1. //
  2. // 16e journée
  3. // Naples/Parme

Kalidou Koulibaly, nouvelle coqueluche du Napoli

Son entraîneur l'adore, et il le lui rend bien. Méconnu en France et pourtant pétri de talent, le défenseur phare du Napoli brûle les étapes sous ses nouvelles couleurs et pourrait prochainement être appelé par Didier Deschamps. Eliaquim qui ?

Modififié
178 23
Si son nom est aussi répandu sur les terrains de football que la mozzarella en Italie, son talent, en revanche, ne court pas les rues. À 23 ans et six mois, Kalidou Koulibaly prouve chaque week-end que Rafael Benítez a vu juste en lui passant ce coup de téléphone un soir de décembre 2013, alors que le Franco-Sénégalais évolue dans l'Est de la Belgique sous les couleurs du KRC Genk. Le coup de fil enchanteur marque un déclic dans la carrière d'un joueur que rien ne prédestinait au très haut niveau il y encore quelques années. Aujourd'hui à Naples, où Benítez l'a donc convaincu de poser bagages cet été, le Vosgien se révèle match après match comme la sensation d'une équipe napolitaine en perte de vitesse. Aligné dès la première journée de championnat le 31 août dernier face au Genoa, Kalidou Koulibaly a rapidement montré aux tifosi que sa titularisation en défense centrale n'a rien d'usurpée. Quatre mois et quinze journées de Serie A plus tard, le Français est le défenseur le plus utilisé du club avec Raúl Albiol, et zone sans conteste parmi les tout meilleurs centraux du Calcio. Si l'Euro semble encore loin, Kalidou a pourtant toutes les raisons d'y penser.

Faux départ


Avant la Ligue Europa, les maillots Lete et le San Paolo plein à craquer, le jeune Koulibaly a connu les quiches lorraines, la « Plaine de Jeux » et le stade Saint-Symphorien. Formé au Football Club de Metz qu'il intègre dès ses treize ans, le club lorrain lui claque la porte au nez deux ans après et le renvoie jouer à la baballe à 140km de là, à Saint-Dié-des-Vosges, là où tout a commencé. Jugeant son niveau insuffisant, Metz préfère alors s'en séparer avant de le rappeler trois ans plus tard, conscient qu'il y a là un spécimen à surveiller. L'apprentissage se poursuit en Moselle, jusqu'à ce vendredi 20 août 2010 où Dominique Bijotat lui fait signe d'enlever son survêt' pour fouler la verte pelouse de Saint-Symphorien. Le baptême chez les pros consommé, Kalidou n'a plus qu'une idée en tête : rejouer, afin de prouver à ses pairs qu'ils ont eu tort de l'avoir mis dehors en 2006. Sur le banc messin de 2010 à 2012 (année de la descente en National), Bijotat se souvient d'un gamin timide, mais déjà très doué : « Quand je suis arrivé, j'ai tout de suite vu qu'il avait des arguments intéressants pour le haut niveau. On était dans un cycle particulier, car il y avait eu beaucoup de départs au sein du club, donc il a fallu repartir et restructurer autour des jeunes. Mais c'est vrai que c'est pas lui qui est arrivé en première ligne. »

Pendant que le club lutte pour se maintenir parmi l'élite, Kalidou bosse dans son coin et monte en puissance. Sans faire de bruit, comme toujours. « Ce n'est pas quelqu'un qui va se répandre et s'exprimer. Par contre, il a beaucoup de convictions, c'est un garçon qui a une vraie réflexion sur sa vie et son jeu » , poursuit son ancien coach. Si le Français écœure aujourd'hui les plus grands attaquants du Calcio au point d'en étonner ses coéquipiers (Higuaín en tête), Koulibaly n'a pas toujours été ce colosse d'1m86, droit dans ses bottes et sûr de sa force. Bijotat relance : « Si j'avais une réserve, ce serait parfois cette timidité qui peut être confondue avec un manque de confiance. À Metz, il s'était intégré d'une manière un peu timide, mais il avait aussi quelques copains pour l'aider. Au fur et à mesure, il a senti que le staff lui faisait confiance, ce qui l'a amené naturellement à s'imposer. D'ailleurs, en peu de temps, il est devenu un leader, au moins défensif. Un vrai leader de jeunes. Mais à ce moment-là, il n'était qu'aux prémices de sa carrière. »

