1. // CAN 2013
  2. // Demi-finales

Kaba Diawara : « L'Europe dénature le foot africain »

Kaba Diawara a joué dans 17 clubs en 18 ans de carrière. Autant dire que le jeune retraité, passé par le PSG, Marseille ou Arsenal, a pas mal bourlingué durant sa vie de footballeur. Consultant chez Canal depuis le début de la CAN, l'ancien international guinéen pose aujourd'hui un regard aiguisé sur une compétition qu'il connaît bien et durant laquelle il dit « s'emmerder » . Entretien.

Modififié
6 43
Le jeu est loin d'être flamboyant durant cette CAN…
C'est vrai. Le problème, c'est que ces dernières années, il y a une « européanisation » du foot africain. Il y a de plus en plus de joueurs qui évoluent en Europe et de plus en plus d'entraîneurs européens qui débarquent à la tête des sélections. Et, forcément, le jeu s'en ressent, notamment d'un point de vue offensif. Avant, la CAN c'était des prouesses techniques, des grands gestes défensifs, des frappes de loin… Là, on s'emmerde un peu. Même au premier tour, il y a eu plein de matchs nuls… C'est pas fameux, quoi.

Donc, selon toi, l'Europe nuit au foot africain ?
L'Europe dénature le jeu des joueurs africains. Aujourd'hui, en Afrique, le jeu est complètement stéréotypé. Les joueurs ont perdu leur joie de vivre, leur football. Les équipes qui sont venues à la CAN sont là pour défendre. C'est trop serré, trop tactique. Et ça, ce n'est pas le foot africain qu'on aime voir.

« J'aurais aimé que Drogba gagne une CAN »


Mali-Nigeria et Burkina Faso-Ghana. Ce n'est pas forcément les demi-finales qu'on attendait au début de la compétition, non ?
Ils ont mérité leur place en demies. Il n'y a pas eu de tricherie, pas de vol manifeste. Après, c'est sûr que j'aurais préféré voir des équipes qui pratiquent plus de spectacle. Des équipes qui attaquent. On aurait pu s'attendre à mieux de la Côte d'Ivoire par exemple. J'aurais aimé que Drogba gagne une CAN, c'est dommage.

Justement, qu'est-ce qui a manqué aux Ivoiriens pour aller au bout ?
Ce soupçon de folie qu'ils avaient avant. Par exemple, Gervinho, qui était très fort au premier tour, s'est complètement éteint en quart de finale. C'est souvent lui qui apporte l'étincelle en sélection, mais contre le Nigeria (défaite 1-2, Ndlr), il s'est contenté de défendre dans son couloir, il est resté dans un schéma beaucoup trop tactique. Moi, je voulais le voir mettre le feu. Et puis il y a le cas Drogba, aussi. Il revenait tout juste de Chine et il n'était pas forcément au meilleur de sa forme. Le coach (Sabri Lamouchi, Ndlr) a dû se sentir obligé de l'aligner puisqu'il s'agit probablement de sa dernière CAN…

Finalement, la génération dorée des Éléphants n'aura jamais rien gagné…
Certains ont déjà dit qu'ils allaient continuer avec l'équipe nationale donc attendons de voir… Mais, quoi qu'il en soit, c'est décevant. C'est une équipe qui a participé deux fois de suite à la Coupe du monde et ça, ce n'est pas rien. Ils ont peut-être manqué de caractère. C'est dommage pour de tels joueurs de ne pas soulever un titre avec la sélection en tout cas.

Parlons des forces en présence. Le Burkina Faso est la surprise de la compétition. Tu les sens capables de rééditer l'exploit de la Zambie en 2012 ?
Pourquoi pas. Le problème, c'est qu'ils sont peut-être trop dépendants d'un joueur comme Pitroipa. Derrière, ils sont moins rassurants. La blessure d'Alain Traoré est un coup dur aussi. Avec Pitroipa, c'est l'un des seuls joueurs capables de faire la différence. Maintenant, ils sont là, en demies, et ça reste ouvert. Ils ne sont qu'à deux matchs du sacre donc… Et puis si la Zambie l'a fait, pourquoi pas eux ?

