1. //
  2. // Groupe E
  3. // Juventus/Nordsjælland

Juventus, le match d’après

Samedi, pour la première fois depuis 49 matchs, la Juve s’est inclinée en championnat contre l’Inter. Ce soir, elle affronte Nordsjælland en Ligue des champions. L’occasion de tout de suite tourner la page. Ou de plonger dans le doute.

0 10
« Si tu perds une fois tous les 50 matchs, ça va, il y a pire. » « Ce n’est pas un drame. » « Cela n’enlève en rien les magnifiques choses que nous avons accomplies. » Côté turinois, l’heure est à la dédramatisation. Qu’ils s’appellent Buffon, Alessio ou Marchisio, les représentants du clan turinois tentent tant bien que mal de faire passer la pilule. Quoi qu’ils en disent, la défaite face à l’Inter fait mal, pour plusieurs raisons. Déjà, elle a ramené la Juve sur terre. Les Turinois avaient pris l’habitude de ne jamais perdre, et avaient fini par se croire littéralement imbattables. Ensuite, la défaite intervient face à l’Inter, qui est le rival par excellence. Enfin, ce revers a des conséquences au classement. Avec une victoire, la Juve aurait pris sept points d’avance sur son premier poursuivant. Autant dire que le Scudetto aurait quasiment été une affaire réglée. Mais là, pas du tout. En s’imposant à Turin, l’Inter revient à un point de l’armada turinoise et relance tout. Dans ce contexte, le match de ce soir, face à Nordsjælland, prend une saveur toute particulière. La Juve n’a pas encore gagné le moindre match en Ligue des champions. Trois matchs, trois nuls. Elle est actuellement troisième du groupe (3 points), et doit impérativement s’imposer pour se rapprocher du Shakhtar (7) et de Chelsea (4), qui s’affrontent justement ce soir.

Attaque cherche buteur

Dans le camp piémontais, on essaie évidemment de ne plus penser au match de l’Inter et de se concentrer sur la confrontation de ce soir. « C’est un match décisif dans l’optique de la qualification au tour suivant. Nous voulons nous ressaisir immédiatement » , a martelé Claudio Marchisio, qui garde sur la conscience cette énorme occasion ratée dans les premières minutes de jeu face à l’Inter, et qui aurait pu permettre à la Juve de mener 2-0. Néanmoins, gare à ne pas faire comme si le match de l’Inter n’avait jamais existé. Cette rencontre doit servir de leçon à la Juve, qui a été battue sur de nombreux aspects : athlétique, mental et tactique. Antonio Conte en est bien conscient. Dès la reprise des entraînements, le coach fantôme a décidé d’axer les exercices sur la tactique. Il a notamment passé un long moment à étudier avec son groupe le schéma tactique des Danois, et a également tenté de comprendre pourquoi son équipe marquait moins de buts ces derniers temps.

En conférence de presse d’avant-match, c’est Angelo Alessio, son adjoint, qui a dû s’expliquer. « Un problème de buts ? Lorsque l’on construit de nombreuses actions d’attaque, il arrive aussi que l’on rate devant le but. Ce n’est pas ça le problème. » Alors, c’est quoi le problème ? Bien que personne ne veuille vraiment l’admettre, le problème, c’est que la Juve manque d’un vrai killer en attaque. La preuve : le meilleur buteur turinois, cette saison, c’est… Arturo Vidal, qui est milieu de terrain. Devant, aucun joueur entre Giovinco, Matri, Bendtner et Quagliarella ne convainc vraiment à 100%. Voilà peut-être pourquoi, en sous-marin, les dirigeants turinois entretiennent les contacts avec l’Athletic Bilbao pour l’éventuelle venue de Fernando Llorente en janvier. Autant prévoir... Coup dur supplémentaire : pour le match de ce soir, Mirko Vučinić est indisponible, à cause d’une blessure à la cuisse. Une absence qui va pousser Alessio à titulariser Alessandro Matri, qui n’a marqué qu’un seul but cette saison, contre la Roma, le 29 septembre dernier. C’est sûr que cela fait moins trembler que les stats d'un Cavani ou même d'un El Shaarawy.

Derrière Copenhague

Le match contre Nordsjælland n’a évidemment pas comme unique fonction de tourner la page Inter. Il y a un véritable enjeu dans ce groupe E, où le Shakhtar et Chelsea ne vont pas se faire prier pour aller chercher la qualification. Lors de la dernière journée, la Juve n’a pas réussi à faire mieux qu’un nul sur la pelouse des Danois, alors que ces derniers avaient perdu leurs deux premières rencontres. La défaite de Chelsea sur la pelouse du Shakhtar a lancé les Ukrainiens en tête du groupe, ces derniers faisant désormais figure de favoris. La Juve va donc devoir cravacher pour accrocher au moins la deuxième place. Et comme les deux actuels leaders du groupe s’affrontent ce soir à Stamford Bridge, une victoire turinoise devient impérative pour recoller. Selon le score de l’autre rencontre, la Vieille Dame pourrait soit passer devant Chelsea, soit rester troisième, mais en revenant à un point du duo de tête.

