Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Keane, Perfect Symmetry

Appelé pour la première fois lors du dernier rassemblement international de l’Angleterre par Gareth Southgate suite à la blessure de Glen Johnson, Michael Keane n’a pas eu l’occasion de jouer une seule minute. Reste que par sa convocation, le gosse a rappelé Manchester United à ses erreurs et a fait résonner son excellent début de saison avec Burnley.

Modififié
La silhouette est debout, l’équilibre est incertain et l’homme chancelle comme un boxeur cabossé dans ses cordes. Face caméra, il affiche une fausse assurance et affirme avoir, quelques minutes plus tôt, « vu de belles choses » sur la scène du Stadium mk de Milton Keynes. Louis van Gaal n’est à Manchester que depuis quelques semaines. Juste assez pour souffler sur les braises d’une crise apparente au cœur d’un club déjà privé de campagne européenne pour la première fois depuis 1990. Le Pélican a planté son début de mandat par une défaite dès sa première sortie à Old Trafford contre Swansea (1-2) et un nul peu convaincant à Sunderland (1-1). Le 26 août 2014 et un deuxième tour de League Cup contre une équipe de League One (D3) doit alors servir de thérapie à un groupe sans confiance. Sauf que, comme souvent avec Van Gaal, rien ne s’est passé comme prévu et cette soirée d’août va marquer un tournant majeur de son idylle brisée avec Manchester United. Sur la feuille de match, des gosses et des joueurs à la relance encadrés sous les gants de David de Gea.


On y trouve Jonny Evans, Nick Powell ou encore Shinji Kagawa, la bedaine d’Anderson, et Welbeck, accompagné du sous-coté Chicharito Hernández. Pour beaucoup, cette représentation sera la dernière sous le maillot de United. Car, ce soir-là, le groupe couché par Louis van Gaal sombre totalement, entre un but de la poitrine de Will Grigg, un doublé de Benik Afobe, une prestation défensive horrible et les premiers éclairs d’un gamin nommé Dele Alli, alors dans sa dernière saison chez les Dons avant de filer à Tottenham. Milton Keynes allume Manchester United (4-0) et Van Gaal, troisième du dernier Mondial avec les Pays-Bas, vient de décider de couper ses premières têtes, alors qu’Ángel Di María vient d’être annoncé sur un tapis rouge par le club. Quatre jours plus tard, Kagawa est vendu à Dortmund, Welbeck à Arsenal, Powell est prêté à Leicester et Hernández au Real. Un gamin, Michael Keane, vient lui aussi de griller sa chance et est refilé en prêt à Burnley. De cette soirée, il ne reste plus que David de Gea.

Vidéo

Les avances repoussées


C’était donc il y a plus de deux ans. Van Gaal a depuis été remplacé par José Mourinho, Manchester United est encore en phase de reconstruction, mais Michael Keane vient d’être convoqué par Gareth Southgate chez les grands, avec les Three Lions, la sélection A de l’Angleterre, à vingt-trois ans. L’histoire est belle, alors que le défenseur, transféré définitivement à Burnley en janvier 2015, vient de retrouver certains anciens potes de Carrington à St George’s Park. En quelques mois, Keane, dont le frère jumeau Will vient aussi de se barrer de United pour rejoindre Hull City malgré un statut de grand espoir du club, a complètement changé de dimension. Il a glané un titre de champion de Championship sous les couleurs de Burnley avec lequel il muselle les buteurs adverses de Premier League depuis le début de saison comme un prince aux côtés de Ben Mee. Il a également acquis un statut d’homme du match contre Arsenal (0-1) le 2 octobre dernier et reçu des avances de Leicester cet été.


Surtout, Chelsea a affiché sa volonté d’en faire un pari sans risque pour l’avenir dès le prochain mercato hivernal, alors que son contrat avec les Clarets court jusqu’en juin 2018. Lui parle d’un « rêve éveillé » , d’autres y voient plutôt une certaine logique avec, comme premier rideau, son coach Sean Dyche qui ne cesse de répéter publiquement que la base de son système défensif « n’est pas à vendre » . « C’est la vie à Burnley. C’est aussi la preuve que les gens reconnaissent le travail qu’on fait ici, mais nous ne voulons pas vendre nos joueurs » , expliquait récemment Dyche pour balayer les rumeurs qui entourent Michael Keane.

