En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // JS Kabylie
  3. // Interview

Kamel Yesli : « Les routes d'Algérie, c'est pas l'autoroute A6 »

Formé au PSG, Kamel Yesli a longtemps galéré en CFA, avant de rebondir. Depuis trois ans, il fait le bonheur de la Jeunesse sportive de Kabylie, un des clubs phares du championnat algérien.

Modififié
Salut Kamel, comment ça se passe à Tizi Ouzou ?
Plutôt bien, merci. Moi, ça fait déjà trois ans que je suis ici. Ça va, la vie est cool.

Tu trouves pas qu'il fait chaud par moments ?
Quand je suis rentré de Paris le 28 juin dernier, il faisait 50 degrés (rires). C'était difficile. La plupart des gens vivent chez eux sous la clim. Comme à Dubaï.

Tu peux nous présenter un peu la ville ?
Tizi, c'est une ville très calme, vraiment il n'y a pas beaucoup d'activités pour les jeunes. C'est une ville très étudiante, mais ça ne bouge pas spécialement.

Ah bon ? Il y a pourtant de l'alcool en vente libre !
Ah ça, ouais, c'est très différent du reste du pays ! Mais moi, je ne touche pas à ça, pas du tout. C'est vrai qu'il y a pas mal de boutiques qui en vendent, après chacun est libre de faire ce qu'il veut. Moi, je m'occupe de moi. Alger, ça bouge plus, c'est une capitale, il y a plus de restaurants, d'activités, de choses à faire.

C'est pour ça que tu y étais cet après-midi…
Oui, je suis juste parti faire une petite course vite fait. Le trajet est long mine de rien. Les routes d'Algérie, c'est pas l'autoroute A6.

Donne-nous envie de venir à Tizi…
Tu sais, moi, je suis venu ici pour jouer au foot (rires). J'ai la chance d'habiter à Paris et d'y revenir tous les mois. Ici, c'est maison-entraînement. Dès que j'ai un petit week-end, je remonte en France pour voir ma famille.

Pourquoi tu as décidé de venir alors ?
J'ai beaucoup galéré avant. Lors de ma dernière année de contrat au PSG, je me suis blessé deux fois, deux fractures du pied. Je n'ai pas pu jouer une saison complète, le club ne m'a pas gardé. Je n'avais que 18 ans. Et derrière, retrouver un challenge en étant blessé, ça a été très difficile. Même en sortant du PSG. Il y a eu une période où j'ai été un peu déçu du foot, on va dire.

Cela a duré combien de temps ?
Quatre ou cinq mois, à peu près. Il faut comprendre que de mes 10 ans à mes 18 ans, je n'ai pensé qu'au PSG. J'ai fait beaucoup de sacrifices. C'est difficile quand tout se termine. Après, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de joueurs de centre de formation dans mon cas. Quand ils ne passent pas stagiaires pro, ils ont du mal à redescendre dans le monde amateur. D'autant plus qu'au PSG, franchement, on était chouchoutés. Passer à l'échelon inférieur après ça, c'est dur. Du coup, je suis rentré chez moi, à Évry. J'avais besoin de retrouver une vie normale et de faire le point.

Il y avait qui avec toi au PSG ?
Ma génération, c'est Mamadou Sakho, Younousse Sankharé, David N'Gog, Granddi Ngoyi, Yussuf Mulumbu, que des mecs qui jouent dans des bons clubs.

Ah ouais, grosse concurrence…
Il y avait du bon niveau, on va dire !

Après avoir quitté le club, qu'est-ce que tu fais ?
J'essaie de retrouver mes esprits, je coupe complètement pendant quelques mois. J'ai fini par réaliser que je faisais ça depuis tout petit, que j'avais quand même des qualités. Je ne pouvais pas abandonner. Du coup, je me suis remis à m'entraîner seul. Et derrière, des amis m'ont convaincu de signer à Brétigny-sur-Orge. Je connaissais le club de réputation, car il est connu pour sa formation. Le coach m'a redonné confiance et j'ai retrouvé mes sensations. En huit mois, j'ai dû mettre une vingtaine de passes décisives et une dizaine de buts.

