1. //
  2. // 3e journée
  3. // Torino/Milan

Kaká II, deuxième du nom

Ce soir, le Milan AC affronte le Torino pour le compte de la 3e journée de Serie A. Une rencontre avec une saveur toute particulière, puisqu’elle devrait marquer le grand retour de Kaká dans le championnat d’Italie. Frissons garantis.

Modififié
7 13
C’était le 1er septembre 2003. Il y a tout juste dix ans. Un jeune joueur brésilien, alors âgé de 21 ans, s’apprête à faire ses grands débuts en Serie A. Il s’appelle Kaká, un nom qui, à l’époque, fait bien rigoler en Italie comme en France. Mais Kaká ne va pas faire rire bien longtemps. Pour son tout premier match en Italie, sur la pelouse d’Ancône, il montre déjà des gestes de très grande classe, et Milan s’impose 2-0. Un mois plus tard, il inscrit son premier but sous le maillot rossonero, et non des moindres. Un but de la tête lors du derby milanais, pour une victoire 2-0. L’histoire d’amour est lancée. Elle durera six ans. Six années au cours desquelles Kaká va tout rafler : le Scudetto, la Ligue des champions et, surtout, le Ballon d'or. Avec Milan, il devient le meilleur joueur du monde et attise les convoitises du monde entier. Milan le retient, jusqu’à un certain point. Lors de l’hiver 2009, Kaká est à deux doigts de signer à Manchester City pour près de 100 millions, mais il est retenu par ses propres sentiments. Mais les sentiments, eux aussi, finissent par céder. Six mois plus tard, il signe au Real Madrid pour 67,2 millions d’euros. On ne reverra plus jamais le « vrai » Kaká. Blessures à répétition, perte de confiance, le Brésilien se perd au Real, au milieu de la myriade de stars, malgré quelques éclairs de génie. Quatre années plus tard, il fait le choix du cœur. Celui que tous les tifosi espéraient. Kaká est de retour à Milan. Une vraie folie.

Démonstration d’amour

Il n’y a qu’à voir l’accueil réservé par les fans milanais pour comprendre ce que représente Kaká à leurs yeux. Déjà accueilli comme un roi pour son arrivée à l’aéroport, il a reçu un bain de foule complètement dingue hier, au magasin Adidas du corso Buenos Aires de Milan. Une démonstration d’amour qui, évidemment, lui est allée droit au cœur. « Je suis heureux de tout cet enthousiasme, et je vis la même tension qu’il y a dix ans, quand j’étais un gamin qui s’apprêtait à faire ses grands débuts. C’est exactement pareil. J’espère réussir à surprendre, et à me surprendre moi-même » , a-t-il affirmé. Évidemment, il ne faut pas penser que c’est un jeunot de 21 ans qui vient de débarquer à Milanello. Kaká a aujourd’hui 31 piges, et n’a disputé que 19 matchs la saison dernière en Liga. Il va falloir, avant tout, retrouver la condition physique, dans un championnat qui en demande peut-être encore plus qu’en Espagne. Mais à Milan, on en est plutôt convaincu : Kaká va retrouver sa meilleure forme, car il va embrasser à nouveau un environnement qu’il connaît, et des supporters qui lui apportent de la confiance et de l’amour, tout ce qui lui a manqué à Madrid.

Le premier rendez-vous, donc, c’est ce soir. Le Milan AC, trois points au compteur, se déplace sur l’hostile pelouse du Torino (enfin, pas si hostile que ça, puisque Milan n’y a plus perdu depuis 2001). Allegri n’a pas encore dévoilé à 100% si Kaká serait de la partie ou non. A priori, oui, d'après les dernières déclarations du coach. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que le joueur est prêt, du moins dans sa tête. Et qu’il trépigne. « Ce sera un match avec beaucoup d’émotions pour moi : je reviens dans le championnat d’Italie, et je vais à nouveau porter le maillot du Milan AC. Je vais essayer d’aborder tout ça avec sérénité, même si cela ne sera pas facile, afin de pouvoir jouer le mieux possible » , a-t-il expliqué. Curiosité : la dernière fois que Kaká a affronté le Torino, c’était en avril 2009. Une victoire 5-1 des Rossoneri, à laquelle le Brésilien avait participé en inscrivant un péno. Oui, sauf que ce coup-ci, s’il veut marquer, il va falloir le faire sur action de jeu : les pénaltys sont réservés par un homme à crête.

