En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Sortie du Society #25
  2. // Kanye West

Kanye West est-il fou de foot ?

Tandis que Beyoncé et Missy Elliott profitent du Super Bowl pour faire leur promotion, d’autres mastodontes de l’industrie musicale US investissent peu à peu le milieu du football. Après Rihanna ou Lana Del Rey, Kanye West, dont le nouvel album est sorti cette semaine, semble être de ceux-là. Décryptage.

Modififié
Tout commence en décembre 2011. On est alors quelques jours avant Noël et le propriétaire de Manchester City, Cheikh Mansour, a envie de faire plaisir à sa nièce pour son seizième anniversaire. Par conséquent, il pose 4 millions d’euros sur la table et fait illico venir à Dubaï Jay-Z et Kanye West pour jouer quelques titres en live. C’est la première fois que ce dernier met plus ou moins les pieds dans l’univers footballistique.

À la conquête du soccer


Une folie ? Peut-être. Ou peut-être pas.
Kanye West, c’est avant tout un ego surdimensionné, mais qui est toujours au service de sa créativité.Mathieu Aribart
Car Kanye West n’est pas un être humain comme les autres : tout, chez lui, semble démesuré, hors norme, sujet à l’interprétation, un peu comme lorsqu’il se lance en fin d’année dernière dans la création d’un prototype de crampons inspiré de sa Yeezy Boost 350 créée quelques mois plus tôt pour Adidas. À la tête de l’agence Brass, dont le but est de capter l'essence d’une marque pour la transcrire via l’art en un contenu créatif, Mathieu Aribart ne dit pas autre chose : « Kanye West, c’est avant tout un ego surdimensionné, mais qui est toujours au service de sa créativité. Il a toujours été plus ou moins porté sur la mode, mais il semble que ce goût se soit affiné depuis quelques années : il collabore avec Nike, traîne avec des designers, lance une marque de fringues, etc. Après tout, il peut avoir les délires qu’il veut : rien n’est jamais trop gros pour Kanye West. »


Mathieu marque une pause, puis reprend : « Les crampons confectionnés ne sont qu’un prototype, mais si j’étais Adidas ou Nike, je m’appuierais sur ce délire pour surfer sur ce qu’il fait. Si Kanye West a réussi à donner de l’intérêt au sportswear auprès des marques de luxe, c’est tout simplement parce qu’il est l’un des mecs les plus influents dans le milieu culturel ces dernières années. C’est un artiste global et il peut permettre d’imposer le football aux USA. Quand on sait que Nike essaye de faire ça depuis de nombreuses années, ce ne serait sans doute pas bête. »

Mon père, ce héros


De son côté, Kanye West n’est pas de ceux qui attendent l’aval d’une marque pour faire le grand saut. En octobre 2013, au micro d’une radio de Los Angeles, il revenait alors sur son envie d’être un bon père de famille en accompagnant ses enfants au foot : « Mon plus grand objectif est d’être à la maison pour ma famille. Même si je pense à des choses à mettre en place pour le futur, comment le pourrais-je alors que je peux simplement être l'entraîneur de football de ma fille ? Je vais être un entraîneur de foot et je vais certainement réaliser les équipements. »

Je vais être un entraîneur de foot et je vais certainement réaliser les équipements.Kanye West
Plus de deux ans plus tard, on ne sait toujours pas s’il bluffait, mais ce qui est plausible, à en croire Mathieu Aribart, c’est qu’il ne s’agit pas uniquement de « marketing » : « Kanye West est un artiste ultra global, il ne met pas de limites et de barrières à sa créativité. Tout se fait à l’instinct chez lui. Bien sûr, il en joue parce qu’il sait que ça fait parler et que des gens écoutent tout ce qu’il dit, mais je pense que ce n’est pas totalement une stratégie : il vieillit et il a simplement envie de faire son truc. »

Impact logique


« Son truc  » , à Kanye West, ça n’en reste pas moins la musique. Et c’est sans doute sur ce plan qu’il est le plus influent dans le milieu du football. De Mathieu Debuchy à Blaise Matuidi, de Salvatore Sirigu à Mathieu Valbuena, il est même régulièrement placé dans diverses playlists. Pour Kohndo, ancien rappeur de La Cliqua et auteur d’un nouvel album solo il y a peu (Intra-Muros), cet impact est tout à fait logique : « Je ne suis pas le premier à dire ça, mais il y a un vrai rapport entre rap et foot. Le rap, c’est la poésie des quartiers, et le foot y est très populaire. C’est donc assez normal que les footballeurs écoutent autant de hip-hop. »


Et Kanye West dans tout ça ?
Kanye West ne veut pas passer à côté de ce sport. Il a des potes en France, il a collaboré avec des Français et il se sent bien ici : il ne pouvait finir que par s’y mettre.Kohndo
« Personnellement, je pense qu’il passe tellement de temps de France que ça a fini par le contaminer. Désormais, il veut toucher cette jeunesse française et européenne pour qui la culture du foot est essentielle. Ce n’est pas comme Rihanna qui est originaire de la Barbade et qui est donc étroitement connectée à l’Angleterre : Kanye West, lui, ne veut pas passer à côté de ce sport. Il a des potes en France, il a collaboré avec des Français (Daft Punk, Brodinski, Gesaffelstein, entre autres, ndr), il a composé Niggaz In Paris et il se sent bien ici : il ne pouvait finir que par s’y mettre. »

S’intéresser à des domaines qu’il ne contrôle pas


Habitué aux prises de position improbables, Kanye West n’est pourtant pas le premier sur le coup : Lil Wayne a déjà tenté un rapprochement avec CR7, Jay-Z et Beyoncé se sont affichés au Parc des Princes, et Snoop Dogg a porté le maillot du PSG lors de son dernier concert à Bercy. Mais Yeezus est encore différent : plus que quiconque, l’Américain prend plaisir à dérouter ses fans et à s’intéresser à des domaines qu’il ne contrôle pas. « Il y a beaucoup d’argent dans le football, et beaucoup de spectateurs, précise Mokobé, et ça, Kanye West l’a très bien compris. Il sait que le marché européen est très important pour lui et qu’en Europe, le foot fait partie des mœurs. C’est un stratège, le mec : il sait que sa musique peut lui permettre d’approcher les plus grandes stars du foot et ça ne m’étonnerait pas qu’il fasse appel à des footballeurs dans un de ses prochains clips. Un peu comme je l’avais fait en m’affichant avec Messi ou Puyol pour le teaser du clip Ou La La. »


En attendant, c’est bien le football anglais qui semble prêt à en faire l’un de ses meilleurs représentants.
Même s’il se fiche probablement complètement du foot, il sait aussi qu’il ne peut pas y échapper actuellement.Mokobé
Et particulièrement les dirigeants de Southampton qui, après la naissance en décembre dernier de Saint, le deuxième bambin du couple Kanye West-Kim Kardashian, y ont vu un petit clin d’œil au surnom de leur club et y sont allés de leur petit tweet. « Même s’il se fiche probablement complètement du foot, conclut Mokobé, il sait aussi qu’il ne peut pas y échapper actuellement. »


  • Retrouvez un énorme portrait de Kanye West dans le nouveau SOCIETY, actuellement en kiosque

    Par Maxime Delcourt Tous propos recueillis par MD
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3