Derrière, tu signes rapidement à Sainte-Geneviève-des-Bois...
Oui, pour retrouver le niveau CFA. Je me suis dit qu'en fin de compte, les jeunes du PSG jouaient dans la même division, et qu'il y avait moyen d'attirer les recruteurs. J'étais le plus petit de l'équipe, le capitaine avait le double de mon âge, c'était impressionnant. Mais j'ai beaucoup appris là aussi, grâce à Emmanuel Dorado et Jean-Claude Fernandes, deux anciens pros du PSG. Avec eux, j'ai découvert le monde senior, ce que ça fait de prendre des coups (rires).

C'est ça, la vraie différence ?
Non, la vraie différence, c'est l'envie de jouer. En pro, le football, c'est ton métier. En amateur, c'est plus une passion, car tu dois concilier avec un autre taf. Ce n'est pas facile de travailler toute la journée, de venir s'entraîner à 18h, puis de rentrer chez toi à 22h, tous les jours. Les amateurs ne gagnent pas des sommes extraordinaires, mais ils aiment le foot. J'ai goûté à ça et je sais ce que c'est.

Comment ça se passe alors à Sainte-Geneviève ?
Je fais une saison, 24 matchs en tout, surtout vers la fin. Le club descend en CFA2. Personnellement, je me voyais mal redescendre à l'échelon inférieur. Donc j'arrête le foot pendant un an encore. En fait, je voulais trouver un nouveau centre de formation, mais je suis tombé dans le même cercle vicieux. Je ne trouve pas, je galère. Je fais rien de rien.

Tu prends une petite année sabbatique quoi...
Voilà. Heureusement que j'avais un peu économisé de mes huit années au PSG ! (rires)

Tu finis pourtant par atterrir au Paris FC...
Oui, ils sont venus me trouver par l'intermédiaire d'un agent qui me connaissait du PSG. Je n'avais pas d'agents à l'époque, mon père ne voulait pas, et en plus, je n'en voyais pas l'utilité. Mais ces personnes-là sont toujours restées à côté de moi, à me donner de petits conseils sans contrepartie. Ils ne m'ont jamais lâché malgré mon départ du PSG. Et aujourd'hui, ce sont eux qui gèrent mes intérêts, comme ceux de Sakho, Sankharé, Mvila et j'en passe...

Donc ils t'envoient en CFA2...
À la fin de la première séance, le coach me dit qu'il me prend pour l'année prochaine, et me demande de revenir tous les jours pour reprendre le rythme. Au bout d'un mois, je suis promu en National, en équipe première. Je commence à m'entraîner le matin à 9h. Au final, je fais un mois, deux mois, sans être payé.

Pourquoi ?
À la base, je devais m'entraîner avec la CFA 2 à 19h, donc j'ai signé sans demander d'argent. Je pensais pouvoir me débrouiller en trouvant un petit travail à côté. J'avais faim à cette époque-là, j'étais motivé (rires). Mais, là, vu que je bossais le matin, c'était impossible. J'habitais à Évry, je me levais à 6h30 chaque matin pour prendre l'autoroute A6 et me taper les bouchons, donc je leur ai demandé un petit billet pour m'encourager. Ils me disent que ce n'est pas possible. Je suis donc retourné en CFA2, car il fallait bien que je gagne ma croûte. Je finis l'année et arrive une proposition d'essai du Betis Séville.

Ah, enfin une bonne nouvelle !
Je fais un premier match qui se passe très bien. Les dirigeants appellent mon agent et lui disent de venir me voir pour le second match, où je fais une super prestation aussi. Arrivent les négociations, qui aboutissent. Ils m'ont demandé d'attendre la reprise pour savoir quels joueurs ils allaient libérer, pour recruter en fonction. Et quand mon agent a essayé de rappeler, ils lui ont dit finalement qu'ils avaient trouvé quelqu'un en Espagne. C'était mort. Alors je suis allé aux États-Unis (rires).

Rien ne t'arrête...
J'atterris à San José, en MLS. Je ne connaissais pas du tout, c'était pas encore à la mode. Je fais une semaine avec eux, tout se passe bien sur le terrain, mais niveau salaire, c'est pas du tout ce qu'on croit au début. En fait, avec le salary cap, si tu as un million de dollars de budget, ils donnent 900 000 dollars à la star et le reste se partage les miettes. Moi, j'avais 21 ans, pas beaucoup d'argent, j'étais loin de chez moi, je parlais pas la langue, c'était trop difficile. Donc j'ai abandonné.