En revanche, une défaite (ou même un nouveau match nul) compromettrait très sérieusement les chances de qualification des champions d’Italie. « Ne pas gagner contre Nordsjælland voudrait dire retomber en Europa League ou, pire, être totalement exclu. C’est pour cela qu’il faut uniquement s’imposer. Sortir de la Ligue des champions dès les phases de poules pourrait peser sur la suite de la saison » assure Angelo Alessio. Or, gagner un match de Coupe d’Europe semble devenu un mirage pour les Bianconeri, qui n’ont plus connu le goût de la victoire en Europe depuis un tour préliminaire d’Europa League en août 2010 contre Sturm Graz. Depuis, 9 matchs, 9 nuls… Le Juventus Stadium, qui a tant chaviré depuis son inauguration, aimerait bien oublier immédiatement l’amertume du rendez-vous de samedi, et fêter la première victoire européenne de l’histoire du stade. D’autant qu’en face, ce n’est pas non plus le Real Madrid ou le Barça, hein. C’est Nordsjælland quoi. Une équipe qui est derrière Copenhague au classement du championnat danois. Si ça, cela ne suffit pas à motiver les Bianconeri.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 2
Même les journaux en Italie se posent des questions sur la Juve ce soir mais je suis plutôt confiant, les Bianconeri ne peuvent que réagir après avoir perdu contre les Interistes...

Chelsea-Shakhtar s'il y a bien un match a voir ce soir, c'est celui là !
@Toto Riina

Tu as tout à fait raison Chelsea-Chaktar est LE match de ce soir. On peut logiquement pense que la Juve va gagner. Par contre il faut vraiment que Chelsea perde ou fasse match nul si la Juve ne veut pas être dans une position délicate :

- Une défaite de Chelsea ce soir voufrait dire que la Juve passera à coup sûr en cas de nul contre Chelsea lors de la 5ème journée (et ce même en cas de défaite contre le Chatktar)
- Une victoire de Chelsea ce soir en revanche condamne la Juve à devoir battre Chelsea et le Chaktar lors des 2 dernières journées pour passer.

Donc c'est clair : ce soir, allez la Juve.... et le Chaktar !!!
Van Persie 13 matches, 10 buts, 4 passes décisives.
L.Suarez 15 matches, 10 buts, 5 passes décisives.
Vucinic + Matri + Quagliarella + Bentdner + Giovinco : 12 buts, 5 passes décisives.
Pas regardé les stats de Dzeko et cie, je ménage mes coronaires.
L7argouss Niveau : DHR
C'est vrai que ça manque terriblement d'attaquants chez la Juve et qu'une victoire sur les danois devient impérative. Surtout avec le dernier match qui se joue en Ukraine.

Je pense que Conte devrait donner sa chance à Matri, c'est un vrai chasseur, peut être venu un peu trop tôt.

Je commence déjà à douter de la décision de laisser partir Del Piero..
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
La Juve perd son temps avec Llorente qui joue dans un club qui laisse difficilement partir ses joueurs alors que le contrat d'Huntelaar se termine en juin 2013....

Bon ce soir, je pense qu'ils vont quand même gagner ou sinon c'est la bérézina. Deux matches sans victoire contre Nordsjaelland, ce serait trop humiliant.
@Coach, Llorente aussi est en fin de contrat en juin 2013.
@L7, ADP ne pouvait plus tenir une mi-temps complète. Donc joker (de luxe) mais pas titulaire. Le mieux ce serait de cloner ADP et Trezeguet aussi tant qu'à faire...
Note : 1
A l'aller, Nordsjaelland a trouvé une Juve peu appliquée, limite suffisante en première mi-temps et apeurée en deuxième (on peut raconter ce qu'on veut sur le cynisme des équipes italiennes, je les trouve assez fébriles en CL ces dernières années, voir l'entame du match de la Juve contre Chelsea).

Maintenant que l'Inter est passée par là, on va peut-être retrouver la Juve de l'an dernier, précise dans la circulation du ballon et capable d'adapter son jeu à l'adversaire. Plus un peu de fatigue, évidemment.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
je suis persuadé que ça va nous redonner un peu de grinta cette défaite...
Faut quand même avouer qu'on a eu plusieurs matches très inquiétants depuis le début de la saison et qu'on a pris pas mal d'adversaires de haut... Nordjeland notamment...
Maintenant finies les bêtises, fini de se croire invincibles, ça va remettre les joueurs en question, c'est pas une mauvaise chose.
C'est peut-être un électrochoc nécessaire cette défaite, tant pis pour l'invincibilité, seuls les titres comptent!
cavibomba Niveau : DHR
Franchement je suis presque soulagé que la Juve ait perdu. Maintenant ils arrêteront de les traquer avec ce record. Les joueurs vont pouvoir se lâcher, et ce dès ce soir !
Forza Juve!!!!
Shellai-93 Niveau : DHR
Perso j'étais partagé entre l'envie de battre le records du Milan et l'envie de connaitre enfin la défaite histoire de faire murir cette équipe.

Cette année on est dans un espèce de flou où d'une part on ne retrouve pas la fluidité et abnégation du jeu de l'année dernière et d'autre part le problème de l'attaquant killer semble être de plus en plus problématique, comme si cela pesait sur le moral des attaquants actuels.



La défaite contre l'Inter fait chier, mais elle apparait presque comme nécessaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 10