En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Arsenal (1-0)

Kane met un coup de canon à Arsenal

Après un tour de chauffe de 45 minutes, Tottenham a mis du pétrole dans le moteur pour avaler Arsenal dans la seconde période. Grâce à qui ? À Harry Kane, évidemment.

Modififié

Tottenham 1-0 Arsenal

But : Kane (49e)

« Sois patient, ça va se débloquer. » Une phrase qu'on entend soit dans un embouteillage, soit devant un match de football où il ne se passe rien. En ce samedi après-midi londonien pluvieux, ceux qui espéraient un grand derby entre Tottenham et Arsenal ont attendu, attendu, et encore attendu, avant de voir Kane mettre tout le monde d'accord au retour des vestiaires. Arsenal avait beau rester sur neuf victoires consécutives à Wembley, les Spurs n'avaient pas l'air d'aimer les belles séries et ont tout balayé en deuxième période. Ça fait trois points précieux dans la sacoche de Pochettino, dont l'équipe passe provisoirement troisième, et ça sonne surtout comme le début de la fin des ambitions de qualification européenne de Wenger.

Bloc contre bloc


Depuis l'arrivée d'Aubameyang, Wenger sait qu'il a un dragster devant. Alors, consigne est donnée de lui balancer le plus de ballons possible. Ça tombe bien, la défense des Spurs avait envie de laisser de grands espaces vides cet après-midi. Mkhitaryan et Bellerín peuvent donc entamer la rencontre en enchaînant les passes en profondeur et les centres dans la boîte. Ça ne trouve pas toujours preneur et Aubam' n'a aucune vraie occasion, mais ça use la défense adverse et c'est déjà pas mal. Pas plus adroits, les gars de Tottenham peinent à se lancer et n'envoient aucun ballon intéressant, jusqu'à ce centre parfait d'Eriksen pour Kane, laissé seul au monde dans la surface, et qui met sa tête au-dessus du but de Čech. Une reprise foireuse, mais bien tentée de Dembélé quelques minutes plus tard confirme que les Spurs entrent peu à peu dans leur match, alors que le gong sonne la demi-heure de jeu. Côté Arsenal, c'est devenu le néant. Peu de combativité, encore moins de bonnes idées balle au pied, et Vertonghen et Davinson Sánchez qui gobent tout ce qui passe à leur portée. Zéro tir cadré d'un côté, un seul de l'autre : la pauvreté offensive de la première mi-temps laisse clairement le public de Wembley sur sa fin.

Inspecteur Harry


Tottenham passe à l'attaque dès les premières secondes de la deuxième période, impose son pressing, ressort les ballons proprement, et fait voler en éclats le bloc défensif d'Arsenal. Kane s'était craqué sur le centre d'Eriksen en première mi-temps, mais ne se loupe pas sur celui de Davies. En un coup de détente verticale pour bouffer Koscielny, le meilleur buteur d'Angleterre ouvre le score et réveille le public. La défense d'Arsenal est sonnée et lance l'opération portes ouvertes. Kane a droit à une nouvelle tête, puis à une reprise de volée surpuissante, Eriksen passe à un rien de nettoyer la lucarne sur coup franc, et Arsenal n'est sauvé que par les parades démentielles de Petr Čech. Wenger veut sauver les meubles par un double changement qui envoie Lacazette et Iwobi dans la mêlée. À l'arrache, les Gunners se remettent à chercher Aubameyang dans la profondeur, et Wilshere pense attraper l'égalisation d'une frappe enroulée, mais reste bouche bée devant l'horizontale incroyable de Lloris. Les occasions fusent pour Tottenham : Alli, Lamela puis Kane partent défier Čech qui arrête absolument tout sous l’œil hagard de ses supporters. Wenger a beau empiler un dernier changement offensif, il ne peut qu'observer Lacazette mettre tout à côté. Arsenal ne trouvera pas son sauveur aujourd'hui.



Tottenham (4-5-1) : Lloris - Trippier, Sánchez, Vertonghen, Davies - Dier, Dembélé, Alli (Wanyama, 85e), Eriksen, Son (Lamela, 70e) - Kane. Entraîneur : Mauricio Pochettino.

Arsenal (4-3-2-1) : Čech - Monreal, Koscielny, Mustafi, Bellerín - Xhaka (Welbeck, 85e), Wilshere, Elneny (Iwobi, 65e) - Mkhitaryan (Lacazette, 65e), Özil - Aubameyang. Entraîneur : Arsène Wenger.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
    Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 14
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24