Pour beaucoup, le Ghana est le grand favori…
Honnêtement, ça me fait peur. Je ne veux pas voir une équipe qui ne pratique pas un beau football l'emporter. Ça me ferait penser aux Allemands d'avant ! Et puis, ce serait dommage qu'ils gagnent sans les frères Ayew, non ? (Rires). Non, sérieusement, la Côte d'Ivoire n'est plus là, il manque d'autres grandes nations comme le Cameroun ou le Sénégal donc les Ghanéens ont une belle opportunité, c'est vrai. Après, il y a le Nigeria et le Mali aussi. Les Maliens bénéficient d'une belle cote de popularité avec tout ce qui se passe dans leur pays. Ils jouent pour une cause, à l'image des Zambiens l'an dernier. Et puis, avec Seydou Keita, ils ont un grand leader. Il a 33 ans, il arrive à maturité. C'est un patriote dans l'âme, on le voit a la fin des matchs quand il prend le drapeau de son pays. C'est beau de voir l'amour que ce mec a pour sa sélection alors qu'il a joué dans un club comme Barcelone. Symboliquement, c'est très fort, vraiment.

Est-ce qu'un joueur t'a impressionné durant le tournoi ?
Le petit Tunisien, Msakni, il est fort. C'est dommage qu'il finisse au Qatar avant même de passer par l'Europe (Msakni s'est engagé avec le club de Lekhwiya en début d'année, Ndlr). Il y a le Platini du Cap-Vert aussi. Il a marqué d'une pichenette, il a fait quelques dribbles intéressants. Il tripote vraiment bien la balle. Sinon, il y a Nakoulma, le Burkinabè qui est entré en jeu contre le Togo en quarts. Il a créé, accéléré… Mais bon, rien de transcendant, non plus. Moi, quand je regarde la CAN, je veux voir du spectacle. Je veux voir des nouveaux Okocha, des nouveaux Feindouno. Et ça, malheureusement, ça manque.

« Ferme ta bouche et travaille »


Quel regard portes-tu sur le foot africain aujourd'hui ? De l'extérieur, on a l'impression que les guerres internes entre les dirigeants et les joueurs pourrissent les sélections nationales. On a beaucoup parlé des cas Adebayor, Eto'o et Taarabt, notamment.
Le gros problème, c'est que les joueurs africains se permettent des choses en sélection qu'ils ne se permettent pas avec leurs clubs. Certains ont des ego surdimensionnés. On parle souvent de l'ego des joueurs de basket, en NBA notamment, mais dans le foot, c'est terrible aussi. Et c'est ce qui fait que les sélections africaines n'avancent pas. C'est pour ça que je respecte beaucoup un mec comme Drogba. Lui, il n'a jamais eu de problème. Pourtant, c'est la plus grande star. Même quand il est sur le banc, il est là, il dit rien. Il a vu qu'il n'était pas bien physiquement et il n'a pas rechigné. Il a bossé, il a retrouvé sa place, voilà. Ce genre d'attitude, malheureusement, ça se perd aujourd'hui. Tout se joue dans le comportement. Moi on m'a toujours dit : « Un grand joueur, c'est avant tout un grand comportement » . Tu sais, j'ai joué avec des Zidane, des Bergkamp, des Henry… Ces mecs-là, ils étaient exemplaires. Nous, en Afrique, on starifie trop rapidement les joueurs. On ne leur dit pas assez : « Ferme ta bouche et travaille » . Et si, en plus, on a des dirigeants qui font n'importe quoi au niveau des primes et tout le reste, alors là, c'est fini.

Donc, selon toi, il y a un vrai problème d'investissement de la part des joueurs ?
Ils s'investissent mais… c'est compliqué. En même temps, je ne peux pas vraiment les blâmer. J'ai été en sélection moi aussi et j'ai passé beaucoup plus de temps à essayer de régler des problèmes internes qu'à jouer. Quand toute la semaine, tu gères des histoires de primes, de déplacement, c'est compliqué de te concentrer sur ton match. Nerveusement, c'est épuisant. Ces trucs-là, normalement, tu n'as pas à les gérer en tant que joueur. Après, les gens vont encore dire « Oui mais l'Afrique, c'est comme ça  » , mais non. Il faut trouver un juste milieu.