Cela ne t'a pas plu, les States ?
Si, la vie est belle là-bas. Mais tout seul, loin de tout, je ne pouvais vraiment pas, d'autant qu'il n'y avait pas de motivation financière. Si j'avais été mieux payé, j'aurais pu faire ce sacrifice-là. Ce n'est pas arrivé, mais c'est un mal pour un bien, car je suis alors retourné au Paris FC, où je me suis rapidement imposé en National. Je deviens titulaire et je signe un contrat fédéral. J'étais soulagé, mais les quatre derniers mois au club ont été difficiles, avec beaucoup de changements d'entraîneur, trop de politique en coulisses. Donc j'ai décidé de partir en Algérie !

Tu n'avais jamais été contacté avant ?
Si, en sortant du PSG, on m'avait déjà proposé l'Algérie. Les agents ici, dès qu'ils entendent qu'on a le double passeport ils viennent te demander si tu es intéressé. Le premier argument ici, bien sûr, c'est l'aspect financier. À 18 ans, j'ai refusé. À 20 ans, je ne pouvais pas non plus. Je me voyais mal quitter mon petit cocon parisien. Mais là, j'avais 24 ans, j'en ai parlé à mes parents, qui m'ont dit pourquoi pas. Cela s'est fait à la dernière minute, j'étais annoncé à Sétif et finalement j'ai signé à la JSK.

T'as hésité avant de venir ?
Oui, un peu. Pour être honnête, mes parents sont kabyles, ils ont une maison en ville et sont originaires d'un petit village à côté, mais moi, je suis né en France, j'ai grandi en France. Plus jeune, je venais ici en vacances, mais je n'étais pas retourné en Algérie depuis mes quatorze ans, du coup je ne connaissais pas vraiment le pays ni la langue. Mais bon je me suis débrouillé. Je me suis fait tout seul ici et j'en suis fier.

En ville, les supporters parlent pas mal de toi, ils disent que tu es un des plus talentueux de l'équipe...
Ah bon ? C'est vrai que je reçois beaucoup de messages. Quand on donne son numéro ici, ça a vite fait de tourner. Les Algériens, ils arrêtent pas. Avec le club, on est sponsorisés par Ooredoo qui nous donne des puces, ce qui fait qu'on a tous le même numéro à quatre chiffres près. Ils testent toutes les combinaisons possibles, je suis obligé d'acheter une puce extérieure et de changer de numéro tous les mois...

Les Kabyles sont débrouillards...
Ce sont des pirates (rires).

La JSK, ça représente quoi pour toi ? Tu peux nous en parler ?
C'est un club très particulier, qui représente une région très particulière, la Kabylie, qui a sa propre langue. Il y a un attachement identitaire très fort au club, un peu comme le Barça, ou les clubs corses, toutes proportions gardées. Ils ont beaucoup de principes ici : c'est une région de rebelles, d'opposition au pouvoir, qui ne se laisse pas faire. Nous, quand on porte le maillot, on défend cette idée aussi, comme un symbole. C'est le seul club de la région, avec Bejaia, mais qui est quand même à trois heures de voiture, alors qu'à Alger, ils ont cinq clubs différents pour une même ville.

C'est motivant, non ?
C'est motivant, et en même temps, c'est à double tranchant. Il y a beaucoup de pression pour qu'on porte haut les couleurs du club. Il faut gagner chaque match, peu importe l'adversaire ou le contexte. Tu es tout le temps sous pression. Quand ça se passe bien, franchement c'est extraordinaire. Après, quand c'est un peu plus difficile, il faut faire le dos rond. Les supporters algériens, ils sont dingues de foot. Il n'y a pas beaucoup d'autres activités pour la jeunesse qui se défoule au stade. J'accepte la critique, mais parfois les supporters sont très durs.

Il faut dire que le club ne se porte pas très bien actuellement…
Quand je suis arrivé il y a trois ans, la première année était super. On finit à la seconde place du championnat et on perd aux penaltys en finale de la Coupe d'Algérie contre le Mouloudia d'Alger. La deuxième année, on est donc qualifiés en Ligue des champions, le club met beaucoup de moyens pour progresser. Le premier match, on gagne 2-0 à Oran. On revient à la maison pour le Clásico contre l'USMA, un match très important. On perd 2-1 et puis il se passe ce qui se passe...