La FA Youth Cup et la science


Hier encore, pourtant, le gosse de Stockport n’était qu’un espoir dont l’avenir était au départ bloqué par la paire monstrueuse Ferdinand-Vidić. Ferguson l’avait envoyé gratter de l’expérience en prêt à Leicester, puis Moyes l’a filé à Derby County et Blackburn. Sauf que Keane a raté le tournant malgré un nom qui rappelle la jeunesse de United victorieuse de la FA Youth Cup 2011 avec Pogba, Lingard, Johnstone et l’espoir déchu Ravel Morrison. En récupérant le groupe à l’été 2014, Louis van Gaal avait expliqué au jeune défenseur « compter sur lui » comme il l’avait par exemple fait avec Jesse Lingard. Après la victoire en FA Cup contre Crystal Palace en mai dernier, le vice-président de Manchester United, Ed Woodward, avait affirmé que l’héritage du Pélican résidait dans « la chance donnée à certains jeunes joueurs d’avoir pu montrer leur potentiel au plus haut niveau » .


Cela a été le cas avec Marcus Rashford et Fosu-Mensah, mais il s’est aussi planté avec Paddy McNair et Tyler Blackett. « Je pense que si j’avais eu plus ma chance, j’aurais pu être devant ces deux joueurs dans la hiérarchie, expliquait cette semaine Michael Keane au Daily Mail. Ce match à Milton Keynes a été un cauchemar et c’est le jour où Louis van Gaal a décidé de vendre un gros nombre de joueurs. Ce match m’a simplement tué. Mais, finalement, je me suis relevé. Je n’ai aucun regret. » Car à United, Keane a aussi beaucoup appris aux côtés de Ferdinand et Vidić en parallèle de ses études de sciences. Interrogé cette semaine par le Manchester Evening News, son ancien coach à United, Paul McGuinness a expliqué le problème : « Michael est un exemple parfait pour la nouvelle génération. À l'époque, il n'était pas le joueur le plus talentueux de son groupe. Il était maladroit et peinait à contrôler ses mouvements, donc sa technique était inférieure aux autres. (...) Manchester United a eu d'autres exemples comme lui, que ce soit Jonny Evans ou Ryan Shawcross. (...) Mais il avait une grosse détermination. Il faut savoir qu'à quinze-seize ans, face à son physique, il ne venait pas tous les jours, car on lui avait demandé de bosser à l'école pour sécuriser son avenir. »


Vidéo

La piscine et la chance


Et le voilà donc débarqué en sélection après la blessure de Glen Johnson, où il a retrouvé son meilleur ami Jesse Lingard et son ancien boss chez les Espoirs, Gareth Southgate. Keane : « Il sait comment me faire évoluer et on a travaillé ensemble pendant plusieurs années chez les U21. C’est quelque chose qui aide forcément dans l’adaptation. » Le défenseur de Burnley se retrouve aujourd’hui au cœur d’une sélection qui tente de retrouver de la confiance, notamment dans son axe central, alors que les Three Lions cherchent quelqu’un pour accompagner dans la durée John Stones, Cahill étant devenu instable et Jagielka vieillissant.


Cela pourrait finalement être lui. « J’ai toujours eu cette idée dans un coin de ma tête. C’est un honneur de rejoindre l’équipe nationale et j’espérais que ça arriverait plus tôt que prévu. Un nouvel entraîneur veut toujours poser sa patte et amener ses propres joueurs. Je n’y pensais pas mais j’espérais, oui » , expliquait-il cette semaine au site officiel de la FA. Le tout alors que Keane n’a pas entendu sur le coup les appels de Southgate et Sean Dyche, trop occupé à claquer des longueurs dans sa piscine personnelle. L’histoire s’est finalement écrite ainsi. Et les doutes se sont envolés de la même manière. Reste maintenant à assumer.

Vidéo


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 59
Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 75 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 25 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 9
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 mardi 22 mai La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 mardi 22 mai Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15