Décollage imminent


Si la France n'est pas encore familière avec le style et le tempérament du double K, c'est sans doute parce que son éclosion s'est faite bien au-delà du massif des Vosges. Arrivé en Campanie cet été en provenance de Genk, le défenseur a livré une première partie de saison totale et exemplaire. Un an après le fameux coup de téléphone de Benítez, Kalidou Koulibaly est incrusté dans la défense du Napoli comme une bernique sur un rocher de Perros-Guirec. Sur les 23 matchs disputés cette saison par son équipe, le Français n'en a loupé que deux, le premier face à Empoli où il purgeait une suspension et le second à Berne, en Ligue Europa, où Benítez a préféré le faire souffler. Une omniprésence qui fait de lui le joueur le plus utilisé de l'effectif napolitain, derrière le gardien Rafael Cabral.

Puissant défensivement, adroit dans ses relances, Koulibaly est aussi capable de rushs endiablés comme ce contre fou face à la Roma où il a remonté tout le terrain avant de servir Callejón en novembre dernier. « Il a une bonne souplesse et il va assez vite. Il est très coordonné et a vraiment une bonne agressivité de défenseur. Et puis, surtout, il a cette réflexion sur le jeu » , détaille Dominique Bijotat. Élevé au football lorrain, puis belge où il s'est imposé en patron de la défense lors de ses deux saisons au KRC Genk, Kalidou Koulibaly voit sa cote de popularité grimper en flèche à l'approche du marché de Noël. Sous contrat jusqu'au 30 juin 2019 avec Naples, il n'est pas exclu que l'ancien mondialiste U20 quitte le navire azzurro plus tôt que prévu si ses prestations se maintiennent à ce niveau. Mais pour ça, il faudra encore combler quelques petites lacunes : « Il a des qualités athlétiques, même si techniquement il peut encore mûrir pour avoir encore plus de sécurité dans son jeu. » Mûrir, et surtout grandir, afin, par exemple, d'éviter ce genre de bévue le dimanche soir.




Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

KillerCroc Niveau : CFA
"Il est combattif"
W.S.
Il est mauvais à Fifa 15 il ne peut donc qu'être mauvais en vrai...
Pas énormément séduit par ce joueur, je le trouve emprunté! (comme face à Ménez) Si Naples est si loin au classement, c'est peut-être aussi une peu de sa faute...

Sinon pour le débat autour de l'équipe de France! On est censé mettre le meilleur défenseur aux côtés de Varane? Ou son meilleur complément?

Je vote pour son meilleur complément, soit Mangala à l'heure actuelle!
LucaBrazzi Niveau : CFA
Note : 2
le problème c'est que y'a du monde devant lui on est loin d'être en pénurie a ce poste(on peut même faire un 11)
sauf s'il brille en coupe d'europe je le vois mal devenir international dans les mois a venir .
t'as quand même la paire des espoirs Umtiti Laporte qui me semble plus être en droit a prétendre a être appelé
t'as Zouma , Mapou(que DD a dans ses petits papiers) Mangala
t'as des valeurs sûr aux yeux de DD comme Varane Sakho Koscielny
c'est un peu comme le poste de n°6 on a trop de joueurs du même profil et d'un niveau qui semble similaire.
Message posté par LucaBrazzi
le problème c'est que y'a du monde devant lui on est loin d'être en pénurie a ce poste(on peut même faire un 11)
sauf s'il brille en coupe d'europe je le vois mal devenir international dans les mois a venir .
t'as quand même la paire des espoirs Umtiti Laporte qui me semble plus être en droit a prétendre a être appelé
t'as Zouma , Mapou(que DD a dans ses petits papiers) Mangala
t'as des valeurs sûr aux yeux de DD comme Varane Sakho Koscielny
c'est un peu comme le poste de n°6 on a trop de joueurs du même profil et d'un niveau qui semble similaire.


