. Petković ne peut plus l’ignorer. Il le titularise contre l’Apollon, et Keita est décisif avec deux passes décisives. Dimanche, l’entraîneur bosnien fait le pari de le titulariser en Serie A. Keita lui revaut ça, avec son premier but en championnat d’Italie. Un rayon de soleil dans le début de saison laziale. « Je suis content, mais je garde les pieds sur terre. J’ai beaucoup à apprendre, tout ça n’est que le début » , a-t-il affirmé au terme du match de dimanche. Et humble, avec ça. Keita a décidément tout pour plaire.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je l'ai vu pour la 1re fois ce week-end, il est impressionnant, excellent appels, dribbles, vitesse, puissance il a tout pour devenir un tout bon!
Note : 1
Il est excellent ce jeune, il mérite d’être titulaire a chaque match par contre je connaissais pas l'anecdote sur la Masia, ça rigole pas...
Montagnolu 2.0 Niveau : District
Joueur super prometteur, si il confirme, ça fera encore un superbe joueur pour la Roja mais aussi une mois-value pour le Barça quand ils décideront de le rapatrier.
le jeune Sénégalais naturalisé espagnol .. é bien ils ont des galeres en attaques ou quoi l'espagne?
dommage que la FFF est laissée passer ca. Ca fait plaisir de voir que la Lazio supporte un renoi. faut croire q uils ne sont pas tous fachos
Rien que pour le fait qu'il se soit cassé du Barca, je l'aime bien.Surtout pour des raisons aussi stupides.

Si c'était arrivé à un joueur d'une autre couleur de peau, cela aurait-il été pareil ?

L'idéal catalan me dégoute de plus en plus.
salvat1985 Niveau : DHR
So foot,

Je vous aime vous savez mais svp, svp,
A chaque fois (tout le temps en fait) que vous faite un focus élogieux sur un joueur, dans la foulée il fait un mauvais match ou connait un fort passage à vide (Morel ca compte pas).

Le petit est bon. svp, lui foutez pas en l'air sa carrière ;).

bonne route bonhomme!!! (et je suis pas un laziale)
Viré pour un glaçon...
Avec tous ceux que je mets dans le Ricard des copains, la Masia je tiens 20 minutes à peine!
footrockeur Niveau : Loisir
Il est temps qu'ils le découvrent, ça fait depuis le 1er novembre qu'il fait mes beaux jours sur FM2014!
vata-fenculo Niveau : CFA2
@O'Ciuccio:

Le rapport avec la FFF?
Relis l'article. Le mec est né en catalogne de parents sénégalais.
Il n'a quitté l'espagne que lorsqu'il a signé en Italie.
C'est un processus de naturalisation normal et cohérent loin de certaines naturalisations de complaisance.

On est loin du débat de januzaj et l'équipe nationale d'Angleterre.
On pourrait être dans ce cas là si l'Italie se met en tête de le naturaliser.
Message posté par O'Ciuccio
le jeune Sénégalais naturalisé espagnol .. é bien ils ont des galeres en attaques ou quoi l'espagne?
dommage que la FFF est laissée passer ca. Ca fait plaisir de voir que la Lazio supporte un renoi. faut croire q uils ne sont pas tous fachos


Plusieurs réactions: en quoi la FFF a laissé passer ca? En quoi la France est concernée par un sénégalais née en Espagne??? Tous les "renois" comme tu dis ne sont pas un "reservoir" pour la FFF!
Par ailleurs ta reflexion sur la Lazio montre bien la profonde méconnaissance qui est la tienne de ce club mythique et de ses supporters! Il y a d'autres sources que les pages sports de Libération mec! S'imaginer que les laziali sont racistes à cause des irreducibili, c'est un petit peu réducteur. va voir l'accueil qui a été fait à Djibril qd il est arrivé à Rome, on a déjà vu des racistes moins chaleureux!
Message posté par footrockeur
Il est temps qu'ils le découvrent, ça fait depuis le 1er novembre qu'il fait mes beaux jours sur FM2014!


Soit 12 jours, énorme. Redescend sur Terre pour nous prédire le futur mec
Message posté par footrockeur
Il est temps qu'ils le découvrent, ça fait depuis le 1er novembre qu'il fait mes beaux jours sur FM2014!


Comme faisait Saivet dans les FM 2009 et 2010.

Tout n'est pas toujours exact dans FM (même si leurs scouts sont surement meilleurs que ceux des clubs français ...)
Moi j'aimerais plutôt savoir quel était son coéquipier à la masia à qui il a fait cette blague ? En tout cas si pour ça on est envoyé en prêt dans un petit club qu'est ce qu'on doit se faire chier au barca waouh !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
220 14