Jolie opération économique

D’un point de vue purement tactique, il semble évident que Kaká va remplacer quasiment poste pour poste Boateng, parti à Schalke. Allegri pourrait l’aligner derrière la doublette El Shaarawy-Balotelli. Évidemment, sa condition physique actuelle ( « Je dirais que je suis actuellement à 80% de ma pleine condition » ) ne va pas lui permettre de disputer tous les matchs. Mais un peu de turn-over ne fait jamais de mal, et il faut dire que, de toute façon, le joueur a été à bonne école au Real. Bref, le retour de Kaká à Milan, c’est surtout la belle histoire de l’été. À chaque session de mercato, les tifosi se prenaient à y rêver, comme ceux de l’Inter espèrent le retour d’Eto’o, ceux de la Lazio celui de Nesta et ceux de la Juve celui de Del Piero. Mais Galliani a su être patient et a attendu le bon moment pour placer son coup. Et quel coup…

Acheté 8,5 millions d’euros en 2003, Kaká a été revendu 64,5 millions en 2009 (+2,7 dans les caisses de San Paolo), et racheté… gratuitement en 2013. Jolie opération économique, à n’en point douter. Reste maintenant à savoir si l’opération serait tout aussi efficace sur le plan sportif. Le talent du joueur n’est pas à remettre en doute, mais un énorme point d’interrogation plane sur son véritable niveau de jeu, aujourd’hui, en 2013. Car à Milan, au-delà de l’enthousiasme, on a également conservé en tête l’histoire d’un autre retour. Celui de Schevchenko, qui, pendant toute sa deuxième période milanaise (2008-2009), n’est resté que le fantôme du sublime joueur admiré de 2000 à 2006. Attention à ce que l’histoire ne se répète pas.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Niveau vente de maillot aussi ça a du être un sacré coup son retour !
J'ai hâte de voir ce que cela va donner en tout cas !
"Acheté 8,5 millions d’euros en 2003, Kakà a été revendu 64,5 millions en 2009 (+2,7 dans les caisses de San Paolo), et racheté… gratuitement en 2013. Jolie opération économique, à n’en point douter."

Le salaire de Kaka hors bonus pèsera pour 9 millions par an sur les comptes du Milan.
Chris-Sheva92 Niveau : DHR
Remets nous des frissons avec des chevauchées folles.
@ Trap

9M€, car tu comptabilises les charges dont devra s'acquitter le Milan sur son salaire ? L'Italie et la France sont donc si proches en la matière...

Je suis vraiment sceptique sur la pertinence de ce recrutement. Il conditionne tellement de choses, un effectif qui va repasser en 4-3-1-2 pour jouer avec un trequartista, du coup l'arrivée de Matri pour permettre de doubler les postes (voir tripler si on compte Pazzini et Niang) dans cette attaque à 2 pointes. Un El sharaawy qui va devoir jouer en pointe et non plus sur l'aile où il semble être au top et ou il apporte en plus un engagement défensif impressionnant...

Le pire c'est que le Milan ne s'est pas concentré sur le recrutement d'un défenseur central digne de ce nom, préférant empiler les attaquants et à moindre mesure les milieux. Un Agger, un Skrtl, un Ogbonna, un Astori... c'est le même prix qu'un Matri, sauf que ça joue titulaire, alors que Matri est condamné à devnir 4ème voir 5ème attaquant.

On a beau me dire que Galliani et bien d'autres connaissent le foot comme personne parce qu'ils ont des responsabilités dans un grand club, à un niveau de professionnalisme très élevé et tout, mais il y a quand même certaines décisions qui ne sont pas cohérentes, du moins sportivement.

Mais le Milan reste le Milan, et sera à coup sûr présent dans le quatuor de tête...
Un type complétement allumé ("par le pouvoir du Christ ancestral!!") mais quelle finesse, quelle délicatesse et intelligence il y avait dans son jeu... Un type qui était aussi capable de bien perforer balle au pied...