J'ai espoir que Mangala progresse avec City! Physiquement il est très bon, mais techniquement et intellectuellement il a encore du retard sur Varane. L'Euro n'est que dans 1 an et demi, d'ici là on en reparlera.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Franchement étonné qu'il s'impose au Napoli car c'était un bon joueur à Genk, mais sans plus. Je trouvais d'ailleurs son compère en def centrale Kara meilleur (mm si Kara est svt borderline au niveau de ses interventions). J'espère qu'il va continuer de la sorte & lui souhaite bonne chance pr la suite de sa carrière.
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par LucaBrazzi

t'as des valeurs sûr aux yeux de DD comme Varane Sakho Koscielny


Désolé, je suis loin d'être un accro à la politique, mais la fin de ta phrase, j'ai lu Sarkozy dans ma tête...
Puis je me suis dit : impossible, il est trop petit pour jouer DC
Pas de chance, article qui tombe un peu comme un cheveu dans la soupe car, après quelques matches de bonne facture, il a été l'un des plus mauvais napolitains contre la troupe à inzaghi!
Guest à Pau Niveau : District
L'une des exceptions (avec Mané et Fallou) des coupables qui ont envoyé le FC Metz vers le National. Le mec surnageait. Je lui souhaite le meilleur. Toujours bon de voir comment évoluent nos mini-héros de la Gambardella 2010
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Ouais enfin à part schneiderlin et gonalons je vois pas beaucoup de 6 en edf
J'allais poster le même commentaire, il y en a beaucoup de 6, mais ils ne sont pas sélectionnés/blessés/retraités (Toulalan, Flamini par ex)
J'ai été agréablement surpris par ce joueur et même si il doit encore murir il a du potentiel! Dommage qu'on ai laissé partir Fernandez, a eux 2 ils auraient vraiment été solides!
Message posté par DamienLC
Il est mauvais à Fifa 15 il ne peut donc qu'être mauvais en vrai...


le meilleur complément à varane c'est sakho... sinon on met kos et c'est tout... tout le reste, c'est amuseurs de galerie : mangala, yapou ou matthieu c'est pas terrible en défense...
concernant koulibaly, je ne suis pas du tout, mais alors là, pas du tout convaincu par ses prestations... ok, il y a albiol à ses côtés et ça n'aide pas mais leur défense est aussi poreuse (et absente dans les moments clush) que celle de liverpool...
Vous pouvez donc oter Schneiderlin de la liste car cela fait deux saisons qu'il joue bien plus 6 que 8, comme le soulignait justement ouam sur le site il y a de cela un mois, c'est Wanyama ou Cork qui prennent le role de sentinelle aux Saints, Schneiderlin evoluant un cran plus haut.
bien plus 8 que 6 desole.
Message posté par A.Iniesta8


J'ai espoir que Mangala progresse avec City! Physiquement il est très bon, mais techniquement et intellectuellement il a encore du retard sur Varane. L'Euro n'est que dans 1 an et demi, d'ici là on en reparlera.


LOL mangala doit donc rattraper varane... ça ne risque pas d'arriver, il est trop nul...
Message posté par thiam99
J'allais poster le même commentaire, il y en a beaucoup de 6, mais ils ne sont pas sélectionnés/blessés/retraités (Toulalan, Flamini par ex)


Toute façon, on en a plus besoin des 6. on a trois 8, ça suffit amplement dans le foot moderne.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
franchement je l'ai vu jouer plusieurs fois cette saison, il est physique c'est certain (le joueur français typique en somme), mais c'est loin d'être un potentiel champion.

La défense de Naples est sans aucun doute ce qui empêche cette équipe de franchir un pallier. Ils prennent trop de buts et Koulibaly a forcément ses responsabilités.
Rien que pour cette raison je suis sûr qu'ils ne gagneront pas l'Europa League.
Message posté par A.Iniesta8
Pas énormément séduit par ce joueur, je le trouve emprunté! (comme face à Ménez) Si Naples est si loin au classement, c'est peut-être aussi une peu de sa faute...

Sinon pour le débat autour de l'équipe de France! On est censé mettre le meilleur défenseur aux côtés de Varane? Ou son meilleur complément?

Je vote pour son meilleur complément, soit Mangala à l'heure actuelle!


Vu la saison qui fait et son match contre Lyon, je rêve de revoir Toulalan en edf et au poste de défenseur central. Le mec est bourré d'expérience, intelligent et un put* de combattant. Faut vraiment qu'il sorte de la retraite. J'me satisferai de Gonalons sinon
John07000 Niveau : DHR
Néanmoins tout comme Nabil Fékir et sans doute d'autres qui doivent m'échapper, une sélection en A nous protégerait d'une éventuelle désertion de ses futurs talents...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
178 23