C'est quoi la solution alors ?
D'abord, il faut que la politique se mette de côté. Aujourd'hui, les dirigeants s'en mêlent mais pas pour les bonnes raisons. Ils le font pour avoir une bonne image, pour l'opinion publique. Il faut laisser la place aux gens qui aiment le foot. Ensuite, il faut faire un gros travail de formation, au niveau des entraîneurs. Il faut que les jeunes soient bien éduqués. C'est important pour l'avenir.

Où en est la sélection guinéenne aujourd'hui ?
On est un peu dans le creux de la vague, mais on a une bonne génération de jeunes joueurs qui arrive. Ils évoluent en Allemagne, en Espagne, au Portugal, en Belgique ou en Turquie. S'ils arrivent à jouer dans des championnats majeurs, on repartira de l'avant. Il faudrait mettre l'accent sur la formation pour être bientôt compétitifs. Le problème, c'est qu'il y a des joueurs d'origine guinéenne comme Guilavogui, Pogba ou Koita qui jouent pour l'équipe de France Espoirs. Le défi aujourd'hui, c'est de réussir à les attirer vers la Guinée pour essayer de créer une équipe sympa et, pourquoi pas, se qualifier pour une Coupe du monde.

Tu vas faire quoi après la CAN ?
La télé, j'aime bien, c'est une bonne expérience. Je suis pigiste à Canal + donc on m'appelle de temps en temps. J'ai passé mon diplôme de management aussi. Mais bon, si je peux rester à la télé, je ne vais pas me priver, hein.

Propos recueillis par Grégory Blasco.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Abilio 34 Niveau : DHR
Assez d'accord avec Kaba mais il faudrait déjà que les entraîneurs européens arrêtent de coloniser les bancs des sélections africaines.
Ca revient au même que de cautionner le discours "L'homme africain n'est pas rentré dans l'histoire" blablablah blablablah
Abilio 34 Niveau : DHR
Sinon, il a vraiment un sourire particulier
me I and myself Niveau : District
C'est peut être un peu égoïste comme point de vue, mais personnellement ça me ferait sacrément chier* que pogba ne porte pas le maillot de l' EDF
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Article intéressant, mais j'ai l'impression que Kaba se contredit quelques-fois. Il regrette une certaine européanisation du foot africain et en même temps, voit dans la présence de jeunes guinéens dans les clubs européens un possible renouveau de la sélection.
Il est aujourd'hui quasi impossible aujourd'hui pour le foot africain d'empêcher cette dépendance : des académies de foot en lien avec les clubs européens, une structuration du foot encore déficiente dans pas mal de pays du continent.
Puis, l'écart économique entre les puissants clubs européens et le foot africain qui conduit forcément le joueur africain de regarder toujours vers le nord.

Finalement, on peut regretter que certaines valises qataries à destination de l'Afrique soient plus destinées à soutenir quelques barbus et non quelques footeux...
Hadopi Conqueror Niveau : DHR
Interview sympa, néanmoins pleine de contradictions.

1. Il fustige l'influence de l'Europe sur le foot africain, mais il regrette que Msakni aille au Qatar sans être passé par l'Europe. En plus, ils justifie le potentiel de la sélection guinéenne par le fait que les jeunes pousses jouent... en Europe (!?)

2. Il regrette la folie ivoirienne d'avant. Mais avant non plus, ils n'ont rien gagné, les Y voient rien. So what ?

3. Il tombe dans le méchant stéréotype qui veut que le foot africain soit spontané et "fou". Bah non, mon pote : le foot est une affaire de stratégie avant tout, et il faut bien que les Africains progressent sur ce point s'ils veulent émerger au plan mondial.