La mort d'Albert Ebossé…
À partir de là, ça a vraiment été très difficile. Le championnat s'est arrêté pendant quinze jours et le club a été lourdement sanctionné. Plus de Ligue des champions. Le huis clos à tous les matchs. Pendant presque un an, on n'avait plus le droit de jouer dans notre stade. On a dû partir s'entraîner à Alger à un moment donné. Il n'y avait rien pour nous aider.

Parle-nous un peu d'Albert, qui était ton meilleur ami au club.
C'était vraiment le gars avec qui je passais tout mon temps ici. Il parlait français, donc ça nous a tout de suite rapproché. Quand on vient de France, on grandit dans une ambiance multiculturelle, donc on a une certaine facilité pour parler aux Africains. J'étais super proche de lui, on habitait le même palier, on mangeait ensemble très souvent. Quand je partais à Paris, il me demandait si je pouvais ramener des petits trucs pour lui, pour sa fille. Il était en mission pour sa famille restée au pays. Surtout, il était connu et apprécié dans toute l'Algérie. On allait jouer dans le Sud en plein désert et il y avait des gens dans la ville qui criaient son nom, c'était incroyable. Après le drame, je suis rentré à Paris et je ne voulais pas trop revenir pour être honnête. J'étais trop déçu. Je voulais couper et trouver un club en France.

Tu es quand même revenu...
Je suis revenu, mais franchement, c'était à reculons. Au début, j'ai vraiment eu du mal à rejouer, même si la direction m'a beaucoup aidé. Tout le monde était attristé, mais moi, je l'ai encore vécu d'une autre manière, car je le connaissais mieux que personne. Ses frères, il me les passait sur Skype ou au téléphone, je faisais presque partie de sa famille. Il était comme un frère ici...

Comment fait-on pour revenir au foot dans ces conditions ?
Cela a vraiment été difficile de me remettre au travail, d'autant plus que les mauvais résultats se sont enchaînés. Il y avait beaucoup de tensions au club, des non-dits, des messes basses. On a lutté toute l'année pour éviter la relégation. Aujourd'hui, l'ambiance est meilleure, on a réussi à créer un beau groupe. Pour le moment, tout se passe bien...

Ah oui ? Le manager vient pourtant de poser sa démission...
Oui, mais à force, on s'habitue, ça va assez vite en Algérie. Les gens ne restent jamais à leur place. En tant que joueurs, on ne se préoccupe pas de l'extra-sportif, on reste concentrés sur le terrain.

En ville, le président Hannachi est très critiqué pour sa gestion. Il refuse pourtant de démissionner.
Moi, je le comprends. Il a fait toute sa vie ici. On a fêté le 64e anniversaire du club récemment, et le président, ça fait au moins 50 ans qu'il est au club. Il a connu toutes les étapes, joueur, entraîneur, dirigeant, puis président. On ne peut pas lui enlever le club. C'est comme mon père qui a été restaurateur toute sa vie. Il ne veut pas partir à la retraite de peur de ressentir un vide et de déprimer.

Comme lui, tu te vois rester longtemps au club ?
Écoute, j'ai récemment prolongé de deux ans (rires). Donc c'est bien parti. Mais dans le foot, tout va très vite, et mon histoire en témoigne : j'étais en haut de l'affiche au PSG avant de redescendre plus bas que terre. Aujourd'hui, je revis, et je profite. Grâce à la JSK, je suis passé de stades presque vides à une arène passionnée et noire de monde. J'ai connu des matchs où il y avait des gens partout, même sur les toits. C'était rempli à craquer, le double de la capacité du stade ! Connaître de telles émotions, ça fait plaisir. Ici, j'ai enfin trouvé la reconnaissance que je cherchais.


Propos recueillis par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:48 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham il y a 2 heures Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 18
il y a 4 heures Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 36 il y a 8 heures Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:01 Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 Hier à 15:12 Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 Hier à 14:16 Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 26 Hier à 12:10 Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 Hier à 10:59 Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 29 Hier à 09:19 Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 15 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 13 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Les fans de Crystal Palace refusent le maillot de Pape Souaré 11 mercredi 25 octobre Un joueur ultra-rapide en D1 indonésienne 25