1. //
  2. // 23e journée
  3. // Manchester United/Leicester

Kasper, fils à papa

Peter Schmeichel était une légende de Manchester United. Son fils, Kasper, a été formé à... Manchester City où il n'a jamais percé avant de filer à Leicester en 2011. C'est dans la cage des Foxes que le blond aurait dû débarquer à Old Trafford cet après-midi si une blessure au pied ne l'avait pas chopé en plein vol. Chez les Schmeichel, on ne rigole pas avec l'histoire.

7 0
19 août 2007, Manchester United se fait marcher dessus dans le derby par le voisin de City grâce à un but du Brésilien Geovanni. Dans les cages des Citizens, un blondinet de 20 ans qui multiplie les arrêts face à Nani, Tévez ou Vidić : Kasper Schmeichel, fils du grand Peter. Peter, c'est une légende à United : 292 matchs en 8 saisons et une formidable apothéose avec ce triplé de 1999. Le meilleur gardien du monde 1992 et 1993 était tellement fort qu'il faudra l'arrivée d'Edwin van der Sar dans les cages des Red Devils pour que le club fasse vraiment le deuil de son grand Danois. Pourtant, Fabien Barthez est passé par là entre-temps.

Apprentissage du foot avec le fils de Steve Bruce


Mais comment le fils du plus grand portier de l'histoire de United a-t-il atterri chez le voisin détesté ? Tout simplement parce que papa a terminé sa carrière... à City. Si, si. À 39 ans, Peter s'offre une pige chez les Citizens en 2002. Comble de l'ironie, en neuf saisons à Manchester United, Peter n'avait jamais perdu contre City. En une saison à City, il fait match nul et bat MUFC à Maine Road. CQFD. C'est durant cette pige que papa décide d'emmener son fiston avec lui. Kasper fait ses gammes à City où il ne percera jamais puisqu'il va être prêté cinq fois (Darlington, Bury, Falkirk, Cardiff City et Coventry). Finalement, il faudra attendre 2011 et deux déconvenues à Notts County et Leeds United pour que Kasper décide de se fixer un peu, à Leicester. Trois saisons pleines en seconde division plus tard, voilà Kasper titulaire en Premier League pour la première fois de sa carrière.

Dommage pour lui, son équipe prend l'eau et squatte aujourd'hui la dernière place de Premier League avant d'aller affronter Manchester United à Old Trafford, là où Papa a écrit sa légende. Pour Kasper, revenir à Manchester n'est jamais anodin. Il y a vécu pendant 8 ans. C'est même là, dans la rue, qu'il a appris à jouer au football avec Alex Bruce, le fils de Steve, défenseur central de MUFC et pote de Peter. Les deux garçons se retrouveront également à Leeds United en 2010. Au fond, il semblait improbable de voir Kasper dépasser Peter dans un sport où les « fils de » ont toujours du mal à tuer le père (Cruijff, Clough). Surtout que Kasper s'est compliqué la vie très vite en choisissant le même poste que son père, alors que le pré lui offrait énormément de possibilités en dehors des cages.

Kasper sort enfin de l'ombre


Malgré tout, le fiston a réussi à traîner ses gants jusqu'en sélection nationale après avoir longuement fréquenté les sélections jeunes. Cet après-midi, Kasper regardera sans doute le match sur son canapé. Fin 2014, il s'est blessé au pied - métatarse - et regarde depuis Ben Hamer - son remplaçant - aller chercher les ballons dans les ficelles. Si l'histoire est belle, Kasper sera dans les tribunes d'Old Trafford avec son père. Là où il venait reluquer les exploits du pater quand il était môme. Comme quand son père envoyait le cuir au fond des filets de Volgograd sur un corner de la dernière chance en Coupe UEFA. Car oui, Peter marquait des buts avec United. Hasard ou pas, en mars dernier, Kasper a marqué de la tête, sur corner, pour donner le point du match nul à son équipe. Les chiens ne font pas des chats.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 0