Je passe sur le fait de considérer le Cameroun d'aujourd'hui comme une grande équipe, ou sur le fait de dire qu'à 33 ans Keita "arrive" à maturité.

Après, je suis d'accord avec ses propos sur les "stars" africaines qui se prennent pour Dieu quand elles arrivent en sélection. Mais bon, quand t'as un joueur qui gagne 2000 fois le salaire du président de sa fédé...

Sinon, pour celui qui a transcrit, on écrit "burkinabè" et non "burkinabais".

De rien, ça fait plaisir...
Paname City Niveau : Loisir
Message posté par Abilio 34
Assez d'accord avec Kaba mais il faudrait déjà que les entraîneurs européens arrêtent de coloniser les bancs des sélections africaines.
Ca revient au même que de cautionner le discours "L'homme africain n'est pas rentré dans l'histoire" blablablah blablablah


Par ce qu'il sont rentré dans l'histoire ? comme victime oui mais sans plus je crois, désoler pour toi ma couillasse
M.erde j'avais oublié qu'il etait passé par Arsenal....
Shevchenko Niveau : CFA2
Ce gars n'est pas du tout cohérent avec lui-même.

Il critique les joueurs africains qui portent le maillot de l'équipe de France espoirs alors qu'il a fait pareil.

Je ne comprends pas sa remarque sur Seydou Keita. Pourquoi le fait d'avoir joué au Barça aurait pu le pousser à moins aimer son pays ?

Il déplore aussi que le foot africain se dénature alors qu'il s'est baffré à tous les râteliers (Qatar, France, Turquie...) mais n'a jamais joué pour un club africain.

Bref, des propos surprenants vu son parcours personnel.
En Afrique a part la sélection Egyptienne et leurs deux clubs de Al Ahly et du Zamalek très peu d'autres ont une régularité et une bonne structure !
l'Espérance de Tunis et le TP Mazembe commencent a mettre quelque chose de sérieux en place avec un projet ! ( infrastructure comprise avec une école de football )

Dommage pour les Mimosas de Abidjan que ça n'est etait que feu de paille vu le potentiel des joueurs Ivoiriens .

A l'heure actuel pas mal de joueurs originaire d'Afrique de l'Est sont formés en Europe !
les 3 pays du Maghreb eux sélectionnes carrément pour la plupart que des joueurs né en Europe et non de leurs propres championnats !

Ce qui veut dire que forcément ça se ressent dans leurs jeux .

( La meme remarque avait etait faite il y a plus de 20 ans ( perte de folie , de spectacle ) pour la sélection du Brésil du a la diaspora des meilleurs joueurs en Europe )
IscoTheGoldenBoy Niveau : District
Mouais beaucoup de blabla pour rien , les Africains (Afrique noire surtout) techniquement ils sont quand meme archi faibles , y a qu a regarder la Can pour comprendre qu'ils ont les pieds carrés...ils ont des gabarits trop costauds pour etre technique , apres ils ont eux des Eto'o , Okocha , Weah etc quand meme mais ca reste rare...
D'afrique de l'Ouest je voulais écrire et non de l'Est , rectification faite !
nuckythompson Niveau : District
C'est vrai que le niveau de la CAN a grandement baissé depuis 5, 6 ans. Je ne sais pas si c'est lié a l'européanisation du foot africain parce que pour moi cette européanisation a commencé au début des 90's et que les meilleures CAN ont été celles des 90's et début 2000's. Mais cette baisse est une réalité et il n'y a qu'a voir les effectifs pour s'en rendre compte. Combien de pays africains a part la Cote d'Ivoire comptent 3,4 top players dans leurs rangs? Qui sont les stars du Nigeria et du Ghana aujourd'hui? Moses, Mikel et Gyan, c'est pas mal mais sans plus même si le petit Moses est plein de promesses. On est quand même tres loin du Nigeria, de l'Afsud ou du Maroc 90's, du Cameroun et du Senegal du début 2000's.
@Shev : Dans le fond il ne critique pas les jeunes guinéens en EDF espoir il dit qu'il faut faire un petit coup de Trafalgar pour les ramener en A au pays.

