1. //
  2. // Affaire Chafni

Kamel Chafni soulagé

0 0
L'interminable affaire Chafni a définitivement pris fin cette semaine.

Le joueur, qui accusait l'arbitre assistant M. Puerraux de la rencontre Brest-Auxerre (1-0) d'avoir proféré des propos racistes à son égard, a été sanctionné de 4 matchs de suspension jeudi par la Commission de discipline. Il est accusé d'avoir poussé l'arbitre M. Chapron, qui a eu la délicatesse de dégainer deux cartons jaunes plus vite que son ombre.

Kamel Chafni, qui purgera son dernier match de suspension aujourd'hui contre Chateauroux en Coupe de France, s'est confié dans l'Equipe et s'est dit "soulagé". "Les quatre matches sont mérités, car on n'a pas le droit de toucher un arbitre. Mais, sur le fond, en ne me mettant que quatre matches, on m'a accordé du crédit".

Le milieu auxerrois a avoué son inquiétude avant que la sanction ne tombe, où il pensait "prendre plus car il manquait pas mal de pièces dans le dossier : pas assez de témoins, les enregistrements où, comme par hasard, on n'entend pas. Je n'ai pas voulu en rajouter. On ne m'a pas traité de menteur, c'est l'essentiel".

L'avocat de l'arbitre de touche M. Puerraux, sanctionné de deux matchs, a indiqué que son client ne fera pas appel, puisqu'il "estime que la commission considère qu'il n'a pas tenu de propos racistes".

Dégage la polémique.
AS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0