Pour la perforation ya des chances que ce soit mort maintenant, reste à espérer que l'intelligence et la finesse soient toujours là !
J aimerais bien une explication sur le declin physique rapides sur pas mal de joueur du milan epoque 2000-2006 , l exemple le plus marquant etant sheva et kaka.

Sinon etant fan absolue de kaka je suis heureux qu il revienne a la maison , bonne chance mon beau croyant : o
Mehmet Scholl Niveau : CFA
J aimerais bien une explication sur le declin physique rapides sur pas mal de joueur du milan epoque 2000-2006 , l exemple le plus marquant etant sheva et kaka.


Pour Sheva, je sais que Chelsea lui a fait pousser de la fonte comme jamais, il a pris beaucoup de physique mais a perdu toute son explosivité, ils ont voulu en faire un Drogba et ils l'ont tué

Après Kaka avait une pubalgie chronique au moment ou il a été vendu à Madrid donc bon...
Pourquoi appuyer là où ça fait mal avec Sheva ?

Je vous remercie de ne plus mentionner cet épisode douteux dans la carrière de cet immense joueur.

Cordialement
piùdiunclub Niveau : District
Je croyais M. Maggiori digne d'être pris au sérieux mais quand j'ai lu "Elle durera six ans. Six années au cours desquelles Kakà va tout rafler : le Scudetto, la Ligue des Champions, et, surtout, le Ballon d’Or" tous mes espoirs ont disparu.

Surtout le Ballon d'Or ?? Et puis quoi encore, le Ballon d'Or vaudrait donc plus à vos yeux qu'une C1 ?? Je déplore de plus en plus le foot people_buzz_clash que malheureusement vous commencer à relayer. Une récompense personnelle vaudrait plus pour un joueur que la plus prestigieuse des compétitions, et puis quoi encore ?

Demandez donc à Nedved s'il n'aurait pas plutôt préférer remporter la C1 en 2003 plutôt que d'obtenir le sacro saint Ballon d'Or....
Message posté par EternaJuve
@ Trap

9M€, car tu comptabilises les charges dont devra s'acquitter le Milan sur son salaire ? L'Italie et la France sont donc si proches en la matière...

Je suis vraiment sceptique sur la pertinence de ce recrutement. Il conditionne tellement de choses, un effectif qui va repasser en 4-3-1-2 pour jouer avec un trequartista, du coup l'arrivée de Matri pour permettre de doubler les postes (voir tripler si on compte Pazzini et Niang) dans cette attaque à 2 pointes. Un El sharaawy qui va devoir jouer en pointe et non plus sur l'aile où il semble être au top et ou il apporte en plus un engagement défensif impressionnant...

Le pire c'est que le Milan ne s'est pas concentré sur le recrutement d'un défenseur central digne de ce nom, préférant empiler les attaquants et à moindre mesure les milieux. Un Agger, un Skrtl, un Ogbonna, un Astori... c'est le même prix qu'un Matri, sauf que ça joue titulaire, alors que Matri est condamné à devnir 4ème voir 5ème attaquant.

On a beau me dire que Galliani et bien d'autres connaissent le foot comme personne parce qu'ils ont des responsabilités dans un grand club, à un niveau de professionnalisme très élevé et tout, mais il y a quand même certaines décisions qui ne sont pas cohérentes, du moins sportivement.

Mais le Milan reste le Milan, et sera à coup sûr présent dans le quatuor de tête...


C'est ça Eterna, en Italie tu multiplies par 2, pile poil. Et il me semble que Kaka est juste prêté, pas acheté.
Galliani est un vieux renard, il a tous les tifosi qui le contestaient avec l'arrivée de Matri à ses pieds maintenant. Et puis, même s'il était à 50% Kaka au milieu c'est infiniment mieux que Boateng.
@Trap, Kaká est acheté, contrat de 2 ans.
@Trap, Kaká est acheté, contrat de 2 ans.
Message posté par Noel
@Trap, Kaká est acheté, contrat de 2 ans.


Autant pour moi, je ne sais pas où j'ai pris ça. Merci.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 13