Ensuite son propos est contradictoire :
Pour progresser les meilleurs jeunes africains doivent aller en Europe mais ne pas revenir avec l'Europe dans leur bagage quand ils arrivent à la CAN. A une époque ça se faisait, je comprends ce qu'il veut dire mais aujourd'hui un grand nombre des joueurs sélectionnés... sont nés en Europe (pas Drogba ou Okocha par exemple). Donc l'Europe bah... Ils sont autant européen qu'africains ces jeunes là! C'est une double culture. à terme ce sera bénéfique ?

Ensuite sur Keita je pense qu'il veut dire quelque chose comme : il a tout gagné, joué avec les plus grands de sa génération ou contre les plus grands de sa génération et à 33 piges il vibre encore pour son pays et sa sélection comme à ses débuts. On en a connu en France des moins concernés....
Jack Facial Niveau : CFA
Note : -1
Vu la façon dont l'interview démarrait, je m'attendais à trouver un couplet sur le "méchant Blanc", ni plus ni moins.

Sinon ce mythe du football africain fou, spontané, exuberant, c'est bien beau, mais ça n'a jamais remporté de Coupe du monde, ça n'a même pas atteint le dernier carré, et c'est un amateur de football africain qui le dit.
La rigueur tactique, ça compte, même un grand pays de football comme le Brésil a du passer par là pour revenir au premier plan (1994 notamment).
Si on suit le raisonnement de Kaba, autant ne sélectionner que des joueurs évoluant dans des clubs africains pour la CAN, non ? Je ne pense que le résultat soit du football champagne...
@Isco : ... Tu fumes quoi le matin ?
L'Egypte a remporte 3 fois de suite la can qu'avec des joueurs locaux
La meilleure equipe algerienne etait celle des annea 80,pratiquement que des joueurs locaux
Miser sur des joueurs juste parce qu'ils viennent d'Europe,c'est bien evidemment une connerie...L'Algerie qui prend Medjani qui est juste un joueur moyen de l2 alors que son partenaire de la defense en selection Belkhadem qui joue a la JSK en Algerie a ete elu meilleur joueur de l'equipe pour cette CAN
Tous les joueurs de cette selection en en Europe sont moyens voir faible a part Feghouli,voir boudebouz
Tout ca pour dire que kaba a pas forcement tord avec ces selections misant tout sur les joueues europeens
Et dites moi pas qu'ils ont pas le choix,pour l'Algerie il y a des dizaines se.meilleurs
Pour moi le problème de jeu qui touche la CAN est assez simple, d'un coté les petites équipes africaines ont pris exemple sur les petites équipes européennes. Ils ont appris à défendre bas sans trop faire de conneries et à contrer relativement bien.
Et de l'autre coté, les grosses équipes n'ont pas su s'adapter à ce type de jeu défensif, ils enchainent les mouvements sans ambition et sans rythme en esperant que grâce au statut des joueurs (logique qu'avec un joueur d'Arsenal, les espaces s'ouvrent d'eux-même n'est-ce pas), l'ouverture va se créer d'elle-même.
Donc au final, on assiste à une compétition plutôt défensive et avec un gros déficit de spectacle car personne n'ose se découvrir (personne n'est en mesure d'assurer un jeu offensif efficace).
IscoTheGoldenBoy Niveau : District
Message posté par MaxMaga
@Isco : ... Tu fumes quoi le matin ?


Rien du tout le niveau de la Can est pathetique , 0 techniquement 0 tactiquement et il n'y a aucune soi disante folie africaine non plus qui pourrait rendre le jeu 'joyeux' , c'est juste lamentable a regarder depuis toujours ou presque..
Le foot européen dénature aujourd'hui le foot africain ; comme le foot africain a dénaturé hier le foot européen. C'est le problème de la mondialisation. C'est dommage mais inévitable.
Pretextat tach Niveau : District
Zappe et concentre toi sur la ligue 1.

Non mais qu'est ce qu'on ne va pas lire sur ce site!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 43